Archives mensuelles : septembre 2009

Faites du vélo sur le Campus !

…ou fête du vélo sur le Campus Universitaire, à l’occasion de la semaine de la mobilité (durable ?).

redim_jpgFiesta vélocipédique à La Source ?

En tout cas, le président de l’Agglo, monsieur C.E. Lemaignen en personne, viendra apprendre aux étudiants esbaudis par tant d’honneur, comment faire du vélo sur le Campus, vendredi 18 septembre prochain … c’est à dire dans pas longtemps.

Sous le titre accrocheur et Oh combien imaginatif (décidément les agences de communication font forts pour la ville et son Agglo) de : « Le campus, ça roule ! », vous pourrez assister à un « Débat sur l’avenir du vélo sur le campus, en présence de Charles-Éric Lemaignen, Président de l’AgglO et de Gérald Guillaumet, Président de l’Université d’Orléans à 14h30 au  Bar “Le Bistrot” – Bâtiment du Forum – Rue Saint-Amand – Campus d’Orléans » … et en plus « entrée libre ».

410_csa_csumi_csaÉtudiant cycliste en apprentissage

Ne serait-ce pas l’occasion de lui rappeler qu’il existe un système intéressant, qui parait-il, ne fonctionne pas très bien au centre ville d’Orléans, et qui pourrait beaucoup intéresser les résidents (habitants et citoyens y compris) Sourciens, qui s’appelle vélo+ ?

Velo plus ecolo

Il s’agit d’un dispositif de location (à tarif très avantageux) de bicyclettes, à partir de bornes en libre-service, installées dans des « relais » espacés de quelques centaines de mètres les uns des autres.

« Vélo’+, c’est le système de location de vélos en libre service proposé par l’AgglO. C’est un parc de 350 vélos répartis sur 32 (bientôt 33) stations, disponibles 24h/24. Son principe est simple : on prend un vélo à une station et on le dépose ensuite sur n’importe quelle autre. Essayez les ! » qu’ils disent sur le site de la communauté d’agglomération d’Orléans !

Le quartier de La Source et le Campus universitaire qui s’y colle semblent particulièrement bien adaptés à ce type de démarche, comme l’ont plusieurs fois rappelé ce site Internet, les élus de l’opposition (PS, PC, Verts et société civile locale) et les syndicats estudiantins.

D’aucun, sans doute des malveillants, auraient entendus quelque responsable politique « agglomérable » évoquer le caractère inapproprié du quartier à ce mode de locomotion sponsorisé par la collectivité (c’est à dire les impôts, accessoirement aussi payés par les habitants, citoyens et contribuables du quartier). On ne peut le croire …

Mais sans doute que son excellence le Président en dira davantage le 18 à l’Université.

Openlasource est impatient d’en savoir plus.

2 Commentaires

Classé dans La Source

La « boaf-diversité » au gymnase Cathelineau

Après la biodiversité dont se gaussent désormais notre rayonnante municipalité et ses brillant(e)s écologues, partisans du développement durable (duraille ?), voici sans doute un nouveau concept développé spécialement à La Source : la  » boaf-diversité  » ou la « bouffe-diversité » !

A moins que ce ne soit que de la bonne vieille négligence ?

Il suffit de jeter un œil à l’arrière du gymnase Cathelineau, lieu improbable entre terrain de sport en décomposition, terrain vague, parking défoncé et  camping sauvage.

100_5605

Est-ce une nouvelle conception orléanaise de la biodiversité qui prévaut depuis maintenant près de deux mois ? Les cannettes de bière qui jonchent le sol laissent elles espérer à nos édiles écolos la prochaine apparition de champs de houblon ?

100_5599

100_5602

Quant aux toilettes « ouvertes » en plein air, préfigurent-elles les nouveaux composteurs proposés aux Sourciens ?

100_5606

GPV comme Grand Parking Vert !

Et tout ça le long du grillage (en partie arraché d’ailleurs) du Lycée Voltaire. Tétanos, contre H1N1, les lycéens auront ils le choix ?

7 Commentaires

Classé dans La Source

Le nord de La Source déjà « clorchardisé »

Certains élus de la majorité municipale ont évoqué dans la presse locale  le risque de clochardisation du Sud du quartier, en se défendant  d’avoir, eux, fait tout leur travail puisqu’ils ont fait retirer une bâche sur les barrières de la piscine découverte (vous savez celle qui reste fermée les après- midi d’été, par négligence).

On est surpris de leur silence concernant l’état du nord du quartier, celui occupé par les anciens Sourciens, pas le secteur GPV financé par des aides nationales de l’ANRU, que notre chère municipalité (chère par référence au niveau des impôts locaux) essaie d’ailleurs de faire passer pour un effort municipal.

GPV comme Grave Permutation de Vérité ?!

100_5551

100_5558

100_5550

A ne pas confondre évidemment avec le parc floral

100_5555

Même les panneaux d’information municipale, vous savez ceux qui ne parlent que du Centre Ville, sont dans un état lamentable, preuve d’un grand respect des autochtones

100_5556

GPV comme Grisâtre Panneau Vermoulu !

1 commentaire

Classé dans La Source

Le sud du quartier en voie de « clochardisation »

Déjà que les abords du lac sont particulièrement ratés (c’est un euphémisme) au niveau environnemental avec ses hideux portiques métalliques et ses blocs rocheux qui vieillissent de plus en plus mal.

100_3532

Nouvelle conséquence du « délaissement » du quartier et de la quasi-disparition des panneaux de « libre expression », on peut désormais voir « fleurir » et demeurer sur nos bas côtés, des panneaux bricolés du plus mauvais effet.

Comme au nom de la bio-diversité, la municipalité semble surtout faire des économies d’entretien des espaces publics (on en reparlera dans ces colonnes, preuves à l’appui), il semble maintenant possible de planter ses petits écritaux publicitaires sans crainte d’être enlevé, et sans que cela paraisse gêner les responsables municipaux et élus locaux.

100_5486

1 commentaire

Classé dans La Source

Openlasource blog citoyen, politique et de proximité

Récemment sollicité pour écrire un article sur Openlasource et le quartier de La Source, nous avons « commis » le papier ci-dessous.

Nous avons pensé qu’il serait intéressant de vous le soumettre, afins que vous puissiez le compléter, le corriger et nous faire part de vos observations éventuelles.

Alors bonne lecture et à vos commentaires.

***

Dans les années 60 Orléans s’est senti un peu trop à l’étroit dans ses murs « historiques ». Elle avait besoin de place pour pouvoir se développer. Elle était enserrée par les communes limitrophes.

Portrait_RS_001Son premier magistrat, Roger Secrétain, journaliste (fondateur de la REP), issu de la résistance, homme de centre gauche, membre historique de l’Union des Démocrates Socialistes de la Résistance (comme un certain François Mitterrand), pris l’initiative de conquérir de nouvelles frontières, particulièrement au sud, pour assurer l’expansion de la ville.

C’est ainsi qu’est née l’idée de ce nouveau quartier, pas vraiment une nouvelle ville à l’origine, même si sa première appellation fut Orléans 2, comme il y eut Vélizy 2, Paris 2 (devenue Parly 2), …mais rapidement le nom  d’Orléans La Source s’est imposé.

Et c’est de ce quartier dont nous voulons vous parler.

Plus de 20.000 habitants, sans compter les étudiants qui fréquentent sonLa SourceJPG campus (aux alentours de 11.000), peuplent aujourd’hui cette « ville hors la ville », riche de son université de ses entreprises et laboratoires nationalement, voire mondialement connus et reconnus : CCP, Brgm, Cnrs, Inra, Centre hospitalier régional,… pour ne citer que les plus « spectaculaires ».

Son cadre de vie exceptionnel est l’héritage des 700 hectares de landes et de forêts  solognotes sur laquelle elle s’est bâtie.

La Source est aussi remarquable par la diversité et la richesse de sa population, et l’extraordinaire mixité qui l’a historiquement caractérisée.

Le dynamisme de sa vie associative est réputé.

La Source reste néanmoins toujours une énigme pour une grande partie des orléanais, particulièrement ceux qui se retranchent derrière les murailles et les mails qui défendent la ville centre.

De ce fait, et particulièrement depuis le début de « l’ère Grouard », La Source semble avoir été oubliée, parfois même stigmatisée et marginalisée par la politique municipale.

C’est d’ailleurs en réaction à quelques propos peu amènes d’un des premiers adjoints au maire sur les Sourciens qualifiés de « grincheux » à l’occasion de l’installation de la dernière équipe municipale, que quelques habitants du cru se sont investis dans l’animation d’un nouveau lieu d’expression et d’échanges : le blog « Openlasource » (open comme ouvert et clin d’œil aux logiciels libres, dits de l’open source).

Blog « citoyen », donc politique, il s’agit d’une forme (bien modeste évidemment) de l’Agora antique, qui permet aux citoyens, de s’exprimer sur la vie de leur quartier.

Pas de grandes envolées lyriques sur les choses du monde, juste des propos sur les gens, sur les actions et sur les choses d’ici.

Même cela peut fortement déranger semble-t-il. Quelques réactions « agacées » (euphémisme) de la part d’élus de la majorité municipale, y compris du premier magistrat, montrent régulièrement que certaines piques font mouche…

Quelques sujets reviennent en effet régulièrement dans les articles publiés sur Openlasource. On pourra en évoquer ici brièvement deux :

  • Vélo+
  • Le GPV (grand projet de ville)

Vélo+ à La Source

Tout concourt à faire de La Source un quartier « opportun » pour une utilisation pertinente du nouveau mode de déplacement écologiquement responsable développé désormais dans de nombreuses villes (Paris, Lyon, La Rochelle, …) : les vélo en libre service, à coût extrêmement réduit pour les utilisateurs.

La Source est un vaste quartier « vert », aéré, aux larges voies souvent bordées de pistes cyclables, éloigné de 7km de la ville centre avec laquelle elle est néanmoins reliée par une longue piste cyclable sécurisée, … et aux multiples secteurs : l’Université, les entreprises, l‘habitat social au nord, le pavillonnaires au sud, la gare de St Cyr en Val à deux pas, …

Pour autant, le Président de l’Agglo, accessoirement adjoint au maire d’Orléans s’est toujours opposé à l’implantation de stations de vélo+ à La Source. Motif invoqué et qui en sous-entend quelques autres : le quartier serait « inapproprié » !

En gros, les Sourciens n’en valent pas la peine, et surtout … « ils vont nous voler nos beaux vélo », puisque La Source, pour certains, c’est Chicago, Los Angeles, La Courneuve, … et sans doute bien pire encore, un repère de racailles, de malfrats, de malveillants, …

Autrement dit, un ghetto dangereux, y compris pour nos vélos !

Mais au fait, comment en est on arrivé la ? A cette stigmatisation d’un quartier dans lequel, pour une majorité de Sourciens, il fait plutôt bon vivre ?

Et c’est là qu’intervient le deuxième sujet phare d’Openlasource : le GPV

Le Grand Projet de Ville

A l’initiative de ce projet de rénovation urbaine de La Source à la fin des années 90, la « deuxième » municipalité dirigée par Jean Pierre Sueur.

Conscient de la nécessité de repenser la ville (il avait été secrétaire d’état aux collectivités locales, auteur du célèbre rapport sur le politique de la ville intitulé « Demain laville »), il souhaitait manifestement redonner au quartier le plus méridional d’Orléans une nouvelle dynamique, « l’accrocher » différemment dans l’ensemble urbain (l’agglomération) en pleine évolution, et assurer un lien plus dense entre ses différents pôles : l’Université, les zones d’habitat, d’activité, la ville centre, …

GPV

La construction de la première ligne de tram, qui avait du beaucoup composer avec les communes périphérique (Olivet pour ce qui nous concerne), n’avait néanmoins pas oublié de parcourir La Source dans toute sa dimension.

L’ambition initialement affichée s’est traduite en 2000 par un concours d’urbanisme de dimension internationale, qui permettait d’entrevoir une ambition forte pour ce vraiment grand projet de ville.

L’arrivée d’une municipalité de droite, très préoccupée de satisfaire un électorat de centre ville en a décidé autrement.

Le GPV, s’est littéralement délité dans le temps … et surtout dans son ambition.

Il est aujourd’hui en train de devenir une réalité (10 ans après son lancement), mais une réalité étriquée, petite … et qui frise parfois la mystification.

Oubliée l’idée d’une refonte urbanistique majeure : on se contentera de détruire quelques bâtiments trop vétustes pour en rebâtir de nouveaux, certes en se conformant aux normes du moment qui n’innovent en rien, et permettront simplement de reloger une population mieux sélectionnée dans un habitat social « résidentialisé » et rationalisé.

On rajoutera une salle des sports et une bibliothèque (aujourd’hui on dit médiathèque) en remplacement de celle vétuste qui périclitait … et puis basta.

Mystification car ce GPV au petits pieds, largement financé sur fonds d’état (ceux de l’ANRU entre autres, Agence nationale pour la rénovation urbaine, dont Olivier Carré, autre adjoint au maire d’Orléans et accessoirement député du Loiret, est membre du Conseil d’administration !) permet à l’actuelle municipalité de ne s’investir sur pratiquement rien d’autre à La Source.

Le discours municipal est rodé : La Source est le quartier qui bénéficie du plus fort investissement financier de la ville. De quoi se plaint-on ? Ce qui n’est jamais dit pourtant, c’est que cet argent est pour la quasi-totalité apporté par l’Etat … grâce à l’engagement d’un projet initié en 2000 par l’ancienne municipalité.

On peut d’ailleurs s’attendre à l’amplification de ce discours trompeur sur la « consommation financière » du quartier de La Source, à l’occasion de la construction du nouvel hôpital … qui a aussi l’heureuse idée de se situer sur notre beau quartier.

Mystification, car en concentrant tous ses « investissements (enfin ceux des autres) sur les « parties » à rénover (le nord du quartier avec une forte densité d’habitat social), la ville se dispense d’assurer le développement des autres pôles d’activité, de commerce ou d’habitat, voire même leur simple entretien (l’état de certaines chaussées l’illustre bien).

Résultats : les commerces s’étiolent (situation du centre commercial de la Bolière), les entreprises disparaissent ou réduisent dramatiquement leur « voilure », les activités de recherche et les administrations se retirent (récemment l’Insee), tout cela, sans que jamais la municipalité manifeste une grande résistance … c’est peu de le dire.

Voila pourquoi, chaque jour, 2 à 300 Sourciens visitent Openlasource, pour connaître les derniers échos dont bruissent leur quartier, pour s’y exprimer aussi … et pourquoi, après un an d’existence, Openlasource devrait encore grandir et continuer d’être le petit caillou dans la chaussure de quelques uns de ceux qui devraient mieux nous gouverner, en se préoccupant un peu plus de la vraie vie des gens, et en manifestant un peu moins d’arrogance à l’égard de leurs contradicteurs, un peu moins de dogmatisme dans la conduite de leur politique…

8 Commentaires

Classé dans La Source

Grand « Quiz » de la rentrée

Pour (peut être) gagner un compte rendu du dernier CMA (1) dédicacé par l’adjoint au maire chargé de La Source) (2), répondre à ces  questions. En cas d’ex æquo, nous tirerons au sort.

Première question

What is it?

100_5554

A – Le mur de la salle de sport enfin végétalisé.

B – Un bosquet du Parc Floral.

C – Le bouquet de mariée de la récente Mme C…

D – Une photo arrangée par un photographe malicieux d’Openlasource, qui essaie de montrer qu’il y a toujours quelque chose de beau à La Source, même dans les coins abandonnés par les édiles.

100_5553

Vraiment malicieux !

Deuxième question :

Nous sommes 4, et totalement inutiles, qui sommes nous ?

100_5567

A – Les pistes cyclables de La Source, sans protection, et orphelines de Vélo+.

B – Le nombre d’ interventions pertinentes en conseil municipal de nos édiles majoritaires depuis le début de leur mandat.

C – Le nombre de barrières rouges et blanches qui enlaidissement les abords du lac.

D – Les poubelles de l’avenue de Buffon (face à Cristaline).

100_5565

Eh oui, jamais personne ne se ballade là.

Troisième question :

Nous sommes chargés de vous informer de la date du marché aux livres et de la brocante d’Orléans (vous savez, la ville à 7 km de La Source), où nous cachons nous ?

Pour vous aider on donne la photo de l’un des quatre.

100_5481

Et c’est le mieux placé ( le plus visible ) des quatre.

(1) CMA : comité de mobilisation et d’animation ou club des mickeys athlétiques ?

(2) Sous réserve de la bonne fin de négociations (pas encore engagées) avec l’édile. Au fait, devinez qui c’est ? La réponse à cette question départagera les ex-æquo.

4 Commentaires

Classé dans La Source

Médiathèque sur protégée, ou culture sous surveillance à La Source

Cela aurait pu faire l’objet d’un embarassant fait divers pour nos autorités locales.

Voila ce que nous a raconté l’un de nos assidus lecteurs.

Il y a quinze jours, un enfant fait un malaise lors d’une visite à la nouvelle médiathèque de La Source.

Le Samu est appelé. Ce sont finalement les pompiers qui seront dépèchés sur les lieux. Comme la caserne n’est qu’à quelques centaines de mètres, juste de l’autre côté de l’hôpital (sur la Rn 20) on peut s’attendre à une prompte intervention.

Que nenni !

Il faudra plus de 15 minutes aux sauveteurs pour accéder enfin à la médiathèque pour un temps de trajet normal (sans girophare, ni sirène) estimé à 5 mn !

Mauvaise signalisation ? Méconnaissance du quartier ?

En fait le plus difficile pour le véhicule d’intervention fut de pouvoir accéder jusqu’à la porte de l’édifice. Tous les chemins qui auraient pu y conduire sont en effet sous embargo sécuritaire comme le montrent ces photos prises tout autour de la médiathèqe la semaine dernière.

100_5582

100_5583

100_5587

100_5584 Le véhicule des pompiers a du jouer les 4X4 sur les trottoirs pour s’approcher au plus près.

D’après nos informations, le malaise du petit garçon n’était pas plus grave que celui de notre président. Que la commission de sécurité se rassure donc.

GPV comme Gare aux  Pompiers Volontaires

2 Commentaires

Classé dans Accessibilité, La Source, Médiathèque, Orléans, Pompiers, Sécurité