Archives mensuelles : avril 2012

C’est bientôt Noël à La Source

Si ça sent le sapin pour certains, ça pourrait être Noël pour d’autres, dimanche soir prochain.

C’est sans doute dans cette perspective que la municipalité d’Orléans, terriblement prévoyante comme chacun le sait (« gouverner, c’est prévoir », comme on dit), a sans doute délibérément laissé en place les jolies décorations de Noël.

Ah, bien sûr avec les feuilles ça fait moins « hiver », mais avant les Saints de Glace, qui sait si les frimas ne reviendront pas déposer leur matutinal duvet de gelée blanche.

Allez, à dimanche prochain pour fêter Noël. Il y aura bien au moins 50% et des poussières de français prêts à réveillonner !

1 commentaire

Classé dans Humour, La Source, lampadaires, Neige, Noël, Orléans, Panneaux, Plein air

La « libre expression » à La Source : un chassis vide

Non, on ne va pas vous parler du CMA, dont l’utilité électorale doit faire réfléchir la municipalité d’Orléans après les résultats du premier tour de l’élection présidentielle. Vous nous direz que c’est un autre scrutin, et vous aurez raison, mais quand même.

Plus de 64% des suffrages exprimés pour la gauche à La Source, ça doit interroger les promoteurs du GPV et de la sécurité d’exception à La Source (- 84% de délinquance enregistrée, c’est pas rien quand même !).

C’est à désespérer de l’ingratitude des électeurs qui devraient être benoîts d’admiration devant tant de bienfaits municipaux.

Et puis, en plus, ils ne votent même pas massivement pour le FN ici. C’est à n’y rien comprendre pour certains, sans doute.

Et pourtant la municipalité n’a pas économisé son énergie, en plus de tous les bienfaits rappelés plus haut.

Le nombre des panneaux d’affichage dit de « libre expression », a pratiquement été divisé par deux depuis le début du 2nd mandat de S. Grouard.

Les kiosques ont disparu devant 2002 et La Bolière, et de nombreux autres panneaux ont aussi été démontés.

Parmi les survivants, celui qui est face à la médiathèque vaut son pesant de « liberté d’expression ».

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la mairie à une conception extrêmement « transparente » du sujet.


Va coller une affiche politique ou une information sur une manifestation associative ou un spectacle étudiant, sur un tel support !

A moins que ce ne soit qu’une façon « libre » et subliminale de mettre en avant ce qu’elle a fait pour le quartier ?

Reconnaissons la valeur esthétique de cette photo qui permet une réelle mise en valeur de la médiathèque, dont aucun vilain slogan ne vient gâcher la perspective.

Poster un commentaire

Classé dans Art, CMA, Elections, environnement, GPV, Grouard, Humour, La Bolière, La Source, Médiathèque, Olivier Carré, Orléans, Panneaux, Plein air, politique, Sécurité

L’US Orléans manque de Q

Eh oui, en ce jour de finale de la coupe de France de football, il vaut mieux être supporter de l’USQ, que de l’USO.

USQ comme Union Sportive Quevillaise … fleuron du sport amateur normand.

Le petit Quevilly, dans la banlieue rouennaise, qui compte … 22.000 habitants, à l’instar de notre grand quartier de La Source.

Mais au Petit Quevilly, on encourage manifestement la pratique sportive des amateurs.

Pas besoin d’une Arena pharaonique pour faire briller les couleurs de la ville, et se retrouver en finale de la coupe ce soir au Grand stade de France, face à l’Olympique Lyonnais.

Et pour couronner notre rayonnant comparatif, il faut savoir que l’entraîneur des amateurs normands, n’est autre que … Régis Brouard.

Régis Brouard, rayonnant

C’est donc Brouard qui sera ce soir sous les projecteurs de la renommée, et non pas notre Grouard à nous, qui pourtant dépense et se dépense sans compter pour ses basketto-mercenaires auxquels semble promise sa couteuse Arena.

2 Commentaires

Classé dans Arena, Coupe de France, Finale, Football, Grouard, La Source, Orléans, Orléans basket, Quevilly, Serge Grouard, USQ

Les résultats du premier tour de la présidentiel sur La Source

Voici les résultats du premier tour sur Orléans

(source : mairie d’Orléans)

et sur La Source

Une autre ville ?

Et dans le détail :

 

 

 

3 Commentaires

Classé dans Elections, La Source, Orléans

Votez

 » Nous tournant vers les jeunes gens, nous ne pouvons que leur dire : « Prenez garde. Vous nous traitez de vieilles bêtes. C’est bien. Mais prenez garde. Quand vous parlez à la légère, quand vous traitez légèrement, si légèrement la République, vous ne risquez pas seulement d’être injustes, vous risquez plus, dans votre système, même dans vos idées, vous risquez d’être sots.
Pour entrer dans votre système, dans votre langage même, vous oubliez, vous méconnaissez qu’il y a une mystique républicaine ; et de l’oublier et de la méconnaître ne fera pas qu’elle n’ait pas été. Des hommes sont morts pour la liberté comme des hommes sont morts pour la foi. Ces élections aujourd’hui vous paraissent une formalité grotesque, universellement menteuse, truquée de toutes parts. Et vous avez le droit de le dire. Mais des hommes ont vécu, des hommes sans nombre, des héros, des martyrs… des hommes ont vécu sans nombre, héroïquement, saintement, des hommes ont souffert, des hommes sont morts, tout un peuple a vécu pour que le dernier des imbéciles aujourd’hui ait le droit d’accomplir cette formalité truquée. Ce fut un terrible, un laborieux, un redoutable enfantement. Ce ne fut pas toujours du dernier grotesque. Et des peuples autour de nous, des peuples entiers, travaillent du même enfantement douloureux, travaillent et luttent pour obtenir cette formalité dérisoire.
Ces élections sont dérisoires mais il y a eu un temps héroïque où les malades et les mourants se faisaient porter dans des chaises pour aller déposer leur bulletin dans l’urne. Déposer son bulletin dans l’urne, cette expression vous paraît aujourd’hui du dernier grotesque. Elle a été préparée par un siècle d’héroïsme… Ces élections sont dérisoires mais il y a eu une élection. C’est le grand partage du monde, la grande élection du monde moderne entre l’Ancien Régime et la Révolution… Ces élections sont dérisoires mais l’héroïsme et la sainteté avec lesquels, moyennant lesquels on obtient des résultats dérisoires, temporellement dérisoires, c’est tout ce qu’il y a de plus grand, de plus sacré au monde. C’est tout ce qu’il y a de plus beau. »
Charles Peguy

Poster un commentaire

Classé dans Elections, La Source

Coup de froid sur La Source

Et sur le vide-grenier de l’AHLS

… heureusement les merguez chaudes veillaient au réconfort des visiteurs et aux pingouins de passage

Bonne fréquentation néanmoins, sauf par le soleil.

Vivement l’été

Poster un commentaire

Classé dans La Source

Cassez la Voise … il en restera toujours quelque chose ?

Après l’affaire du petit père Voise qui avait sans doute eu quelque mauvaise influence sur le vote d’avril 2002 … la droite rechercherait-elle in extremis une nouvelle affaire teintée d’orléanisme ?

Il suffit qu’un missi dominici du candidat socialiste se déplace à Mexico, pour que la droite unanime crie au scandale.

En l’occurrence, Michel Vauzelle, missionné au  Mexique « dans le seul cadre de la préparation du sommet du G20 qui doit s’y tenir en juin » prochain d’après les déclaration de l’équipe de campagne de François Hollande.

Mais pour l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy ce serait une démarche de  « pur opportunisme électoral chez François Hollande, prêt à  toutes les indécences pour l’emporter, après l’envoi d’un émissaire du  candidat PS au Mexique pour se pencher notamment sur l’affaire Florence Cassez ».

Et si c’était vrai ? Et si les circonstances se révélaient favorables à la libération de la jeune française ?

Vous rendez-vous compte, un autre que le président sortant pourrait obtenir la libération de la pauvre Florence Cassez, la petite protégée du maire d’Orléans qui en a fait sa grande cause humanitaire, perso, à lui … et pas aux autres ! Car c’est bien entendu, en cas de libération de la petite Cassez grâce à l’entremise du grand maire d’Orléans ou de son mentor de l’Élysée, il n’y a aurait eu aucune tentative de récupération politique. C’est sur !

Openlasource ne se mêle évidemment ni de politique politicienne, ni des affaires de justice (surtout lorsqu’elles se déroulent de l’autre côté de l’Atlantique), mais la ficelle semble bien grosse, qui consiste à exploiter tout fait divers pour tenter d’en faire … une affaire (si possible politiquement juteuse).

Décidément, la « souris mexicaine » n’a pas fini de nous occuper (cf. notre article de décembre 2010).

Pour rappel l’affaire Voise (in Wikipedia) :

Le 18 avril 2002, Paul Voise, un retraité apparemment sans histoires, apprécié par tous ses voisins, est agressé dans la masure qui lui sert d’habitation à Orléans. Deux jeunes individus non identifiés auraient tenté de le rançonner, puis roué de coups, et incendié sa maison avant de prendre la fuite.

Le lendemain, le 19 avril, le journal de 20 h de TF1accorde une grande importance à la couverture de ce fait divers. Les images du visage tuméfié et les pleurs de Paul Voise bouleversent la France entière et provoquent une vague d’indignation face à la délinquance. La chaîne LCIrepasse 19 fois le sujet pendant la journée. Les propositions d’aide à la reconstruction du pavillon du vieil homme sont lancées en grand nombre.

Le 20 avril, TF1 revient très longuement dans ses journaux télévisés sur cette histoire, de même que France 2.

Poster un commentaire

Classé dans Elections, Florence Cassez, Grouard, La Source, Louis Mariano, Mexico, politique, Serge Grouard, Voize