La Source survivra à la dissolution d’Orléans

La fin de la rayonnante Orléans est annoncée par la Commission Balladur pour la réforme (encore une) de l’organisation territoriale française, et soutenue par le président du Conseil général du Loiret qui prone le rattachement de son département à la région parisienne.

Quant à la région Centre, comme beaucoup d’autres régions qui ont eu l’inopportune idée de mettre à leur tête des majorités de gauche, elle sera dissoute, confondue, embrouillée avec d’autres échelons territoriaux, sur des bases géographiques incertaines et confuses.

Encore une réforme bien engagée et pas doctrinale pour un sous.

Donc fini, Orléans capitale régionale, et bienvenue Orléans cité dortoir de banlieue parisienne.

Mais La Source ne suivra pas cette mise au rancart, cette placardisation, ce passage en nième division.

La Source rayonnera seule s’il le faut, et revendiquera son autonomie, pire, son indépendance d’une cité déchue.

Et fort de sa liberté enfin trouvée, s’associera volontairement à une région à forte personnalité, car à La Source, on aime bien les vrais gens, les gens entiers, pas filandreux, pas sournois, pas ectoplasmes.

Voici donc nos premières suggestions d’association libre avec une région (au choix) forte et belle :

  • la Bretagne, parce que les bretons ont des chapeaux ronds et des idées claires

bretagne-22

  •  les Antilles, parce que le créole est une vraie belle langue et qu’ensemble on sera plus fort et que nos couleurs seront un arc en ciel

 antilles-11

  • le Quebec, parce que c’est la belle province et qu’un peu de neige et de sirop d’érable ne nuit pas crisse de tabernak
  • quebec-2

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

5 réponses à “La Source survivra à la dissolution d’Orléans

  1. Cette idée est trop drôle !!!

    Sinon, moi, ça va, je n’habite plus Orléans depuis bien longtemps mais par contre y travaille … Devrais-je prendre la 3ème ligne de tramway pour aller de Saint-Jean de Braye à Orléans en passant par Paris ???

  2. Hum, la République sécessionniste et bananière de La Source ! A tant faire, je vote pour un jumelage avec Tobacco Kays, dans les îles Grenadines, petit paradis où l’on peut nager avec les tortues et les raies.

  3. Patrick

    Il ne s’agirait pas de relier Orléans à la région Parisienne mais de créer une région avec l’Eure-et-Loir , les Yvelines, le Loiret, l’Essonne et la Seine-et-Marne, un région qui aurait certainement bien plus de cohérence que la Région Centre actuelle tant le Loiret et l’Eure-et-Loir sont déjà orientés totalement vers l’Ile-de-France. Ne pas oublier les 7000 "navetteurs" chaque jour aux Aubrais, le fait que 40 % des acheteurs immobiliers sur Orléans viennent le l’Ile de France ou le quart des habitants de l’agglomération de Dreux qui travaillent en Ile-de-France . En outre , Orléans aurait toute les chances d’être capitale régionale de cette nouvelle région.
    N’oublions pas le fait que nous avons également 4 fois plus de communes en France qu’en Allemagne avec 20 millions d’habitant en moins et qu’il y aurait aussi certainement matière à regroupement.

  4. @ Patrick,

    On peut toujours rêver, mais Orléans n’a aucune chance de devenir la capitale de la région que vous imaginez. Elle est beaucoup trop "décentrée". Oh le vilain jeu de mots.

    Je fais partie de ceux qui ont choisi par besoin économique de venir habiter à Orléans, ne pouvant pas financer l’achat d’un logement en région parisienne. Je connaissais déjà bien le Loiret et Orléans et mon choix a été vite fait.

    Devoir aller à Paris une fois par semaine était déjà un calvaire. Cela ne s’est pas arrangé en habitant Orléans. Je connais bien ce que supportent les 6 à 7.000 zombis qui y vont quotidiennement.

    Croyez-vous que si on leur donnait le choix, ils poursuivraient ces déplacements éreintants ?

    Je suis entièrement d’accord avec vous sur la nécessité de regrouper toutes les petites communes autour d’une ville centre, qui pourrait être les actuels chefs-lieux de canton.

    Et pour les villes "métropoles", il faut impérativement leur rattacher toutes les communes satellites. Pour le grand Orléans, c’est donc 20 à 22 communes, qu’il faut fusionner.

    Pour la première fois dans la Rep’, Monsieur Serge Grouard a semblé prôner cette solution.

    Je trouve qu’en dessous de 300.000 habitants, on ne devrait pas pouvoir prétendre au statut de métropole et encore moins à celui de capitale régionale.

    Je pense que nous devons tout faire pour qu’Orléans garde ce statut de capitale régionale. Son rayonnement en dépend (Université, recherche, administration, etc.).

  5. Patrick

    Il y a bien d’autre capitale régionales excentrées, comme Dijon ( problème résolu en cas de "fusion" de la Bourgogne et de la Franche-Comté qui ne serait qu’un retour historique à la fusion de l’ancien Duché de Bourgogne et de l’ancien Comté de Bourgogne).
    Je pense qu’au contraire Orléans aurait toutes les chances de se retrouver capitale régionale , Evry, Corbeil , Mantes… étant trop proches de Paris et n’atteignant pas le niveau démographique de l’agglo d’Orléans.
    Sinon, il faudrait effectivement une seule commune de 280 000 habitants regroupant les communes de l’agglomération plutôt que ce morcellement. Cela permettrait une politique plus aisées d’implantation des éléments structurants et une meilleure implantation des logements sociaux par exemple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s