Avec le « père fouettard », une certaine façon de penser l’éducation de nos enfants

180px-Hans_Trapp

Le père fouettard : devinez qui se dissimule derrière ce joli déguisement

On est quelques uns, au sein du comité de rédaction d’Openlasource, à avoir assuré, ou assurer encore l’éducation de nos enfants.

Jusqu’à la les choses se sont d’ailleurs pas trop mal passées … pour eux (nos enfants), comme pour nous (les parents).

Quant aux principes éducatifs que nous avons mis en œuvre, ils étaient sans doute variés, mais ni particulièrement permissifs, ni excessivement répressifs.

Ce qui ne semble pas être le cas des préceptes qui animent les « éducateurs » du « Carrefour des parents », association à caractère municipale, dont les destinées et surtout manifestement les préoccupations sont fortement inspirées par l’adjoint au maire chargé de la sécurité et surtout de la « réussite scolaire » (Sic), F. Montillot pour ses intimes.

Ce nouveau président départemental du Nouveau Centre (re Sic) qui semble avoir fait du quartier de La Source sa terre de mission, a manifestement inoculé à son « Carrefour »  à lui (pas l’enseigne de la maison mère de feu Champion de la Bolière), l’idée selon laquelle une  éducation bien répressive dès le plus jeune age doit s’appliquer aux petits n’enfants des quartiers … à leur plus grand bénéfice.

C’est ce que sublime manifestement le programme réjouissant récemment distribué aux parents Sourciensmot agglo 001

Entre « limites » et dire « non », pour « ne pas tout permettre » : un sacré programme d’épanouissement des personnalités de nos enfants

La « démission » de certains parents, de toutes classes sociales d’ailleurs, comme le montrent les études les plus reconnues, est une réalité de notre époque,  mais elle doit pouvoir se traiter dans une approche plus « valorisante ».

En bonne pédagogie, il est en effet généralement plus efficace de positiver que de stigmatiser et culpabiliser.

Mais cela demande aussi un investissement et une réflexion d’une autre nature que ce que semblent vouloir consacrer les responsables de ce lugubre programme, qui s’inscrit manifestement dans l’idée déjà exposée par certains responsables politiques bien à droite, selon laquelle les gènes délinquants chez certains enfants (de mauvaises familles sans doute) seraient identifiables dès l’école maternelle !

Bientôt le retour des cravaches et autres martinets. Une bonne façon de les mettre au diapason des contrôles de police qui les attendront quelques années plus tard.

834281062_L

Et pendant ce temps, les voitures continuent de bruler chaque week-end dans les rue de La Source et sur les placettes de l’Orée de Sologne, sans que la police municipale manifeste une bien grande efficacité …

5 Commentaires

Classé dans La Source

5 réponses à “Avec le « père fouettard », une certaine façon de penser l’éducation de nos enfants

  1. helage

    Il est temps d’apprendre à lui dire non, à lui, le jour des élections, on commence avec les enfants et on continue avec les élus.

    J'aime

  2. J’avais écrit cela le 06 décembre 2007.
    Il semble que ce soit encore et toujours d’actualité :

    Saint Nicolas et le Père Fouettard .

    Lorsqu’elle était enfant , ma mère originaire de l’est de la France fêtait Saint Nicolas.

    Saint Nicolas d’après les nombreux miracles qu’on lui prête aurait ramené à la vie trois enfants.
    Des enfants de paysans, perdus le soir venu après une longue journée à glaner dans les champs auraient frappé à la mauvaise porte d’un affreux logis.
    Le boucher, hôte épouvantable de ces lieux auraient découpé, dépecé et déposé les morceaux des malheureux enfants dans un saloir.
    Morceaux qu’il aurait conservés pendant sept années avant que Saint Nicolas ne frappe à sa porte, le terrifie en lui révélant qu’il connaissait son terrible secret et ramène les pauvres enfants à la vie avec seulement trois doigts dressés vers le ciel.

    Depuis Saint nicolas est révéré chaque 6 décembre, date à laquelle la tradition veut qu’il amène des friandises aux enfants sages : du pain d’épices, du chocolat et des mandarines.
    Quand à l’odieux boucher il est depuis condamné à suivre partout Saint Nicolas et à punir tous les enfants désobéissants.
    C’est le « Père Fouettard » !

    Aujourd’hui donc c’est la Saint Nicolas.
    Tiens comme c’est curieux ? « SN » en initiales …
    Cela me rappelle quelque chose, voyons voir, « SN »… »SN »..
    Mais oui, mais c’est bien sûr « SN » en inversé « NS », Nicolas Sarkozy !

    Flûte une erreur de casting !
    Car si le Père Fouettard est assurément le côté négatif de l’homme et donc le pendant à Saint Nicolas qui serait ce qu’il y a de meilleur en l’homme, qui est donc cet usurpateur de Nicolas Sarkozy ?

    Une partie des 53% d’hurluberlus qui ont voté pour lui commence peut-être à comprendre.
    Non, non, Nicolas Sarkozy ne nous amène pas de friandises, ne nous ramène pas à la vie.
    Non, c’est un équarrisseur en fonction que nous avons à la tête de notre pays.

    Et avec acharnement il dépièce tous nos droits, notre société qui fonctionne sur la solidarité entre génération, entre malades et bien-portants, entre fortunés et démunis.

    Aux plus riches il donne avec munificence.
    Aux moins nantis il prend avec mépris, mesquinerie et pingrerie.
    Et lui, en « Tout Sa(e)igneur, Tout Honneur » il se beurre et nous leurre.

    Les personnes âgées qui ne payaient pas d’impôt et donc pas de redevance audiovisuelle sont les dernières en date à être pourchassées jusqu’aux derniers deniers.
    Les malades, ces incurables irresponsables vont devoir se débrouiller pour se soigner « SEULS »…
    Nos institutions, nos administrations ? Disloquées, supprimées !
    Quant aux salariés et bien exit le code du travail et sa protection, exit les 35 heures, exit la sécurité sociale et les pensions de retraite convenables quasi démantelées à force d’exonérer de « charges sociales » et de cadeaux en tout genre donnés à ses grands amis du MEDEF, du CAC40 qui applaudissent vivement et le congratulent à l’envi.

    Moins de jours de repos, amplitude horaire modérée de travail à l’abandon, travail à toute heure du jour et de la nuit, même le dimanche, pas de bas de laine à l’horizon et plumés comme des pigeons !
    Tristes larrons que nous sommes…

    La légende donnait sept années d’attente aux enfants.
    Réfléchissons…Nous sommes sous le régime du quinquennat .
    A moins que les trois doigts ?
    Et cela ferait encore dans ce cas 2 ans et 6 mois à attendre avant que de revivre ?
    Mais je crains fort qu’il ne nous en montre un, de doigt !

    Maman, s’il te plaît, tu ne veux pas me raconter de nouveau l’histoire de Saint Nicolas ?
    Et surtout, surtout…
    Prends grand soin d’empêcher le Père Fouettard de se déguiser en Nicolas !

    http://circe45.over-blog.com/article-14404819.html

    J'aime

  3. Pascal

    Enfin !:

    « Une pétition contre les quads et les scooters, qui ont empoisonné la vie des Sourciens durant l’été, a conduit la police municipale à agir. Les saisies ont été nombreuses.

    Les rodéos des quads et scooters ont passablement empoisonné la vie des habitants de La Source durant l’été au point qu’une pétition rassemblant plus de 3.600 signatures a circulé dans le quartier pour demander l’intervention efficace et rapide de la ville et de la police, municipale comme nationale.

    Face à ces demandes répétées, la police municipale « a redoublé d’efforts », selon Florent Montillot, adjoint au maire d’Orléans en charge de la tranquillité publique. Une action qui a permis, toujours selon l’élu, de placer en fourrière quinze quads et scooters, et de procéder à treize verbalisations. »

    J'aime

  4. Il faut dire aussi, comme le dit La République du Centre de ce matin, que faire du quad ou de la moto quand il fait froid, c’est moins fun que l’été ceci expliquant peut-être cela.

    Florent Montillot a somnolé pendant la bataille et se réveille à présent en sursaut. Premier réflexe, crier victoire ! Si ça, c’est pas avoir du sens politique…

    J'aime

  5. Même si je partage certaines vues de l’article, je déplore qu’ici comme ailleurs, on confonde « limites » et « châtiments corporels »…. comme si les deuxièmes étaient indispensables aux premières… il n’en est rien, et sans connaître précisément le carrefour des parents à La Source, je rend hommage aux associations la plupart du temps bénévoles, qui tentent de partager des approches novatrices de parentalité (REAPP, Ecole des parents…)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s