Ce que chantent les associations sourciennes après le Conseil municipal du 27 mars

« Grouard, c’est grouard, il n’y a plus d’espouard …

Gris, c’est gris, les assoces au tapis… »

Explication de texte:

Le conseil municipal du 27 mars délibérait sur l’attribution des subventions aux associations, dans le cadre du « CUCS » (contrat urbain de cohésion sociale ».

La question de la cohésion sociale, on connait à La Source. Plus exactement, de nombreuses associations « historiques » ont œuvré dans ce domaine depuis de longues années et ont été plus d’une fois donné en exemples.

Pensez-vous que la municipalité aurait reconnu ces actions ?

Point du tout.

Toutes les demandes de subvention des associations sourciennes ont été allègrement rejetées (refusées ou repoussées à quelques calendes orléanaises inconnues), à l’exception notable de celles de 2 associations, comme par hasard présidées ou dirigées par des proches de la municipalité … voire un membre de la majorité municipale. Étonnant non ?

Résultat :

  • 2 associations « servies » pour l’ensemble de leurs demandes, pour 17.748€ (AESCO et ESCALE)
  • 1 association obtient généreusement 1.000€ pour 3.500 sollicités (CSF)
  • 8 associations « retoquées » pour 54.600€ sollicités (ACM, ACTION, ADAGV, ASSAS, CSF, ECLIPSA, OPH, PLEYADES)

Autrement dit, il ne fait pas bon, à La Source, ne pas être dirigée par un proche de la majorité municipale, quand on veut obtenir un soutien de la collectivité, pour agir au profit des habitants du quartier.

Ne serait-ce pas ce qu’on appelle une sérieuse « reprise en main », voire un « bouclage en règle » ?

C’est aussi sans doute l’illustration de l’ouverture et du dialogue dont se revendique la majorité en place.

4 Commentaires

Classé dans La Source, politique

4 réponses à “Ce que chantent les associations sourciennes après le Conseil municipal du 27 mars

  1. DUMAS

    Dommage ce n »est aps très audible et on a beaucoup de mal à comprendre les paroles
    mais sans aucun doute ça doit être au top après ce conseil municipal où les assos de La Source ont encore été plus que maltraitées
    Une penséee pour REPERES et tous ses bénévoles si actifs et méritants
    Christiane

    J'aime

  2. polikarpov

    Bande de crypto-despote et bande de radins !
    Au secours MAM encore des bandes !

    J'aime

  3. polikarpov

    A l’initiative de la section du PCF d’Orléans, de la CNL,
    Nous invitons la population du quartier de l’Argonne à exprimer ses attentes et inquiétudes lors du grand rassemblement prévu le :

    SAMEDI 11 avril 2009 Ã 11Heures
    devant la Mairie de quartier place Mozart,

    « Un Habitant habite, Un Citoyen participe»

    C’est le nouveau slogan de la Municipalité d’Orléans.
    Malheureusement, il y a encore une fois, tromperie sur la « devise », promesses ou engagements !
    Car si « Un Habitant habite et un citoyen participe », tous les citoyens ne sont pas logé à la même enseigne !
    Si vous êtes étrangers, militants associatifs, militants politiques ou tout simplement citoyens engagés, vous n’avez aucune chance d’être retenus pour le CMA ( Comité de Mobilisation et d’animation ) de votre quartier.
    Si vous êtes militant associatif, politique et Directeur d’école, vous voilà carrément accusé d’user d’influence déloyale à l’encontre des parents d’élèves ou citoyens que vous côtoyez chaque jour. Ces derniers étant probablement considérés peu aptes à pouvoir juger de leur vie de tous les jours !
    Et ce n’est pas mieux si vous êtes une élue du Conseil Général.
    On vous empêche par tous les moyens de tenir permanence et d’y recevoir décemment tout résidant du quartier qui aurait pu vouloir y exposer un problème particulier de votre ressort.
    Alors, oui ! Ce serait bien qu’« Un habitant habite et un citoyen participe » CAR
    Le quartier Argonne n’est pas habité par des sous-citoyens ! ! !
    Comme tous les orléanais, ils veulent et ont droits à des :
    – Services publics ( CPAM, Commissariat de Police, La Poste ) dignes de ce nom, de qualité, ouverts au moins 5 jours par semaine sans se retrouver devant une porte close sans explications.
    – Rues, et places entretenues, tant au niveau de l’hygiène que de l’état de la voirie,
    – Magasins de proximité à leur disposition, sans avoir à aller en centre ville pour pouvoir s’approvisionner en produits de première nécessité, au risque de voir la désertification commerciale de leur quartier s’étendre et que celui-ci ne soit plus qu’un ghetto-dortoir.
    – Avoir des transports en commun pour accéder en centre ville, faire toute démarche administrative ( CAF, Pôle Emploi) ou regagner son travail ou établissement scolaire ( collèges, lycées, universités) à de véritables tarifs préférentiels (chômeurs, étudiants, revenus modestes)
    – Associations qui vivent et ne sont pas supprimées du jour au lendemain pour cause de subventions non reconduites.
    – Etre réellement consultés lorsqu’il y a réaménagement de leur quartier, alors qu’ils ne sont qu’informés de décisions déjà prises et avalisées en Mairie, sans concertation aucune (cf terrain Paul Lemesle par exemple) et donc considérés de fait comme de pseudos-citoyens.

    ASSEZ DE SIMULACRE DE DEMOCRATIE ET
    DE PAROLES TROMPEUSES !

    Pour la véritable prise en compte de leur opinion de citoyens,
    Pour la réouverture rapide d’un commerce de proximité,
    Pour que vivent les associations de ce quartier,

    J'aime

  4. Papy barbu

    Tiens, à lire le texte de polikarpof, on pourrait presque se croire à La Source.

    L’Argonne, La Source même combat:
    -pour les commerces de proximité
    -pour l’entretien de la voierie
    -pour la défense des associations qui oeuvrent pour le quartier et ses habitants
    -pour le respect des élus de l’opposition.

    Spécificités sourcienne: Des Impôts locaux entre 30% et 50% plus élevés qu’en centre ville.

    Sourciens, n’hésitez pas à réclamer auprès des services fiscaux

    En cas de réponse négative:
    -n’hésitez pas à intervenir auprès du conciliateur
    -n’hésitez pas à intervenir auprès du Tribunal administratif
    Toutes ces démarches sont gratuites et parfaitement légales, ce sont des démarches citoyennes en cas de désaccord avec l’administration fiscale.

    Vive La Source et la justice fiscale

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s