Archives quotidiennes : 27 mars 2010

Au nom du développement durable

La planète entière, ou presque, baissera ce soir la lumière pour économiser quelques brins d’énergie.

Notre belle ville d’Orléans ne mange pas de ce pain là. Point n’est besoin d’économie chez nous. La dépense suffit, au nom du développement durable, pour amuser le peuple.

Ainsi notre bonne ville accordera cette année encore ses subsides à l’opération Vélotour.

Vélotour … le retour.

Ce sont 40.000 € de subvention qui ont été votés hier soir par la majorité municipale pour financer une nouvelle virée (payante pour les participants) à vélo. Soit +10.000 € par rapport à l’année dernière (plus de 30% d’augmentation !).

Ce n’est manifestement pas la crise pour tout le monde à Orléans.

Panem et circences !

On ne vous citera même pas, pour éviter ne pas sombrer dans un total écœurement,  la liste des associations à vocation sociale qui se sont vues, à l’occasion de la même séance du conseil, refuser le moindre € d’aide !

Ce ne sont que vos impôts, heureux contribuables orléanais, ..

Le tout présenté avec enthousiasme par des élus passionnés d’écologie, dans une ville qui se revendique « phare » du développement durable, duraille, duraille !!!

***

Et comme disait Taleyrand, l’un des sponsors de notre site : « Je pardonne aux gens de n’être pas de mon avis. Je ne leur pardonne pas de n’être pas du leur ».

Poster un commentaire

Classé dans La Source

Il l’a fait !

Le reporter photographe d’Openlasource, muni de son outil de travail préféré (un Instamatic Kodak modèle 100  offert par tonton Jules pour sa première communion. C’est dire s’il a de la religion d’une part, de la constance d’autre part), s’est rendu sur les lieux indiqués par l’un de nos fidèles lecteurs, pour apprécier les économies d’énergie réalisées grâce à l’extinction des éclairages publics.

Voici l’outil de travail :

Et voici le cliché qui administre la preuve, au dire de notre rusé photographe, qu’il vaut mieux avoir de bons feux de croisement sur la tangentielle :

C’est sur qu’il fait noir la dedans, comme nous le confiait récemment un certain P. Soulages.

Plus curieux, ce cliché développé sur la même pellicule issue de l’Instamatic modèle 100 pré-cité :

La rédaction d’Openlasource se demande si elle ne se fait pas un peu avoir par un escroc apprenti photographe ?

Poster un commentaire

Classé dans La Source