Archives mensuelles : juillet 2012

La transhumance des coccinelles géantes

En juin 2011, sans le savoir, Open vous montrait des images très rares du début de la transhumance des coccinelles qui avaient passé l’été sur le trottoir du parking 2002. On notera leur attirance pour le rouge de la bouche à incendie, et leur dédain pour les tiges métalliques qui trainent.

Nous sommes heureux d’être les premiers à vous montrer des images de leur pâture estivale 2012.

Au passage, et pendant leur périple de plus d’un an, elles ont repris des couleurs

En même temps nous voyons que le GPV a su garder un côté sauvage.

Avec tout ce qu’ils font pour nous…

Poster un commentaire

Classé dans Apiculture, Coccinelle, développement durable, GPV, La Source, Orléans, Plein air

Une recette de l’été d’Openlasource : le « Mot Rit Tôt » Sourcien

Un « mot git tôt » sourcien (ou « mot rit tôt selon les prononciations) est une parole qui tombe inanimée au sol dès l’aurore matutinale … autrement un bon mot matinal qui tombe à plat.

Les animateurs de ce blog en font collection depuis de nombreuses années.

Elles figurent dans leur album au titre évocateur : « l’encyclopédie des connaissances inutiles » ou toutes les connaissances ou presque, dont on peut s’enorgueillir, mais qui permettent rarement de briller en société, ou qui tombent à plat, mais grave.

Exemple : où se situe le kilomètre « 0 » du périphérique parisien ? Pourquoi les bouches d’égouts sont-elles obstinément rondes ? Quelle est la traduction en anglais de la devise de la couronne britannique… habituellement écrite en vieux français ? Pourquoi faut-il impérativement mettre un blanc avant et après un signe de ponctuation double ?

Openlasource s’efforcera donc de vous faire partager ce dictionnaire, que dis-je, cette encyclopédie des connaissances inutiles … donc nécessaires au sel de la vie, au fil de ses prochaines chroniques.

En attendant, pour se faire pardonner et illustrer le titre de l’article, voici la recette de l’un des breuvages préférés d’un des animateurs de votre blog de l’été : le véritable Mojito cubain (prononcer morito en ibère), lointain cousin du Mot Git tôt Sourcien, quoique avec cette chaleur, on pourrait égarer sa raison dans les vapeurs d’alcool…

Ingrédients :

– 3 ou 4 branches de menthe fraiche du jardin ou du marché de La Source

– 1 ou 2 cuillères à café de sucre de canne (en fonction du goût de chacun)

– le jus d’1/2 citron vert (ou plus)

– 5 cl de rhum cubain (de préférence Bacardi Gold ou Havana Club 3 ans)… ou de nos Antilles françaises (car c’est le meilleur)

– eau gazeuse (Perrier ou Badoit rouge)

– plein de glaçons

– Une ou deux gouttes d’Angostura (en vente à Auchan par exemple), pour l’amertume.

Préparation :

1) Mettre la menthe (dont on pliera les feuilles pour qu’elles rendent bien leur goût) puis le sucre au fond d’un verre, écraser le tout avec un cuillère (idéalement une cuillère à mélange spéciale cocktail) pour extraire les essences de menthe

2) Presser le quartier de citron vert, au dessus de la menthe écrasée et du sucre

3) Mettre le demi citron pressé dans le verre.

4) Verser le rhum sur le tout.

5) Ajoutez les une ou deux gouttes d’Angostura

6) Ajoutez les glaçons (pilés c’est mieux)

7) Versez l’eau gazeuse

8) Mélangez le tout pendant environ 10 secondes

Décorer le verre avec des petites feuilles de menthe, et ajouter une paille (cf. la photo ci-dessus).

***

D’après monsieur Wikipédia, l’histoire du Mojito remonte au début du XVIe siècle (la date de naissance officieuse du prédécesseur du Mojito est 1586) lorsque l’explorateur anglais Francis Drake, entres deux pillages de La Havane, appréciait siroter des feuilles de menthe pilées avec du tafia.

Au XXe siècle, la recette originelle évolua : le tafia fut remplacé par du rhum et le citron vert vint agrémenter le mélange. Ainsi naquit le Mojito connu aujourd’hui, et qui tire son nom du « Mojo », une mixture à base de citron initialement destinée à rehausser le goût des aliments.

En 1920, le Mojito devint un véritable emblème de la culture cubaine : il fut élevé au rang de « cocktail national de Cuba ».

Très apprécié par l’écrivain et journaliste américain Ernest Hemingway qui venait régulièrement le déguster au légendaire bar de la Havane La Bodeguita del Medio, le cocktail finit par s’exporter d’abord aux États-Unis puis en Europe, avant d’être préparé dans la plupart des bars du monde entier.

***

Si c’est pas une connaissance essentielle, ça ?

4 Commentaires

Classé dans Art, La Source, Louis Mariano, Madona, Marché, Orléans, Osons Orléans, Pingouins, Plein air, politique, Révolution, Recette, Sexe

Ca butine à La Source

Bientôt un nouveau miel appellation d’origine garantie et néanmoins contrôlé « La Source apicole » ? Et pas trop de jeux de mots sur la picole de La Source Svp.

Cherchez l’abeille sourcienne …

Nota : la rédaction demande une nouvelle fois l’indulgence à ses fidèles lecteurs. Vous avez en effet sous les yeux une photo prise par notre éternel stagiaire reporter photographe, toujours à la recherche de clichés exceptionnels, et du bouton pour prendre des photos sur son instamatic Kodak offert par tata Lulu en 1968 (voir ci-dessous). Ceci dit, pour des raisons fiscales, ledit stagiaire, dont le contrat a été enregistré aux îles Caïmans, a été investi du statut de président de l’association des « Amis d’Openlasource » … à laquelle vous pouvez aussi contribuer pour une modique somme.

Le célèbre Instamatic Kodak de tata Lulu (version 1966)

Poster un commentaire

Classé dans Apiculture, environnement, La Source, Miel

Il fait beau et chaud, … donc les piscines ferment à La Source !

Enfin ça chauffe un peu.

A l’instar de Paris plage, ou de Toulouse plage, mais en mieux, les Sourciens qui ne sont pas partis en vacances vont maintenant pouvoir fréquenter « La Source plage »… ou en tout cas l’une des deux piscines dont peut s’enorgueillir notre beau quartier.

D’autant plus que l’une des ces 2 piscines revendique le doux nom de « piscine d’été « . Tout un programme !

Quant à notre 2ème piscine, c’est évidement un peu plus compliqué, puisqu’il s’agit d’un … « complexe nautique »,  avec  un bassin presque olympique.

Mais, comme c’est complexe, pour se baigner il faut se munir de son agenda et, particulièrement pendant la période estivale, il faut bien viser pour trouver porte ouverte :

Ah, mais on nous indique un petit problème ?

La piscine municipale de La Source ne serait plus vraiment ouverte ? Légionellose paraît-il ! C’est sans doute dans le cadre du développement durable que notre municipalité cultive ces petites bestioles …

C’est ballot !

Tant pis, on peut toujours aller à la piscine de l’Asptt.

Ah, un autre petit problème ?

Fermée pour cause de travaux ! C’est re-ballot.

Bon, ben vivement qu’il pleuve, afin de Le Sourcien perde cette irrépressible envie d’aller se dorer le cuir au bord de l’eau, et même envisage d’y faire une trempette …

Ou alors, pour compenser, la mairie qui ne recule devant aucun effort envisagerait-elle de creuser une nouvelle piscine au cœur du GPV, face au centre commercial 2002 ?

Avec tout ce qu’ils font pour nous …

Poster un commentaire

Classé dans La Source

Avec tout ce qu’ils font pour nous…

Les Sourciens sont particulièrement bien soignés par la municipalité d’Orléans.

Un exemple ?

Les jolis trottoirs qui nous sont concoctés par de délicats urbanistes et d’élégants maçons municipaux.

Prenons cet exemple, de réfection urbaine :

On sent nettement l’hésitation de l’artiste de la truelle : figuratif ? art brut ? impressionnisme ? art conceptuel ?

Biffer les mentions inutiles.

Sans doute simplement une nouvelle mode pour aménager les trottoirs de la rue Jean Perrin.

Au passage, on appréciera aussi les remarquables marbrures de la chaussée, du plus bel effet.

On comprend mieux pourquoi les impôts locaux sont proportionnellement plus élevés à La Source qu’en Centre ville.

Cela n’a vraiment rien à voir avec les trottoirs de la rue Jeanne d’Arc, où la place Dunois, réalisés avec de banals (banaux ?) petits pavés calibrés et vernis. Quel manque d’imagination et de goût artistique, quand on voit ce qu’on peut faire à La Source !

Il faut avouer que tant de symétrie frise la monotonie

Et que dire des clous dorés qui désormais rythment les rues du centre ville d’Orléans ?

Terriblement « m’as-tu vue ? » ou carrément « nouveau riche ». On préférera toujours la sobriété Sourcienne. Chez nous, pas de dépenses publiques superfétatoires …

Alors, quand on pense à toute l’attention que nos édiles ont pour les habitants du quartier, on comprend de moins en moins pourquoi ils ne sont pas soutenus lors des élections …

Au fait, vous savez pourquoi les bouches d’égout sont rondes ?

4 Commentaires

Classé dans La Source

La canche aux coquelicots

Décidément ce début d’été est joliment fleuri à La Source.

Enfin, c’est un peu les fleurs qui cachent les détritus, qui trainent derrière le GPV

Quand on vous dit qu’ils cachent la misère, mais ne traitent pas le fond …

Poster un commentaire

Classé dans La Source

A 2.0 ou Agoras Osons Orléans !

On connaissait le Web 2.0 (voir définition à la fin de cet article), on apprend la naissance de l’Agora 2.0 ou 2.O comme l’indique ses initiateurs.

A 2.O comme « Agoras Osons Orléans » , se veut un laboratoire d’idées, de réflexions et d’actions pour la gauche municipale d’Orléans.

Agoras (au pluriel) comme la place des institutions démocratiques, le centre de la vie sociale dans la Grèce antique.

Et dans notre monde moderne …

Cible en vue : les prochaines municipales en 2014.

La priorité affichée par cette association : contribuer à un vrai projet de gauche, progressiste et alternatif pour les orléanais. Quant aux questions de liste et de leader, chaque chose en son temps, répondent les responsables de l’association qui ont présenté leur initiative à la presse jeudi dernier.

Dans un premier temps : le diagnostic, les idées et les propositions qui pourront alimenter le projet d’une politique alternative à celle menée par l’actuelle majorité de Grouard et Montillot.

Les « porteurs » du projet, la liste et son leader devront être proposés courant 2013.

Photo parue sur Magcentre du 6 juillet 2012

Parmi les membres fondateurs de cette association, Openlasource a reconnu une conseillère municipale d’opposition de La Source.

C’est pour cela qu’on vous en parle ici.

Pour en savoir plus : http://www.magcentre.fr/agoras-osons-orleans-un-club-qui-reflechit-a-gauche/

ou

a.o.orleans@gmail.com

En attendant un site Internet ?

***

Nota : Le Web 2.0 (lire Web deux point zéro) est une évolution du Web (Internet en français) vers plus de simplicité (ne nécessitant pas de grandes connaissances techniques ni informatiques pour les utilisateurs) et d’interactivité (permettant à chacun de contribuer, d’échanger et de collaborer sous différentes formes). Dans le Web 2.0 les internautes contribuent à l’échange d’informations et peuvent interagir (partager, échanger, etc.) de façon simple, à la fois avec le contenu et la structure des pages, mais aussi entre eux, créant ainsi notamment le Web social (les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter). L’internaute devient, grâce aux outils mis à sa disposition, une personne active sur la toile.

1 commentaire

Classé dans Agora, Elections, La Source, Mag Centre, Orléans, Osons Orléans