GPV : vend immeubles pas cher…

Un étrange incident technique avait privé les « visiteurs » de la vidéo du Conseil municipal du 23 octobre dernier d’une question posée par une élue Sourcienne de l’opposition.

De façon curieuse, après une intervention de l’élue en question auprès du maire et un communiqué de presse … non publié, l’incident technique semble avoir été réparé et il est depuis 2 jours possible d’entendre l’ensemble de l’intervention de notre élue Sourcienne … et la réponse « embarrassée » de l’autorité municipale.

L’affaire : l’élue Sourccienne « interrogeait » l’adjoint au maire conducteur en chef du GPV (absent lors du conseil en question) , sur les conditions de la vente par l’OPAC à un (ou des) investisseur(s) privé(s), de 4 immeubles du secteur.

Cette vente est sensée répondre à l’un des objectifs prévus dans le contrat passé entre la ville et l’Agence nationale de réhabilitation urbaine (ANRU), l’un des principaux financeurs du GPV : permettre l’accession à la propriété de locataires du parc Hlm.

Cependant, ce qu’a mis en lumière notre élue, c’est que la convention de  l’ANRU prévoit la vente individuelle aux particuliers, pas à des investisseurs privés, quand bien même ils s’engageraient à mettre en vente les appartements concernés après réhabilitation et/ou résidentialisation (ce n’est pas très clair dans la délibération soumise au conseil municipal, pas plus que dans les décisions votées par le conseil d’administration de l’Opac).

Un avenant de la convention ANRU est donc probablement nécessaire avant la mise en œuvre de telles cessions… ce  dont la mairie semblait vouloir se passer, a priori.

Deuxième interrogation, et pas des moindres, le prix de vente au mètre carré :

  • Entre 1.400 et 1.700€ le m2 en cas de vente directe à un locataire, (39 logements sont concernés par cette « vente directe »)
  • Aux alentours de 390€ le m2 pour la vente en « bloc » (4 immeubles pour une centaine d’appartements concernés) à un (ou des) investisseur(s) privé(s) … qui revendra(ont) probablement les appartements avec une jolie plus value

Cherchez l’erreur !

Comme ce point était traité lors du dernier Conseil municipal en 80 ème position, aux alentours de minuit, les journalistes locaux, sans doute gagnés par la fatigue, s’étaient discrètement éclipsés depuis un bon moment.

C’est sans doute pour cela que personne n’avait évoqué ce petit tracas.

***

A voir et à entendre sur : http://www.orleans.fr/modules/medias/videos/conseil-municipal/23-octobre-2009.html

Post Scriptum : d’après le procès verbal du conseil d’administration de l’OPAC, les « ventes en bloc » concernent les immeubles des :

  • 24 allée Adélaïde de Savoie
  • 3 et 5 rue Léopold  Sédar Senghor
  • 7 rue Henri Troyat

5 Commentaires

Classé dans La Source

5 réponses à “GPV : vend immeubles pas cher…

  1. Voice

    Mais voyons, il n’y a pas d’erreur !!!
    Normal de vendre moins cher à des gens plus riches , l’adage « on ne prête qu’aux riches » est d’autant plus avéré….
    Un cht’i calcul : un appart de ….50 m² (j’ai plus petit, mais j’ai espoir d’agrandir (sic)) à 1550 euros le m² (faisons moyen) , ça fait : 77 500 e ? une paille pour un locataire hlm !

    Pour un investisseur : le même appart 20 000 euros, moins cher qu’un studio 15m² en centre ville d’Orléans par exemple.

    Donc pas d’erreur, c’est voulu.
    Logique pour certains ! Infect pour d’autres (chacun se reconnaîtra)
    Merci de ce super complément d’informations que je vais diffuser auprès de mes sourciens préférés.

    J'aime

  2. solene

    Incroyable

    On va pas laisser faire ca ?

    J'aime

  3. François

    Inquiétant ce manque de clarté, de réponse.
    La citoyenneté, c’est aussi participer à la connaissance des projets clairs, précis, sans cachoterie. Ce n’est pas seulement signaler les trous dans les rues, le bruit des motos, mais aussi s’inquiéter des budgets engagés par nos édiles.
    Merci de continuer à nous informer.

    J'aime

  4. papy barbu

    Il y en a qui ont le don des « affaires », dommage que ce soit sur le dos des futurs propriétaires.

    On peu comprendre que certains ne souhaitaient pas voir ce débat éclater au grand jour.

    Merci pour l’info.

    J'aime

  5. Hugo

    Il existe une façon très simple de remédier à cette injustice, c’est de se positionner à l’achat en tant qu’investisseur. A 390€ le m², sur un marché à 1.500€, pas de soucis pour trouver une banque. Avis aux amateurs…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s