Archives quotidiennes : 25 mars 2009

GPV (Grave Problème dans le Vortex) : retour vers le futur ou vivement 2008

Avant l’inauguration de la médiathèque de La Source, samedi prochain, l’affichage publicitaire du GPV (Grande Planification Virtuelle) semble présenter quelques problèmes spatio-temporels.

gpv1

jeux-d-enfants1

Quant au GPV pour les « ch’tits nenfants » du quartier, c’est un peu le « Grand Pédiluve Vaseux ».

Evidemment tout celà sera parfaitement corrigé pour l’inauguration de la médiathèque samedi prochain. Les espaces seront judicieusment arborés et les jeux d’enfants restaurés …

100_4787

Bon, on sait bien qu’il peut y avoir des retards dans les grands chantiers. C’est habituel.

Mais ce qui chiffonne le plus ici, c’est le peu de considération dans laquelle est tenue la population du quartier par les responsables municipaux, peu préoccupés de la qualité de l’information qui leur est dispensée.

Mais peut-être qu’à leurs yeux tout cela n’est pas bien grave.

Les Sourciens ne savent sans doute pas lire …

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Salut l’artiste … et respect

Décidément La Source est décimée sous l’effet de la politique municipale de destruction systématique de notre tissus associatif et des services aux habitants  … comme nous le dit si bien notre ami Serge Bodard à la veille de quitter un quartier qui lui est si cher.

 » Comme dit la chanson :  » je suis venu te dire que je m’en vais…  »

Après  plus de 20 ans à avoir arpenté le bitume de La Source pour y rencontrer en tant qu’éducateur de rue les jeunes du quartier, après avoir trouvé refuge sous la tour 17 qui abritait le service des tutelles de l’UDAF, le feu service des tutelles, je suis contraint à l’exil… Pas un exil doré! J’emmène, malgré tout avec moi, des souvenirs impérissables, des histoires de vie et du remaillage de lien social qui survivront au goût amer de cette histoire inachevée. Mon refus des injustices, ma résistance à la politique sécuritaire de la municipalité d’Orléans avec « ce poing » d’honneur d’avoir été le président du comité de soutien de Michel Ricoud lors des dernières élections cantonales n’arriveront hélas pas à colorer la tristesse qui m’envahit.

Quel crève coeur que de quitter ce quartier sans que les relais, depuis plus de 10 ans n’aient été assurés ; depuis que l’équipe de prévention spécialisée a été mise à mort. Aujourd’hui, il n’y a plus d’éducateurs dans les rues (où sont ils ?), il n’y a plus ces modestes petits traits d’union, ces fantassins aux mains nues dont je fus pour construire du lien social et tendre la main ; alors c’est le moment de dénoncer et je dénonce :

– L’inopérance d’Opélia 45, opérateur gestionnaire qui bafoue l’esprit de la prévention spécialisée et qui est liée aux décideurs ! Pourtant, chacun sait que pour rencontrer des jeunes sous couvert de l’anonymat, sans mandat et dans une relation librement consentie (principes fondateurs de la prévention spécialisée dits les arrêtés de 1972), il ne faut pas être  asservis aux politiques et encore moins renoncer aux valeurs  d’humanité et aux principes éthiques du respect de l’autre dans sa différence. On m’ a reproché mon empathie et j’emm… On !

En 2005, lors des « mouvements » des banlieues, j’ai pris le risque de raconter et de me raconter, d’écrire mes tribulations et de donner une autre image de cette jeunesse « bâillonnée », loin des stigmates et des idées reçues.
« Banlieues, de l’émeute à l’espoir », plus qu’un cri du refus de l’injustice restera mon cri du coeur !
A vous Sourciens et  à vous autres, je pars avec le goût de l’amertume mais jamais je n’abdiquerai face à la fatalité de l’exclusion… Au revoir !

Yves Bodard »

Merci Yves et à bientôt, et à bien vite

Openlasource

8 Commentaires

Classé dans Uncategorized