ALERTE ALERTE ALERTE ALERTE Pendant que l’été nous fait gentillement divaguer, les expulsions de « sans papier » continuent à nos portes …

Circé veille et nous réveille nos consciences (le blog de Circé : http://circe45.over-blog.com)

« C’est aujourd’hui que Houari Djebbar passait devant le juge aux libertés.
Comme à chaque fois dans ce genre de cas, la façon de procéder pour l’arrestation a été contestée et jugée illégitime par le juge des Libertés.
Comme à chaque fois aussi malheureusement, la Préfecture sure et certaine de son bon (mauvais) droit a fait appel.

Par conséquent, non seulement Houari est maintenu en Centre de Rétention pour tout le week-end qui s’amorce, mais sera de nouveau présenté devant le juge au Tribunal rue de la Bretonnerie Lundi Prochain 21 juillet 2008 à 14 heures, salle 3.

Deux grands jours pour lui à attendre dans l’angoisse, la solitude et tous les sérieux problèmes que lui causent cette rétention.
Car comme je vous l’ai indiqué, précisé précédemment Houari n’a pas l’usage de ses bras. Dans quelques semaines il devait subir une greffe des tendons à son bras droit (tendons pris sur sa cuisse) afin de retrouver un semblant de mobilité de ce membre . Ce n’est absolument pas le cas actuellement, tout juste peut-il bouger un peu ses doigts restants.
Hier par exemple, Houari n’a pas pu se nourrir. Il est incapable de couper ses aliments, ni même de les porter à sa bouche avec une cuillère. Il se nourrit d’aliments mixés à l’aide d’une paille, ou bien il faut le faire manger. Autre exemple, ce sont les policiers qui ce matin l’ont aidé pour se préparer et se vêtir afin d’être présenté au juge des libertés.

J’ai eu l’occasion de discuter avec certains d’entre eux qui visiblement réprouvaient ce pour quoi ils avaient été employés. Ils espéraient vivement sa remise en liberté.
 » Si vous parlez de nous, dites que nous avons été corrects et gentils avec lui… » m’a dit l’un d’entre eux, entendant notre réprobation ( le groupe que nous étions ) quant aux méthodes utilisées par la Préfecture du Loiret qui fait du chiffre à bon compte en créant artificiellement des sans-papiers.

Nous parlions bien alors de la Préfecture, de ceux qui y officient et non de ces policiers. C’est ce que nous leur avons répondu et affirmé, sans que cela soulage le moins du monde leur mal-être.

Les amis de Houari qui étaient présents espéraient eux-aussi une issue heureuse. Pour ma part, il ne faisait aucun doute qu’aveuglément et sans état d’âme la Préfecture ferait appel.

Alors qu’il y a quelques jours à peine, l’un de ses responsables se targuait encore avec véhémence, la main sur le coeur d’étudier les dossiers de chacun avec humanité.

Je crois que nous ne devons pas avoir la même définition de ce mot dans nos dictionnaires respectifs, ni sans doute les mêmes conscience et morale.
Parfois, il m’arrive de me demander si ces gens-là peuvent encore dormir sur leurs deux oreilles du sommeil du  » Juste », comme auraient dit mes grands-parents ou pouvoir tout simplement se regarder dans un miroir.

A moins qu’à l’instar de Dorian Gray il ne possède un tableau qui se flétrisse au fur et à mesure de leurs exactions de plus en plus détestables et méprisables.
Ou peut-être vont-ils épancher dans le secret d’un confessionnal quelconque leur trop plein de honte et d’indignité ?

En tout état de cause, c’est avec la vie de personne, d’êtres humains qu’ils sont en train de jouer pour une hypothétique reconnaissance d’un pseudo devoir accompli.Les fonctionnaires de Vichy étaient sûrs de leur légitimité.
Aurions-nous des années plus tard, des relents d’attitude inqualifiable et infâmante ? Je vous laisse vous faire votre opinion vous-même. »

Houari est un habitant de La Source. C’est un jeune de chez nous. C’est notre voisin, notre concitoyen.

10 Commentaires

Classé dans Uncategorized

10 réponses à “ALERTE ALERTE ALERTE ALERTE Pendant que l’été nous fait gentillement divaguer, les expulsions de « sans papier » continuent à nos portes …

  1. openlasource

    Michel Ricoud, conseiller général est intervenu auprès du préfet pour défendre le sort de Houari Djebbar :

    Monsieur le Préfet,

    Le message électronique que je vous ai adressé en date du 18 juillet dernier, relatif à la dramatique situation vécue par Monsieur Houari DJEBARR, domicilié à la Source, étant resté sans réponse, je reviens vers vous suite aux derniers développements de cette triste affaire marquée par le fait que vous avez fait appel de la décision du Juge des libertés de suspendre de la rétention de l’intéressé actuellement détenu à Cercottes.

    Je me permets de vous rappeler que Monsieur Houari DJEBARR, de nationalité algérienne, a été rapatrié en France, suite à un grave accident de travail, dans le cadre d’un accord franco – algérien, pour se faire soigner. L’intéressé a été gravement brûlé aux mains (prothèse à la main gauche et pouce droit amputé).

    Les conditions de son arrestation à la Sous-préfecture, Quai du Fort Alleaume, alors qu’il allait déposer son dossier médical remis dans le cadre de sa demande de renouvellement de certificat de résidence pour ressortissant algérien, me scandalise et me rappelle des périodes sombres de notre histoire.

    Je souhaite que tout soit mis en œuvre afin que Monsieur Houari DJEBARR puisse obtenir un titre de séjour pour étranger malade et régularisé. Je serai présent, lundi 21 juillet à 14H30, au Tribunal pour le soutenir.

    Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, à l’expression de mes respectueuses salutations

    J'aime

  2. schneider jean marc

    que propose open la source comme actio pour mobiliser les sourciens ?
    en attente

    J'aime

  3. openlasource

    D’abord participer à l’information des sourciens. Bien modestement à notre niveau, nous ne sommes encore qu’une modeste caisse de résonance. Pour autant, nous comptons déjà parmi nos illustres visiteurs Le représentant du principal organe local de presse. Si la cause lui parait juste, il pourra peut-être à son tour participer à l’information d’un public infiniment plus vaste … et de prise de conscience en prise de conscience, les autorités finiront peut-être par s’interroger sur la légitimité de leur action. Un petit regard rétrospectif sur l’histoire devrait en interpeler quelques uns. Le préfet de Pithiviers de l’époque n’a, semble-t-il, jamais fait qu’appliquer les ordres légaux lorsqu’il gérait le camp éponyme.
    Autre appel d’Openlasource : comme le demande Circé, soyons nombreux lundi à 14h30 au tribunal d’Orléans, pour manifester notre soutien à Houari.
    Enfin, comme nous l’a suggéré Randoo, nos contributeurs proches de l’environnement d’Houari nous proposerons très bientôt un article pour nous expliquer mieux sa situation parmi nous.
    Cher Jean-Marc, si vous avez d’autres idées, vous savez qu’elles seront les bienvenues.

    J'aime

  4. schneider jean marc

    c’est super et je vous approuve.

    plus de 200 personnes pour le maintien d’un magasin de proximité au centre commercial Boliére, ce dimanche matin. Toutes les actions et tous les soutiens sont nécessaires pour sauvegarder un tel service, notamment pour les personnes âgées et les personnes ne détenant pas un véhicule.
    Merci pour votre action

    J'aime

  5. Yves Pasco

    Je ne peux que souhaiter que nous soyons nombreux au tribunal demain lundi pour soutenir Houari !
    Il y a de quoi, parfois, avoir honte d’être du même pays que Sarko, Hortefeux, Bérard et Brègue ! Que craignent-ils ? Que Houari les désignent du doigt ? La situation qu’ils lui font est un véritable déni de justice, un scandale !
    Je ne suis pas sourcien, mais sourcilleux sur les questions de justice, de droit et de liberté !

    J'aime

  6. Cette politique est tout simplement honteuse !!!Abus de pouvoir et mépris total de ce préfet !!
    Un pur sacandale !!!! Cette histoire mérite d’être médiatisé au delà de notre région !!!!
    Je serai au tribunal afin de soutenir Houari …
    Soyons nombreux ,afin que Houari puisse continuer ses soins , afin de montrer au Prefet et au gouvernement que nous ne sommes pas d’accord avec cette politique du chiffre , des quotas !!Mobilisons nous et disons STOP !!

    J'aime

  7. Merci à Tous pour Houari.
    Dans le même sens Antonio DIAS d’agora.press appelle sur son site les citoyens a manifesté par leur présence en faveur de Houari.
    C’est suffisamment rare pour un journaliste de prendre position personnellement en tant que tel pour être souligné.
    Pour ma part, bien évidemment j’y serai

    J'aime

  8. Ce soir, Houari est libre.
    Merci à tous ceux qui se sont mobilisés pour lui aujourd’hui.

    J'aime

  9. ghbabra abderrahim

    Merci à vous d’avoir porté un combat légitime pour une meilleure justice. Merci à tous et à la justice de notre pays de faire face à l’aberration.
    Et si nous prenions le temps de quantifier ce que cette situation a couté au contribuable , à l’encombrement de la justice, à l’humiliation d’Houari qui n’a rien demandé d’autre que de se faire soigner en toute légalité……………et si et si ….
    Travailler à l’éveil des consciences pérmettra de sauvegarder la dignité des hommes et de faire face à la logique des chiffres.
    Merci Open
    abderrahim

    J'aime

  10. openlasource

    On a fait si peu.
    Circé a fait tant. Merci à elle et à tous ceux qui se sont mobilisés pour défendre aussi un peu de notre dignité.
    Openlasource est fier de vous et simplement heureux qu’un peu de justice éclaire ce jour.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s