Halte au carnage

Article découvert avec effroi sur le site « 24matins.fr » par les animateurs d’Openalsaource, dont les sympathies pour la gente pingouinnesque (on dit « de la famille des alcidés » quand on est savant) n’est plus à démontrer.

Manchots pygmées

Article de Jennifer Larcher publié le 28 août 2012sur http://www.24matins.fr/otaries-a-fourrure-les-manchots-pygmees-devores-24637

 » Les otaries à fourrure déciment les manchots pygmées.
Les deux espèces sont également protégées et l’Australie ne sait pas comment régler le problème.
La biodiversité est importante sur l’île Kangourou et est devenue un lieu touristique notamment pour le manchot pygmée. Ce dernier mesure 25 centimètres et pèse 1 kilo.
Son espèce est actuellement en danger selon le journal The Independent.
Les acteurs touristiques sont donc en colère, car les otaries à fourrure s’implantent sur l’île.
Une professionnelle dans le secteur, Simone Somerfield exprime son ressenti au journal britannique « c’est comme regarder un film d’horreur, d’autant que parfois les manchots sont tués en masse sans être mangés! ».
Aujourd’hui, les otaries à fourrure sont protégées et sont 25 000 sur l’île.
Les manchots pygmées bénéficient également du statut de « protégé », les autorités sont face à un problème et ils ne trouvent pas de solutions.
Le déplacement n’est pas envisagé, car cette méthode serait trop coûteuse et surtout inefficace. Le manchot est également la cible des chiens ou de multiples prédateurs qui volent les œufs.
Le département d’État à l’environnement déclare « Les interactions entre les otaries à fourrure et les manchots sont un phénomène naturel sur lequel l’homme a très peu de contrôle ». Si cette situation continue, l’espèce des manchots pygmées est menacée. »
L’horreur
C’est donc bien simple :
  • soit les autorités australiennes mettent en œuvre immédiatement des mesures efficaces de protections des gentils manchots contre les monstres sanguinaires et à fourrure…
  • soit Openlasource saisit le Conseil de sécurité de l’ONU pour faire cesser le massacre
Openlasource, forte de son réseau international, ne doute pas de l’adhésion de l’ensemble des puissances réunies au sein du Conseil de sécurité, Chine et Russie comprises, pour mettre rapidement en œuvre une expédition punitive contre les australo-otariciens.
Une telle expédition pourra d’ailleurs servir utilement lorsqu’il faudra aller faire, tous ensemble, un tour en Syrie pour empêcher l’autre animal à fourrure de manger les derniers habitants du coin.
Et puis s’en prendre à des pygmées … quelle honte !

2 Commentaires

Classé dans La Source

2 réponses à “Halte au carnage

  1. Pingouin barbu

    Prochainement un envoyé spécial d’Open La Source doit d’ailleurs se rendre sur place pour étudier la sexualité des alcidés de kangooroo Island en Australie. Je pense qu’il ne manquera pas de faire entendre la parole d’Open sur ce dossier brulant. La solidarité entre pingouins sourciens et Australiens est bien connu.

    J'aime

  2. Roquain

    Sur l’image c’est un léopard de mer mangeant un manchot empereur,
    ils vivent tous deux en antarctique, bien loin des manchots pygmées et des otaries à fourrure …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s