La recette du marché de la semaine : une soupe

ou plutôt, un velouté.

Le velouté de topinambour au fromage de chèvre

Pour 4 personnes :

  • 400 g de topinambour, lavés, pelés et coupés de petits morceaux
  • 1/2 oignon, émincé
  • 1 bouillon de légumes (en cube)
  • 1 dl de lait
  • Sel et poivre
  • 1 fromage de chèvre frais (environ 50 g)
  • 1 petit pot de crème fraîche
  • 1 poignée de noisettes concassées
  • Huile de noisette
  • Ciboulette ou cerfeuil pour la décoration
  • Préparation : 15 mn
  • Cuisson : 15 mn

1/ Dans une casserole, faire chauffer une noix de beurre. Y faire revenir l’oignon et le topinambour pendant 1 à 2 minutes sur feux doux. Mouiller avec le bouillon de légumes (recouvrir) et laisser mijoter pendant environ 15 minutes sur feux doux, pour que le topinambour soit cuit (piquer au couteau, il ne doit pas rester sur la lame). Rajouter un peu de bouillon pendant la cuisson si besoin.

2/ Garder le jus de cuisson à côté. Mixer le topinambour, ajouter le lait, puis progressivement un peu du jus de cuisson jusqu’à obtenir la consistance désirée. Ajouter le chèvre, la crème et bien mixer. Passer le tout au chinois et conserver au chaud. Rectifier l’assaisonnement au besoin.

3/ Au dernier moment, réchauffer le velouté, le transvaser dans les verrines, puis verser un fin filet d’huile de noisettes, les noisettes concassées torréfiées et les pousses. Il ne reste plus qu’à vous régaler !

Pour finir… Le côté artichaut ressort très bien et se marie à merveille avec la noisette, qui amène un peu de croquant. Une entrée simple, bon marché et qui sort de l’habitude ! À vous de jouer.

1 commentaire

Classé dans Angela Merckel, Art, Autonomie, Bilan carbone, développement durable, Humour, La Source, Marché, Recette, Sexe

Une réponse à “La recette du marché de la semaine : une soupe

  1. Tryphon

    Bon !
    Pour Autonomie : c’est « À vous de jouer. » D’accord.
    Pour La Source et Humour : on est chez vous, pas de problème.
    Pour développement durable, Marché, Bilan carbone : « Passer le tout au chinois » ; c’est un peu limite, mais soit !
    Pour Art : « Ciboulette », (casse-) »noisettes  » ; ça marche.
    Pour Sexe : « oignon », « noisettes concassées », « Mouiller avec le bouillon  » ; s’il le faut pourquoi pas…
    Pour Angela Merckel : est-il bien utile, soixante dix ans après, de rappeler l’influence allemande dans une recette de « topinambour » ? Même si c’est tendance chez des amis socialistes.
    Pour Recette : (ou six selon mes comptes), rien à dire.

    Mais pour saluer un ami commun, j’aurais bien aimé cet article aussi classé dans la rubrique : Potache.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s