Le retour des « pieds noirs » à La Source

1964 : les premiers immeubles sortis de terre à La Source, à Beauchamps, sont destinés en priorité aux rapatriés d’Afrique du Nord.

46 ans plus tard, grâce à la magie des aménageurs urbains, … les « pieds noirs » sont de retour à La Source !

Lumineux, vous allez voir.

D’abord un peu d’histoire, rappelez vous, les anciens éclairages urbains (lampadaires en Sourciens). Ils ressemblaient à ça :

Pas terribles, n’est-ce pas ?

Alors on les jette, et on les expose parce que ça va bien avec l’environnement. Une vraie sculpture contemporaine, à la mode orléanaise, rayonnante et tellement « évènementielle ».

Allez, soyons fous, on change tout … et voilà les nouveaux, les tous beaux :

Vous avez remarqué comme ils sont différents, si récents, … enfin pas pareils, vraiment ?

Mais si, regardez bien, ils ont … les « pieds noirs » !

Retour aux sources de La Source, en quelque sorte.

D’accord ils sont moins beaux que ceux du GPV, mais les « pieds noirs » eux, doivent sans doute être payés par la mairie.

Ce qui ne doit pas être le cas des jolis candélabres urbains installés dans la partie GPV (grandiose parade visuelle), certainement largement financés par les crédits de l’ANRU (Agence Nationale de la Rénovation Urbaine).

Et puis enfin,  il y a les rues habitées par les méchants Sourciens du Sud. Alors là, pas de quartier, …on solde l’éclairage public, du grand n’importe quoi : une fois une casquette, une fois une boule …

6 Commentaires

Classé dans développement durable, environnement, GPV, La Source, lampadaires, Orée de Sologne, Orléans

6 réponses à “Le retour des « pieds noirs » à La Source

  1. Tryphon

    Pieds noirs ou vrais berbères ?

    J'aime

  2. Helage

    Tryphon tu viens de prendre une vraie avance pour le GPV d’Or du plus mauvais jeux de mots sourcien.

    J'aime

  3. Helage

    GPV comme Grave Propos Verbicruciste.

    J'aime

  4. Un des gros problèmes de la ville est le bric-à-brac hétéroclite hérité en matière de mobilier urbain des précédentes municipalités. Cela implique un stockage de pièces détachées démentiel, avec un coût non négligeable.
    La municipalité actuelle fait ce qu’elle peut pour « standardiser » ce mobilier, au fur et à mesure des projets d’aménagements.

    J'aime

  5. Helage

    Vous paraissez bien au courant des problèmes de stockage de la mairie, mon cher Laudes.
    Pouvez nous nous parler du coût de stockage des chalets du marché de Noël ?
    Rappel : ils ne sont pas conséquence de l’ ancienne municipalité, eux au contraire de : la peste brune, les nombreuses grippes, les dernières guerres mondiales, etc … quand on vous lit.

    J'aime

  6. openlasource

    @ Laudes
    Bel aveu subliminal Laudes !
    Si nous comprenons bien, les élégants candélabres multifonctions installés dans le périmètre du GPV de La Source ne doivent donc rien à l’actuelle municipalité… puisqu’ils ne sont pas au standard de ses « mobiliers urbains ».
    Rappel : le GPV de La Source est effectivement une initiative de « l’ancienne municipalité socialiste » … ce qui explique sans doute, en plus des tremblements de terre, tsunamis et crise financière qui lui reviennent aussi, son côté hors norme.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s