La tempête au secours de la politique municipale ?

Étonnant non !  aurait dit Pierre Desproges !

Le maire d’Orléans signe un contrat avec la société Dalkia pour mettre en œuvre à La Source un chauffage urbain mixte mazout/bois, en écartant sans aucun débat, une solution de géothermie pourtant considérée comme extrêmement opportune par les études scientifiques sur la zone.

A ceux qui s’interrogent sur le « bilan carbone » du transport par camion du bois nécessaire à l’alimentation de cette future chaudière industrielle, la tempête apporte une réponse cinglante.

Rien, puisque les arbres à débiter et à bruler, on les trouve désormais sur place !

C’est sans doute forte de ces prévisions météo que la discrète adjointe sourcienne au « développement duraille » n’avait manifestement pas réagi au choix du maire. Peut-être n’en avait-elle d’ailleurs pas eu connaissance. Sinon une scientifique émérite comme elle, qui ne pouvait ignorer les savantes études du BRGM (entre autres), aurait certainement su influencer (éclairer) le choix du prétendant (certains le disent) au trône national de grand écologue de la majorité présidentiel.

Quant au GPV, il fait du bruit. GPV comme « grand patatras venteux ».

Et paf la publicité municipale !

Mais les Sourciens n’ont pas oublié le désir du grand chantre de la sécurité locale de « boucler » tout le quartier, ou en tout cas ses venelles si spécifiques.

Résidentialiser, privatiser, désolidariser, triptyque municipal ?

On en parle un peu moins depuis quelques temps, mais ça pourrait revenir rapidement à l’ordre du jour.

Le thème de la sécurité est un fond de commerce inépuisable pour certaines politiques, surtout en période électorale. Et l’adjoint à l’urbaniste n’a-t-il pas récemment évoqué, dans le cadre d’une réunion de CMA, son souhait de s’occuper du sud du quartier, après avoir tant consacré au GPV du nord.

La fermeture des venelles pourrait ainsi revenir à l’ordre du jour. Et voilà ce que cela pourrait donner :

Ceci dit, Openlasource a pu constater que les service municipaux étaient à l’œuvre dès « potron minet » pour sécuriser les rues et les avenues. Qu’ils en soient félicités.

4 Commentaires

Classé dans développement durable, environnement, Géothermie, GPV, Grouard, La Source, O. Carré, Plein air, politique, Sécurité, Tempête

4 réponses à “La tempête au secours de la politique municipale ?

  1. Vos photos à la Source sont impressionantes. J’adore la 2° « inauguration… patatra »

    J'aime

  2. voice

    Contre la force de la nature, le béton ne résiste pas…. alors des petits piétons comme nous (et nos chiens).
    A noter qu’à la Source aussi, nous avons nos chiens (que personne ne se sente visée)

    J'aime

  3. @ Voice

    Douby aussi est triste ! L’un de ses arbres préférés sur le boulevard Rocheplatte a été littéralement vrillé à trois mètres de hauteur !

    Comment va l’allée des sapins ?

    J'aime

  4. Vidal

    bonjour,

    un mois après le passage de la tempête Xynthia … des arbres déracinés ne sont toujours pas débités
    rue Lavoisier .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s