Archives de Catégorie: Nicolas Sarkozy

Il a Twitté, il a tout Carré

Lu ce jour sur le site Internet du Nouvel Obs

"Quand les députés pro-sarkozystes en font trop sur Twitter

"Twittos" de longue date ou non, les parlementaires n’ont pas hésité à rapporter en direct leur rencontre avec le chef de l’Etat ce mardi.

La rencontre entre le chef de l’Etat et sa majorité ce mardi 31 janvier n’était pas ouverte à la presse, mais des gazouillements bien contrôlés se sont échappés de la grande salle de l’Elysée. Certains députés, twittos de longue date ou pas, ont partagé la réunion avec les internautes via le site de micro-blogging. Pourtant Xavier Musca, secrétaire général du Château, s’était agacé dernièrement que certains rapportent des propos du sommet social. Manifestement, quand les propos encensent Nicolas Sarkozy, cela le dérange moins. Car le live-tweet de la rencontre de mardi midi est à peu près aussi objectif qu’un résumé de match de foot par un groupe d’ultras.

Olivier Carré, député du Loiret, se charge pour sa part du verbatim du président. Il rapporte ainsi ces propos :

Olivier Carré @olivier_carre

#Sarkozy Je dois faire mon devoir et j’ai confiance dans les français. Le dialogue on l’a avec les français pas avec la presse.

Une façon de remettre à leur place les députés qui s’épanchent dans la presse à propos de la stratégie du candidat. Le plus critique d’entre eux, Lionnel Luca, n’est d’ailleurs pas présent dans la salle, comme le rapporte un journaliste."

Décidément notre député sarkozyste local est de plus en plus proche de son idole.

On peut même s’interroger sur l’influence qu’il peut avoir auprès du chef de l’État, lorsque ce dernier suggère de permettre une extension "libre" de 30% des surfaces des logements …

Voilà ce qu’on peut faire en matière d’extension en zone urbaine

C’est un crédo déjà entendu dans notre quartier, de la part du partisan convaincu de la densification urbaine.

Chez nous, ça pourrait donner ça …

On a Carré, on a tout comprès !

2 Commentaires

Classé dans Accessibilité, Elections législatives, Humour, La Source, lady Gaga, Nicolas Sarkozy, O. Carré, Olivier Carré, politique

MCS : un bilan mi-chèvre, mi-chèvre

A l’image de son parti d’adoption, le Modem toujours hésitant entre la droite et la droite, notre ci-devant adjointe au développement duraille s’en va, après être partie sans être partie.

Enfin bref, Marie Cuny -Seguin vient de démissionner du Conseil municipal après avoir empoché tout de même plusieurs mensualités d’indemnités d’élue locale, alors qu’elle était déjà installée chez la petite sirène à Copenhague.

C’est souvent comme ça avec le Modem : excessivement tiède

L’interview qu’elle a accordé à la République du Centre il y a une semaine laisse … pantois, mais pas sans voix.

Elle y dit son étonnement et son admiration face à l’usage intensif du vélo et des transports en commun dans sa nouvelle ville d’adoption : Copenhague.

Quand on sait l’énergie que cette remarquable élue a mis dans la promotion de l’usage du vélo dans son propre quartier !

Ses prises de positions comminatoires et radicales en faveur de l’installation de Vélo+ à La Source en sont de brillantes démonstrations qui ont du faire trembler plus d’une fois son collègue et co-adjoint au Conseil municipal d’Orléans,  Charles Eric Lemaignen en personne.

Non, on déconne ! elle ne l’a sans doute jamais menacé de rien, ni même sollicité pour quoi que ce soit …

En fait, à part les 35.000 € de subvention (renouvelée cette année encore) pour l’organisation de vélotour lors des journées du développement durable, on ne sait ce qu’elle a pu faire pour la petite reine …

Après les vertus du vélo et des transports en commun, notre jeune oie blanche ne manquera pas de découvrir aussi les mérites des énergies alternatives et renouvelables. La géothermie par exemple, qui, particulièrement à La Source, aurait admirablement fait l’affaire pour le chauffage du nouvel hôpital, voire même pour tout le nord du quartier.

Elle regrettera alors d’avoir été si inattentive lorsque la municipalité a retenu la solution de la société Véolia en faveur d’une centrale thermique à bois … dont on ne va pas tarder d’apprendre, qu’en plus des nuisances liées au trafic des poids lourds qui livreront le bois en provenance de Sologne … ou d’ailleurs, les rejets présenteront quelques émanations cancérigènes démontrées par l’académie de médecine.

Ceci dit, son petit copain vert de l’opposition n’en a pas non plus fait un combat écologique

Elle sont pas belles les grues de l’hôpital de La Source ?

Qui dit développement durable, dit habituellement conciliation entre économie, écologie et social. Sans doute a-telle aussi eu un moment d’absence quand ses petits camarades de la municipalité orléanaise ont signé le contrat de la construction de l’hôpital, en oubliant d’y intégrer une clause en faveur de l’emploi local.

Mais le "local" était-il son affaire ? Elle qui préférait aller plaider la cause magnifique de la rayonnante Orléans lors de conférences internationales comme celle de Mexico en novembre 2010 (à revoir sur http://openlasource.wordpress.com/2010/11/27/la-signeuse-de-mexico/).

La pôvrette, elle n’a même pas réussi à rendre visite à notre "ôtage" à nous qu’on a à Orléans, Florence Cassez, toujours emprisonnée dans les geôles mexicaines, malgré tous les efforts de not’bon maire, et de ses adjoints.

Openlasource, avec l’objectivité qu’on lui connaît ne proposera donc pas de dresser le bilan de 3 ans d’un mandat  aussi spectaculaire.

Mais ce qui nous manquera grave, après le départ de notre Marie de La Source, c’est :

  • sa façon bien à elle d’assumer ses fonctions de présidente de bureaux de vote par exemple. Rappelez vous en juin 2009, à l’occasion des élections européennes. C’est quand même la seule élue qui n’a pas trouvé l’adresse du bureau qu’elle devait présider à l’école des Guernazelles ! C’est vrai que son domicile était au moins à 200 m de là ! Résultat, une bonne demi heure de retard. Mais c’est pas tout. Elle avait encore réussi à perdre les clefs de l’urne … Pratique qu’elle a renouvelé avec encore plus de succès à l’occasion des élections régionales (en mars 2010). Là, il a fallu faire appel à un serrurier pour exploiter le vote populaire ! Sérieusement, on s’est quand même bien marré

Quand ça veut pas, ça veut pas

  • les résultats spectaculaires obtenus dans le défense des petits zoizeaux, des herbes folles et des insectes rieurs, dont elle assura la défense avec un zèle si … discret.

  • la géothermie à La Source : no comment. Elle ne savait même pas que ça pouvait exister, et que le BRGM en avait fait une spectaculaire et très positive étude de faisabilité sur notre quartier. Il faut dire qu’elle ne devait connaître personne au sein du BRGM … à moins que ?
  • l’ouverture politique de la municipalité de S. Grouard et F. Montillot. Originaire de "gauche" cette élue d’ouverture, un temps encartée Modem, avait sans doute l’ambition de "gauchir" les thèses et la politique de sa municipalité. C’est raté. Quand on danse avec le diable …

Allez, on n’est pas rancunier à OpenLaSource … un petit conseil de lecture avant de revenir du royaume du Danemark … où quelque chose serait pourrie d’après William.

Et au fait, comme F. Cassez n’est toujours pas libérée, un petit coup de pouce côté danois, vis à vis de ces chihuahuas de mexicains serait opportun, non ?

Poster un commentaire

Classé dans Agglo, école maternelle, BRGM, développement durable, Elections, Elections régionales, environnement, Florence Cassez, Géothermie, Grouard, Humour, Indemnités, La Source, Louis Mariano, Mexico, Modem, Nicolas Sarkozy, Serge Grouard, Sexe

Nowel de toute part

Les traditions de Noël dans les pays membres de l’Union Européenne, lu sur le site "Mouvement Européen – France web@mouvement-europeen.eu"

La fête de Noël tire son existence et ses formes des racines les plus diverses, une diversité qui se reflète dans les traditions de cette période dans toute l’Union européenne.

Alors que les Français attendent le Père Noël le soir du 24 décembre, les Néerlandais commencent à fêter le très populaire Saint Nicolas dès la mi-novembre, date de son départ depuis l’Espagne jusqu’aux Pays-Bas.

Les Grecs fêtent " la douzaine ", depuis le Noël catholique du 25 décembre au 7 janvier, date de l’épiphanie, le Noël orthodoxe.

Au Danemark le " Jul " (Noël) est inspiré des fêtes païennes célébrant la transition vers un nouveau cycle, tout comme en Bulgarie on pouvait fêter le renouveau de la nature.

Si vous voulez rencontrer le Père Noël, vous pourrez vous rendre à Helsinki, où il fait officiellement son entrée chaque année.

Les personnages qui peuplent cette période sont légion : depuis Andrzejki en Pologne à Befana en Italie, en passant par Sainte Lucie en Suède et le Hoséker (Père Fouettard) au Luxembourg.

Pour découvrir comment chaque pays de l’Union européenne fête Noël, rendez-vous sur la page du site de Toute l’Europe.

Mais pour les petits enfants,le Père Noël sera toujours … ce gentils bonhomme en rouge, annonciateur de joie et de bonheur :

Quant aux grands enfants, le père, ou la mère Noël, c’est souvent  le souvenir ému d’une période où l’innocence se conjuguait à la douceur de vivre (avant la crise)

En tout cas, Openlasource vous souhaite un très Noyeux Joël à tous

Poster un commentaire

Classé dans Accessibilité, Agglo, AHLS, Angela Merckel, Anne Lauvergeon, Arena, Art, Autonomie, école maternelle, Belle, Bilan carbone, blogosphère, Blogs, BRGM, Bus, Cabu, Cancun, candélabres, Capitaine Fracasse, Catherine Sueur, Cinéma, Clochard, CMA, Conseil général du Loiret, Délinquance, développement durable, Egypte, Elections, Elections législatives, Elections régionales, environnement, Etienne Dolet, Etudiants, Europe, Europe écologie les Verts, Exposition, Fansolo, fêtes de Loire, Florence Cassez, Football, François Bonneau, Franc maçonnerie, France, Géothermie, Gérard Philippe, GPV, Grouard, Histoire, Humour, IME, Impots locaux, Incription sur les listes électorales, Indemnités, Indien, Jazz, Jean Ferrat, Jean Pierre Sueur, Jeanne d'Arc, Justice, La Bolière, La Source, lady Gaga, lampadaires, Le Monde, Libération, Libe Orléans, Libre pensée, Louis Mariano, Marché, Médiathèque, Mexico, Michael Jackson, Modem, Montesquieu, Mosquée, Neige, Nicolas Sarkozy, Noël, O. Carré, Olivier Carré, Olympe de Gouge, Opéra, Orée de Sologne, Orléans, Orléans basket, Panneaux, Pauline Kergomard, Picasso, Pingouins, Plein air, Police municipale, politique, Pomme de terre, Pompiers, Printemps, Procuration de vote, QVLS, Rasta, Régie de quartier, Révolution, Recette, Repères, Robert Badinter, Sans papiers, Sécurité, Sénat, science, Serge Grouard, Sexe, Sondage, Sondages, Tempête, Théâtre, Théophile Gautier, Tintin, Tram, Tunisie, Uncategorized, USO, Vélo, Voltaire, Wichita

Notre recette sourcienne de la semaine (4) : la soupe des schtroumpfs

Rappel : toutes nos recettes sont réalisables à partir de produits disponibles sur le marché de La Source, … ou dans ses commerces de proximité

Aujourd’hui ; la soupe bleue au chou rouge

Pour 4 personnes : 500 g de chou rouge bien frais, 3/4 litre de bouillon de légumes bio en tablettes, 1 cuillère à soupe de sucre, 1 cuillère à café rase de bicarbonate (pour la couleur bleue, ne donne aucun goût particulier), 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin blanc ou de vinaigre de cidre (attention le vinaigre peut contribuer à faire "rougir" la soupe si mis en excès), 1 pincée de noix de muscade fraîchement râpée, 1/2 cuillère à café de cumin entier, 10 cl de crème liquide, Sel et poivre

Préparation : 15 mn

Cuisson : 40 mn

Couper le chou rouge en lamelles. Faire blanchir dans une grande marmite d’eau bouillante additionnée au bicarbonate pendant 5 minutes. Égoutter.

Faire cuire le chou dans du bouillon de légumes, à petit feu et à découvert, jusqu’à ce qu’il soit tendre (environ 30 minutes).

Mixer le tout, ajouter le sucre, le vinaigre, la crème liquide et la noix de muscade. Saler et poivrer. Ajouter éventuellement un peu d’eau pour obtenir la consistance désirée. Décorer de graines de cumin.

Ces proportions valent pour une petite portion en entrée, multiplier par deux pour un plat principal. Le secret de la couleur bleue, c’est de mettre un ingrédient au PH basique comme le bicarbonate de soude pour compenser l’acidité du vinaigre qui a tendance à faire "rougir" le chou…

2 Commentaires

Classé dans développement durable, environnement, Marché, Nicolas Sarkozy, Pingouins, Recette

La Cour des comptes donne raison à Openlasource …

…… et met la misère à celles et à ceux qui propagent le discours d’une soit-disant spectaculaire diminution de la délinquance à La Source.


Voici ce que disait Openlasource à l’occasion de plusieurs de ses récents articles dénonçant le caractère fantaisiste des statistiques Bisounours relatives à la baisse de la délinquance sur notre quartier depuis que la droite locale et nationale étaient arrivées aux affaires :

Le 13 avril 2011, sous le titre "Quand les banquiers ne croient pas les politiques…"

" Et pourtant F. Montillot l’a crié sur tous les toits, l’a déclaré à tous les média, l’a déclamé à tous les visiteurs d’un jour du GPV (comme Grande Parade Victorieuse), Président de la République compris : la délinquance baisse, baisse, baisse .. et particulièrement dans le quartier chéri de La Source. Moins 80% de délinquance enregistrée depuis son arrivée aux affaires, c’est dire comme tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes …"

ou le 19 juin 2011 dans "Oh, comme Orléans rayonne !"

"La criminalité mesurée à l’aune des dépôts de plaintes, qu’on ne peut plus (ou bien difficilement) déposer à La Source par exemple, peut effectivement diminuer dans les statistiques officielles…"

Et voici ce qu’en dit la Cour des comptes dans le rapport qui vient de paraître sous le titre « L’organisation et la gestion des forces de sécurité publique » :

La mesure statistique de la délinquance " comptabilise seulement les faits portés à la connaissance des services de police ou de gendarmerie sur dépôt d’une plainte ou sur constatation à leur initiative, ce qui exclut ceux mentionnés sur le registre de la main courante ou révélés par une plainte auprès des services judiciaires. Il n’inclut pas les  violences volontaires ou pour destructions et dégradations légères. Enfin, il est très sensible aux conditions d’accueil des personnes désireuses de déposer une plainte.

Les faits enregistrés ne correspondent qu’à une partie de la délinquance. Tant en matière d’atteintes aux biens que de violences aux personnes, des différences existent entre la délinquance enregistrée par les forces de sécurité et la délinquance vécue."

(…) "cet indicateur, abondamment utilisé tant pour le pilotage des services territoriaux que la communication externe du ministère de l’intérieur, résulte d’un calcul non pertinent en raison de son hétérogénéité. « Ce n’est pas un chiffre utile dans l’analyse des phénomènes de délinquance. Son utilisation comme chiffre unique, surtout lorsqu’il est assimilé à "la délinquance", est une simplification grossière qui induit en erreur.

L’agrégat de délinquance de proximité, en vigueur jusqu’en 2010 inclus, composé uniquement des vols à main armée et vols avec violence sur la voie publique, des cambriolages, des vols touchant les véhicules et des destructions et dégradations, a diminué de 34 % au cours de la période 2002-2009.

Cette baisse a entraîné celle de la délinquance générale.

Le recul de 42 % des vols liés à l’automobile et aux deux-roues, soit 245 000 faits, a représenté les trois-quarts de la baisse globale. Les vols d’automobiles proprement dits ont été divisés par plus de deux. Les vols à la roulotte ont baissé de 38 % et les vols d’accessoires de 43 %.

Le recul spectaculaire de ces deux seules grandes catégories d’infractions, les vols liés à l’automobile et les destructions et dégradations de biens privés (- 378 000 faits au total) est supérieur à la baisse globale de l’ensemble de la délinquance en zone de police de 2002 à 2009 (-338 000).

Toutefois, selon la plupart des analystes et la direction générale de la police nationale elle-même, il a été dû principalement à l’amélioration par les constructeurs automobiles des dispositifs techniques de protection contre les vols et les effractions, et au renforcement des dispositifs de protection des espaces publics et privés (parkings, gares, etc.).

Une partie croissante des actes de vandalisme se serait traduite non par le dépôt d’une plainte par les victimes, mais par l’enregistrement d’une simple contravention non comptabilisée."

***

Et concernant la lutte contre le trafic de stupéfiant, voici ce que révèle la Cour :

"Jusqu’en 2010, les DDSP (directions départementales de la sécurité publique) n’ont pas été fortement impliquées dans la lutte contre le trafic de stupéfiants dont il paraît pourtant acquis de longue date qu’il alimente diverses formes de délinquance, notamment dans les quartiers réputés sensibles.

Dans les instructions annuelles de la DCSPP, ce domaine d’action n’a pas été qualifié d’objectif prioritaire. De fait, il a plutôt constitué une variable d’ajustement de l’activité des services aux objectifs chiffrés, notamment à travers l’indicateur des « infractions relevées par l’action des services » (IRAS). Ce sujet a été traité en 2009 comme un enjeu non prioritaire. A la fin de son instruction annuelle, le DCSP a ajouté : « En dehors de ces objectifs principaux, l’effort portera dans la lutte contre le trafic de produits stupéfiants et l’économie souterraine avec une progression de + 10 % des affaires de revente réalisées et une collaboration plus étroite avec les GIR ». Il a fallu attendre l’année 2010 pour que la lutte contre le trafic de produits stupéfiants soit érigée en objectif prioritaire dans l’instruction annuelle du DCSP. Elle devait s’orienter principalement vers la répression des micro-réseaux de distribution de drogue et l’organisation de contrôles renforcés des établissements ou des lieux festifs" !

A La Source aussi on a du crottin de cheval

Quant aux effectifs de la police nationale, leur évolution réelle entre 2006 et 2010 a été de -2,3%, passant de 246.107  à 240.397.

Un petit mot enfin sur les caméras magiques qui sont sensées remplacer la police de proximité.

"Le coût annuel de fonctionnement des systèmes de vidéosurveillance, incluant la rémunération des personnels d’exploitation, les frais de maintenance et éventuellement la location des liaisons numérisées, est estimé en moyenne pondérée à 7 400 € par caméra et par an.

Le coût d’investissement est quant à lui estimé à 36 600 € TTC par caméra.

Diverses études ont été réalisées à l’étranger, notamment au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en Australie ont  conclu à l’absence d’impact statistiquement significatif de la vidéosurveillance sur l’évolution de la délinquance, certaines ont toutefois fait apparaître que les résultats sont plus encourageants dans des espaces clos (parkings) avec un nombre limité d’accès.

D’autres ont montré que la vidéosurveillance peut être efficace pour repérer les délits violents (atteintes à la personne) mais inopérante pour prévenir la commission de ces délits."

***

Si l’on en croit la Cour des comptes, on nous aurait donc menti !

Mais il fallait être bien naïf/naïve ou n’avoir jamais mis les pieds dans notre quartier, pour gober les – 80% de délinquance à La Source !

3 Commentaires

Classé dans Délinquance, GPV, Grouard, Justice, La Source, lady Gaga, Nicolas Sarkozy, O. Carré, Orléans, Police municipale, Sécurité, Serge Grouard

Quand les banquiers ne croient pas les politiques…

Et pourtant F. Montillot l’a crié sur tous les toîts, l’a déclaré à tous les média, l’a déclamé à tous les visiteurs d’un jour du GPV (comme Grande Parade Victorieuse), Président de la République compris : la délinquance baisse, baisse, baisse .. et particulièrement dans le quartier chéri de La Source. Moins 80% de délinquance enregistrée depuis son arrivée aux affaires, c’est dire comme tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes …

Dormez, braves gens, la police (municipale) veille et tout va bien …

Alors pourquoi le Crédit Mutuel, place de l’Indien, vient-il de prendre la décision de quitter les lieux pour s’installer sur la zone des Aulnaies ?

Pas confiance dans les belles statistiques montillotesques (ou montigrotesques)  ?

Une vérité du terrain en "petit décalage" avec le si joli discours municipal ?

C’est curieux que cette banque, pourtant mutuelle et populaire, soit venue s’installer en plein cœur du quartier à une époque où il était réputé selon certains amnésiques municipaux locaux "à feu et à sang", et décide de s’en sortir quand tout est si calme !!!

Serait-ce la présence du petit commerce ambulant et installé sur le trottoir local qui insupporte la banque et ses clients ?

Pourtant la vidéo-surveillance est là.

Alors, on ne nous dirait pas tout ?

1 commentaire

Classé dans Délinquance, GPV, Grouard, Indien, La Source, Nicolas Sarkozy, O. Carré, Orléans, Police municipale, politique

C’est ce qui s’appelle "porter la poisse"

La scoumoune, le mauvais œil, le bad luck, la malchance, la guigne, la poisse, …

Après n’avoir pas vraiment porté chance à sa MAM préférée qui malgré son actif soutien s’est vu gentiment écartée de ses chères fonctions gouvernementales, après n’avoir pas vraiment réussi à améliorer le sort de la pauvre Florence Cassez, malgré ses visites mexicaines et sa grosse colère contre les vilaines autorités locales, … le maire d’Orléans inaugurait samedi dernier en grandes pompes (à crampons) les jolis nouveaux vestiaires du beau stade de l’USO Football à La Source.

Après avoir serré la main à l’ensemble des officiels conviés pour le petit "gorgeon" de l’amitié en avant match (condition préalable pour siroter son champagne : s’infuser les discours des uns et des autres qui, tels les récompensés de Césars, remercient émus pères et mères, sponsors et autorités, souteneurs et entraineurs, …), et aux jeunes joueurs une peu paumés au milieu des costumes cravates, le maire de la ville leur a souhaité évidemment bonne chance pour le match qui allait suivre.

Après avoir taclé sévère l’un de ses colistiers présent un peu orange de colère (ils ont semble-t-il un petit différent cantonal), not’bon maire souligna aussi toute la passion qu’il avait du ballon rond en insistant sur tous les sous qu’il y consacrait (sur les impôts de orléanais bien sur). De mauvaises langues footballistiques qui traînaient au fond de la salle des discours laissaient néanmoins entendre que sa passion allait plus au gros ballon orange (bon sang mais c’est bien sur, les ballons du Modem !), qu’aux plus petits blancs et noirs.

Preuve en était, les 100 millions d’Euros destinés à l’Arena et à son Orléans Basket, contre le petit million généreusement octroyé pour le foutcheballe !

Mais c’était de vilaines langues bien sur

D’ailleurs, le boss du patron orléanais n’est-il pas sur le point de le priver de son joujou local (l’Arena), avec ses préférences contrariantes ?

Que restera-t-il des financements publics nationaux pour complaire à notre maire ?

Peut-être le bon alibi pour ne pas le faire …

Mais revenons à notre match …

Fort opportunément pour le public qui avait payé sa place et pour les VIP à qui elle avait été offerte, la confrontation contre Abbeville s’annonçait sous les meilleurs auspices. Cette équipe n’était-elle pas déjà relégable ?

Et à votre avis, qu’est-ce qui se passa ?

La scoumoune, le mauvais œil, le bad luck, la malchance, la guigne, la poisse, … et l’USO foot perd 0/1.

Quand on vous disait qu’il ne fallait pas l’inviter !

2 Commentaires

Classé dans Grouard, Humour, La Source, lady Gaga, Nicolas Sarkozy, Orléans basket

C’est pas l’austérité pour tout le monde

Alors que la justice crie famine et que les moyens manquent partout (école, justice, services publics, …), quelques uns s’en sortent plutôt bien.

Trop bien même si on en croit la presse belge :

"Deux avions pour le voyage Paris-Bruxelles de Sarkozy"

LeMonde.fr

La presse belge épingle, samedi 5 février, le déplacement de Nicolas Sarkozy. Le chef de l’Etat s’est rendu vendredi à Bruxelles pour un sommet européen. Et, selon les quotiodiens belges, il a chosi de faire les 300 kilomètres qui séparent les deux capitales avec… deux avions.

Et pour voir la vidéo de la télévision belge :

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/02/05/deux-avions-pour-le-voyage-paris-bruxelles-de-sarkozy_1475716_823448.html

2 Commentaires

Classé dans Bilan carbone, Cancun, développement durable, environnement, France, La Source, lady Gaga, Mexico, Nicolas Sarkozy, politique

Une vraie spécialité orléanaise : le rayonnement …

démago-populiste !

Après le célèbre discours d’Orléans de J. Chirac sur les odeurs du 19 juin 1991, à l’occasion duquel le président du RPR avait déclaré : « Notre problème, ce n’est pas les étrangers, c’est qu’il y a overdose (…) Si vous ajoutez à cela le bruit et l’odeur , eh bien le travailleur français sur le palier devient fou. …  Et ce n’est pas être  raciste que de dire cela. …", nous avons eu droit à La Source à la sortie la plus démago-populiste de la semaine.

 

 

 

 

 

Ah oui, manifestement y’avait des odeurs !

Obsédé par les questions sécuritaires, entre un regard admiratif sur un pistolet taser et un autre énamouré sur un puissant berger allemand (… de l’est comme aurait dit P. Desproges), notre "Napoléon le petit" (comme aurait dit Victor Hugo) a pris une opinion publique qu’il pense totalement abrutie (comme le pense son ami Patrick Lelay de Tf1, "ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible") dans le sens du poil poisseux en s’apitoyant (comme un crocodile comme aurait dit ma grand-mère) sur le drame de Laetitia massacrée par un abominable assassin :

«Ceux qui ont couvert ou laissé faire seront sanctionnés, c’est la règle.»

Attention à l’effet retard ou boomerang (comme dirait un kangourou rencontré dans les rues de La Source) !

Si vraiment les responsables devaient assumer la conséquence de leurs décisions, alors ceux qui ont mis les services publics dans leur état actuel, en diminuant systématiquement les budgets sociaux, de l’éducation et de la justice, par exemple, devront rendre de sérieux comptes.

Au fait, qui est aux responsabilités suprêmes depuis des années et de surcroît garant du bon fonctionnement de la justice en France ?

Résultat des courses, SuperSarko à Orléans en 2011 a réussi à se mettre à dos à la fois les magistrats et une bonne part des forces de police.

Sacrée réussite orléanaise, qui restera sans doute, comme le discours de son prédécesseur dans les anales des grandes et belles paroles de la République.

C’est le maire d’Orléans qui doit être fier du rayonnement de sa ville et le député du quartier qui doit se féliciter de l’image de La Source !

***

Extrait de l’interview (à TF1, la chaîne de P. Lelay et Martin Bouygues, le copain de Sarko !) de Jean-Claude Kross, ancien avocat général à la cour d’appel de Paris et président de l’Union syndicale de a magistrature, majoritaire dans la profession :

"Si Nicolas Sarkozy souhaite voir les peines pleinement exécutées, il faut des places en prison et donc faire ce qu’il faut pour qu’il y en ait. On ne peut pas être sans cesse dans le paradoxe

Quand j’entends le chef de l’État dire que la justice n’est pas une affaire de moyens, je suis désolé mais c’est faux, c’est "surtout" une question de moyens. Concernant l’exécution des peines, s’il y a des centaines de dossiers qui ne sont pas traités, ce n’est pas parce que les magistrats ne veulent pas, mais parce qu’ils ne sont pas en mesure de le faire.

Nous sommes classés 37e sur une liste de 43 pays en matière de budget de la Justice. Nous arrivons derrière l’Azerbaïdjan. Nous sommes la cinquième puissance mondiale, et on demande aux greffiers de couper les post-il en quatre. Je l’ai vécu !

On en est à un tel stade qu’il ne s’agit pas d’améliorer le budget de la Justice mais de le booster.

On ne peut pas toujours répondre par des lois à des faits qui suscitent l’émotion. Nous avons suffisamment de lois en France. On est presque dans l’idéal même, si on regarde tout ce que l’on a sur papier. On peut tout faire ! Des suivis, des soins, des bracelets etc… Mais commençons par publier tous les décrets d’application qui permettraient d’appliquer ces lois et, surtout,  donnons nous les moyens de leur exécution."

***

Bon, quand est-ce qu’on parle sérieusement du problème de la prévention de la délinquance ?

1 commentaire

Classé dans Délinquance, France, GPV, Grouard, Justice, La Source, lady Gaga, Nicolas Sarkozy, O. Carré, Olympe de Gouge, Orléans, Police municipale, Sans papiers, Sécurité

A votre bon coeur messieurs dames …

Décidément notre élue Sourcienne  spécialiste es-abeilles et folles herbes n’a pas de chance.

Ne voilà-t-il pas qu’en tant qu’adjointe au maire en charge du développement duraille, de l’écolo-stroumpherie et des chauves souris, elle a du s’envoler il y a quelque semaines pour représenter le premier magistrat orléanais (qui lui était à un "sommet" de Cancun …) à une conférence essentielle à Mexico (cf. "La signeuse de Mexico" du 27 novembre dernier http://openlasource.wordpress.com/page/4/).

C’est au détour d’une délibération municipale, postérieure à ce déplacement tellement indispensable, que les Orléanais ont découvert cette mission de la plus haute importance et digne des services secrets de sa majesté …

Manque de chance, le préfet aussi l’a appris en prenant connaissance du procès verbal du Conseil municipal.

Et c’est là que le bât blesse !

Un financement a postériori d’une mission, non préalablement soumise au vote de l’assemblée municipale est totalement illicite.

Résultat : décision cassée (pas Florence Cassez) pour illégalité.

Conséquence : notre méritante élue sourcienne, Marie Cuny-Seguin doit en être de sa poche (2.500 petits €). C’est cher le bilan carbonne Orléans / Mexico !

Une enveloppe a donc circulé dans les rangs du dernier Conseil municipal afin que ses généreux et compatissants collègues soulagent sa douleur financière. Le fruit de la collecte n’a pas été communiqué.

Mais il est peu probable que la dame rentre dans ses frais grâce à cela.

Alors, il reste une solution :

Merci SuperSarko, défenseur de la veuve, de l’orphelin, des conseillères municipales de droite dans le besoins et des gentils Sourciens

1 commentaire

Classé dans Bilan carbone, Cancun, développement durable, France, Grouard, Humour, La Source, lady Gaga, Mexico, Nicolas Sarkozy, Olympe de Gouge, Orléans, politique