Archives quotidiennes : 13 septembre 2010

« Vous avez demandé la police, ne quittez pas … » ou comment lire les chiffres de la délinquance à La Source

Même la Rep s’en mêle.

Dans un billet paru dans son édition du 8 septembre (soit 2 jours après l’article d’Openlasource sur le même sujet), la République du Centre relate le satisfecit attribué par le ministre de la défense (Hervé Morin, accessoirement président du Nouveau centre) à la municipalité d’Orléans pour ses si beaux chiffres en matière de lutte contre la délinquance.

Ce sont les mêmes statistiques qui ont manifestement fait l’objet d’un vaste plan de communication à la presse, reprises, comme nous vous l’avons aussi évoqué récemment dans le gratuit « 20 minutes » distribué dans les grandes villes, à l’entrée des gares et des métros.

Merci au lecteur d’Openlasource qui nous a communiqué cette information.

Titillés donc par tant d’éloges sur la politique sécuritaire locale, les rédacteurs d’Openlasource, qui vivent, comme beaucoup d’entre vous, avec plaisir dans un quartier malheureusement pas toujours aussi sécurisé que les autorités municipales l’affirment, nous avons cherché décrypter cette information.

A l’analyse, l’explication nous a paru en fait assez simple.

Ce qui est compté, ce ne sont pas les actes de délinquance, ce sont les plaintes déposées par les citoyens affectés par ces actes.

Au delà de l’habilité statistique traditionnelle de ceux qui nous gouvernent, les chiffres de la délinquance Sourcienne sont directement affectés par la politique de réduction des moyens de la police nationale.

Commissariat de police barricadé, difficilement accessible en  semaine, quasi-inaccessible le samedi, fermé le dimanche, effectifs des fonctionnaires de police insuffisants, … tout cela ne facilite évidemment pas les dépôts de plaintes.


Consignes manifestement données aux fonctionnaires de police d’en enregistrer le moins possible, comme nous le rapporte de nombreux témoignages de Sourciens.

Deux exemples récents :

  • une dame constate la présence régulière de visiteurs inopportuns dans le fond de son jardin. Elle appelle le commissariat pour déposer une plainte. Réponse du commissariat : il n’y a pas lieu de s’affoler, puisqu’il n’y a pas d’agression physique … Résultat : rien.
  • un propriétaire de l’Orée de Sologne constate une tentative d’effraction sur la porte d’entrée de son pavillon. Il doit justifier d’un dépôt de plainte pour pouvoir solliciter son assurance pour la prise en charge des frais de remise en état. Refus initial du commissariat d’enregistrer la plainte … Il faudra l’opiniâtreté du personnage pour obtenir le précieux justificatif de la police … et au prix de 2 journées de congés sollicitées à son employeur pour pouvoir faire aboutir sa démarche auprès du commissariat !

Résultats statistiques : le nombre de plaintes enregistré a baissé de 83%, qui se transforme ensuite allègrement en un discours politique auto-satisfait des responsables municipaux : « la délinquance a baissé de 83 % à La Source », comme l’illustre la lecture attentive de l’article paru dans « 20 minutes ».

CQFD

3 Commentaires

Classé dans Accessibilité, La Source, Police municipale, politique, Sécurité