Se battre toujours …

… et pour de nobles causes.

Celles des femmes et de hommes qui ont quitté leur famille et leur pays, pour venir chercher auprès de nous une nouvelle vie, meilleure.

Celles de ces enfants qui, auprès de leurs amis, à l’école ou ailleurs, ignorent évidemment la précarité de leur situation.

Celles de tous nos frères humains qui ont cru un jour que le monde serait meilleur dans la patrie des Droits de l’Homme.

Vaste débat que celui de l’accueil des étrangers et de la régularisation de leurs situations multiples, variées et souvent complexes. Nous le savons mieux que d’autres dans notre quartier si riche de sa diversité.

Certes, la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais elle doit en prendre sa part, justement, équitablement… pour paraphraser une de nos anciens (brefs) premiers ministres de la période Mitterrand.

***

Vous connaissez l’histoire de Yulia ?

Elle est une brillante élève de 1ère littéraire au lycée Voltaire à La Source. Elle doit être en train de passer son bac.

Sa petite sœur fréquente une école primaire de notre quartier.

Sa maman élève seule ses deux filles. Elle est pleine de grâce et d’énergie. Elle a suivi récemment des formations qualifiantes qui lui permettront de trouver du travail facilement, au service des plus anciens, des plus handicapés ou des plus fragiles,

Elle est Moldave.

Elle était jusqu’à hier menacée d’expulsion, parce qu’elle est moldave, et parce que, parce que, parce que, …

Mais ils n’ont pas compris pourquoi leur copine allait devoir aller dans un pays qui n’est plus le sien. Ils n’ont pas voulu cela. Alors les copains de Yulia, ses profs aussi, et quelques autres, sont aller dire leur désarroi devant les grilles du préfet de la région Centre.

Alors le Réseau Éducation sans frontière s’est mobilisé.

Alors les élus de gauche humanistes d’Orléans s’en sont mêlés.

Tous ensembles, aux côtés de la maman de Yulia.

Ils ont écrit au préfet leur incompréhension et leur révolte.

Ils ont obtenu des rendez-vous avec les services de la préfecture

… et la maman de Yulia a appris avant-hier … que son titre de séjour allait lui être accordé.

Le préfet, après réexamen de sa situation et à la vue de la durée de son séjour et de son intégration a décidé de lui donner un titre de séjour vie privée vie familiale à titre exceptionnel et humanitaire…

Si vous saviez leur bonheur, notre bonheur.

C’est vrai qu’il y a eu le 6 mai 2012, et que peut être, les choses changent déjà un peu ?

***

La Moldavie (pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Moldavie

Petite république de quatre millions d’habitants enclavée entre la Roumanie et l’Ukraine, la Moldavie, indépendante depuis 1991, est le pays le plus pauvre d’Europe.

Historiquement, le nom de Moldavie vient de l’ancien allemand Mulde qui signifie « creux poussiéreux », « carrière », « mine », et qui a successivement désigné une cité minière (en roumain Baia, qui signifie aussi « carrière », « mine »), la rivière Moldova passant à côté, et pour finir une principauté née dans cette région. Ce nom désigne le territoire de l’ancienne Principauté de Moldavie (1359-1859) aujourd’hui partagé entre

  • la région de Moldavie en Roumanie
  • la République de Moldavie, successeur de la République socialiste soviétique de Moldavie
  • et l’Ukraine

Ces trois derniers territoires ont été créés par Staline suite à l’annexion soviétique de juin 1940, permise par le Pacte germano-soviétique de 1939.

1 commentaire

Classé dans La Source, Orléans, politique, Sans papiers

Une réponse à “Se battre toujours …

  1. RICOUD Michel

    D’autres familles sont également en procédure d’expulsion du territoire français. La fameuse OQTF, « Obligation de quiiter le territoire français », est toujours en vigueur. C’est le cas de cette famille de la Source, venant du Kossovo, que j’ai rencontrée ce vendredi matin. Anita, la fillette de 12 ans, scolarisée au Collège Alain FOURNIER a fait une année scolaire impeccable. Et le Préfet veut expulser cette famille!. Je suis intervenu auprès du Préfet et du Ministre de l’Intérieur. La communauté éducative (enseignants, parents d’élèves) se mobilise. RESF et l’ASTI sont contactés. Il faut être vigilant et attentif. On reparlera certainement de cette situation dans les prochains jours….

    Michel RICOUD
    Conseiller général de la Source
    Conseiller municipal d’Orléans

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s