Les JD si peu durables d’Orléans

On nous annonce des JDD à Orléans, comme « journées du développement durable » du 18 mai au 12 juin. Vous savez, la nouvelle tarte à la crème de la municipalité.

On ne dira pas grand chose des stands prévus sur le marché de La Source pour présenter les artisans et autres produits du Monde. Pourquoi pas ?

Pas grand chose à dire non plus des séances d’information sur la la gestion des espaces verts et la taille des arbres et des haies prévues dans le club House de l’Orée de Sologne … il faut bien que les bobo du coin (rassurez vous l’auteur de ces lignes en est un aussi), apprennent à manier le sécateur. En faire un événement, alors que ce devrait être une activité habituelle des services municipaux (un peu de pédagogie ne peut pas nuire), ou des règles claires dans les copropriétés alentours … Passons !

Mais cet espèce d’évènement jetable » qu’on veut nous faire prendre pour du développement durable : NON.

bicyclette-roue-carre

Vélotour 2009 à Orléans, c’est le contraire du développement durable.

Rappel sur le vrai développement durable

180px-Schéma_du_développement_durable.svg

Le développement durable, c’est cette intersection pas évidente entre des thématiques qui ne se concilient pas naturellement :

  • le respect d’une nature qu’il faut préserver et laisser dans un état satisfaisant aux générations futures
  • le développement économique raisonnable, producteur d’une richesse suffisante pour assurer le bien être des individus
  • l’équilibre social, garanti d’une société harmonieuse, dans laquelle la répartition des richesses ne génère pas d’insupportables injustices et qui permet aussi d’apporter une activité aux populations locales
  • la démocratie et la transparence des choix politiques, qui est la seule façon connue de permettre l’adhésion du plus grand nombre à des arbitrages, voire des compromis indispensables et pas toujours évidents  pour permettre de concilier écologie, économie et social.

Et que nous propose-t-on avec ce « Vélotour » ? Un truc payant pour les participants (15€ le 7 juin : bien social donc !), acheté à grand renfort de subvention municipale (30.000 € quand même), orchestré par une organisation parisienne (ou dijonnaise, on ne sait pas trop d’ailleurs), qui n’a même pas cherché à associer les clubs cyclistes et associations locales … et surtout qui est organisé le jour des élections européennes, le dimanche 7 juin 2009, de 9h00 à 18h00 !

Autrement dit, pédaler ou voter, il vous faudra choisir ?

De bonnes âmes nous répondrons qu’avec un peu d’organisation personnelle, un « vrai citoyen » motivé, pourra se lever plus tôt et remplir son devoir électoral entre 8 et 9h00 ! C’est cela oui …

De qui se moque-t-on ?

Nous qui pensions que le rôle des collectivités était de tout faire, au nom d’un certain civisme, pour inciter les électeurs à remplir leur devoir … il n’en est manifestement rien à Orléans.

Et c’est entre autres pour cela que les JDD orléanaises, ce sont de médiocres tartes à la crème, quasi anti-européennes.

9 Commentaires

Classé dans La Source

9 réponses à “Les JD si peu durables d’Orléans

  1. Et tu oublies de dire que l’association qui avait oeuvré l’année dernière à l’Argonne avec la mairie dans le cadre de ces journées, se retrouve aujourd’hui sans subvention.
    Pourtant même l’adjoint à la bio-diversité avait apprécié !
    Comme quoi !

    J'aime

  2. Les pingouins, vous êtes d’une mauvaise foi !!!

    Vous vous plaignez tout le temps que la ville ne fasse jamais rien pour vous. Que je sache, c’est la première fois que les JDD vont se dérouler dans 4 quartiers, dont le votre.

    Et Vélotour a une partie de son itinéraire qui passe par la Source.

    L’association organisatrice a pris soin de se domicilier à Orléans, 3 rue Royale, sans pour autant certes, prendre un bureau plus ou moins luxueux. Notre offre d’aide en tant qu’association a été acceptée sans aucun problème et nous avons fait des propositions qui ont été acceptées, pour l’achat du ravitaillement à des producteurs et commerçants locaux, en limitant strictement les déplacements.

    Ce qui sera peut-être le plus durable, c’est que la première organisation réussisse, et qu’elle soit ensuite reconduite, pourquoi pas tous les deux ans.

    Au-delà du moment de convivialité et de découverte d’Orléans autrement, c’est effectivement un bon moyen de sensibiliser les Orléanais sur le déplacement à vélo.

    Pour avoir tenu une demi-journée le stand d’accueil de Vélotour place d’Arc, je peux vous assurer que l’accueil est plutôt bon, même si on s’aperçoit qu’au moins la moitié des chalands ne pourrait pas participer à cette promenade (n’habitant pas Orléans ou en déplacement, personnes âgées ou handicapées, personnes sans vélo, enfants trop jeunes). Personne n’a mis en cause le tarif de participation : 10 euros par personne adulte jusqu’au 6 juin et de nombreuses possibilités de réduction, ce que vous pouvez vérifier sur le site :

    http://velotour.fr/orleans/inscription_weezevent_orleans.php

    Quant à la participation au vote des élections européennes, votre discours me fait doucement sourir. Ce n’est pas la durée du parcours de la manifestation qui va dissuader d’aller voter.

    Pour les organisateurs et bénévoles, le temps de présence sera bien entendu aménagé. J’ai même dans mon équipe une personne qui tiendra un bureau de vote la moitié de la journée.

    J'aime

  3. openlasource

    Cher Laudes
    Les pingouins de La Source ont encore beaucoup à apprendre en matière de mauvaise foi.
    Mais si pour une fois, nos échanges portaient sur le fond, plutôt que de distraire nos rares lecteurs sur des polémiques futiles ?
    En quoi cette ballade à vélo, organisé par un créateur d’événement disposant pour l’occasion d’une boîte à lettre rue Royale, peut-elle être considérée comme une action s’inscrivant dans le développement durable ?
    Avez-vous une réelle idée de ce qu’est ou peut être le développement durable ?
    Ou n’est-ce bien, comme nous le pensons, qu’une tarte à la crème médiatique de vos amis de la mairie, en mal d’actions de com et de promo ?
    Ce n’est pas comme cela que nous concevons la valorisation de notre quartier.
    Il y a tellement mieux à y faire.
    Et puis organiser cet « événement » le jour des élections européennes, n’est-ce pas un peu se moquer du monde ? Traditionnellement, les jours d’élection, pour éviter le syndrome des pêcheurs à la ligne, les responsables publics évitent d’éloigner les électeurs des urnes …
    On pourra en reparler à l’occasion de la RDB normalement organisée le 19 juin prochain à La Source (après le vélotruc et les élections €).

    J'aime

  4. DU GADGET ! ! DU GADGET ET ENCORE DU GADGET ! ! ! ! !

    J'aime

  5. Je peux vous répondre en vous renvoyant à l’Agenda 21 de la ville d’Orléans, auquel j’ai eu l’honneur de participer.

    http://www.orleans.fr/fileadmin/user_upload/FichiersOrleans/Download/qualite/Agenda21.pdf

    Se déplacer autrement : sensibiliser la population à l’usage du vélo, p. 12.

    Favoriser le commerce de proximité et soutenir les marchés locaux : p. 14.

    Favoriser le vélo : p. 16.

    Inclure l’intergénérationnel et la solidarité dans la structure urbaine : p. 21

    La ville ne doit pas être une machine à exclure, une mosaïque de quartiers repliés sur eux-mêmes,
    en autant de ghettos autocentrés.

    Réduire les déchets et mieux trier : p. 25

    Sensibiliser les habitants aux économies
    d’énergie et aux gestes écocitoyens : p. 26

    Mieux partager les espaces publics : p. 27

    Sensibiliser les citoyens à la consomm’action : p. 38

    Chaque fois que cela est possible, confier à la société civile la responsabilité de la gestion des projets durables (par exemple : entretien, voire
    aménagement des espaces verts et du fleurissement, gestion des projets culturels,
    des programmes d’animation et de lien social, etc.)

    – Renforcer le lien social et la convivialité : p. 46
    Se rencontrer, échanger, se parler, s’entraider. La ville est ce lieu où le lien social peut se développer au mieux, où chacun peut s’enrichir de l’autre.

    L’animation sera-t-elle elle-même durable ? Oui, si les orléanais se l’approprient. C’est possible, les dijonais l’ont fait.

    J'aime

  6. openlasource

    Cher Laudes

    Reprenons vos arguments et mesurons ensemble la distance entre le discours et la réalité :

    – « se déplacer autrement : sensibiliser la population à l’usage du vélo » : alors pourquoi pas de vélo+ à La Source ?

    – « favoriser le commerce de proximité et soutenir les marchés locaux » : la supérette du centre commercial de la Bolière est fermée depuis octobre dernier. Le centre voit sa fréquentation baissée et le CA des commerces baisse à tel point que certains ont déjà du se séparer de salariés … et qu’à fait la mairie ? Rien, rien, rien ! Le seul a avoir agit pour tenter de trouver une solution, c’est JP Sueur.

    – « Favoriser le vélo » : ça fait un peu répétition … mais comme disait je ne sais plus qui, à force de répéter un mensonge, les gens finissent par croire que c’est la vérité ! On évitera donc d’évoquer une nouvelle fois les réponses énervées du maire et de son adjoint, homme de paille à l’Agglo, sur Vélo+ à La Source

    -« Inclure l’intergénérationnel et la solidarité dans la structure urbaine » : quand la droite parle de solidarité, elle est aussi crédible que lorsque je propose un cours sur la métempsychose pythagoricienne au collège de France !

    – « La ville ne doit pas être une machine à exclure, une mosaïque de quartiers repliés sur eux-mêmes,
    en autant de ghettos autocentrés. » : et alors, qu’est-ce qui est fait pour faciliter l’inclusion de La Source dans Orléans ? On y propose des spectacles du festival de jazz par exemple ?

    – « Réduire les déchets et mieux trier » : comme à l’occasion de la grève des éboueurs ? Y’a pas un truc discutable à ce sujet du côté de l’île Arault ou Charlemagne, dénoncé par les écologistes ?

    – « Sensibiliser les habitants aux économies
    d’énergie et aux gestes écocitoyens » : c’est ce qu’on appelle des éco-gestes. Ils sont utiles, mais ne font pas une politique à eux seuls.

    – « Mieux partager les espaces publics » : il est quasi-impossible de disposer d’une salle de réunion municipale à La Source, désormais, sauf à la réserver (pour le week-end entier si la réunion est prévue le samedi soir parce qu’il n’y a plus de personnel municipal pour en assurer la surveillance le samedi !) des mois à l’avance !

     » – Sensibiliser les citoyens à la consomm’action » : ça c’est un concept super gadget, comme disait Roger Poter ! Ou comment avec des néologisme faire croire qu’on fait des choses …

    « – Chaque fois que cela est possible, confier à la société civile la responsabilité de la gestion des projets durables (par exemple : entretien, voire
    aménagement des espaces verts et du fleurissement, gestion des projets culturels,
    des programmes d’animation et de lien social, etc.) : et c’est sans doute la raison pour laquelle la mairie veut supprimer les régies de quartier (société civile) pour les remplacer par une association potiche à sa botte. Montillot comme parangon du développement durable, c’est la parfaite illustration de l’usurpation sémantique !

    – « Renforcer le lien social et la convivialité » : on évitera de reparler des régies de quartier, ça pourrait fâcher !

    Autrement dit mon cher Laudes, tout ce que vous évoquer dans votre agenda 21 n’est vraiment que du vent, de la mousse médiatique aurait dit votre mentor de l’hôtel Groslot.

    J'aime

  7. « Autrement dit mon cher Laudes, tout ce que vous évoquer dans votre agenda 21 n’est vraiment que du vent, de la mousse médiatique aurait dit votre mentor de l’hôtel Groslot. »

    Ce document est issu du travail de réflexion de plus de 400 personnes, de tous horizons politiques et professions et mon soit-disant « mentor » n’a eu aucune action ou influence sur nos travaux. Les propositions qu’il a adoptées, à part 4 ou 5 qui ne rentraient pas dans le cadre d’actions possibles de la ville, ont permis un très large consensus.

    L’Agenda 21 a été adopté sans aucun problème par les 2500 employés de la mairie, qui ont souvent été beaucoup plus vite et beaucoup plus loin que nous ne l’espérions.

    J’ai moi-même retiré beaucoup de choses positives de ces échanges.

    Vous voulez à tout prix rester à l’écart, dans votre tour d’ivoire, dommage, mais c’est votre choix.

    J'aime

  8. Non, sérieusement, est-ce que jes JDD ont commencé ?

    Parce que moi, en centre-ville, je ne vois rien. On m’a dit qu’il y avait des trucs de prévus dans les quartiers. Est-ce que le mort quartier remplace « banlieue » dans le langage municipal ? en centre-ville, y a-t-il des quartiers ? et vous à la Source, a part l’organisation de la république des blogs pour le 19 juin (gratuite, ouverte à tous et conviviale) , voyez quelque-chose se développer durablement en ce moment ?

    Merci pour vos réponses !

    J'aime

  9. Garnier Marc

    Mauvaise fois,

    Si quelqu’un participe, il ne va pas faire du vélo toute la journée ! C’est pas une rando de 150 km ?

    Tous les arguments sont bons…

    Et Openlesource ce met à la politique maintenant…

    MDR

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s