Pour Repères, merci monsieur le maire

Merci pour toute cette émotion partagée, grâce à vous et à vos décisions politiques, par les Sourciennes et Sourciens qui étaient venus manifester leur sympathie aux salariés de la régie Repères, dont le sort, sauf miracle, est maintenant … réglé.

Merci pour ces larmes, qui n’étaient pas que de bonheur.

Celles d’un Président admirable de sensibilité et entièrement dévoué, avec son bureau, à la recherche de solutions pour les salariés de la régie.

P1020123

Celles des employées, dont la dignité a été un exemple pour tout le monde

P1020141

P1020149

Et on vous fera grâce de celles de toutes les personnes présentes, et du directeur toujours passionné au service aux gens et du lien social, marque de fabrique des régies, … pour ne pas susciter un excès de bonheur qui pourrait être fatal aux élus trop sensibles (cardiaquement parlant) de la majorité municipale.

Tout cela pour dire que grâce à la volonté, sans aucune arrière pensée idéologique, de la municipalité de reprendre en main les associations mal-pensantes, en les dissolvant dans des associations plus « dociles », les régies de quartier, au premier rang desquelles celles de La Source, vont disparaître.

Il faut aussi lui rendre gloire de supprimer progressivement les marchés d’entretien et de ménage, qui étaient attribués à Repères… et plus encore de la subtilité de sa manœuvre qui consiste à transformer des contrats annuels en contrats d’entretien à durée beaucoup plus courts (hebdomadaires, mensuels) … ce qui, évidemment facilitent l’emploi à durée beaucoup moins indéterminé des salariés, voire même ne peut que déboucher sur leur licenciement.

Évidemment, tout cela n ‘a rien à voir avec la menace absolue qui pèse sur les 50 emplois de la régie.

Mais avant de disparaître, les amis de la régie Repères ont voulu montrer ce que convivialité voulait dire.

Chacune et chacun avait apporté sa contributionP1020155

Et la soirée c’est poursuivie en musique et en karaoké, parce que, comme nous le confiait l’une des participantes, les « petites gens que nous sommes savent aussi rester digne et que contrairement à d’autres tristes sirs, nous avons toujours le goût du bonheur en nous. »

Poster un commentaire

Classé dans La Source, Orléans, politique, Régie de quartier, Repères

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s