Archives de Catégorie: Humour

Openlasource en « direct live » parce que vous le valez bien

Openlasource tiendra un stand, dans l’espace Olympe de Gouges, toute la journée du dimanche 14 octobre, à l’occasion des manifestations du cinquantenaire du quartier de La Source

Vous pourrez rencontrer les pingouins de service et découvrir l’arrière boutique de votre blog local préféré.

Vous pourrez aussi prendre les manettes (clavier, souris, appareil photo, carte flash, connecteur Usb, explorateur, moteur de recherche, … et plein d’autres truc bizarres, mais pas tant que ça), avec les conseils éclairés des animateurs du Blog, à votre disposition toute la journée

Autrement dit, c’est vous qui ferez Openlasource pendant toute la journée de dimanche.

Si vous avez des photos ou des idées d’article, n’hésitez pas de venir avec …
A dimanche.

Poster un commentaire

Classé dans Anne Lauvergeon, blogosphère, Blogs, Exposition, Fansolo, Humour, Indien, Internet, La Source, lady Gaga, Louis Mariano, Madona, Olympe de Gouge, Orléans, Pingouins

Piège en hautes herbes … ou « le vélo de la peur »

Attention, Sourciennes et Sourciens, méfiez vous de cet insidieux panneau dissimulé au coin du bois …

En pensant à la ci-devante adjointe au développement duraille et élue ex-sourcienne, vous pourriez être attiré dans les pièges des mangeurs de roue.

Rappelez-vous que cette grande « défenderesse » de la petite reine orléanaise, désormais exilée au pays du vélo (non pas l’Angleterre des dopés olympiques,  mais celui de la petite sirène (et pas des pompiers), le Danemark) proposait au merveilleux « Vélotour » de passer dans nos sourciennes avenues, après avoir traversé, à grand renfort de publicité,  la scène du théâtre d’Orléans, ou les ateliers municipaux. La ville consacre d’ailleurs toujours quelques dizaines de milliers d’Euros chaque année pour cette manifestation éminemment sociale, culturelle, sportive et écologique …

Dans le futur programme municipal promu par Openlasource, on verrait bien une nouvelle formule de « Vélotour » de ce type

Mais revenons à notre quartier et à nos affaires du moment. Vous êtes à vélo (ou en vélo, car les deux se disent), et vous grimpez laborieusement le célèbre « col dit des tennis » (on explique plus loin).

Attention donc, car ce qui vous attend, au sommet de la côte, ce n’est pas uniquement ça

C’est surtout ça

Et ça, c’est la crevaison assurée

Parce qu’en effet, depuis un bon bout de temps maintenant, sur 50 m vous devrez traverser un « grattoir en ciment », responsable de la crevaison de nombreuses roues de fidèles (enfin elles le déclarent) et pédalières lectrices d’Openlasource, et qui nous ont l’ont écrit.

Vous aurez reconnu la zone piégée,  au croisement des rues Honoré de Balzac et Ambroise Paré (devant les tennis).

On comprend mieux pourquoi l’Agglo ne veut toujours pas implanter « Véloplus » à La Source !

Et pourtant, comme disent les mordus de la pédale  : « Vive la République, vive la France »

 

Avec tout ce qu’ils font pour nous …

 

Poster un commentaire

Classé dans Accessibilité, Agglo, Bilan carbone, développement durable, environnement, France, Humour, La Source, Orléans, Panneaux, Plein air, politique, Vélo

Mais il est tout troué le GPV

En tous cas, le panneau qui vante (vente ?) le GPV (Gros Plein de Vent ?) a comme des gros trous

Veut-on montrer ainsi, l’avenir du quartier tel que l’imaginent nos édiles, pas très rassurés par les récents votes des Sourciens ?

Démontrent -ils, au contraire,  l’humeur Sourcienne vis à vis des projets réalisés par ces mêmes édiles ?

Sont-ils simplement le reflet de la qualité des travaux : beaucoup d’esbroufe et une qualité … qui laisse à désirer ?

Tout dans la gueule, quoi, le GPV (Gueule Pas Valentine).

Avec tout ce qu’ils font pour nous…

2 Commentaires

Classé dans GPV, Humour, La Source, Olivier Carré, Orléans

La « dépravation sexuelle » des manchots d’Adélie scandalise

Dépêche surprenante parue dans Libération hier, 10 juin 2012 à 17h27

Une expédition polaire passe devant des manchots Adélie dans l'Antarctique en janvier 1958

« L’explorateur britannique George Murray Levick, qui a failli mourir de froid et de faim lors d’une expédition désastreuse au Pôle Sud au début du XXe siècle, a avoué que le pire pour lui était… la perversité sexuelle des manchots de Terre Adélie.

Le Museum d’Histoire naturelle de Londres a exhumé une étude de référence de Levick, un rescapé de l’expédition Scott de 1910-13 dans l’Antarctique, qui décrit en détail les comportements sexuels de ces oiseaux, rapporte samedi le quotidien le Guardian.

Homosexualité, actes pédophiles sur des poussins et même tentatives de copulation de manchots mâles avec des femelles décédées sont décrits dans un article de Levick intitulé « Les habitudes sexuelles des manchots d’Adélie », qui avait été égaré pendant des dizaines d’années.

D’une moralité édouardienne rigide, Levick était tellement horrifié par ses propres découvertes qu’il les avaient d’abord rédigées en grec pour les rendre inaccessibles au lecteur moyen.

Les manchots mâles se rassemblent « en gangs de hooligans d’une demi-douzaine d’individus ou plus et traînent aux alentours des tertres en incommodant les occupants par leurs actes de dépravation répétés », écrivit-il par la suite en anglais.

A ce jour, Levick est le seul scientifique qui ait étudié un cycle complet de reproduction à Cap Adare, après avoir passé l’été antarctique 1911-12 à cet endroit, selon le Guardian.

Levick avait survécu, avec cinq compagnons, à l’expédition qui a tué le capitaine Robert Scott et quatre autres en janvier 1912, mais il avait été contraint de passer tout l’hiver antarctique dans une grotte glacée, en attendant l’arrivée du bateau Terra Nova, envoyé pour leur sauvetage, mais bloqué par les glaces.

De retour en Grande-Bretagne, il publia un article sur les manchots en censurant leurs exploits sexuels, considérés comme trop choquants.

L’article de fond qu’il rédigea ensuite sur la sexualité de ces oiseaux a été perdu pendant 50 ans.

Selon Douglas Russell, conservateur du Muséum d’histoire naturelle qui a redécouvert l’article de Levick, les mœurs sexuelles des oiseaux qui ont tant scandalisé le scientifique sont à imputer au climat de l’Antarctique. Les manchots n’ont que quelques semaines pour effectuer leur cycle de reproduction, qui démarre en octobre. « Les jeunes adultes n’ont tout simplement aucune expérience de la manière de se comporter », explique le conservateur. « D’où l’apparente dépravation de leur comportement ».

Au lieu de s’intéresser aux choses essentielles du monde, comme le risque de collision inter-galactique prévue dans 400 milliards d’années, ou les résultats du premier tour de l’élection législative … cet organe de presse habituellement réputé pour son libéralisme vis à vis des mœurs modernes, s’emploie à discréditer la gente alcidéenne.

La liberté sexuelle des pingouins dérange manifestement l’establishment.

Eh bien, sachez-le, Openlasource sera toujours du côté de la liberté, y compris sexuelle, et contre les censeurs et les médisants, qu’ils soient de droite ou de droite.

Poster un commentaire

Classé dans Humour, La Source, Pingouins, Sexe

Grande tige et petit panneau

En tout cas, ça veut dire qu’il est interdit de …

Photo prise (par l’excellent photo-reporter d’Openlasource) le 30 avril 2012 sur les bord du lac de l’Orée de Sologne

Interdiction de quoi d’ailleurs ?

2 Commentaires

Classé dans Art, CMA, développement durable, environnement, Humour, La Source, lady Gaga, Orée de Sologne, Orléans, Panneaux, Plein air

C’est bientôt Noël à La Source

Si ça sent le sapin pour certains, ça pourrait être Noël pour d’autres, dimanche soir prochain.

C’est sans doute dans cette perspective que la municipalité d’Orléans, terriblement prévoyante comme chacun le sait (« gouverner, c’est prévoir », comme on dit), a sans doute délibérément laissé en place les jolies décorations de Noël.

Ah, bien sûr avec les feuilles ça fait moins « hiver », mais avant les Saints de Glace, qui sait si les frimas ne reviendront pas déposer leur matutinal duvet de gelée blanche.

Allez, à dimanche prochain pour fêter Noël. Il y aura bien au moins 50% et des poussières de français prêts à réveillonner !

1 commentaire

Classé dans Humour, La Source, lampadaires, Neige, Noël, Orléans, Panneaux, Plein air

La « libre expression » à La Source : un chassis vide

Non, on ne va pas vous parler du CMA, dont l’utilité électorale doit faire réfléchir la municipalité d’Orléans après les résultats du premier tour de l’élection présidentielle. Vous nous direz que c’est un autre scrutin, et vous aurez raison, mais quand même.

Plus de 64% des suffrages exprimés pour la gauche à La Source, ça doit interroger les promoteurs du GPV et de la sécurité d’exception à La Source (- 84% de délinquance enregistrée, c’est pas rien quand même !).

C’est à désespérer de l’ingratitude des électeurs qui devraient être benoîts d’admiration devant tant de bienfaits municipaux.

Et puis, en plus, ils ne votent même pas massivement pour le FN ici. C’est à n’y rien comprendre pour certains, sans doute.

Et pourtant la municipalité n’a pas économisé son énergie, en plus de tous les bienfaits rappelés plus haut.

Le nombre des panneaux d’affichage dit de « libre expression », a pratiquement été divisé par deux depuis le début du 2nd mandat de S. Grouard.

Les kiosques ont disparu devant 2002 et La Bolière, et de nombreux autres panneaux ont aussi été démontés.

Parmi les survivants, celui qui est face à la médiathèque vaut son pesant de « liberté d’expression ».

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la mairie à une conception extrêmement « transparente » du sujet.


Va coller une affiche politique ou une information sur une manifestation associative ou un spectacle étudiant, sur un tel support !

A moins que ce ne soit qu’une façon « libre » et subliminale de mettre en avant ce qu’elle a fait pour le quartier ?

Reconnaissons la valeur esthétique de cette photo qui permet une réelle mise en valeur de la médiathèque, dont aucun vilain slogan ne vient gâcher la perspective.

Poster un commentaire

Classé dans Art, CMA, Elections, environnement, GPV, Grouard, Humour, La Bolière, La Source, Médiathèque, Olivier Carré, Orléans, Panneaux, Plein air, politique, Sécurité