En matière de communication, c’est pas Champion !

La Bolière et tout le quartier sont toujours en attente d’informations rassurantes sur l’affaire du Champion.

Certes, une réunion a été annoncée par l’adjoint au commerce pour le début du mois de septembre, mais on n’en sait pas plus aujourd’hui (date, lieu, invités, ordre du jour, …), alors que l’échéance de la fermeture définitive du Champion se rapproche à grands pas.

Certains commerçants du centre commercial ont vu (au moins une fois pendant l’été) l’adjoint au commerce accompagner un « visiteur » … mais mystère et boule de gomme !

L’inquiètude monte de jours en jours au sein de la population du quartier qui voit  arriver l’échéance de la fermeture sans autre perspective.

Il apparaît clairement que même si un repreneur devait par bonheur être rapidement trouvé, il nous faudra prendre notre mal en patience pendant un temps … certain, avant la réouverture d’une surface commerciale après que Champion aura définitivement fermé ses portes.

Comment feront alors tous ceux d’entre nous pour lesquels la supérette constitue la solution principale de leur approvisionnement ? De nombreuses personnes agées ou moins, sans moyens de déplacement aisés, vont se retrouver dans une situation bien difficile.

N’y aurait-il pas lieu d’imaginer des solution d’entraide … surtout si la situation n’est que temporaire ?

Pour faire celà, il faudrait que les responsables locaux soient un peu plus clairs et surtout plus actifs sur ce dossier, tout en associant bien mieux qu’ils ne le font, toutes les forces vives de notre quartier.

Alors, mesdames et messieurs de la municipalité, s’il vous plait, un petit effort de communication, de confiance et de transparence.

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

4 réponses à “En matière de communication, c’est pas Champion !

  1. Ch Dumas

    Tant mieux si la Mairie organise une réunion pour tenir informés tous les habitants de la Source mais il faut faire vite .
    Pour sa part l’AHLS a écrit au Maire début juillet dans ce sens en demandant une réunion dans les 1° jours de septembre , mais à ce jour ……aucune réponse.
    Nul n’ignore que nous payons beaucoup d’impôts locaux et fonciers à La Source …..alors qu’un autre magasin ouvre très rapidement pour éviter une hémoraggie des autres commerces et la fuite des clients dans d’autres enseignes en dehors de La Source

    J'aime

  2. RICOUD Michel

    Bonjour,
    J’ai relancé le 22 août dernier, Monsieur le député-maire d’Orléans pour:
    – qu’il nous indique la date de la réunion de septembre, promise en juillet lors de notre rencontre dans le hall de la Mairie, le 28 juillet dernier.
    – qu’une information soit adressée aux habitants de la Source au sujet de l’après CHAMPION.

    Durant juillet et août, 226 nouvelles signatures ont été recueillies devant CHAMPION où nous avons été présents tous les dimanches sauf le 24

    Si dans les deux semaines qui arrivent, aucune info n’est fournie, pourquoi pas prendre une nouvelle initiative du type 20 juillet 2008?

    Michel RICOUD
    Coneiller général de la Source

    J'aime

  3. Papy barbu

    Dans l’affaire du remplacement de Champion, je pense, pour ma part, qu’il faut aller plus loin.

    Dans la mesure où au delà de Champion c’est toute l’activité du centre commercial de la Bolière qui est menacée, ne doit on pas également aborder les points suivants:
    – Verra t’on une nouveau libraire à la Bolière?
    – Un Poissonnier finira t’il par se décider à investir des locaux vacants depuis plusieurs années?
    – Et si la banque déménage, aura t’on la garantie de trouver tout de même un distributeur de billets?
    – As t’on une idée du type d’enseigne appelé à remplacer cette banque?

    Car demain, après la disparition de la Poissonnerie, de la Librairie, de Champion, de la banque (et surtout du distributeur), la Bolière peut compter ses jours….
    Souvenez vous, qu’est devenu 2002, après la disparition de la supérette?
    Qu’en reste t’il?

    Il est effectivement important que les sourciens se mobilisent, pour le remplacement rapide de Champion, mais aussi pour que le centre Bolière 3 retrouve son aspect d’il y à 5 ou 6 ans. Sinon après Beauchamps, 2002, ce sera le tour de La Bolière d’être gagné par la desertification.

    IL FAUT SAUVER LA BOLIERE
    Et Vive la source

    J'aime

  4. Michel RICOUD

    Je suis entièrement d’accord avec Papy barbu!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s