Démolir : est-ce une finalité ?

A moins que ce soit une fatalité pour cette majorité municipale, à l’instar de la majorité présidentielle en général ?

En tout cas, casser, ils aiment et ils aiment en parler.

On aurait pu penser que les citoyens auraient été invités pour échanger sur ce qui pourrait être reconstruit, différemment, après, … mais non, c’est pour parler de destruction que les citoyens sourciens sont invités par les représentants de la mairie.

Ce sera peut-être aussi l’occasion de leur demander comment ils s’y sont pris, tant au niveau local que national, pour détruire les services publics, déliter le lien social, abimer la laïcité, dégrader les plus précaires, dilapider le bouclier fiscal, désagréger la politique industrielle, disperser le développement durable, désintégrer les emplois, déprimer le pouvoir d’achat, dépiter les français, détester les étrangers, … il y en a plein des mots qui commencent par un « d », tant aimé des démolisseurs en chef

9 Commentaires

Classé dans CMA, Délinquance, développement durable, environnement, GPV, Grouard, Impots locaux, Olivier Carré, Orléans, Serge Grouard

9 réponses à “Démolir : est-ce une finalité ?

  1. François

    Comme dénigrer et déconsidérer les associations « mal pensantes » et leurs responsables.

    J'aime

  2. Laudes

    Je suis plutôt d’accord avec votre billet, mais vous n’avez pas osé « dynamiter » pour la laïcité !

    Ceci dit cela fait depuis 1980 que j’entends parler des problèmes du centre commercial 2002 et de la dalle. Il était plus que temps de prendre ces problèmes à bras le corps !

    Malheureusement la contestation permanente a montré les limites de la démocratie locale. Cela fait peur aux investisseurs et retarde considérablement la mise en oeuvre des projets. Le résultat, c’est que l’on vous présente des projets ficelés…

    J'aime

  3. Sourcien45ls

    Belle énumération!
    Je suis tout de même pour un ré-agencement complet du 2002…

    J'aime

  4. openlasource

    @ Sourcien et Laudes : nous avons essentiellement voulu souligner le caractère incongru de cette invitation. Bien évidemment que l’essentiel est de savoir comment on réaménage, ce qui est d’autant plus une nécessité que la déshérence actuelle du site le livre à toutes sortes d’activités et de trafics extrêmement pénalisants pour la population.
    Oui à un ré-aménagement complet du 2002 et plus encore.
    Quant à la crainte des éventuels investisseurs, il ne nous semble pas qu’elle soit limitée à notre modeste quartier. Il suffit de voir l’empressement qu’ils peuvent (ou ont pu) avoir à contribuer à la revitalisation du quartier Desseaux, à la halle Chapenterie ou à la Motte Sanguin.

    J'aime

  5. regis reguigne

    Et les anciens locaux de SANDOZ devenu FAMAR tout près de la RN 20 seront-ils démolis si il doit y avoir construction d’ une ARENA sur ce site ?

    J'aime

  6. standtrooper45

    Démolir, démolir, démolir … c’est déjà faire quelque chose, non ?
    Quand on a pas plus d’idée que ça , effectivement, on ferait mieux de ne pas faire de politique … il faudrait le faire comprendre à quelques insignifiants élus locaux du quartier. Je vous laisse trouver les noms qui vont avec, mais cherchez bien du côté de la majorité municipale et vous devriez trouver à qui on peut facilement penser.

    J'aime

  7. Bodard

    Bonjour,c’est Yves Bodard
    On ne construit pas de la vie en démolissant et en édifiant des grillages autour des bâtiments,des lieux de vie,des immeubles .Le GPV tel qu’il est « travaillé » sur le quartier de La Source que je pense un petit peu connaitre consiste à surnoisement continuer à mener la politique de contrôle social qui enferme et stigmatise depuis 2001.
    Pour info,mon deuxième livre « Vies cabosséees et miettes d’espoir » préfacé par Stéphane Hessel vient de paraitre et vous pouvez le retrouver en visitant la toile…ou en tapant Yves Bodard sur google!
    Si open asource veut y jeter un oeil , je me ferai un plaisir de vous le remettre en mains propres.J’y raconte notamment l’histoire avec pudeur de James ,retrouvé mort sur un banc en hiver à la Source le 24 janvier 2008 mais aussi de cet orléanais,otage oublié de la république en 1984 et d’autres histoires de vies cabossées mais sans jamais renoncer à espérer.
    Je reste à votre disposition et vous pouvez me joindre par @

    A bientôt et vive La Source libre!
    Yves Bodard

    J'aime

  8. openlasource

    @ Yves
    Message bien reçu.
    On reprend contact par email avec un très grand plaisir.
    Vive la liberté en général et l’émancipation et la promotion sociale des femmes et des hommes en particulier.

    J'aime

  9. Bodard

    Merci,
    Je vous ai envoyé des @ notamment pour vous inviter le jeudi 12 mai aux Carmes pour le lancement de mon livre mais retour de message.
    Pour info,je signerai aussi « Vies cabossées et miettes d’espoir » à l’espace culturel de Leclerc -Olivet le samedi 28 juin à 14 heures.
    Vous pouvez aussi retrouver mes dernières prises de position sur google en tapant Yves Bodard et notamment le reportage en live depuis La Source sur france 3 à 18h45 mercredi 11 mai dernier.
    Stéphane Hessel m’a demandé de continuer à m’indigner et à m’engager,alors j’écoute la parole de la sagesse et je vais continuer à gratouiller toutes ces « bonnes consciences » d’ici et ailleurs.
    A bientôt et j’attends de vos nouvelles pour vous offrir mon modeste témoignage.
    Yves Bodard

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s