« L’égalité ne se donne pas, elle se prend au lasso… »

Allez, hop, toutes et tous au vernissage le 8 mars à 18h30, aux Arteliers, 2 rue Édouard Branly

Capture

L’égalité des sexes avec humour, voilà une excellente idée.

Au cas où, quelques illustrations qui ne figureront peut être pas dans l’exposition

10

L’avantage des Droits de l’Homme, c’est qu’ils sont universels… à condition que les hommes soient des femmes comme les autres et inversement…

lutte-legalite-sexes-nest-pas-finie-L-1

Oh, le joli tricot, mais attention, la laine, des fois, ça gratte

unik7xbt

No comment !

emancipation_de_la_femme_egalite_des_sexes

No, no comment

12745989_957004474375466_560486192245203701_n

***

page1-160px-Poullain_de_La_Barre_-_De_l’égalité_des_deux_sexes,_seconde_édition.djvuDe François Poullain de La Barre (1647/1725), écrivain, philosophe et l’un des premier grand féministe français

Poster un commentaire

Classé dans La Source

Jean-Pierre Sueur, Etienne Dolet, un même accent orléanais.

Quand Etienne Dolet, poète, imprimeur, humaniste, philosophe et esprit libre orléanais du 16ème siècle, …

pres5pt

rencontre Jean-Pierre Sueur, linguiste, humaniste, écrivain et homme politique Sourcien du 21ème siècle…

photo-040

… c’est pour parler de « l’hirondelle de l’écriture ».

accent-circonflexe-hirondelle

Autrement dit, cet accent circonflexe, un tantinet menacé par la simplification de l’orthographe récemment décidée par le gouvernement.

moustache-circonflexeMais lisons ce qu’en dit justement notre sénateur dans un récent article paru sur son site Internet :

« A propos de l’accent circonflexe »

« Dois-je l’écrire ? J’aime la langue française. Je l’aime telle qu’elle nous fut léguée, avec sa syntaxe, son vocabulaire, ses rythmes, ses sonorités, ses beautés insoupçonnables, ses incohérences, ses incongruités, ses règles et toutes ses exceptions.
Dois-je l’avouer ? J’aime cette langue comme un être vivant, changeant, façonné par le peuple et par les savants, fruit de l’histoire, ouverte sur le monde, accueillant des mots venus d’ailleurs tout autant qu’elle en offre à bien d’autres langues, les faisant siens, les intégrant, comme elle l’a toujours fait depuis qu’elle existe, sans interruption, ni exception.
Mais lorsque l’on a beaucoup appris une langue, lorsqu’on l’a longtemps enseignée, on a souvent bien du mal à accepter qu’elle change.
J’ai ainsi remarqué que, pour chacun de ceux qui la connaissent bien et la pratiquent aisément, la langue est fréquemment le dernier réceptacle du conservatisme.
Je connais de grands progressistes, des gauchistes et des révolutionnaires qui voudraient que tout changeât, mais qui pour rien au monde n’accepteraient que la langue, leur langue – qui est une part d’eux-mêmes – et surtout l’orthographe, cette orthographe qu’ils ont mis tant de temps à apprendre, mais qu’ils maîtrisent enfin, qu’ils adorent d’autant plus qu’elle fut l’objet de tant d’efforts – que cette langue et cette orthographe, donc, se transformassent.
J’ajoute que – puisque nous le retrouvons au fil de la plume – ils révèrent l’imparfait du subjonctif et savent bien que la présence de l’accent circonflexe à la première personne du singulier le distingue du passé simple qui, à la même personne, se trouve si souvent affublé du même accent du fait d’une ignorance, hélas, galopante.
L’accent circonflexe – nous y arrivons donc – est devenu en ce mois de février 2016, un sujet de débats dont la virulence, parfois, étonne.

ob_3bfd64_audrey-et-khalid-accent-circonflexe

Qu’il me soit permis de relativiser quelque peu ce débat et de contribuer, si c’était possible, à modérer les passions.

Je me fonderai pour cela sur un livre admirable que l’on doit à mon ami Bernard Cerquiglini. Il est paru en 1995 aux Éditions de Minuit et s’intitule L’accent du souvenir. Ses 165 pages sont intégralement consacrées à l’accent circonflexe.

livre

On y apprend que, lorsque l’accent circonflexe fit son apparition, il fut vigoureusement décrié par les puristes et les défenseurs de la langue française. L’un de ses promoteurs, l’Orléanais Étienne Dolet, fut dès 1540 vilipendé et pourchassé pour avoir – en ce domaine aussi – fait preuve de liberté. Et comme l’écrit Bernard Cerquiglini : « Depuis les premières propositions de réforme dans les années 1540, jusqu’en 1740, soit pendant deux siècles riches de polémiques et fertiles en projets, l’accent circonflexe fut avec constance le champion de l’innovation, du progrès et de la modernité. Il fut avec une constance non moins égale, activement détesté, moqué et refusé par les tenants de l’orthographe traditionnelle. »

300px-EtienneDolet-BibliothequeToulouse

Aucun mot n’était assez dur pour pourfendre cet « accent crochu » ou ce « chapeau » très incongru. J’ajouterai que les imprimeurs hollandais – les elzévirs – utilisant cet accent, il devint le symbole du « parti de l’étranger ». Ronsard, qui l’aimait, dut y renoncer. Les précieuses, qui n’étaient pas ridicules, et qui le prônaient, furent tancées. Il fut exclu du premier Dictionnaire de l’Académie française en 1694.
Il fallut attendre l’édition de 1740 pour qu’il fût enfin accepté et reconnu.
Résumons. Lorsqu’il apparut, l’accent circonflexe fut considéré, près de deux siècles durant, par les puristes, comme « contraire au génie de la langue. »
Le Conseil supérieur de la langue française qui proposa en 1990 qu’il pût être supprimé (voyez que je ne l’omets pas !) dans une série de mots, ce qu’admit l’Académie, fit des propositions qui, en l’an de grâce 2016, revinrent dans l’actualité et suscitèrent immanquablement l’ire de tous ceux qui considèrent derechef qu’elles étaient – ils reprirent exactement les mêmes termes – « contraires au génie de la langue française. »
Qu’il me soit humblement permis de souhaiter que cette page d’histoire nourrisse les méditations des uns et des autres.

Jean-Pierre Sueur »

jean-pierre-sueur-1_4554584

Qu’ôn se le dîse dônc.

Chapeau l’artiste.

 

3 Commentaires

Classé dans La Source

Mais où sont les neiges d’antan ? (ou « C’est quand qu’on a froid ? »)

Les pingouins de La Source rêvent des hivers d’autrefois, quand ils pouvaient s’ébattre dans les eaux délicieusement glacées des lacs sourciens

photo-sous-surface-eau-aquatique-incroyables-5

Ah, patiner comme au bon vieux temps, en famille, sur les étendues figées et immaculées de l’université ou de l’Orée…

avercampdet2

Ou s’adonner à quelques autres activités que seul l’hiver givré pouvait nous accorder

faire-du-patin-a-glace-sur-un-lac-gele

Les pêcheurs de l’Arctique avaient tant à nous apprendre alors

01897779

Mais où sont les neiges d’antan ?

Ou-sont-les-neiges-d-antan

 » Semblablement, où est la reine

Qui commanda que Buridan

Fût jeté en un sac en Seine ?

Mais où sont les neiges d’antan ? « 

François Villon (pas Fillon)

 

 

Poster un commentaire

Classé dans La Source

Chacun sa « religion »…

La République française garantit à chacun la liberté de croire, ou de ne pas croire. C’est d’ailleurs cette dernière « religion » qui est  ultra-majoritaire en France.

11226902_1038737586147404_6879154712731165692_nMerci à Gelluk, via L. Gougis sur Facebook, de l’avoir rappelé aux pingouins

Poster un commentaire

Classé dans La Source

IKEApproche…

On n’a jamais été aussi près de l’ouverture du nouveau magasin d’IkéArdon, et comme nous en informe Magcentre, les clients d’Ikéa vont devoir terminer eux-même la construction du magasin… (http://www.magcentre.fr/90698-les-clients-dikea-vont-terminer-eux-memes-la-construction-du-magasin-dorleans/).

11499Les murs étant maintenant montés, il ne reste plus qu’à finir les aménagements intérieurs…

Quant à l’extérieur, ce sont les députés européens qui le soulignent, ce n’est pas très très clairs.

brueghel

Un rapport d’enquête de la Commission européenne nous apprend en effet que le géant suédois de l’ameublement n’est pas seulement spécialiste du meuble en kit. Il est aussi très expérimenté en matière de montage fiscal avantageux.

wpid-storageemulated0DownloadIkea-chaise-pub-carton.jpgDe là à dire que la société suédoise s’assoit allègrement sur les fiscalités nationales, ce serait sans doute exagéré, quoique…

C’est en tout cas ce qu’on apprend à la lecture d’un article paru dans l’hebdomadaire l’Express :

http://lexpansion.lexpress.fr/actualites/1/actualite-economique/ikea-dans-le-collimateur-d-eurodeputes-pour-ses-montages-fiscaux_1763439.html

Ce rapport européen montre notamment « comment l’entreprise multinationale suédoise s’est structurée pour soustraire à l’impôt plus d’un milliard d’euros ces six dernières années au détriment de divers États européens« , selon les élus du groupe Verts/ALE au Parlement européen. « IKEA a essentiellement utilisé des échappatoires fiscales qu’offrent les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg« , écrivent-ils dans un communiqué. « La Commission européenne a pris bonne note de ce rapport et va l’étudier en détail« , a déclaré à l’AFP Vanessa Mock, porte-parole de la Commission, chargée des services financiers et de la fiscalité.

ikea-cat

Mais il ne faut pas minauder…

… si cette nouvelle entreprise locale peut procurer des emplois directs (dans le magasin et ses entrepôts) et indirects (pour aider nos bricoleurs du dimanche à s’en sortir) à nos jeunes

humour-chat-ikea-livre-en-kit_imagesia-com_x0a_large

Car il faut quand même une certaine dextérité pour éviter les montages incertains…

chat-ikea

Et puis, l’ouverture de ce petit commerce de proximité, ne manquera pas non plus à fournir quelques activités à la maréchaussée du coin, quand elle devra faire face aux journées rouges et noires de bison futé sur le sud de l’agglomération, tant les aménagements routiers de la zone sont indigents et comme souvent dans notre département et notre agglomération, totalement sous-dimensionnés.

embouteillage

Poster un commentaire

Classé dans La Source

C’est pas aux vieux Sourciens qu’on apprend à faire des grimaces…

ob_eedae5_th4dzvb2ib

Ça ne vous aura pas échappé, le Nouvel an chinois c’est maintenant… et c’est l’année du singe.

D’ailleurs, au cas où, la mairie de quartier d’Orléans La Source n’a pas manqué de le rappeler à toutes les associations sourciennes…

Captureen ajoutant le programme des réjouissances locales, tant il est vrai que notre belle ville d’Orléans est jumelée avec la ville de Yangzho

Fête du nouvel an chinois 1slender-west-lake-view

Quant aux festivités locales en l’honneur de nos jumeaux de l’Empire du milieu, elles ont cette particularité, enfin, comment dire, cette non originalité, ce manque de singularité pour les Sourciens en tout cas…

Nouvel an chinois 2

Rien ne se passe jamais à La Source !

Nouvel an chinois 3

C’est pas comme si on n’avait un équipement (un théâtre, une salle de sport, une médiathèque, …) capable d’accueillir une seule de ces réjouissances en l’honneur de nos cousins riverains du Yang Tse Kiang.

shouxihu

Mais les Sourciens connaissent …

LESTROISSINGES

Jusqu’au jour où ils en auront marre qu’on les prennent toujours pour des sous-citoyens orléanais.

6a00d83451619c69e201a3fd1b1b84970b

Poster un commentaire

Classé dans La Source

Bientôt, il ne restera plus que le ciné…

La culture orléanaise semble cheminer d’abandon en abandon…

Fini le festival estival, coquin et câlin, mais toujours au grand air, Orléans Jazz

Orléans jazz

Remplacé par une série de classiques concerts de jazz entre les parois bétonnées du théâtre d’Orléans.

Jazz or jazz

Le théâtre populaire proposé par l’ATAO, dont l’avenir est de plus en plus incertain, après la diminution des subventions municipales et la suppression de l’accès au théâtre d’Orléans (on comprend mieux pourquoi puisqu’il fallait y caser le succédané de festival de jazz supprimé…).

ATAO

De fait, voilà l’ATAO « réfugiée » au Théâtre Gérard Philipe à La Source, ce dont nous ne nous plaindrions pas, … mais tous les spectateurs orléanais n’en disent pas autant, lorsqu’il faut venir le soir dans notre quartier et y trouver une  place de stationnement à proximité du théâtre, puis cheminer sur les sympathiques coursives bétonnées et ébréchées, qui constituent le bel environnement architectural du lieu…

Out les « Orléanoïdes » !

Orlanoides

birds hemorroides

Orléan… pas Hémor…

Alors, qu’est-ce qu’il reste ? Le cinoche et ses célèbres pingouins…

 

 

giphyet puis c’est tout.

Vive la culture à Orléans

Poster un commentaire

Classé dans La Source