Signature à la Bolière

C’est notre ami Yves Bodard qui va prendre sa plume et signer ses œuvres à la librairie de la Bolière samedi 22 juin prochain.

graf-vies-cabossecc81esUne autre façon d’analyser les causes des situations d’incivilité souvent très agaçantes et parfois d’insécurité que nous ressentons dans notre quartier.

12 Commentaires

Classé dans La Source

12 réponses à “Signature à la Bolière

  1. Sourcien45

    A quelle heure?

  2. bodard

    Salut

    De 9h30 à 12h30 et de 15 h à 17 heures…..Une question;Mes visiteurs seront ils verbalisés au nom de l’arrêté anti-bivouac cher au zélé Montillot?
    Yves Bodard

  3. RICOUD

    Hier, mardi, devant une cinquantaine, de personnes, de toutes les origines et de tous les quartiers, j’ai rendu compte , j’ai rendu des comptes. Dans cette période marquée par une grande méfiance vis à vis des « politiques », ( mécontentement vis à vis la politique gouvernementale à mille lieux des espérances de mai/juin 2012, et scandales en cascade: CAHUZAC, GUENAT, TAPIE, SARKOZY, etc….) je suis assez satisfait.
    Je m’attendais donc à des interventions par rapport à la Bolière et « 2002 ». Il n’y en a pas eu. J’ai donc rappelé ma position: le « tout sécuritaire » n’est pas la solution. Il faut que la police et la justice fassent leur travail, certes, mais il est important de travailler en amont ( éducation nationale, insertion, emploi et de vrais éducateurs de rue).

    Michel RICOUD

  4. bodard

    Dédicace annulée à mon arrivée à la Presse de La Bolière ce matin au motif officiel d’un manque d’autorisation dans le cadre de la franchise.Je me pose la question de pressions,de manipulations silencieuses pour exercer la censure,empêcher la liberté de ton d’un électron libre.Un constat et des interrogations.
    Merci à Alex Vagner,Tahar Ben Chaabane,Gilbert Trompas et à tous ceux qui se sont déplacés ce matin pour me rencontrer et me témoigner leur soutien.Un beau partage de solidarité.En espérant que le quotidien local qui avait annoncé ma signature « enquêtera » sur cette étrangeté Orléanaise.
    Toujours droit dans mes bottes,je vous salue!

    Yves Bodard

  5. bodard

    Chose promise,chose due.
    Je suis en mesure de vous confirmer après avoir contacté par l’intermédiaire de mon éditeur la franchise du point presse qu’il n’ y a besoin d’aucune autorisation pour mettre en avant un auteur et qu’aucune autorisation n’a été demandée.Je laisse la liberté à chacune et chacun d’entre vous d’en tirer les conclusions.Qui tire les ficelles? Est ce que je dérange à ce point que l’on veuille nuire à ma liberté de ton?Une censure même déguisée et en habits de fête reste une censure……
    A bientôt

    Yves Bodard

  6. mostapha

    Ne pense pas avoir de l’importance pour être censure .

    Tu est un simple personnage qui n’a pas accepte sa sortie de la source et cherche à te faire une place. reste dans ton imagination et reste à ta place

  7. bodard

    Pour en terminer avec ce début d’incendie qui ne sert à rien si ce n’est à créer de la confusion .Voici comme les messages précédents laissés sur Openlasource (et qui correspondaient à mes Statuts FB) qui semble être très visité(Openlasource!!) mon denier statut FaceBook.

    Mon projet de dédicace n’avait d’autre objectif que d’apporter à travers mon témoignage une autre lecture de la situation de tension sur le centre commercial de La Bolière et essayer de participer à remettre du lien social comme alternative à la réponse sécuritaire.Stéphane Hessel dans la préface de « Vies cabossées et miettes d’espoir » avait écrit: »Yves Bodard n’est pas seulement un empêcheur de tourner en rond,mais il est aussi un marchand d’espoir ».Sa lucidité nous manque cruellement.
    Restons en là et pour ma part,je continuerai à faire partager mes convictions éducatives dans le respect de mes détracteurs.On appelle cela,le débat démocratique.J’efface donc mes précédents statuts et je laisse à chacun son libre arbitre et sa liberté de penser.
    Bien à vous!

    Comme d’habitude,je signe(au moins, on ne pourra pas me reprocher l’anonymat) Yves Bodard

  8. RICOUD

    Bien évidemment mon cher Yves, comme je te l’ai indiqué de mon lieu de vacances, sur ton répondeur, je suis scandalisé par cette censure qui ne veut pas dire son nom. De tout coeur avec to.

    Michel RICOUDi

  9. bodard

    Merci Mostapha pour ton analyse pertinente et tes précieux conseils et merci Michel,mon vieux compagnon de bitume.Je reste viscéralement attaché à ce quartier qui m’ a fait naître éducateur-fantassin….et je continuerai à tracer mon chemin pour dénoncer les technocrates qui décident pour les autres,m’offusquer,grattouiller l’équipe municipale en place,déranger et proposer…
    A bientôt.

    PS:Il faut sauver la prévention spécialisée et convaincre le président du conseil général de revenir sur sa décision.

    Yves Bodard

  10. RICOUD

    Sur la prévention spécialisée, et les dégâts au niveau de l’emploi ( 55 suppressions ?) et des jeunes en dérive, le Président du Conseil général reste muet.
    Je relance dès mardi. Mais il faudrait être plus nombreux à relancer. On ne peut pas hurler contre l’insécurité et la délinquance et rester muet quand les éducateurs quittent la place. Comme je l’ai toujours dit, la police et la justice doivent faire leur travail, mais en amont, et c’est là où c’est important, il faut travailler sur toutes les questions ( scolarité, emploi, formation, insertion, etc..). Et n’est-ce pas ce que font les éducateurs, même si on peut émettre des critiques mais rien n’est simple.

    Michel RICOUD

  11. Bodard Yves

    Article non signé donc « signé » dans la quotidien du 16 juillet sur les pseudo chantiers éducatifs tels qu’ils sont menés sur ce site en particulier par OPELIA 45 et Florent Montillot (appelons un chat un chat) mais qui restent une idée généreuse et que les éducs de rue de l’APSO utilisaient dans les années 90-2000 à condition qu’ils concernent les jeunes qui fréquentent le centre de La Bolière .Hélas,ceux ci n’ont pas adhéré au projet tant parce que leur préoccupation c’est de trouver une vraie formation, et d’être accompagnés en ce sens,d’être respectés et ne pas être récupérés et surtout que dans un processus éducatif,un chantier dits éducatif résulte d’une relation de confiance patiemment construite dans le temps et dans le respect de l’éthique de la prévention spécialisée.
    Opération de communication rondement menée et la photo qui accompagne l’article partisan et qui sert la soupe politique à l’adjoint aux « arrêtés anti-tout »est si limpide que je comprends qu’effectivement ma présence n’était pas souhaitée pour tisser du lien social avec les sourciennes et les sourciens à l’occasion de la signature de mes bouquins.
    Toujours droit dans mes bottes et sans langue de bois.
    Au moment où l’on sacrifie la Prévention spécialisée sur le département;il serait temps de remettre dans la lumière le vrai travail de terrain mené notamment par l’équipe d’éducateur sur le secteur de Saint jean de La Ruelle !
    Ethiquement vôtre

    Yves Bodard,poil à gratter etc…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s