Grâce à son maire et au premier adjoint, Orléans rayonne autrement !

Rayonner, rayonnons, rayonnement, liev motif récurrent du maire d’Orléans en son Conseil et grand épanchement incantatoire et communicationnel de son agence de presse.

Roi soleilComment rayonner en se déguisant en soleil ? Exemple du XVIIIème

Et pourtant, son activité parlementaire brille surtout par sa discrétion, si l’on en croit le site « NosDéputés.fr » (http://www.nosdeputes.fr/), site qui « cherche à mettre en valeur l’activité parlementaire des députés de l’Assemblée Nationale Française ». Pour le notre, c’est pas terrible !

participation-globale-annee-serge-grouard1

Alors, sans doute pour compenser cette petite « faiblesse » (curieuse d’ailleurs, quand on se souvient d’une déclaration d’une de ses collaboratrices récemment à la Tribune d’Orléans expliquant que la relative absence du maire était due à l’intensité de ses occupations parisiennes), le premier magistrat d’Orléans a trouvé le moyen de faire beaucoup parler de lui et de sa bonne ville, y compris sur les ondes radiophoniques nationales.

C’est un certain Jack Lang, ancien ministre de la culture, qui assure la promotion rayonnante du premier magistrat d’Orléans.

Sujet de cette soudaine « promotion » : l’amendement parlementaire soutenu par S. Grouard et son premier adjoint à Orléans, de surcroît aussi député à l’Assemblée nationale, O. Carré.

L’amendement en question, subrepticement introduit de nuit dans une loi votée par l’assemblée, vise à permettre à un maire de passer outre l’avis de l’architecte des bâtiments de France, pour mener à bien un « projet d’urbanisme » dans sa ville, y compris dans une zone de protection du patrimoine architectural …

Derrière cet amendement étrangement supporté par les deux élus orléanais et leur collègue Christian Jacob, maire de Provins (ville médiéval classée au patrimoine de l’Unesco et  au rayonnement exemplaire), une opération urbanistique et probablement aussi immobilière, bien connue des orléanais du centre ville : l’alignement de la rue des Carmes.

RuinesRue des Carmes : vue d’artiste (un peu romantisé …)

Et comme ont dirait à l’armée (autre sujet de préoccupation régulière du député Grouard), aligner, c’est aussi mettre « O. Carré » !

Bref, voila donc le maire d’Orlans, rayonnant des sévères qualificatifs attribués par l’ancien ministre de la culture qui juge sa loi « infâme », prétexte à de « funestes projets » (l’alignement de la rue des Carmes ?).

En matière de rayonnement, on fait mieux, non ?

Comme à son habitude, le maire a répondu que ses opposanst n’étaient vraiment pas gentils avec lui, qu’ils étaient agressifs », donc « indignes » et qu’ils « politisaient le débat » (pour un sujet de politique urbaine c’est tout de même curieux effectivement).

Quant à son premier adjoint offusqué, il a souligné l’ignorance des autres (l’opposition) vis à vis des procédures …

iznogoudToute ressemblance avec un personnage réel serait purement fortuite, ou presque …

L’essentiel est donc bien traité. Le débat de fond vidé. On peut passer à l’accessoire.

***

Et la Source, là dedans ?

Ben, on a le GPV d’O. Carré, qui lui (le GPV) est naturellement bien rangé, bien aligné.

AlignementHeu ! Pardon, on s’est trompé, c’est pas l’alignement de La Source ça !

alignement CarnacHeu, ça non plus !

GPV-romainrollandça c’est peut être pas Palace, mais c’est l’alignement de La Source, côté Romain Rolland

GPV comme Grand Point de Vue (c’est particulièrement pour notre lecteur passionné Laudes, qui apprécie tellement les jeux de mots laids … et les autres).

***

En tout cas, si l’on en croît un autre adjoint au maire d’Orléans, et par ailleurs président de l’Agglo (décidément, le débat sur les cumuls n’anime pas tous les camps politiques) le GPV à La Source ne sera pas le Grand Parking à Vélos+, puisqu’il s’obstine toujours à refuser l’installation de ce service dans notre quartier.

Il l’a rappelé lors de sa visite à l’université vendredi 18 septembre dernier, dans le cadre de la semaine de la mobilité.

Les étudiants sur le campus pourront toujours s’acheter, pas chers, de vieux vélos « rechapés » par une gentille association humanitaire et occupationnelle.

velo-insolite-betisiers-296395

Quant à nous, habitants de La Source, citoyens paraît-il, mais sans doute de seconde zone, nous sommes toujours indignes à Vélo+ … même si nos impôts servent aussi à les financer au profit des utilisateurs du centre ville et d’autres communes de l’Agglo.

C’est une honte, une preuve de mépris renouvelé de la part de ces élus qui nous ignorent.

11 Commentaires

Classé dans GPV, Grouard, La Source, Orléans, politique

11 réponses à “Grâce à son maire et au premier adjoint, Orléans rayonne autrement !

  1. Qu’est-ce qu’on n’a pas entendu quand l’opposition a dénoncé ces faits en conseil municipal ! Ils n’aiment pas être pris la main dan le pot de confiture !…

    Déjà que les conseillers d’opposition sont méchants et incompétents, voilà qu’à présent c’est un ancien ministre de la culture qui s’y met !

    Fort heureusement, Antony Gauthier nous éclaire dans la République du Centre de ce jour en écrivant “le Député-Maire n’a pas manqué, hier, de déplorer “la politisation du dossier” ». Il aurait pu écrire “le Député-Maire a déploré “la politisation du dossier” ». Mais cela aurait été sans doute trop neutre, trop objectif, pour Antony Gauthier. Vous comprenez, ce journaliste dit que les blogs sont partisants. et faussent la vérité. Lui, il l’habillle pour lui donner une vraisemblance, c’est pas pareil…

    J'aime

  2. Papy barbu

    Heureusement la grande sagesse de nos sénateurs fait qu’ils ont donné un avis contraire à nos députés locaux en votant à l’unanimité (moins une voix) cette proposition « infâmante » prétexte à de « funestes projets » en donnant raison à l’ancien ministre de la culture.
    Affaire à suivre……

    J'aime

  3. Papy barbu

    Rectificatif:
    Dans mon commentaire précédent il faut comprendre que j’ai voulu dire que nos sénateurs avait voté contre cette proposition de nos députés orléanais.
    Excuses

    J'aime

  4. @ Miguel,

    quand vous aurez traité autant de dossiers de chats et chiens écrasés que mon ami Antony Gauthier et quand vous comprendrez vraiment correctement le français, vous pourrez venir mettre en doute sa parfaite objectivité.

    En ce ce qui vous concerne, c’est loin d’être le cas et une fois de plus vous vous transformez en apprenti dictateur. Cela devient vraiment inquiétant et cela ne va pas arranger la réputation des blogs en général et de ceux d’Orléans en particulier.

    J'aime

  5. Vote par le Parlement d’un amendement supprimant l’avis conforme des ABF dans les  » zones de protection du patrimoine
    architectural, urbain et paysager  » (ZPPAUP)

    vendredi 30 janvier 2009

    « Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, prend acte du vote par le Parlement d’un amendement supprimant l’avis conforme des architectes des bâtiments de France (ABF) dans les « zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager » (ZPPAUP).
    La Ministre insiste sur le fait que cette mesure ne doit pas s’analyser comme l’abandon d’une prérogative de l’Etat dans le domaine du patrimoine mais qu’elle correspond à la volonté de moderniser les procédures.
    La Ministre rappelle que la création d’une ZPPAUP ne procède pas d’une décision unilatérale de l’administration mais d’un partenariat entre l’Etat – tout particulièrement les ABF – et les communes. Avant la création d’une ZPPAUP, un règlement de zone est en effet élaboré conjointement avec le maire. Ce règlement – qui a force juridique – définit les objectifs et les modalités de la conservation du patrimoine applicables à la zone. La création de la ZPPAUP est décidée par le maire.
    Compte tenu de ce mode d’élaboration partenarial, il est apparu possible aux parlementaires comme à l’administration d’alléger le contrôle des ABF sur les permis de construire à l’intérieur de la zone en passant d’un avis conforme à un avis simple.
    La possibilité d’évocation ministérielle que maintient la loi permettra cependant à l’ABF de saisir le ministre de la Culture en cas de difficulté.
    La décision rendue dans ces conditions s’imposera au maire, comme c’est le cas actuellement. »

    Madame Albanel n’est peut-être pas le meilleur ministre de la Culture que nous ayons eu, mais son discours résume le débat. Ce qui est inquiétant, ce sont les revirements successifs des parlementaires sur des points de droit, qui ne font pas l’unanimité. Il y a des dizaines de témoignages publiés de gens qui s’estiment victimes des ABF et de leur pouvoir arbitraire (couleur de cadre de boutiques, taille d’enseignes, type de volets ou de couverture, refus des panneaux solaires ou des toitures végétalisées, etc.). Dans le cadre d’une ZPPAUP (acronyme barbare), le contrat signé tient compte de la capacité des services municipaux qui instruisent les permis de construire, à prendre en compte la nécessaire sauvegarde du patrimoine.

    On sait que le Conseil constitutionnel a annulé la première modification de la loi.

    On assiste à la « revanche » ou à la deuxième mi-temps entre députés et sénateurs. Les passions sont loin d’être apaisées.

    http://ameli.senat.fr/amendements/2008-2009/553/Amdt_68.html

    L’auteur de l’amendement n’hésite pas à parler d’exercice solitaire du pouvoir, à propos des ABF.

    J'aime

  6. Malavan

    Rien compris aux arguments de Laudes.
    En revanche, il est clair que le maire et son adjoint … ne sont pas très clairs dans cette histoire.

    J'aime

  7. polikarpov

    Laudes, la démocratie a besoin de respiration. La notre s’étouffe de ces pratiques.
    Le cumul des mandats est un gros mot. Moi je préfère dire collusion entre deux pouvoirs.
    Le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif local dont ces élus usent pour leurs propres desseins.
    C’est cela qu’il faut changer.
    Laudes, « respiration », « bon air », « oxygène » ! et non marigots de la république, pouvoir de barons de province !

    J'aime

  8. @ Polikarpov, vous n’avez qu’à être candidat aux prochaines législatives ! Je suis désolé, mais les attaques permanentes portées contre l’honnêteté des élus de la République m’insupportent ! Cela commence par ceux qui prétendent contrôler leur activité en commission ou en séance plénière.
    Tout le monde sait bien qu’il y a cumul de mandats ou de fonctions, par exemple, entre le conseil municipal et l’AgglO.
    Les législateurs complètement coupés des réalités du terrain, cela ne donne rien de bon. Les élus à vie non plus, les présidents omnipotents non plus, les sénateurs avec une surreprésentation du monde rural, cela mérite une grosse réflexion, les anciens ministres de la Culture, qui veulent continuer d’exister au prix de toutes les contorsions, c’est franchement minable, et je ne parle pas du député européen français de nationalité allemande, qui lui cumule tout.

    J'aime

  9. Laudes, c’est vrai qu’heureusement qu’il y a des gens comme vous qui n’hésitez pas à parler de la vie privée des élus (ce qui est une première à Orléans) et faire des blagues au sujet de la couleur des gens pour réhausser le niveau de la blogosphère…

    Merci tout de même pour votre explication qui tend à prouver que, quand on a beaucoup parlé de chiens écrasés, on est prêt à faire dire ce qu’on veut des faits, pour peu qu’on maitrise la langue française…

    Pour ce qui est du cumul des mandats, ce qui est étonnant, c’est que S. Grouard refuse de dire qu’à l’assemblée, il a tenté d’arranger ses affaires locales. Comme s’il ne se sentait pas à l’aise avec ça. En démentan l’évidence en conseil municipal du 11 septembre 2009 puis dans les médias la semaine suivante, et en s’énervant ainsi, il ne fait qu’accréditer cette thèse et augmenter la suspcition au sujet de ses activités parlementaires… d’où l’intérêt de suivre ce qu’il y fait…

    J'aime

  10. polikarpov

    Laudes,
    « les attaques permanentes portées contre l’honnêteté des élus de la République m’insupportent ! »
    Il va falloir vous y habituer car même les élus sont faillibles et critiquables. Un peu comme nous finalement n’est-ce pas ?

    « Les législateurs complètement coupés des réalités du terrain, cela ne donne rien de bon, …. ».
    Laudes, il faut regarder notre démocratie de l’extérieur et voir ce qui se passe dans les autres pays.
    De Raphaëlle Bacqué (Le Monde)
    « Alors qu’en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie, seuls 20 % des parlementaires détiennent un autre mandat, en France, malgré la loi du 5 avril 2000 qui a déjà limité le cumul, le chiffre est proche de 80 %. »

    Laudes, pour un mandat quelconque, c’est trop tard pour vous comme pour moi.

    « Selon les calculs du PS, 80 députés, sur les 185 que compte le groupe, cumulent leur mandat avec un mandat exécutif local : 64 sont aussi maires, douze présidents de conseil général, quatre présidents de région. Seule une vingtaine d’entre eux se consacrent pleinement à leur mandat parlementaire. Les autres sont conseiller municipal, général ou régional sans responsabilité exécutive.
    Parmi les 99 sénateurs socialistes, ils sont 43 à cumuler avec un exécutif (25 maires, 14 présidents de conseil général, 4 présidents de région). Et une vingtaine à n’avoir qu’un mandat unique. L’UMP n’est pas moins cumularde : 160 députés sur 308 et 82 sénateurs sur 151 cumulent leur mandat parlementaire avec un exécutif local.
    Autre type de cumul : la majorité des conseillers généraux exercent un autre mandat local qui s’ajoute souvent à une présidence de structure intercommunale ou de société d’économie mixte (SEM). Le PS, qui doit débattre mardi 1er septembre lors d’un bureau national, ne devrait pas étendre son interdiction jusque-là.
    S’il parvient à appliquer l’interdiction du cumul mandat parlementaire/exécutif local, ce sera déjà beaucoup, car les élus résistent. Avec le cumul, ils peuvent additionner les indemnités (dans un plafond équivalent à 1,5 fois l’indemnité parlementaire), asseoir leurs pouvoirs politiques en éliminant leurs rivaux, et renforcer leur popularité. Et il n’est pas certain qu’ils trouvent d’autres moyens de maintenir leurs pouvoirs. La loi sur la parité a ainsi vu nombre d’hommes, écartés des listes électorales pour faire place aux femmes, « basculer » vers les organisations satellites des collectivités locales (SEM).
    Mais une limitation du cumul ouvrirait le champ du renouvellement du personnel politique. Et permettrait de pallier notamment l’absentéisme parlementaire. En avril, seuls 36 députés avaient participé au vote du projet de loi Hadopi. Le socialiste Paul Quilès s’en était ému sur le site Internet Rue 89. »

    J'aime

  11. openlasource

    @ Laudes qui nous écrit que : « Les législateurs complètement coupés des réalités du terrain, cela ne donne rien de bon. »

    Et pourtant c’est ce qui se passe de façon très générale dans la plupart des démocraties européennes « avancées » : Europe du Nord de façon systématique, Grande Bretagne, Allemagne, Bénélux, …

    Dans tous ces pays, le cumul des mandats locaux et nationaux n’est pas permis.

    Et en paraphrasant un certain Galilée (on sait ici à Openlasource combien Laudes aime les belles lettres et les références savantes) : « Et pourtant elle tourne » … en parlant des dites démocraties.

    Quant aux attaques indignes contre les élus de la République, et accessoirement du suffrage universel, peut-être pourriez vous susurrer à quelques de vos relations au sein de la majorité municipale, qu’un minimum de courtoisie et de respect vis à vis de la minorité municipale, une modération de leurs propos quand ils mettent systématiquement en cause la compétence de leurs opposants, et autres arguties habituelles consistant à ne jamais répondre aux questions posées, pas davantage aux courriers adressés, … ne nuiraient pas au débat démocratique.

    Autrement assez de jouer les vierges effarouchées quand on est les premiers à user de l’indignité.

    Comme disait ma grand mère, faudrait pas que l’hôpital se foute trop de la charité …ça va finir par se voir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s