Openlasource blog citoyen, politique et de proximité

Récemment sollicité pour écrire un article sur Openlasource et le quartier de La Source, nous avons « commis » le papier ci-dessous.

Nous avons pensé qu’il serait intéressant de vous le soumettre, afins que vous puissiez le compléter, le corriger et nous faire part de vos observations éventuelles.

Alors bonne lecture et à vos commentaires.

***

Dans les années 60 Orléans s’est senti un peu trop à l’étroit dans ses murs « historiques ». Elle avait besoin de place pour pouvoir se développer. Elle était enserrée par les communes limitrophes.

Portrait_RS_001Son premier magistrat, Roger Secrétain, journaliste (fondateur de la REP), issu de la résistance, homme de centre gauche, membre historique de l’Union des Démocrates Socialistes de la Résistance (comme un certain François Mitterrand), pris l’initiative de conquérir de nouvelles frontières, particulièrement au sud, pour assurer l’expansion de la ville.

C’est ainsi qu’est née l’idée de ce nouveau quartier, pas vraiment une nouvelle ville à l’origine, même si sa première appellation fut Orléans 2, comme il y eut Vélizy 2, Paris 2 (devenue Parly 2), …mais rapidement le nom  d’Orléans La Source s’est imposé.

Et c’est de ce quartier dont nous voulons vous parler.

Plus de 20.000 habitants, sans compter les étudiants qui fréquentent sonLa SourceJPG campus (aux alentours de 11.000), peuplent aujourd’hui cette « ville hors la ville », riche de son université de ses entreprises et laboratoires nationalement, voire mondialement connus et reconnus : CCP, Brgm, Cnrs, Inra, Centre hospitalier régional,… pour ne citer que les plus « spectaculaires ».

Son cadre de vie exceptionnel est l’héritage des 700 hectares de landes et de forêts  solognotes sur laquelle elle s’est bâtie.

La Source est aussi remarquable par la diversité et la richesse de sa population, et l’extraordinaire mixité qui l’a historiquement caractérisée.

Le dynamisme de sa vie associative est réputé.

La Source reste néanmoins toujours une énigme pour une grande partie des orléanais, particulièrement ceux qui se retranchent derrière les murailles et les mails qui défendent la ville centre.

De ce fait, et particulièrement depuis le début de « l’ère Grouard », La Source semble avoir été oubliée, parfois même stigmatisée et marginalisée par la politique municipale.

C’est d’ailleurs en réaction à quelques propos peu amènes d’un des premiers adjoints au maire sur les Sourciens qualifiés de « grincheux » à l’occasion de l’installation de la dernière équipe municipale, que quelques habitants du cru se sont investis dans l’animation d’un nouveau lieu d’expression et d’échanges : le blog « Openlasource » (open comme ouvert et clin d’œil aux logiciels libres, dits de l’open source).

Blog « citoyen », donc politique, il s’agit d’une forme (bien modeste évidemment) de l’Agora antique, qui permet aux citoyens, de s’exprimer sur la vie de leur quartier.

Pas de grandes envolées lyriques sur les choses du monde, juste des propos sur les gens, sur les actions et sur les choses d’ici.

Même cela peut fortement déranger semble-t-il. Quelques réactions « agacées » (euphémisme) de la part d’élus de la majorité municipale, y compris du premier magistrat, montrent régulièrement que certaines piques font mouche…

Quelques sujets reviennent en effet régulièrement dans les articles publiés sur Openlasource. On pourra en évoquer ici brièvement deux :

  • Vélo+
  • Le GPV (grand projet de ville)

Vélo+ à La Source

Tout concourt à faire de La Source un quartier « opportun » pour une utilisation pertinente du nouveau mode de déplacement écologiquement responsable développé désormais dans de nombreuses villes (Paris, Lyon, La Rochelle, …) : les vélo en libre service, à coût extrêmement réduit pour les utilisateurs.

La Source est un vaste quartier « vert », aéré, aux larges voies souvent bordées de pistes cyclables, éloigné de 7km de la ville centre avec laquelle elle est néanmoins reliée par une longue piste cyclable sécurisée, … et aux multiples secteurs : l’Université, les entreprises, l‘habitat social au nord, le pavillonnaires au sud, la gare de St Cyr en Val à deux pas, …

Pour autant, le Président de l’Agglo, accessoirement adjoint au maire d’Orléans s’est toujours opposé à l’implantation de stations de vélo+ à La Source. Motif invoqué et qui en sous-entend quelques autres : le quartier serait « inapproprié » !

En gros, les Sourciens n’en valent pas la peine, et surtout … « ils vont nous voler nos beaux vélo », puisque La Source, pour certains, c’est Chicago, Los Angeles, La Courneuve, … et sans doute bien pire encore, un repère de racailles, de malfrats, de malveillants, …

Autrement dit, un ghetto dangereux, y compris pour nos vélos !

Mais au fait, comment en est on arrivé la ? A cette stigmatisation d’un quartier dans lequel, pour une majorité de Sourciens, il fait plutôt bon vivre ?

Et c’est là qu’intervient le deuxième sujet phare d’Openlasource : le GPV

Le Grand Projet de Ville

A l’initiative de ce projet de rénovation urbaine de La Source à la fin des années 90, la « deuxième » municipalité dirigée par Jean Pierre Sueur.

Conscient de la nécessité de repenser la ville (il avait été secrétaire d’état aux collectivités locales, auteur du célèbre rapport sur le politique de la ville intitulé « Demain laville »), il souhaitait manifestement redonner au quartier le plus méridional d’Orléans une nouvelle dynamique, « l’accrocher » différemment dans l’ensemble urbain (l’agglomération) en pleine évolution, et assurer un lien plus dense entre ses différents pôles : l’Université, les zones d’habitat, d’activité, la ville centre, …

GPV

La construction de la première ligne de tram, qui avait du beaucoup composer avec les communes périphérique (Olivet pour ce qui nous concerne), n’avait néanmoins pas oublié de parcourir La Source dans toute sa dimension.

L’ambition initialement affichée s’est traduite en 2000 par un concours d’urbanisme de dimension internationale, qui permettait d’entrevoir une ambition forte pour ce vraiment grand projet de ville.

L’arrivée d’une municipalité de droite, très préoccupée de satisfaire un électorat de centre ville en a décidé autrement.

Le GPV, s’est littéralement délité dans le temps … et surtout dans son ambition.

Il est aujourd’hui en train de devenir une réalité (10 ans après son lancement), mais une réalité étriquée, petite … et qui frise parfois la mystification.

Oubliée l’idée d’une refonte urbanistique majeure : on se contentera de détruire quelques bâtiments trop vétustes pour en rebâtir de nouveaux, certes en se conformant aux normes du moment qui n’innovent en rien, et permettront simplement de reloger une population mieux sélectionnée dans un habitat social « résidentialisé » et rationalisé.

On rajoutera une salle des sports et une bibliothèque (aujourd’hui on dit médiathèque) en remplacement de celle vétuste qui périclitait … et puis basta.

Mystification car ce GPV au petits pieds, largement financé sur fonds d’état (ceux de l’ANRU entre autres, Agence nationale pour la rénovation urbaine, dont Olivier Carré, autre adjoint au maire d’Orléans et accessoirement député du Loiret, est membre du Conseil d’administration !) permet à l’actuelle municipalité de ne s’investir sur pratiquement rien d’autre à La Source.

Le discours municipal est rodé : La Source est le quartier qui bénéficie du plus fort investissement financier de la ville. De quoi se plaint-on ? Ce qui n’est jamais dit pourtant, c’est que cet argent est pour la quasi-totalité apporté par l’Etat … grâce à l’engagement d’un projet initié en 2000 par l’ancienne municipalité.

On peut d’ailleurs s’attendre à l’amplification de ce discours trompeur sur la « consommation financière » du quartier de La Source, à l’occasion de la construction du nouvel hôpital … qui a aussi l’heureuse idée de se situer sur notre beau quartier.

Mystification, car en concentrant tous ses « investissements (enfin ceux des autres) sur les « parties » à rénover (le nord du quartier avec une forte densité d’habitat social), la ville se dispense d’assurer le développement des autres pôles d’activité, de commerce ou d’habitat, voire même leur simple entretien (l’état de certaines chaussées l’illustre bien).

Résultats : les commerces s’étiolent (situation du centre commercial de la Bolière), les entreprises disparaissent ou réduisent dramatiquement leur « voilure », les activités de recherche et les administrations se retirent (récemment l’Insee), tout cela, sans que jamais la municipalité manifeste une grande résistance … c’est peu de le dire.

Voila pourquoi, chaque jour, 2 à 300 Sourciens visitent Openlasource, pour connaître les derniers échos dont bruissent leur quartier, pour s’y exprimer aussi … et pourquoi, après un an d’existence, Openlasource devrait encore grandir et continuer d’être le petit caillou dans la chaussure de quelques uns de ceux qui devraient mieux nous gouverner, en se préoccupant un peu plus de la vraie vie des gens, et en manifestant un peu moins d’arrogance à l’égard de leurs contradicteurs, un peu moins de dogmatisme dans la conduite de leur politique…

8 Commentaires

Classé dans La Source

8 réponses à “Openlasource blog citoyen, politique et de proximité

  1. Pascal

    En voilà (enfin !) un sujet intéressant :-))
    il ne faudrait cependant se garder d’ une vision trop idyllique de ce quartier.
    Il est cependant vrai que ce projet de GPV n’est que du replâtrage et n’est vraiment pas assez ambitieux.
    Quels sont les problèmes de La Source?
    – l’éloignement du centre ville (10 km), unique en France pour un quartier.Une majorité de personnes « sortent » rarement à Orléans centre le soir.
    – la trop grande concentration de personnes socialement défavorisées et d’immigrés .Avec les problèmes induits.
    – l’absence quqsi totale de vie sociale et de distractions ( lieux de culture, magasins, restaurants…). Ceci est aussi vrai pour la ville voisine d’Olivet mais le fait que le niveau social y soit plus élevé ne conduit bien sûr pas aux mêmes problèmes qu’à La Source.

    Est-ce que le projet répond à ces problèmes? Non.
    – pour l’éloignement du centre ville, il n’y a malheureusement pas grand chose à faire. Il fallait y réfléchir avant de lancer la construction de La Source.
    – pour la concentration de personnes défavorisées, ce n’est pas quelques reconstructions et rénovations qui vont changer la composition sociologique du quartier et qui donneront envient à des personnes arrivant sur Orléans de venir y vivre.
    – pour l’aspect culturel , rien de concluant à part le déplacement de la bibliothèque devenue médiathèque ( par ailleurs en état de « quasi fermeture » tout l’été) et un gymnase qui me semble suedimentionné.Pour l’aspect commercial, rien n’est prévu ( à noter que le Centre commercial de la Bolière est sur une très mauvaise pente et je crains qu’il ne subisse le même sort que 2002 dans les années qui viennent)

    Il manque tout simplement à La Source d’être une véritable ville et d’avoir un taux de logement sociaux beaucoup plus raisonnable.

    Donc à mon avis deux grands axes auraient du être développés ou devront être développés , selon que l’on soit pessimiste ou optimiste :
    – Développer une vraie ville vers le sud de La Source en reprenant des terrains aux entreprises ( BRGM, CNRS..etc) en bordure des grandes avenues ( avenue de la recherche scientifique, avenue Claude Guillemin, avenue de Buffon avenue de Concyr, rue de Rodin…) pour avoir des voies de type urbain , bordées de logements, commerces, loisirs ( et non plus ce no man’s land, certes verdoyant mais désert et sans grand intérêt). Il faut enfin donner au gens l’envie de sortir à La Source, et pour celà il faut qu’il y ait des activités et des choses à voir , même le soir et le week-end.
    – Reconstruire totalement le secteur de logement social en n’y laissant qu’une part réduite de HLM et en mixant activités, loisirs , commerces. Les logements sociaux représentent dans les 60 % des logements à la Source ; c’est une concentration beaucoup trop importante sur un seul secteur de l’agglomération. Il faudrait faire descendre ce chiffre à 20 ou 25 % maximum. C’est à ce prix que l’on résoudra le problèmes de délinquance dans le quartier. Dans l’article , on se félicite de la diversité de La Source , mais il faut bien se rendre compte que dans une large partie de La Source (hors zone pavillonnaire), cette diversité n’existe plus, les français d’origine ayant quasiment disparu du quartier.
    – il faudrait enfin réaliser ce « serpent de mer » qu’est la gare de La Source. avec une liaison en 7/8 mn jusqu’au centre d’Orléans, ça changerais bien des choses.
    – dernier point , mettre enfin en place une vie étudiante à La Source(dire qu’on parlait à une époque d’un Oxford français ! mais tant que le campus jouxtera un quartier sensible au lieu de pôles d’animations ça restera mission impossible.

    J'aime

  2. Papy blues

    Concernant la liaison cycliste Orléans-La Source j’invite les rédacteurs d’Openlasource à circuler sur l’itinéraire Pont Bourgogne- L’indien. Que d’embuches accumulées à plaisir notament pour accéder au pont Thinat (beaucoup de cyclistes sont obligés de descendre de leur vélo) La traversée de la route de sandillon n’est pas mal non plus.
    Que dire de la portion Parc Floral ? Et aussi du Parc Floral à L’indien à travers les parkings de la Fac ?
    Dans la mesure uù nous sommes en présence d’un axe cyclo-routier essentiel, pourquoi ne pas en faire une sorte d’autoroute cyclable avec priorité rapide au franchissement des carrefours par giratoires ( carrefour avec la rue du parc Floral) ou commande rapide (Rue des Balatières)?

    J'aime

  3. Papy barbu

    Les remarques de Pascal sont pour la plupart très pertinentes.
    En particulier, je rebondis sur son souhait de voir se développer le sud de La Source. En effet, le GPV, tel qu’on le connaît, ne concerne qu’une toute petite partie du Nord sourcien.
    Un vrai Projet de Ville devrait concerner l’ensemble du quartier, hors aujourd’hui le Sud sourcien est entièrement oublié. Avec la disparition, un à un, des commerces de La Bolière, l’activité commerciale semble vouloir se déplacer de plus en plus vers le Nord (2 boulangeries industrielles et une poissonnerie). Est ce souhaité par nos édiles? espérons que non.
    Effectivement, le développement d’une activité commerciale vers l’extrème sud serait interressante. Le nombre de pavillons dans ce secteur garantirait un fort potentiel de clientèle à ces nouveaux commerces.
    Nous venons d’apprendre que l’allée des sapins allait être réhabilitée, en particulier avec l’installation d’un nouvel espace de jeux. C’est une bonne nouvelle (attendons de voir pour juger sur pièce) je suis méfiant avec les effets d’annonce. Il est interressant de constater que nos édiles reprennent ainsi une promesse électorale de la liste de JP Sueur. Je les invite à reconsulter ce programme et à continuer à s’en inspirer.

    Souhaitons un Sud Sourcien réhabilité et intégré dans un VRAI GPV .

    Et vive La Source

    J'aime

  4. merci Open de remettre quelques pendules à l’heure ! ! !

    Entendu aussi à une réunion de propagande :

    nous avons réalisé (la municipalité) l’école d’infirmières ! !

    hé bien non, qu’on se le dise l’école d’infirmière est une réalisation de la Région

    J'aime

  5. je voulais rebondir sur une de vos phrases « La Source reste néanmoins toujours une énigme pour une grande partie des orléanais, particulièrement ceux qui se retranchent derrière les murailles et les mails qui défendent la ville centre. »

    Les habitants de La Source semblent penser que ceux du centre-ville les méprisent.

    Je signale que de nombreux sourciens ne mettent jamais les pieds en centre-ville et que les habitants du centre-ville vont rarement à St Jean de Braye, Olivet, St Jean de la Ruelle ou à St Marceau.

    Je pense donc que le problème est un peu plus compliqué que vous ne voulez-bien faire croire.

    Qu’il y ait des a-prioris, c’est un fait, mais ils marchent dans les 2 sens.

    Il y a surtout
    – un problème de distance géographique : c’est bête mais je ne fais pas 10km pour acheter mon pain. Un habitant de l’hyper-centre a choisi d’y habiter pour ne pas avoir à prendre sa voiture pour un oui et pour un non
    – un problème de politique globale au niveau de l’AgglO : si la municipalité n’organise que des activités en centre-ville, pourquoi les habitants du centre iraient-ils à La Source ? Je ne vais pas me promener dans les rues d’Olivet, ou de St Jean de La Ruelle pourquoi irais-je à la Source ?

    J'aime

  6. Pascal

    Entièrement d’accord avec Miguel.
    Bien peu de sourciens se déplacent en centre ville ou dans les autres parties de l’agglomération. On en arrive a la problématique de l’agglomération orléanaise , plus étendue que celle de Bruxelles pour 4 fois moins d’habitants ou 4 fois plus étendue que certaines agglomérations ayant une population équivalente. ça ne facilite pas les déplacements. Déjà quand il se passe quelque chose d’intéressant , les distances sont très démotivantes ( que ce soit de Saran à La Source ou de St Jean de la Ruelle à St Jean de Braye), et la plupart du temps , toutes les communes de l’agglo sont au moins aussi « dortoirs » que La Source , sans qu’on puisse dire que le centre ville d’Orléans ne soit également hyper attractif avec ses 3 ou 4 rues commerçantes au grand maximum ( je connais des villes bien plus petites avec plus de rues commerçantes), hors 2 ou 3 évènements très ponctuels. Il est certain que l’absence totale d’une vie étudiante sur Orléans doit aussi jouer un rôle.
    il y a bien un évènement qui, tous les 15 jours attire quand même près de 1500 personnes à La Source, ce sont les matches de l’USO Football, en quasi totalité des personnes venant d’autres parties de l’agglomération, comme quoi, avec des animations appropriées, on arrive quand même à faire venir du monde sur le quartier .

    J'aime

  7. Papy barbu

    Miguel

    Une bonne occasion de rendre visite aux sourciens:
    Le 11 Octobre, c’est la fête de quartier à La Source; Les Associations s’exposent et l’AHLS organise son vide grenier d’automne.
    A bientôt

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s