Archives mensuelles : avril 2014

Ils sont partout…

unnamedunnamed

           Pingouin_19x19cm-FR

(cliquez droit de la souris et ouvrir dans un nouvel onglet)

 

 

En tout cas merci à Sylvain de nous avoir mis sur la piste de nos copies papiers…

Poster un commentaire

22 avril 2014 · 16 h 40 mi

Bon, ben maintenant, on fait quoi ?

Après avoir analysé les résultats des dernières élections municipales (notre article précédent), qui ont surtout consacré l’effondrement du PS à la Source, il est temps de voir ce qui nous attend désormais, après avoir évoqué ce à quoi on a échappé.

Dc253Regardons donc chacun des programmes proposés par les principaux acteurs politiques locaux.

Un constat général s’impose : La Source n’a manifestement excité l’imagination d’aucun candidat si l’on se réfère aux programmes soumis à la sagacité des électeurs, dont aucun proposait de réels projets porteurs pour notre quartier.

6caa735163fd4839a348b9bd7e008b5196b79b38_mQuelques idées fumeuses ou provocatrices, mais vraiment pas de quoi s’enflammer.

Parmi les figurants du Conseil municipal.

Pour le Front de gauche qui revendiquait « l’humain d’abord », rien de particulier pour La Source, en dehors de ses revendications  générales et habituelles : gratuité des transports, réquisition des logements vides, gestion municipale de l’eau…

Dc261Ah si, deux « déclinaisons » sourciennes :

  • la baisse de l’imposition locale … rendue possible grâce à l’intervention de Jean Pierre Sueur dans la Loi de finance de l’État de 2013, à laquelle les parlementaires Front de gauche se sont pourtant opposés. Il y a comme cela de grands écarts entre les questions locales et les positions nationales… On sait, il n’y avait pas que cela dans la loi de finance en question !
  • le développement d’une offre culturelle grand public à la salle Gérard Philipe.

Bon, tout de même pas grand chose d’original.

En matière d’originalité, il faut se tourner du côté de l’autre front, la national un tantinet démago populiste sur les bords.

Dc250Après son « grand sondage municipal » (décidément la pseudo démocratie directe et participative avait le vent en poupe auprès  de plusieurs candidat(e)s à l’occasion de récent épisode municipal), Philippe Lecoq, liste Bleu Marine, avait tiré deux enseignements « essentiels » pour La Source :

  • demander son indépendance vis à vis d’Orléans (« La Source, une commune à part entière, c’est possible »). Openlasource l’avait envisagé, sous forme de boutade il y a quelques années déjà, mais en allant plus loin, puisque nous proposions un rattachement « gagnant-gagnant »  à la Gaspésie, au Groenland ou aux îles Moustiques, par exemple. Quand on sait que la tendance contemporaine est plutôt aux regroupements des trop nombreuses collectivités territoriales (communes, départements, régions, …) pour affronter les défis du XXIème siècle avec plus de pertinence, on voit bien le caractère « réactionnaire » (au sens de retour en arrière) d’une telle proposition;
  • plus subtilement, s’opposer à l’implantation d’Ikea à la lisière de notre quartier. Il est effectivement inévitable que cette installation, dans les conditions où elle se dessine aujourd’hui, entrainera de sérieuses perturbations en matière de circulation entre autres… et pas grand monde semble s’en préoccuper. En tout cas, comme d’habitude dans notre agglomération, il va falloir attendre d’y être confronté pour se rendre compte qu’il y a quelque chose à faire. Le FN s’en est sans doute mieux rendu compte que d’autres partis ou candidats, bien silencieux à ce sujet.

Dc256Autre candidate passée par la « consultation populaire » préalable, Corine Leveleux-Teixeira, au nom du PS, du PRG et des écologistes d’EELV.

Ceux qui disent que la « démocratie directe » est parfois un cache-misère pour dissimuler un manque d’idée, ou au contraire faire passer pour démocratiques des idées un peu personnelles, n’ont peut être pas tord. En tout cas, le démago-populisme n’est jamais bien loin de ce type de démarche. Les Suisses qui en ont fait une spécialité nous en montrent régulièrement les dérives.

Dc252Quoi qu’il en soit, la « consultation populaire » de la candidate, a accouché sur La Source de … même pas une souris. En tout cas de quasi rien d’intéressant pour les Sourciens.

Dc255

Le seul tract spécifiquement consacré à La Source était illustré par une photo du bâtiment de la Fac de Lettres de l’Université… ce qui en dit long sur la vision du quartier par une universitaire. Certes on y trouvait quelques propositions en phase avec les besoins des habitants : justice fiscale (comme le Front de gauche), création d’un lieu d’accueil pour les jeunes (au moment où disparaît le foyer Horizon, ou d’un pôle médical et paramédical, … mais aussi cette curieuse idée d’une « Villette bis » !

Comme le faisait remarquer un vieux Sourcien, pourtant de gauche, lors de la distribution de la synthèse du programme sur le marché de La Source  :  » ce programme est à l’image  d’une politique de gauche vue par des bourgeois de centre ville et des enseignants supérieurs, imbus de leurs certitudes sur la vie des gens qu’ils connaissent si peu… ».

Je sais, ça fait mal. C’est souvent le cas de la vérité lorsqu’elle est contraire. Mais comme disait Saint Jean, « la vérité vous libèrera », n’est-ce pas ?

Dc260Revenons donc aux rares propositions qui figuraient sur le programme final (enfin la synthèse qui a fait l’objet d’une diffusion large). Elles ne semblaient tout d’abord concerner que le nord du quartier (effet d’optique sans doute lié à la présentation peu attentive d’une équipe de campagne pas très au fait des choses locales ?) avec :

  • la poursuite de la rénovation du quartier (merci à Jean Pierre Sueur d’avoir initié le GPV… et à Olivier Carré de l’avoir poursuivi !)
  • la rénovation de la piscine (on verra plus bas, dans le programme de Serge Grouard, que l’UmPs semble s’être recomposée sur ce sujet)
  • l’installation de « nouvelle station vélo+ » : personne ne lui avait sans doute dit qu’il n’y en avait même pas d’ancienne à La Source

dbc5806c299d667a45fb89420730d4071a52d996_mPour Vélo+, on est pour, … mais avec les roues et tout le reste, SVP

  • la « création d’une cité des sciences et des techniques », projet évidemment terriblement mobilisateur tant en matière culturelle qu’économique pour notre quartier. Ceci dit, comme personne ne sait ce que peut être une « cité des sciences et de la technique »…

Dc258On notera enfin que, dans le dernier « tract » diffusé par l’équipe de cette candidate, les colistiers Sourciens (y compris les deux élus municipaux sortants, seuls représentants reconnus du PS sur le quartier) apparaissaient en toute fin de présentation, ce qui pouvait laisser à croire qu’ils étaient ainsi positionnés sur la liste officielle de la candidate.

Autrement dit, de quoi alimenter le sentiment d’un  quartier bien mal pris en considération… et les résultats obtenus par cette liste à La Source semblent bien cautionner ce sentiment.

shadock_1

Quoi qu’il en soit, le gagnant a été … Serge Grouard, sa liste et son programme.

Et là encore, pas de quoi casser trois pattes à un canard Sourcien.

Dans la la droite ligne de ses deux mandats précédents, le projet grouardesque propose essentiellement :

  • d’assurer l’entretien des chaussées défoncées… et ceci dit, il faut bien le faire aussi;
  • de veiller à ce que la circulation ne « s’embolise pas  » aux entrées de La Source à l’occasion de l’ouverture du nouvel hôpital et du magasin Ikea (comme le FN)… on verra bien, mais on peut avoir de sérieuses inquiétudes tout de même;
  • de rénover la piscine (comme le PS)  et la salle Pellicer.

Dc257Sourciens, rassurez vous rien de bien extraordinaire à venir. Notre quartier restera manifestement l’habituel oublié d’Orléans.

Quoique, avec pour la première fois de l’histoire locale, un candidat de droite en tête, l’équipe municipale, et Olivier Carré en embuscade, auront peut-être la volonté de continuer de flatter la croupe Sourcienne pour cultiver l’avantage ainsi acquis.

734740793Mais cela, on le verra d’ici quelques temps.

Quant à ceux qui ont considéré que les questions de genre avaient pu avoir une influence sur un certain vote communautaire à La Source, nous avons fait appel à des spécialistes de la question, qui nous ont répondu que cette influence avait été extrêmement mince.

Parole d’experts.

60960_497277146978734_519944172_n

En attendant, pour répondre à la question posée dans le titre « Bon, ben maintenant, on fait quoi ? »,  Openlasource a décidé de se réveiller et de repartir en campagne, de longue haleine, pour animer la vie de notre quartier bien peu pris en compte dans les programmes qu’on vient de voir.

6t4kjv5p

1 commentaire

Classé dans La Source

Dur, dur, les résultats

Bien pâle campagne pour les élections municipales, que celle que nous venons de vivre. Seuls ses résultats ont créé quelques surprises, voire quelques émois ici ou la.

Rappelons les et tirons en quelques enseignements, à notre sauce pingouinesque.

Cela n’aura échappé à personne, mais une fois encore, hélas, le grand vainqueur des élections municipales, c’est le parti de l’abstention. Sur 8467 inscrits, seuls 3805 électeurs se sont effectivement prononcés.

ob_b451aa_municipales-2014-abstention-frizouTaux d’abstention à La Source : près de 55% !

Et pour les suffrages exprimés :

Nom du candidat Liste Nombre de voix
M. Michel Ricoud Orléans Combattif et Solidaire 865
Mme Corinne Leveleux-Teixeira Orléans à 100 % 884
M. Serge Grouard Orléans Tout Simplement 1373
M. Philippe Lecoq Orléans Bleu Marine 405
Mme Farida Megdoud Lutte-Ouvrirère – Faire entendre le camp des travailleurs 55
M. Tahar Ben Chaabane Orélasn Pour Tous 223

 

Soit en pourcentage :

  • M. Serge Grouard (Ump/Udi) : 36.1%
  • Mme Corinne Extra-territoriale (Ps/écolo) : 23.2%
  • M. Michel Ricoud (Front de gauche) : 22.7%
  • M. Philippe Lecoq (Front national) : 10.6%
  • Mme Farida Megdoud (Lutte ouvrière) : 1,4%
  • M. Tahar Ben Chaabane (indépendant) : 5.9%

Quelques constats et éléments d’analyse.

L’abstention a manifestement surtout desservie les candidats de gauche, ce qui n’est pas vraiment étonnant au regard des résultats nationaux et du désappointement de son électorat vis à vis de la politique menée depuis deux ans par les socialo-écologistes au pouvoir. Sauf que…

abst

… sauf que le score des différents candidats de gauche à La Source est historiquement bas, et beaucoup plus faible qu’on aurait pu s’y attendre.

Le Front de gauche ne récolte pas vraiment les voix des électeurs mécontents, malgré la distance mise au niveau national avec la politique menée, même s’il talonne le score de la candidate PS. A 20 voix près, il n’a pas réitéré le résultat des cantonales qui lui avaient permis de devancer un candidat socialiste promis à la victoire… mais qui n’avait pas su convaincre.

Il manque même 64 suffrages pour égaler les 929 voix obtenus par Jean Luc Mélenchon au premier tour des présidentielles.

npaIl faut reconnaître qu’il y a eu de nombreuses promesses non tenues à l’occasion de la campagne pour les présidentielles

C’est probablement une déception pour Michel Ricoud qui ne tire pas les fruits de son investissement permanent sur le quartier. La participation extrêmement faible dans les bureaux de vote du nord du quartier, qui auraient pu lui être plus favorables encore, ne lui aura pas permis de regagner son « électorat sourcien ».

La candidate socialio-écologiste quant à elle, fait à La Source le pire score de l’histoire politique contemporaine pour un candidat socialiste. Dans un canton qui avait accordé plus de 44% à François Hollande au premier tour des présidentiels (avec 2733 voix) et plus de 69% (avec 4226 voix) au second tour, … c’est évidemment une catastrophe absolue. Elle y a perdu plus de 70% des électeurs de François Hollande du 1er tour de 2012 (auxquels il faudrait d’ailleurs ajouter la centaine d’électeurs d’Eva Joly de l’époque) !

Nouvelle image 2Paru dans le journal Le Monde

Une telle déroute ne peut néanmoins pas se satisfaire de l’alibi commode du seul dommage collatéral de la politique nationale, même si personne en conteste l’impact extrêmement négatif sur les élections locales. Quelques élus socialistes de communes périphériques à Orléans, qui ont, parfois largement, conservé leur mandat en font la claire démonstration.

L’extraordinaire « discrétion » du PS à La Source depuis les élections présidentielles y est sans doute aussi pour quelque chose. Certains habitants s’interrogeaient même pour savoir s’il y avait encore une section socialiste à La Source.

abones Seuls les deux élus socialistes de l’opposition municipale sortante avaient encore une visibilité pour les Sourciens… mais ils ne sont pas apparus bien distinctement dans la liste proposée.

Sarkozy avait réuni 1104 voix au premier tour des présidentielle et Bayrou 477. Grouard n’améliore pas vraiment le score de la droite républicaine avec ses  1373 voix, mais vire néanmoins en tête à La Source pour la première fois !

ob_e0fe48_municipales-second-tour-frizou

Quant au Front national, si son score en pourcentage paraît favorable, ce n’est pas vraiment le cas en nombre de voix. A La Source Jean-Marie Le Pen avait obtenu 633 voix au premier tour des présidentielles, quand Philippe Lecoq ne réunit que 405 voix.contrepetrie-marine-le-pen

Autrement dit, La Source n’est certainement pas passée à droite… mais les dégâts sont considérables, et les mêmes causes produisant souvent les mêmes effets, sans changement radical dans l’appréciation des sourciens de la politique nationale, et avec les mêmes acteurs aux manettes du PS local, les prochaines échéances électorales risquent de donner une impression de déjà vu.

0cebc709368443510381eebc42fb70efa1438fb8_m

 

1 commentaire

Classé dans La Source