Archives quotidiennes : 30 novembre 2008

La saga des associations à La Source : la CNL (confédération nationale du logement)

La CNL nous prie d’insérer :

« La CNL -association de défense des locatairesImmeuble La Source

84, rue de la Bécasse

45100-Orléans la Source

michel@ricoud.com

Orléans, le 28 novembre 2008

Pour le droit au Logement partout et pour tous !

Loi BOUTIN contre les locataires et le Logement social, expulsions locatives, hausses des loyers et des charges, très nette insuffisance de constructions de logements sociaux et de structures d’hébergement, les premiers décès  de SDF, loi DALO qui ressemble de plus en plus à une coquille vide ou presque, cette liste n’étant malheureusement pas exhaustive. OUI, LE LOGEMENT EST EN CRISE ET CE A TOUS LES ETAGES!!

Afin de réfléchir ensemble, nous, associations de défense des locataires et des sans abris, organisations syndicales, partis politiques de gauche, et citoyens, qui agissons, du 1er janvier  au 31 décembre, sur cette question essentielle du LOGEMENT, je vous propose de nous réunir afin de décider d’actions sur Orléans POUR LE DROIT AU LOGEMENT POUR TOUS ET PARTOUT et de construire des propositions répondant aux immenses attentes des locataires et des demandeurs de logements.

RENCONTRE JEUDI 4 DECEMBRE 2008 – 17H

LOCAL CNL – 4, ALLEE ADELAIDE DE SAVOIE – RdeC »

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Fausse joie ce matin : ce n’étaient pas les vraies décorations de Noël

En rentrant un peu tard cette nuit, un reporter d’Openlasource, n’en croyait pas ses yeux : cette année ils ont fait fort à la Mairie pour la période des fêtes. Enfin on était loin des guirlandes à trois sous et des sapins minuscules qui ne réussissent pas à illuminer le tram.

img_0466

Une vraie décoration genre Avoriaz. Il a même cru croiser un traineau tiré par des cerfs solognots. Enfin notre quartier était traité logiquement à l’égal du centre ville de plus en plus décoré et animé d’année en année.

Merci à notre adjoint de quartier qui pouvait montrer pour le coup son influence auprès de nos super édiles, et tout s’éclairait : une solution pour le centre commercial de La Bolière, un budget adapté pour REPERES, des appartements accessibles dans le cadre du GPV (Grand Projet de Vente), un accueil municipal pour tous les élus de l’opposition, …

Et puis au réveil, tout avait fondu, et ne restait qu’une impression de rêve …

Ou peut peut-être, comme certains de nos lointains cousins, l’impression de passer de  » I HAVE A DREAM », à « YES WE CAN ».

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized