Archives mensuelles : juin 2009

Vendredi 3 juillet, tous à l’Indien

Vendredi 3 juillet prochain, tous les lecteurs d’Openlasource sont invités à rejoindre la brasserie de l’Indien (4, rue d’Issoudun à La Source, à 30 m de la place de l’Indien) à partir de 20h00, pour participer à la République des Blogs de l’orléanais.

quanahparkerhorseback106

Ce sera aussi l’occasion de fêter dignement le premier anniversaire d’Openlasource et dans le même élan, de la remise des (bientôt)  célébrissimes… GPV d’or.

GPV d'or

GPV comme :

  • Grands, Gros, Gris, Gras, Grommelant, Grominet, Grisonnant, …
  • Pingouins ou Pingouines …
  • Véloces, Vaporeux, Vitupérant, Velléitaires, Valseurs, Voraces, Vélocipédiques, Vindicatifs, Vifs, Volages, Virtuels, Vengeurs, …

mais toujours d’Or.

P1020248Les nominés sont évidemment nombreux.

Les plus fidèles commentateurs d’Openlasource figurent au palmarès, ainsi que de nombreux blogueurs ligériens, mais aussi des personnalités de tous bords cordialement invités.

C’est en effet dans un esprit festif et amical que nous souhaitons retrouver toutes les personnalités locales qui « fréquentent » volontairement ou non, les pages d’Openlasource.

Et puisqu’il s’agira de la remise des GPV d’or, A. Carré, maître de l’autre GPV de La Source est cordialement invité à venir échanger avec ces blogueurs si souvent (et si injustement) vilipendés dans les enceintes politiques locales.

Cette amicale invitation vaut aussi pour tous les élus municipaux et généraux de notre quartier et canton à la fois.

Comme plusieurs média nous ont déjà fait l’honneur de confirmer leur participation, nous ne doutons pas de celle des nos « politiques » locaux et nationaux.

P1020246

Alors sans hésiter, vendredi soir prochain, c’est à l’Indien que ça se passera.

12 Commentaires

Classé dans blogosphère, Blogs, Humour, La Source, Orléans, Pingouins, politique

Le trou de l’Agglo, ou le retour de Roswell, ou quand on vous dit que la voirie est en mauvais état à La Source …

Les riverains de la rue Pablo Picasso sont inquiets.

Depuis un mois, maintenant, en effet plusieurs phénomènes para-normaux se seraient déroulés pratiquement sous leurs yeux.

100_5310

1er phénomène : l’apparition soudaine d’un trou au milieu de la chaussée, trou profond et dangereux pour la circulation , voire pour les enfants ou les animaux domestiques, qui pourraient être aspirés par cette béance en formation … dont l’origine quasi-métaphysique ne laisse pas d’inquièter.

Plusieurs hypothèses ont été avancées :

  • une fourberie néo-zélandaise, après la victoire du quinze tricolore à l’occasion du premier test match. Il leur suffit de creuser par en dessous pour faire s’effondrer notre douce terre …
  • un débouchage un peu violent d’une canalisation, préalablement bouchée, par des services municipaux costauds… qui aurait aspiré la chaussée en même temps que … le reste
  • une nouvelle trace aliène de type roswellien, après celle laissée du côté du centre 2002 (voir l’article d’Openlasource de la semaine dernière)

Cette dernière hypothèse a été renforcée après la mystérieuse disparition des barrières de protection judicieusement posée par les services municipaux ou de l’Agglo (on a du mal à s’y retrouver dans cet imbroglio de responsabilités … d’ailleurs assumées par les mêmes responsables politiques au niveau de la ville et de l’Agglo).

100_5308

2ème phénomène : la disparition (des barrières, pas des voyelles)

Les barrières de protection ont subitement disparues, un beau matin de ce début d’été enchanteur …

Immédiatement sur les lieux, les « municipaux » (nos gi’s à nous qu’on a à Orléans) se sont empressés de … ne rien faire.

L’extra-terrestre étant généralement en dehors de leur circonscription, ils n’ont pu que montrer leur désarroi devant cette double absence : les barrières évaporées et le trou bréant, comme une intersession avec un monde différent, pas pareil et évidemment certainement hostile (surtout si les néo-zélandais attendent de l’autre côté !).

3ème phénomène : la retrouvaille des barrières

C’était sans compter sur les habitants (qui habitent comme le dit la propagande municipale pour les Cma et autres joyeusetés locales) qui sont aussi des citoyens (qui ne se résignent pas).

Bravant l’inconnu et l’hostilité d’un monde étrange, quelques autochtones se sont donc mis en quête des fameuses et fâcheuses (de par leur absence ) barrières.

Et le pire, c’est qu’ils les ont retrouvées, sans doute traînées par quelques bras extra-terrestres (ou néo-zélandais) hostiles, dans une venelle à quelques dizaines de mètres.

C’est vrai qu’une enquête de police (fusse-t-elle municipale) aurait été disproportionnée pour un tel résultat.

Conséquence : le trou est à nouveau protégé des intrus et des imprudents.

L’agglo, vient de retrouver 4 barrières, et les usagers une protection bien utile.

100_5309

Moralité : un mois de trou, sans que l’Agglo accepte de négocier. Cela rappelle le conflit des éboueurs … En attendant, les riverains (qui payent aussi leurs impôts, enfin sans doute) évitent de sombrer dans l’angoisse du précipice en formation.

6 Commentaires

Classé dans La Source

Rencontre avec des Sourciens voyageurs

ADAGV 003Vendredi dernier, l’association départementale Action pour les Gens du Voyage organisait son pique nique annuel.

Comme tous les ans, ce fût l’occasion d’échanges fructueux avec ces sourciens que nous connaissons trop peu et que nous rencontrons de moins en moins souvent depuis la disparition de la supérette de La Bolière, lieu qu’ils fréquentaient avec assiduité et dont ils regrettent, comme nous tous, la fermeture.

Au fait, la mairie si prompte à acquérir avec les deniers publics des appartements rue des Carmes pour mener à bien sa déconstructuration / alignement pour le passage simultané du tramway et le plus grand nombre possible d’autos (développement durable quand tu nous tiens …), ne pourrait-elle pas consacrer quelques sous (toujours les notres de toute manière) à racheter le fond au propriètaire afin d’y faciliter l’installation d’un commerce de proximité attendu par tous les habitants (de droite comme de gauche) du quartier ?

Mais trêve de politique, revenons à la fête de nos amis du voyage, illustrée par quelques sympathiques photos communiquées par un ami d’Openlasource

ADAGV 2009 006 

ADAGV Juin 2009 001

Merci à Papy Barbu pour son reportage.

Poster un commentaire

Classé dans environnement, La Source

Vous avez dit mur végétal ?

Nous disposons à La Source, du second plus grand équipement sportif d’Orléans. Profitons en avant la mise en oeuvre de l’Arena pieds dans l’eau et vue sur Loire, qui nous relèguera probablement au troisième rang, voire au delà !

Alors nous y sommes attentifs à notre grand équipement à nous qu’on a.

Construction contemporaine tout de plastique et de béton, elle est promise à la végétalisation, fable moderne de l’écologie saisonnière.

Alors régulièrement, les reporters d’Openlasource vont se pencher sur la croissance des tiges et l’épanouissement des feuilles qui doivent revêtir de leur vert manteau le vilain béton décoffré et palot.

Pour dire la vérité, les façades sont inégales devant la croissance herbeuse.

Si l’une d’entre elle se couvre progressivement (enfin durant cette belle saison, puisque le principe des lierres grimpants est qu’ils perdent leurs feuilles à l’automne), une deuxième essaie … et la troisième façade ?

On dirait presque qu’elle y parvient.

On dirait seulement.100_5302

Mais ce n’est qu’une illusion d’optique.100_5300

C’est fou ce qu’on peut faire avec de mauvaises herbes fleuries sur un talus mal entretenu …

Un commentaire

Classé dans La Source

Qui diffame qui ?

articlelarepnauseabond

Openlasource a bénéficié d’une publicité inattendue lors du dernier conseil municipal d’Orléans, comme l’a rapporté, non sans malice, la République du Centre de samedi 20 juin dernier.

Grâce à cela, le lectorat moyen d’Openlasource a pratiquement été multiplié par deux !

Mais en y ragardant de plus près, cette publicité est-elle bien méritée ?

***

Tout d’abord, un petit rappel de la définition de nauséabond : « écoeurant, qui provoque des nausées ».

« Nausée : symptôme particulièrement fréquent précédant souvent le vomissement. La nausée correspond à l’envie de vomir s’accompagnant généralement d’une sécrétion de salive en quantité anormalement importante et de contractions des muscles de l’abdomen et du pharynx, plus ou moins violentes selon les individus et la cause. »

Synonymes de nauséabond : « dégoutant, fétides, ignobles, immonde, infect, rebutant, répugnant, … »

***

Comme tout ceci est déplaisant, n’est-ce pas ?

D’autant plus que notre « pourfendeur » n’a manifestement pas lu avec l’attention nécessaire l’article qu’il incrimine. S’il s’en était donné la peine il aurait sans doute quelques difficultés à y déceler les propos « nauséabonds » qu’il met en cause.

Mais peut-être pourra-t-il nous en dire davantage sur ce qui lui suscite de tels symptômes ?

Certainement pas l’article que nous avions fait paraître sur la subvention de 30.000 € accordée à l’association organisatrice de l’opération vélotour Orléans. Aucune imputation diffamatoire ne figurait dans cet article, comme l’a expertisé notre conseil juridique. Nous l’avions néanmoins ôté de notre site, dans la journée même de sa publication, dans le seul souci d’apaiser le débat qui dérivait sur l’organisation de la manifestation, quand notre propos visait essentiellement à dénoncer son financement exorbitant et son « modèle économique » surprenant.

Alors l’un des deux commentaires, « postés » suite à la publication de l’article ? Dans le même souci de prudence, ce commentaire a été suspendu dès qu’un animateur (modérateur) du site en a pris connaissance. Que disait-il ? En substance, il s’interrogeait sur le montage financier de l’opération et concluait « Bien sur, tout ceci n’est que pure fiction ».

Quoi qu’il en soit, le commentaire en question est demeuré sur notre site moins de quelques heures dans la journée du 28 mai !

Vraiment pas de quoi « casser trois pattes à un canard ».

D’ailleurs au sujet des commentaires postés sur les blogs et autres sites d’information en ligne, un petit retour aux textes s’impose et nous invitons notre « accusateur » à se référer à la récente loi Création et Internet promulguée le 13 juin dernier qui dispose que « lorsque l’infraction résulte du contenu d’un message adressé par un internaute à un service de communication au public en ligne et mis par ce service à la disposition du public dans un espace de contributions personnelles identifié comme tel, le directeur ou le codirecteur de publication ne peut pas voir sa responsabilité pénale engagée comme auteur principal s’il est établi qu’il n’avait pas effectivement connaissance du message avant sa mise en ligne ou si, dès le moment où il en a eu connaissance, il a agi promptement pour retirer ce message. » En clair, l’éditeur peut choisir s’il veut modérer a priori ou a posteriori les réactions de ses lecteurs.

***

Autre incrimination habituelle : l’anonymat derrière laquelle se retrancherait un « blogueur d’Openlasource » !

La belle affaire.

Si vous souhaitez être davantage édifié sur les notions d’anonymat et de « pseudonymat », merci de vous transporter sur l’article éponyme précédemment publié sur ce même site.

Nous ne sachons pas que grand monde reproche, ou a reproché à ses débuts, à monsieur Jean-Philippe Léo Smet de s’être fait appeler Johnny (Halliday pour les puristes). Et que dire d’Emile Ajar alias Romain Gary, ou vice-versa ?

Non, messieurs les censeurs, la publication sous pseudonyme n’est pas un délit.

Mais peut-être y-a-t-il d’autres motivations dans cette obsession du coming out ?

Comment par exemple, peut-on imaginer qu’un élu de la majorité municipale ignore que deux des principaux animateurs de ce blog sont des membres actifs du PS de la Source, alors que :

  • la mairie d’Orléans est l’un de nos plus fidèle lecteur ? Une telle fidélité suscite d’ailleurs notre reconnaissance, quand on sait le réconfort que représente pour un blogueur l’assiduité de ses lecteurs
  • tout Sourcien un peu au fait de la vie du quartier a depuis longtemps percé le mystère des pingouins de La Source et n’ignore rien de l’identité des principaux d’entre eux, tant il est vrai que lesdits animateurs ne s’en cachent jamais dans leur pérégrinations locales, voire se promènent dans les manifestations sourciennes en arborant un badge décoré de pingouins malicieux

***

… au fait monsieur notre accusateur, connaissez vous l’histoire de l’arroseur arrosé ?

Comme nous ne sommes pas foncièrement vindicatifs, nous, à Openlasource, un petit mot d’explication, un commentaire argumentaire, nous permettrait d’engager un plus fructueux dialogue.

A suivre, n’est-ce pas ?

6 Commentaires

Classé dans La Source

Vu et entendu à la fête de la musique …

Un commentaire

Classé dans La Source

Roswell incident in La Source

Phénomène surnaturel sur un trottoir de La Source ? Interrogé par nos soins, un quidam qui se prétendait représentant de la CIA n’a pas hésité un instant à établir un lien avec la célèbre … « affaire Roswell ».

100_5297

Ce cercle bitumineux, photographié dimanche dernier sur le parking du centre commercial 2002, serait-il la marque héritée de la présence d’un vaisseau spatial de passage dans notre attractif quartier (au moins pour les extra-terrestres) ?

L’hypothèse était séduisante.

Elle n’a pas résisté longtemps à l’analyse de nos plus fins limiers

Après vérification, il ne s’agirait que de la cicatrice d’une ancienne « colonne Morris » de l’affichage libre qui pré-existait dans notre quartier.

On ne sait pas ce qu’il faut le plus regretter :

  • la surface perdue de libre affichage pour les associations, partis politiques et autres organisateurs de concerts et manifestations
  • la perte de nos illusions sur Roswell … et quelques autres fausses promesses électorale

On rayonne comme on peut à Orléans !

2 Commentaires

Classé dans La Source