Archives quotidiennes : 19 juillet 2008

ALERTE ALERTE ALERTE ALERTE Pendant que l’été nous fait gentillement divaguer, les expulsions de « sans papier » continuent à nos portes …

Circé veille et nous réveille nos consciences (le blog de Circé : http://circe45.over-blog.com)

« C’est aujourd’hui que Houari Djebbar passait devant le juge aux libertés.
Comme à chaque fois dans ce genre de cas, la façon de procéder pour l’arrestation a été contestée et jugée illégitime par le juge des Libertés.
Comme à chaque fois aussi malheureusement, la Préfecture sure et certaine de son bon (mauvais) droit a fait appel.

Par conséquent, non seulement Houari est maintenu en Centre de Rétention pour tout le week-end qui s’amorce, mais sera de nouveau présenté devant le juge au Tribunal rue de la Bretonnerie Lundi Prochain 21 juillet 2008 à 14 heures, salle 3.

Deux grands jours pour lui à attendre dans l’angoisse, la solitude et tous les sérieux problèmes que lui causent cette rétention.
Car comme je vous l’ai indiqué, précisé précédemment Houari n’a pas l’usage de ses bras. Dans quelques semaines il devait subir une greffe des tendons à son bras droit (tendons pris sur sa cuisse) afin de retrouver un semblant de mobilité de ce membre . Ce n’est absolument pas le cas actuellement, tout juste peut-il bouger un peu ses doigts restants.
Hier par exemple, Houari n’a pas pu se nourrir. Il est incapable de couper ses aliments, ni même de les porter à sa bouche avec une cuillère. Il se nourrit d’aliments mixés à l’aide d’une paille, ou bien il faut le faire manger. Autre exemple, ce sont les policiers qui ce matin l’ont aidé pour se préparer et se vêtir afin d’être présenté au juge des libertés.

J’ai eu l’occasion de discuter avec certains d’entre eux qui visiblement réprouvaient ce pour quoi ils avaient été employés. Ils espéraient vivement sa remise en liberté.
 » Si vous parlez de nous, dites que nous avons été corrects et gentils avec lui… » m’a dit l’un d’entre eux, entendant notre réprobation ( le groupe que nous étions ) quant aux méthodes utilisées par la Préfecture du Loiret qui fait du chiffre à bon compte en créant artificiellement des sans-papiers.

Nous parlions bien alors de la Préfecture, de ceux qui y officient et non de ces policiers. C’est ce que nous leur avons répondu et affirmé, sans que cela soulage le moins du monde leur mal-être.

Les amis de Houari qui étaient présents espéraient eux-aussi une issue heureuse. Pour ma part, il ne faisait aucun doute qu’aveuglément et sans état d’âme la Préfecture ferait appel.

Alors qu’il y a quelques jours à peine, l’un de ses responsables se targuait encore avec véhémence, la main sur le coeur d’étudier les dossiers de chacun avec humanité.

Je crois que nous ne devons pas avoir la même définition de ce mot dans nos dictionnaires respectifs, ni sans doute les mêmes conscience et morale.
Parfois, il m’arrive de me demander si ces gens-là peuvent encore dormir sur leurs deux oreilles du sommeil du  » Juste », comme auraient dit mes grands-parents ou pouvoir tout simplement se regarder dans un miroir.

A moins qu’à l’instar de Dorian Gray il ne possède un tableau qui se flétrisse au fur et à mesure de leurs exactions de plus en plus détestables et méprisables.
Ou peut-être vont-ils épancher dans le secret d’un confessionnal quelconque leur trop plein de honte et d’indignité ?

En tout état de cause, c’est avec la vie de personne, d’êtres humains qu’ils sont en train de jouer pour une hypothétique reconnaissance d’un pseudo devoir accompli.Les fonctionnaires de Vichy étaient sûrs de leur légitimité.
Aurions-nous des années plus tard, des relents d’attitude inqualifiable et infâmante ? Je vous laisse vous faire votre opinion vous-même. »

Houari est un habitant de La Source. C’est un jeune de chez nous. C’est notre voisin, notre concitoyen.

10 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Grandes manoeuvres à la Bolière

Manifestement, tout le monde s’en mêle … et l’appel de l’AHLS, après celui d’Openlasource, afin que tous les responsables associent leurs forces, leurs influences, leurs compétences pour trouver une solution aux menaces de délaissement du centre, ne semblent malheureusement pas porter.

Quelles sont les dernières nouvelles du front ?

La municipalité s’emploie manifestement à trouver de nouveaux commerçants pour remplacer les départs (libraires, Champion, …). L’adjoint au maire chargé du commerce, M. Foussier, a été vu à plusieurs reprises dans les allées du centre et chez les commerçants. Peu d’informations officielles néanmoins, sauf les déclarations d’O. Carré au conseil municipal du 10 juillet affirmant que la mairie était sur le dossier.

Côté élus du quartier :

Le site du Parti socialiste de La Source a publié un communiqué du sénateur JP Sueur qui déclare avoir rencontré à Paris les responsables nationaux de l’enseigne Champion/Carrefour et le propriétaire des murs, accusés par les responsables de Champion d’avoir excessivement augmenté son loyer. Apparemment, les contacts sont établis … et promettraient des résultats.

Le conseiller général du canton, M. Ricoud, après avoir fait signer une pétition aux usagers du centre commercial, organise un rassemblement des habitants du quartier, le dimanche 20 juillet à 10h30, devant le magasin Champion.

Encore une fois, Openlasource, qui est composé de grands rêveurs sans doute, appelle à ce que tous les acteurs de ce dossier, municipalité, élus du quartier, commerçants du centre de la Bolière, représentants de Champion, se retrouvent au sein d’une réunion commune (la municipalité pourrait opportunément en prendre l’initiative, ce serait tout à son honneur) à l’occasion de laquelle l’intelligence serait de converger vers la recherche des solutions.

We have a dream … et on va finir par en appeler nous aussi à l’intervention de B. Obama, si ça continue !

Au fait, la banque aussi a prévu d’abandonner le centre commercial. Tout le monde le savait déjà ?

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

« Enorme » victoire pour Openlasource

Rappelez vous un des premiers articles d’Openlasource sigmatisait les panneaux de signalisation d’entrée à La Source (cf. ci-dessous), qui bien que transpercés par des coups de feu depuis plusieurs années n’avaient jamais été changés. Open réveille le sujet et en moins d’un mois la Rep nous apprend que ces panneaux vont enfin être changés.

Bon d’accord les correspondants de La Rep, c’est pas Carl Berstein ni Bob Woodward, ils rando…nnent à La Source et par hasard, un mois après Openlasource ils découvrent les stigmates d’une évènement vieux de… 5 ans. Quant aux services municipaux, qu’ils soient remerciés de leur … diligence (pas celle de la Wells Fargo !).

Au fait, ça ne sert à rien d’augmenter la surveillance Mr Montillot, 5 ans sans coup de feu, le quartier peut être considéré comme tranquille, ré-ouvrez les venelles du coin et tout ira bien. ( tient ce sujet n’est pas évoqué par La Rep).

Au passage, un grand merci à Fansolo et Côté boulevard qui nous soutiennent depuis le début, merci à vous, cette victoire c’est aussi la votre.

Bon, ceci dit, il y a des combats sans doute plus importants à mener désormais pour le bien être de nos concitoyens.

On va s’y employer, avec toutes les femmes et les hommes de bonne volonté.

7 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Fusillade à La Source ! (article paru le 12 juin 2008 sur Openlasource)

OK Corral à La Source ! Du (très) gros calibre pour choisir son chemin ?

En fait ces « stigmates » affectent les panneaux à l’entrée de La Source depuis plusieurs années déjà, alors qu’il faut en moyenne moins de 48 heures pour effacer le moindre « graffiti » place Dunois !

Cherchons l’erreur :

  • Le budget réparation est-il passé dans l’achat du stylo bijou offert à Mme Dati à l’occasion des fêtes Jeanne d’Arc (pour faire les mots fléchés de Voici pendant les réunions du Conseil municipal de Paris ?).
  • Peut-être que le discret maire adjoint au quartier ne s’en est pas encore aperçu ? Il n’a donc pas pu en parler au Conseil municipal. De toutes façons il semble n’avoir jamais rien à dire pour le quartier à l’occasion des réunions du Conseil Municipal.

Et puis finalement, faire croire à tout le monde que La Source est un cadre de westerns, c’est une bonne façon d’entretenir son image ! Ce genre cinématographique n’est-il pas le préféré des fans locaux de Debeuliou et de son triste ancètre Reagan qui les inspirent tant ?

4 Commentaires

Classé dans politique