La Belle (orléanaise) et le Clochard (sourcien)

Grouard, ça ne rime pas avec clochard.

Quelques récents arrêts anti-mendicité dont la ville d’Orléans s’est fait la rayonnante réputation en sont les preuves tangibles.

Alors alerte générale chez les Sourciens attentifs à la lecture d’un récent article de la République du Centre (Rep du 27 juillet 2009), évoquant, à l’occasion de l’interview du célébrissime maire adjoint au quartier, le risque de  « clochardisation » du sud de La Source.

On nous referait l’histoire de la Belle (orléanaise) et du Clochard (sourcien) ? B & C 1

Et toujours d’après cet illustre défenseur de la gloire municipale, la mairie serait en la matière au dessus de tout soupçon puisque  « depuis que les bâches ont été enlevées sur la clôture de le piscine d’été, la ville n’est plus en défaut ».

Les Sourciens du sud se croyaient donc sauvés et assurés du soutien actif des édiles attentifs et tellement efficaces.

C’est pas sur, comme disait ma grand-mère.

On n’est jamais trahi que par les siens rajoutait-elle.

La preuve, illustrée par les panneaux de signalisation municipale … qui manifestent une tendance au délabrement coupable :

100_5460GPV comme Grand Panneau Vermoulu ?

Si Guy de Maupassant tient encore avec une belle horizontalité, on ne peut en dire autant de ce pauvre Théophile Gautier, dont l’allure habituelle était plutôt altière !

Théophile Gautier

Faut pas plaisanter avec ce genre de gars là, sinon, c’est le capitaine Fracasse qui ne va pas être content du tout !

1 commentaire

Classé dans Belle, Capitaine Fracasse, Clochard, environnement, GPV, Grouard, Humour, La Source, Orléans, Panneaux, Théophile Gautier

Une réponse à “La Belle (orléanaise) et le Clochard (sourcien)

  1. papy barbu

    Je suis bien aise d’apprendre que j’habite un quartier qui se « clochardise ». Si tel est le cas, ce n’est certainement pas de la faute de ses habitants qui cherchent en permanence à améliorer leur environnement par la décoration fleurie de leurs jardins et par des investissement couteux d’entretien de leur pavillon.
    Il faut donc chercher ailleurs: la « clochardisation » du sud sourcien ne viendrait t’elle pas de l’abandon dans lequel est laissé notre quartier.

    -Des trottoirs envahis par des herbes folles très rarement tondues, et des rejets d’arbustes qui poussent sans retenus (que l’on est contraint de couper nous même, si l’on veut que les piétons puissent circuler)
    – Des routes de lotissement de 30 ans d’âge (au moins) fissurées sur lesquelles poussent parfois des herbes folles que nous devons arracher nous même.
    – Une allée des sapins peu entretenue et sans aménagements digne de ce nom pour les enfants
    -et j’en passe….

    Est ce la faute des habitants????

    Et vives La Source et ses « clochards » du sud.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s