La Source, un vrai quartier écologiste…

Et Openlasource le prouve.

A La Source, nous avons, dès que le temps est favorable, une patinoire naturelle … pour nos amis les oiseaux (canards, cormorans, cygnes, pies, corneilles, rouges gorges, mésanges, passereaux, moineaux, merles, …), résidents ou visiteurs réguliers des lacs de l’Orée et de l’Université

Chez nous, pas besoin d’une grosse machinerie, coûteuse et énergivore …

On peut en revanche s’interroger sur le coût, à la fois financier et écologique de la fantaisie installée place du Martroi.

Vous savez, cette patinoire en plein air, chargée d’animer le marché de Noël (tradition séculaire de notre belle région ?).

En dehors de l’épisode froid de ces derniers jours, cette patinoire en plein air a du entretenir sa glace plusieurs semaines avec des températures extérieures largement positives. Et attention, le redoux guette qui nécessitera de remettre en route les générateurs et autres dispositifs de glaciation locale.

Mais cette patinoire, comme beaucoup d’autres grandes manifestations culturelles municipales est probablement indispensable pour le rayonnement et la gloire éternelle de notre belle cité.

Ceci dit, ce ne sont pas souvent les enfants ou les jeunes de La Source qui vont y trainer leur patins … Ils sont donc innocents de toutes les rayures faites à la glace municipale.

Mais tant mieux si d’autres en profitent.

Notre « patinoire » sourcienne est quant à elle naturelle, même si elle est fortement déconseillée aux humains … qui rompraient la glace trop fine pour en supporter le poids.

Autrement dit, et certainement sans le faire exprès, la municipalité remplit ici les « obligations » (bien peu contraignantes par ailleurs) de son célèbre « Agenda 21 ».

On ne peut pas en dire autant du récent déplacement indispensable (?) de notre bon maire au royaume du Danemark dont Shakespeare déjà avait remarqué qu’il ne tournait pas toujours bien rond (Cf. Hamlet  acte 3, scène 1)

Nul ne contestera certes le caractère totalement indispensable de sa présence à Copenhague pour la bonne réussite du sommet climatique… dont on a vu le résultat.

Au fait, à combien d’équivalent CO2 s’est élevée la « trace carbone » du déplacement de not’bon maire à cette occasion ?

Mais peut-être a-t-il fait le trajet sur un de nos magnifiques vélo+, qu’il a pu comparer à ceux des autochtones ?

ça, ce sont des vélo+ « copenhagais » … reconnaissables et bien robustes

On en aurait vu (des ressemblants en tout cas) stationnés sur les bords de la Baltique à Kobenhavn (en danois : le port des commerçants) ?

C’est beau des vélos au bord de l’eau

Poster un commentaire

Classé dans La Source

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s