Avec tout ce qu’ils font pour nous …

Le problème avec la majorité municipale de droite, c’est qu’en application de la vieille méthode Coué, elle finit par croire ce qu’elle dit ou ce qu’elle écrit.

Prenons la dernière parution de la Pravda municipale, déguisée en revue sur papier glacée, largement diffusée dans nos boîtes aux lettres.

Tiens, il a des moustaches, Sergiev, dans le bulletin municipal ?

La « majorité municipale », qui manque singulièrement d’espace pour s’exprimer (elle n’a que les colonnes de la Rep qui lui sont très largement ouvertes, les affichages électroniques, toutes les pages précédentes de la Pravda, … et nous en oublions de nombreux autres sans doute), se sent obligée de faire de la propagande, au sens le plus ringard du terme, sur ses œuvres et ses pompes à La Source.

Autrement dit, avant c’était pas bien, mais depuis qu’ils sont là tout va de mieux en mieux … Dormez tranquilles Sourciens, la milice veille. Dormez tranquilles bobos orléanais et autres bien pensants de l’old Orléans, la paix règne dans le duché… y compris chez les gueux.

Allez, on ne va même pas commenter. On vous laisse déguster, savourer, vous délecter, … mais au jeu des contrevérités, il y aurait beaucoup à raconter… ce que vous pouvez faire à travers vos commentaires.

Et dire qu’il y a un « maire adjoint » qui réside dans notre quartier.

Décidément il n’y comprendra jamais rien, le pauvre…

2 Commentaires

Classé dans La Source

2 réponses à “Avec tout ce qu’ils font pour nous …

  1. bodard

    Invité dans les enquêtes du centre sur France 3 le 26 octobre pour répondre aux questions d’une journaliste sur le quartier de La Source en assumant parfaitement ma position d’un des plus farouches opposants à la politique du tout sécuritaire et de stigmatisation menée par l’équipe municipale,je subis depuis 15 jours des attaques personnelles,du mépris,des invectives, sur la toile et même jusque sur mon lieu de travail de la part de personnes proches de quelques uns de ces élus!
    A la lumière de ce texte de propagande qu’Open la source nous fait découvrir,je comprends mieux d’où viennent ces attaques et cela me rassure,je dérange!
    On m’accuse d’avoir sali l’image du quartier de La Source.
    Regardez mon intervention et vous vous ferez votre opinion.
    J’ai osé!
    -J’ai osé dire tout haut que la politique du tout sécuritaire (couvre -feux,arrêtes anti- jeunes,anti-mendicité,blousons rouge puis verts,vidéo surveillance …etc) stigmatisait le quartier de La Source et qu’il faut agir en amont,mettre de vrais moyens humains ,éducatifs pour redonner de l’espoir à ceux qui sont laissés sur le bord du chemin.
    -J’ai osé dire que l’on avait détruit plus de logement que l’on en avait construit.
    -J’ai osé dire qu’en érigeant des clôtures autour des immeubles,on détruit ce lien précieux à l’autre
    -J’ai osé dire que la ligne B du tram,le projet de construction du grand hôpital ,là tout près,et le Grand projet de ville(GPV) n’ont pas permis à des jeunes , habitants du quartier de travailler même à des petites entreprises du secteur du bâtiment du quartier(il y en a) d’avoir des chantiers.
    -J’ai osé dire que le quartier de La Source avait un vrai potentiel et que sa diversité était une richesse et que si on mettait dans la lumière son tissu associatif et tous ces habitants,ces jeunes qui se lèvent le matin,vont à l’école,travaillent,font de la musique,créent etc…on redorerait son image.
    En quoi ai je sali ce quartier?
    Quel mépris.En m’insultant,en me manquant de respect ce sont aussi tous ces gens du secteur d’habitat social dont je suis le modeste porte-voix car on ne leur donne pas la parole que l’on salit et méprise!
    J’ai égratigné la politique municipale.’J’ai osé apporter la contestation.Alors,on veut me faire payer.Quoi?
    Je suis un électron libre,pas encarté,pas appareillé,pas instrumentalisé,même pas syndiqué et je connais un peu le quartier pour y avoir travaillé entre 1988 à 2009 soit 21 ans et donc je dérange.
    J’ai parcouru plus de 15 000 kilomètres sur ce quartier et assuré le suivi de 600 jeunes,j’ai déjà écris mes tribulations,celle d’un ancien éducateur de rue et pour me faire taire,on tente l’intimidation puis on essaie de me traîner dans la boue au lieu de reconnaître ma toute petite légitimité et se questionner.
    J’ai passé plus de temps sur ce quartier qui m’a adopté et avec lequel j’entretiens un lien naturel et presque viscéral qu’avec ma propre famille.Ai je droit de cité?
    C’est sûr que face à la promotion du GPV assurée par la ribambelle de ministres de Sarko et lui-même d’ailleurs qui sont venus servir la soupe aux nantis du coin,la parole de Bodard est un petit cri étouffé.
    C’est étonnant mais en 21 ans,ceux qui se permettent de me traîner dans la boue,je ne les ai jamais croisés sur le secteur d’habitat social.
    Où étaient ils en 1999 et en 2005 quand la colère a grondé?
    Le cul au chaud dans leur petit confort,assis dans leur fauteuil,ils commentaient le journal télévisé.
    « Y a qu’à,faut qu’on » :Voilà leurs propositions.
    Moi,en dehors de mon temps de travail ,j’étais avec quelques rares adultes et ils se reconnaîtront et l’éternel Michel Ricoud, sur le quartier pour apaiser,rencontrer,discuter, comprendre avec la parole pour seule arme.

    Stéphane Hessel a écris ceci: »Yves Bodard n’est pas seulement un tisseur de lien,un empêcheur de tourner en rond mais il est aussi un marchand d’espoir. »
    Entre l’éloge du vieux bonhomme qui dit que je suis son digne héritier et le mépris de ceux qui ne me connaissent pas,la vérité est sans doute dans l’entre-deux.
    Je suis en tant qu’ancien éducateur de rue,un fantassin de la république,un fantassin aux mains nues et je ne supporte pas les inégalités ,pas plus les injustices et la stigmatisation de ceux qui sont différents.
    Enfin,à ceux qui seraient tentés par la surenchère du mépris et de l’irrespect qu’il sache que je ne serai pas le Fansolo* (un ami que l’on a essayé de détruire),des travailleurs sociaux et pour ceux avec qui le dialogue malgré les différences d’opinion est possible,je serai ravi d’échanger au delà des étiquettes qui figent!

    Je remercie OpenLasource qui sans le savoir, m’offre à travers ce sujet une petite tribune pour sortir de mon silence et de ma souffrance de ces 15 derniers jour.
    Yves Bodard

    Tous vos emails en 1 clic avec l’application SFR Mail sur iPhone et Android – En savoir plus.

  2. @ Yves
    On est aussi la pour ça.
    Mais ne te met pas la rate au court bouillon avec tout cela.
    On a vu ton interview sur France 3 … et ce que tu as dit du quartier de La Source, la très grande majorité de ses habitants s’y reconnaissent. Ceux qui ne sont pas aveuglés par une espèce d’idéologie sectaire d’un autre âge, selon laquelle avant eux « La Source était à feu et à sang », et depuis leur merveilleuse gestion, malgré les grincheux Sourciens, tout va de mieux en mieux….
    Oui, La Source est un quartier merveilleux à vivre, avec un potentiel, des richesses inestimables, largement dus à l’infini diversité de celles et ceux qui le composent.
    Mais oui aussi, les problèmes y sont d’autant plus exacerbés que le quartier est maltraité par une municipalité qui ne veut pas le comprendre, et qui y est représentée par de bien tristes sirs et piètres politiques.
    Ce qui fait le plus défaut d’ailleurs, c’est simplement la présence humaine, dans les rues, dans les écoles, dans les associations, les services publics, … au nom de l’économie financière, ce sont des économies humaines qu’on a massivement réalisé, car c’est bien connu, c’est à cause de nous que les banques ont mis le monde en faillite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s