Archives quotidiennes : 7 avril 2009

Ce que chantent les associations sourciennes après le Conseil municipal du 27 mars

« Grouard, c’est grouard, il n’y a plus d’espouard …

Gris, c’est gris, les assoces au tapis… »

Explication de texte:

Le conseil municipal du 27 mars délibérait sur l’attribution des subventions aux associations, dans le cadre du « CUCS » (contrat urbain de cohésion sociale ».

La question de la cohésion sociale, on connait à La Source. Plus exactement, de nombreuses associations « historiques » ont œuvré dans ce domaine depuis de longues années et ont été plus d’une fois donné en exemples.

Pensez-vous que la municipalité aurait reconnu ces actions ?

Point du tout.

Toutes les demandes de subvention des associations sourciennes ont été allègrement rejetées (refusées ou repoussées à quelques calendes orléanaises inconnues), à l’exception notable de celles de 2 associations, comme par hasard présidées ou dirigées par des proches de la municipalité … voire un membre de la majorité municipale. Étonnant non ?

Résultat :

  • 2 associations « servies » pour l’ensemble de leurs demandes, pour 17.748€ (AESCO et ESCALE)
  • 1 association obtient généreusement 1.000€ pour 3.500 sollicités (CSF)
  • 8 associations « retoquées » pour 54.600€ sollicités (ACM, ACTION, ADAGV, ASSAS, CSF, ECLIPSA, OPH, PLEYADES)

Autrement dit, il ne fait pas bon, à La Source, ne pas être dirigée par un proche de la majorité municipale, quand on veut obtenir un soutien de la collectivité, pour agir au profit des habitants du quartier.

Ne serait-ce pas ce qu’on appelle une sérieuse « reprise en main », voire un « bouclage en règle » ?

C’est aussi sans doute l’illustration de l’ouverture et du dialogue dont se revendique la majorité en place.

4 Commentaires

Classé dans La Source, politique