Archives de Catégorie: Incription sur les listes électorales

Nowel de toute part

Les traditions de Noël dans les pays membres de l’Union Européenne, lu sur le site « Mouvement Européen – France web@mouvement-europeen.eu »

La fête de Noël tire son existence et ses formes des racines les plus diverses, une diversité qui se reflète dans les traditions de cette période dans toute l’Union européenne.

Alors que les Français attendent le Père Noël le soir du 24 décembre, les Néerlandais commencent à fêter le très populaire Saint Nicolas dès la mi-novembre, date de son départ depuis l’Espagne jusqu’aux Pays-Bas.

Les Grecs fêtent  » la douzaine « , depuis le Noël catholique du 25 décembre au 7 janvier, date de l’épiphanie, le Noël orthodoxe.

Au Danemark le  » Jul  » (Noël) est inspiré des fêtes païennes célébrant la transition vers un nouveau cycle, tout comme en Bulgarie on pouvait fêter le renouveau de la nature.

Si vous voulez rencontrer le Père Noël, vous pourrez vous rendre à Helsinki, où il fait officiellement son entrée chaque année.

Les personnages qui peuplent cette période sont légion : depuis Andrzejki en Pologne à Befana en Italie, en passant par Sainte Lucie en Suède et le Hoséker (Père Fouettard) au Luxembourg.

Pour découvrir comment chaque pays de l’Union européenne fête Noël, rendez-vous sur la page du site de Toute l’Europe.

Mais pour les petits enfants,le Père Noël sera toujours … ce gentils bonhomme en rouge, annonciateur de joie et de bonheur :

Quant aux grands enfants, le père, ou la mère Noël, c’est souvent  le souvenir ému d’une période où l’innocence se conjuguait à la douceur de vivre (avant la crise)

En tout cas, Openlasource vous souhaite un très Noyeux Joël à tous

Poster un commentaire

Classé dans Accessibilité, Agglo, AHLS, Angela Merckel, Anne Lauvergeon, Arena, Art, Autonomie, école maternelle, Belle, Bilan carbone, blogosphère, Blogs, BRGM, Bus, Cabu, Cancun, candélabres, Capitaine Fracasse, Catherine Sueur, Cinéma, Clochard, CMA, Conseil général du Loiret, Délinquance, développement durable, Egypte, Elections, Elections législatives, Elections régionales, environnement, Etienne Dolet, Etudiants, Europe, Europe écologie les Verts, Exposition, Fansolo, fêtes de Loire, Florence Cassez, Football, François Bonneau, Franc maçonnerie, France, Géothermie, Gérard Philippe, GPV, Grouard, Histoire, Humour, IME, Impots locaux, Incription sur les listes électorales, Indemnités, Indien, Jazz, Jean Ferrat, Jean Pierre Sueur, Jeanne d'Arc, Justice, La Bolière, La Source, lady Gaga, lampadaires, Le Monde, Libération, Libe Orléans, Libre pensée, Louis Mariano, Marché, Médiathèque, Mexico, Michael Jackson, Modem, Montesquieu, Mosquée, Neige, Nicolas Sarkozy, Noël, O. Carré, Olivier Carré, Olympe de Gouge, Opéra, Orée de Sologne, Orléans, Orléans basket, Panneaux, Pauline Kergomard, Picasso, Pingouins, Plein air, Police municipale, politique, Pomme de terre, Pompiers, Printemps, Procuration de vote, QVLS, Rasta, Régie de quartier, Révolution, Recette, Repères, Robert Badinter, Sans papiers, Sécurité, Sénat, science, Serge Grouard, Sexe, Sondage, Sondages, Tempête, Théâtre, Théophile Gautier, Tintin, Tram, Tunisie, Uncategorized, USO, Vélo, Voltaire, Wichita

Ne laissez pas les autres décider pour vous. Inscrivez-vous sur les listes électorales !

Article original paru sur : http://www.toupie.org/Textes/Listes_electorales.htm

Les élections nationales de 2012, la présidentielle puis les législatives, correspondent à des enjeux bien concrets dont les conséquences se feront sentir par la suite au quotidien, dans la vie de tous les jours. La mobilisation et l’intérêt des jeunes pour la politique se manifestent souvent à travers les réseaux sociaux qui permettent de s’exercer à une forme de démocratie directe. Mais avoir un avis et l’exprimer n’est pas suffisant. En France, la démocratie est représentative, il ne faut pas l’oublier.

Si l’on dédaigne d’aller voter, d’autres iront et choisiront nos représentants à notre place.

Même si nous n’avons pas confiance dans les hommes politiques, même si aucun n’a un programme qui correspond à nos convictions profondes, seul le vote actif permet de se faire entendre.

Ni l’abstention, ni le vote blanc n’ont la moindre influence sur le résultat.

En conséquence, dans une élection à deux tours, si aucun candidat n’a nos faveurs :

  • au premier tour, on vote pour le candidat dont les idées sont les plus proches des siennes,
  • au second tour, on élimine celui qui nous paraît le plus s’en éloigner.

Voter est aussi un acte de respect pour nos aïeux qui se sont battus pour que nous ayons ce droit, ainsi que pour tous ceux qui, à travers le monde, n’en disposent pas et nous envient de l’avoir.

Attention ! Avoir décidé de voter ne suffit pas. Encore faut-il être inscrit sur les listes électorales et ceci avant le 31 décembre de l’année précédant celle du scrutin.

Pour pouvoir voter aux élections présidentielles et législatives de 2012, inscrivez-vous sur les listes électorales avant le 31 décembre 2011.

Comment s’inscrire sur les listes électorales

L’inscription est automatique pour les jeunes de 18 ans, en application des articles L. 11-1 et 11-2 du Code électoral, sur la base de listes fournies par l’INSEE. En cas de doute, il faut vérifier auprès de sa mairie.

« En pratique, sont concernés par l’inscription d’office les jeunes ayant atteint l’âge de 18 ans entre le 1er mars de l’année en cours, date d’entrée en vigueur des listes électorales, et le 28 (ou 29) février de l’année suivante, date de clôture de la révision des listes électorales.
Les années de scrutin général, sont également inscrits d’office les jeunes ayant atteint l’âge de 18 ans entre le 1er mars de l’année du scrutin et la veille du premier tour de scrutin. »

Dans les autres cas (déménagement à l’intérieur d’une même commune ou arrondissement, changement de commune ou arrondissement, acquisition récente de la nationalité française, etc.), l’inscription sur les listes électorales doit faire l’objet d’une démarche volontaire.

Conditions à remplir :

  • avoir au moins 18 ans la veille du 1er tour de scrutin,
  • jouir de ses droits civiques et politiques,
  • être de nationalité française (pour les élections municipales et/ou européennes les citoyens européens résidant en France peuvent s’inscrire sur les listes complémentaires).

L’inscription se fait :

  • à la mairie de son domicile (1) en se déplaçant avec les pièces exigées.
  • par courrier à la mairie en envoyant, le formulaire d’inscription et les pièces exigées,
  • par Internet, sur le site mon-service-public.fr (pour les communes partenaires de ce dispositif, à vérifier sur le site).

Documents à fournir :

  • Formulaire d’inscription (disponible en mairie ou sur Internet),
  • Pièce d’identité prouvant la nationalité française (passeport ou carte nationale d’identité) (1),
  • Justificatif de domicile de moins de 3 mois (pour les enfants vivant chez leurs parents : attestation du parent (sur papier libre) certifiant que vous habitez chez lui + un justificatif de domicile du parent) (1)

L’inscription sur les listes électorales est possible à tout moment dans l’année, mais le vote n’est possible qu’à partir du 1er mars de l’année suivante, après la révision annuelle des listes électorales.

C’est la raison pour laquelle, pour pouvoir voter en 2012, il faut s’inscrire avant le 31 décembre 2011.

(1) Pour les cas particuliers, voir les sites officiels.

Quelques adresses Internet utiles :

4 Commentaires

Classé dans Etudiants, France, Incription sur les listes électorales, La Source, Orléans, politique, Procuration de vote