Le nouveau découpage cantonale, une opportunité pour La Source.

Les prochaines élections départementales (nouvelle appellation des traditionnelles élections au Conseil général), auront lieu en mars 2015.

Elles pourraient se révéler tout à fait opportunes pour le  quartier de La Source, mais évidemment pas sans conséquence sur l’équilibre politique actuel.

20080213PariteBlochEn effet, en fonction des hypothèses aujourd’hui envisagée de redécoupage électoral, elles pourraient se traduire par l’élection de deux conseillers départementaux (nouvelle appellation des conseillers généraux actuels) pour représenter notre quartier… et possiblement deux conseillers ou conseillères « progressistes ».

logo-redecoupage-petitPour bien comprendre cette opportunité, un petit rappel au futur règlement est nécessaire.

45cantonsL’actuel découpage

Les conseillers généraux élus en 2008 et en 2011 seront remplacés en mars 2015 par des conseillers départementaux qui eux seront élus pour une durée de 6 ans.

Dans chaque canton seront élus non plus un mais deux conseillers, se présentant en binôme composé d’un candidat de chaque sexe.

parité-homme-femmeConséquence de ce mode de scrutin inédit : la division de presque la moitié du nombre de cantons, ce qui va entraîner une refonte globale de la carte des cantons.

C’est une nouvelle géographie électorale qui va en émerger, le nombre de cantons actuels (4.000) sera mécaniquement divisé par 2, pour s’établir à 2.000 pour toute la France..

Ce mode de scrutin va également entraîner une véritable féminisation des assemblées départementales, celles-ci ne comptant à l’heure actuelle que 13,5 % de femmes. Les futures assemblées départementales seront strictement paritaires. Autant de femmes que d’hommes représenteront les cantons redécoupés.

femme-et-politiqueUne autre préoccupation a été exprimée dans la loi prévoyant ce nouveau mode de scrutin : l’équilibre démographique des nouveaux cantons.

En effet, dans l’actuel découpage, les conseillers généraux  pouvaient représenter dans le Loiret de 6.800 habitants (canton de Patay) à plus de 36.000 (canton d’Ingré).

La réforme qui sera en vigueur pour l’élection de 2015, vise donc à équilibrer le poids de chaque nouveau canton, aux alentours de 31.000 habitants dans le Loiret.

En fonction de quoi, notre quartier avec ses moins de 20.000 habitants ne peut plus représenter un canton, à lui tout seul. Il doit impérativement être associé à un ou plusieurs autres territoires pour atteindre le seuil de 30.000 habitants.

Alors plusieurs solutions sont envisageables :

  • agréger à La Source une ou plusieurs plus petites communes de son environnement immédiat pour atteindre le seuil désormais nécessaire de 31.000 habitants :  St Cyr, St Denis, Ardon, St Jean Le Blanc, …
  • répartir notre quartier sur plusieurs cantons mitoyens comme St Marceau, Olivet ou La Ferté, …

Dans le premier cas de figure la gauche, très minoritaire dans le Loiret, prend le risque de perdre l’élection presque à coup sûr. La majorité traditionnelle de gauche à La Source risquerait en effet d’être « neutralisée » par un électorat majoritairement beaucoup plus conservateur dans les petites communes alentours.

Dans le deuxième, en retenant plutôt une association avec les actuels cantons de St Marceau et de La Ferté, elle se donne les moyens de conserver le premier en lui associant La Source nord  (on se rappelle que St Marceau a été conquis de façon très serrée par M. Brard en 2008), et peut imaginer conquérir le second constitué de la partie sud de La Source et de La Ferté.

Il n’y a donc guère le choix en matière de rééquilibrage cantonal.

Quant à évoquer, comme on l’entend aujourd’hui, le dépeçage de La Source, c’est manifestement très inapproprié. D’abord, une fois élu, un représentant cantonal à l’assemblée départementale a vocation à représenter son « territoire », et si La Source est répartie sur deux cantons, ce sont deux élus (au moins) au lieu d’un qui seront en mesure de faire valoir la spécificité de ce « quartier-ville ». On ne parle pas de dépeçage lorsqu’une commune est elle-même répartie entre plusieurs cantons !

83642303_oAllez, on plaisante. C’est pour faire plaisir aux détracteurs de notre argumentation…

C’est même une reconnaissance du statut si particulier de notre quartier, qui à lui seul pourrait être une commune indépendante…

Quoi qu’il en soit, la loi a été votée. Elle devrait donc bien s’appliquer en 2015. Reste à préciser les contours exacts des nouveaux cantons. C’est le ministère de l’intérieur qui en a la responsabilité. Chacun bien sur peut s’exprimer. Mais, particulièrement dans notre département et dans notre quartier, il nous faut peser tous les éléments d’une équation évidemment pas simple.

8 Commentaires

Classé dans Agglo, Autonomie, Cantons de La Source, Conseil général du Loiret, Découpage électoral, Elections, La Source, Orléans, politique

8 réponses à “Le nouveau découpage cantonale, une opportunité pour La Source.

  1. Papy barbu

    Ce n’est peut être pas un dépéçage, mais cette séparation de La Source en deux est très mauvais signal donné aux sourciens qui se battent depuis des années pour garantir l’unité du quartier. Inutile de polémiquer là dessus, je ne le souhaite pas. Il suffit de lire ci dessous le courrier adressé au préfet par l’AHLS sur ce sujet.ASSOCIATION DES HABITANTS D’ORLÉANS LA SOURCE

    Orléans le 14 Octobre 2013

    Monsieur le Préfet de la Région Centre et du Loiret
    Préfecture du Loiret
    181 Rue de Bourgogne
    45042 Orléans Cedex 1
    Objet : Interrogations à propos du devenir du canton de La Source

    Monsieur le Préfet,

    Lors de la session du Conseil général du Loiret du 27 Septembre 2013, Monsieur Éric Doligé, Président du conseil général, a informé les élus du Loiret du projet de scinder l’actuel canton de La Source en deux. La partie nord serait rattachée à l’actuel canton d’Orléans Saint Marceau et la partie sud, à l’actuel canton de la Ferté Saint Aubin. Ceci, ayant bien évidemment comme conséquence, la suppression du canton d’Orléans La Source tel qu’il existe.
    Cette information provoque un émoi extrême parmi la population sourcienne et de très nombreux habitants ont ressenti un sentiment de rejet.
    Tous ces habitants, avec leurs différences, qui ont appris au fil des années à se respecter et à se connaître, sont profondément attachés à leur quartier. Toujours en pleine mutation, il continue à se construire jour après jour malgré les difficultés. La Source et ses habitants ont su réagir, en s’organisant par la mise en place d’un tissu associatif exceptionnel qui permet d’atténuer les nombreux problèmes.
    Scinder le canton de La Source serait donner un très mauvais signal à la population sourcienne, qui se mobilise depuis toujours pour maintenir l’unité du quartier, qui, même si cela peut paraître symbolique, passe par une unité administrative si ténue soit-elle. L’équilibre est fragile et la tentation du rejet de l’autre existe dans le quartier, entre les parties nord et sud. Il nous paraît inutile, et pire, contre-productif, d’en rajouter en les séparant.
    Nous sommes convaincus que d’autres solutions existent, L’Association des Habitants de La Source est disposée à vous rencontrer, à votre convenance, pour discuter de ce problème qui nous tient énormément à cœur.
    Afin de nous permettre de préparer au mieux une éventuelle rencontre avec vos collaborateurs, nous vous serions très reconnaissants de bien vouloir nous communiquer les principales règles relatives à ce nouveau découpage cantonal.

    Dans l’espoir d’une réponse rassurante, je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en l’assurance de mes respectueuses salutations.

  2. MONFORT Jean-Luc

    Audiard disait : « les cons ça osent tout, c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnait » mais là, vouloir nous faire prendre le charcutage de La Source comme le summum de démocratie et comme une opportunité à saisir, il fallait oser !!!
    Tout est dit dans la lettre transmise au préfet par l’AHLS le 14 octobre dernier. Si ce projet de découpage de La Source en deux était validé, ce serait une véritable attaque contre un quartier qui malgré toutes les difficultés a su, au travers de ces 50 ans d’existence, faire preuve d’une véritable solidarité, mais aussi d’une vrai capacité à résister.

    Le découpage honteux dont Open la Source se fait le zélé défenseur n’a qu’un but : Il faut sauver le soldat Brard ! Et pour ça quoi de mieux qu’une bonne poignée d’électeurs de gauche, exfiltrés de La Source, qui viendraient opportunément à la rescousse du conseiller général sortant du canton de St Marceau en danger de non réélection.
    Face à la déception et à la désespérance de ceux qui, avaient cru au changement en 2012, Open La Source a la solution : le tripatouillage électoral.
    Et tant pis si pour cela il faut découper un quartier en deux, niant ainsi ce qui fait sont histoire, son âme.
    Pire, vous semblez oublier que le canton de La Source a depuis 2008 un conseiller général, Michel Ricoud, dont le travail, la volonté permanente de défendre les gens, qu’ils habitent le nord ou le sud de La Source, est unanimement reconnu.
    Oui, en 2008 La Source s’est choisie un conseiller général qui lui ressemblait, rebelle opiniâtre généreux, en un mot humain et que cela vous plaise ou non, elle ne le regrette pas !
    Ne vous faites pas le porte parole de la Direction du PS en voulant nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
    L’unité de La Source n’est pas négociable.

    J-Luc

  3. hubert Cécile

    Ouah!!! Merci pour le cours d’éducation civique …. Ceci étant, les militants du Front de gauche se voient très déçus de remarquer que même les auteurs d’Open La Source , jusqu’ alors un peu plus objectifs et résistants que les autres, puissent aujourd’hui vanter le projet du découpage du quartier de La Source… Triste constat !! Alors finalement cette honteuse stratégie politique électorale, qui ne sert certainement pas les habitants de la Source, se voit même adoptée par les derniers résistants socialistes de La Source et d’ailleurs. Et bien vive le Front de
    Gauche moi je vous le dis.

  4. Alors on fait quoi pour respecter la loi qui a été votée ? On associe La Source à Olivet ? aux communes périphériques de droite ? Vous êtes sûrs de conserver un conseiller départemental à gauche dans cette affaire ?
    Ce n’est pas Openlasource qui a voté cette loi, mais elle est votée maintenant ! De plus, en rééquilibrant les territoires et en assurant la parité, elle ne semble pas avoir que de mauvais effets, non ?

  5. MONFORT Jean-Luc

    Effectivement, cette loi antidémocratique qui risque de priver près de 50% de la population, de toute représentation au sein des futurs conseils généraux, n’a pas été votée par Open La Source.
    Elle l’a été, par contre, par ces « élus progressistes » que vous vous plaisez à encenser.
    Sous prétexte de rééquilibrage des territoires et de parité, ô combien nécessaires, cette loi ne fait rien d’autre que de renforcer le bipartisme, en ayant comme objectif caché, la disparition de toute voix exprimant autre chose que la soumission aux logiques libérales.

    Alors oui, cette loi est votée et il faut faire avec mais on peut rééquilibrer les territoires, ce qui est soi-disant l’objectif, sans pour autant dépecer La Source.
    Et nul besoin pour cela, comme vous sembler l’indiquer, avec un brin de mauvaise foi, de rattacher La Source à Olivet ou aux communes périphériques « de droite ».

    D’autres alternatives existent, la preuve en chiffres (dernier recensement INSEE) :
    Les nouveaux cantons devront avoir entre 24 994 et 37 491 habitants pour respecter la règle de l’écart maximum de 20% par rapport à la moyenne (31 243)
    Actuellement Orléans compte 6 cantons exclusivement sur le périmètre communal.
    Ce périmètre communal peut et doit être conservé. Toutefois, compte tenu de sa proximité avec La Source, tant historique, humain, que du point de vue de l’emploi (ZI La Saussaye), la commune de St Cyr en Val pourrait être rattaché à la commune d’Orléans.
    Cela porterait la population (Orléans / St Cyr) à 117 274 ce qui permettrait la création de 4 cantons avec une moyenne de 29 318 habitants.
    Il y aurait donc 8 élus (binômes) et non 6 actuellement.
    Le redécoupage serait donc cohérent du Sud au Nord d’Orléans.
    St Cyr + La Source + Sud St Marceau = 29 305
    Nord St Marceau + Canton Bourgogne = 31 502
    Canton St Marc-Argonne + 50% Bannier = 27 926
    Canton Carmes + 50% Bannier = 28 501

    Vous me direz, et vous aurez raison, la aussi des cantons actuels sont redécoupés. La différence et elle est de taille c’est que ce découpage se fait en respectant l’intégrité de la commune d’Orléans. En effet quelle est la légitimité de raccrocher le sud de La Source à La Ferté St Aubin, commune honorable s’il en est, mais avec laquelle La Source ne partage que peu de problématiques.
    A moins que pour vous, le dépeçage de La Source soit plus légitime que le rattachement d’une grande partie de Saint-Marceau au quartier Bourgogne, pourtant quartiers d’une même ville ?

    Et puis, comme je sens que vous souhaitez favoriser l’élection « d »élus progressistes », ce dont je ne saurai vous blâmer, un binôme M. Brard / E. Touzin me paraîtrait aller de soit pour le canton Nord St Marceau – Bourgogne.

    Depuis son élection en 2008, La Source a la chance d’avoir un conseiller général à l’écoute de la population, toujours présent pour répondre aux situations difficiles.
    Michel Ricoud, c’est de lui dont il s’agit, n’a de cesse de se battre pour faire en sorte que l’on vive mieux à La Source avec toujours la solidarité et l’humain au coeur.
    Je ne pense pas me tromper beaucoup en disant que les 66% de sourciens qui ont permis son élection en 2008 ne regrettent aucunement leur choix, bien au contraire.

    La Source a une identité, une histoire; elle ne veut pas être bradée pour de basses manœuvres électorales.
    Celles et ceux qui se rendraient complices d’une telle manipulation prendraient le risque que les électeurs y répondent avec leur bulletin de vote.

    Pour conclure je reprendrai le message de Cécile : vive le Front de Gauche et oui à l’unité de La Source !

  6. Bodard

    Attention;La Corée est coupée en deux.A quand la construction d’un mur?
    La Source doit être un symbole d’unité et je propose dans mon manifeste « OSE » :l’indépendance de La Source et une consultation référendaire en ce sens.On est effectivement loin de la manipulation technocratique visant à diviser pour…mieux régner?
    Yves Bodard

  7. Bodard

    Pour Info

    Conférence organisée par Initiative citoyenne Orléanaise vendredi de 18h30 à 21 heures à la médiathèque d’Orléans sur les processus d’entrée et de sortie de la délinquance animée par un éminent sociologue Laurent Mucchielli.(entrée gratuite)
    Je serai présent à ses côtés et ce sera l’occasion de démontrer avec de vrais arguments et non pas les chiffres manipulés de M.Montillot que la politique du tout sécuritaire est contre productive,inefficace et casse le lien social.
    A diffuser largement
    Merci

    Yves Bodard

  8. François Reisser

    Que pensez du tract distribué sur ce sujet dans les boîtes à lettres ces derniers jours ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s