Archives de Catégorie: Libération

Un blogueur sourcien candidat dissident du PS aux élections législatives ?

C’est la rumeur qui était évoquée ce matin dans le République du Centre.

Intox ou réalité ?

Openlasource, relativement bien introduit dans le monde occulte et parallèle des blogueurs sourciens a voulu en savoir davantage.

Enquête, contre-enquête, … c’est après un difficile cheminement que nous avons pu approcher le blogueur soupçonné de faire courir à la gauche orléanaise une dangereuse menace de scission, voire de sécession ou pire encore.

Par respect pour sa famille qui ne peut subir les conséquences de ses choix politiques, nous conserverons son anonymat. Nous l’appellerons « G ».

Voici les principaux moments de l’interview que nous lui avons arraché, et toute la vérité sur la situation politique du moment sur Orléans et ses environs.

Openlasoure : « G », vous êtes le mari d’une conseillère municipale socialiste d’Orléans La Source, mais vous souhaitez garder l’anonymat. Pourquoi ?

G : Nous sommes mariés sous un régime de stricte séparation et chacun exerce donc ses activités et responsabilités en toute indépendance. Elle, dans la lumière des conseils municipaux et moi, dans l’ombre propice aux pires secrets, bien entendu.

O : Vous avez  été cité ce matin par la République du Centre en tant que possible dissident à l’investiture de la gauche socialo-écologique sur la 1ère circonscription. Il ne s’agirait que d’une rumeur. Démentez-vous à cette rumeur ?

G : Aucunement.

O : Vous ne démentez pas la rumeur de votre candidature ?

G : Il ne faut jamais démentir les rumeurs. Et puis nous sommes à Orléans.  C’est une spécialité. Une spécialité locale, ça se respecte même si comme le disait le très regretté Pierre Desproges :  » La rumeur, c’est le glaive merdeux, souillé de germes épidermiques que brandissent dans l’ombre les impuissants honteux. Elle se profile à peine au sortir des égouts pour vomir ses miasmes poisseux aux brouillards crépusculaires des hivers bronchiteux ».

O : Sérieusement ?

G : Peut-on être sérieux dans le contexte politique local où nous vivons ?

Analysons la situation : La Source est une extraordinaire quartier dont la population sait se réunir sur l’essentiel, malgré les délaissements dont elle est victime de la part d’une municipalité qui ne sait afficher que quelques chiffres mensongers sur la pseudo régression de la délinquance ou les millions d’€ qu’elle aurait consacré à son emblématique GPV (projet, je le rappelle, initié par Jean Pierre Sueur en 2001) et dont une très grande part du financement provient des fonds d’État de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) …

Bref, malgré la vision de Bisounours entretenue par la municipalité et ses sbires locaux, La Source vote massivement à gauche (près de 70% pour F. Hollande au 2nd tour de la présidentielle). Malheureusement, concernant notre circonscription législative, si un autre canton orléanais place le candidat de gauche en tête (St Marceau), tous les autres cantons qui composent notre circonscription législative subtilement redécoupée (recharcutée dirait d’aucun) par la dernière réforme de l’ex-majorité, votent à droite (St Cyr, Olivet, Beaugency, St Jean le Blanc, Mareau aux Près,  Cléry, …).

Pour faire gagner cette circonscription par la gauche, il faudrait réunir tout ou partie des ingrédients suivants : un candidat de gauche fort et/ou une vague rose  nationale puissante et/ou un candidat de droite faible et/ou une pluralité de candidats de droite pouvant entraîner une « triangulaire », finalement favorable à la gauche…

O : Votre analyse de ces différents facteurs ?

G : Les instances fédérales du PS et d’EEVL se sont accordés pour réserver la première circonscription aux verts. Au regard de la composition de cette circonscription péri-urbaine et rurale c’est un choix … curieux. Ce n’est vraiment pas la sociologie la plus favorable à un vote affiché « écologiste » (même si le logo du PS apparaîtra en gros). Eva Joly a tout de même obtenu… 1,7% sur La Source et les parties rurales de la circonscription succombent peu aux thèses écologistes du moment.

O : Et la vague rose ?

G : Il n’y en aura probablement pas une suffisante au niveau national pour emporter dans son flux les ligériens forts  conservateurs qu’ailleurs. Pas plus qu’une triangulaire. Le score du FN, certes important sur les cantons de Mareau et de Cléry, ne permet pas d’envisager un score de plus de 12,5% des inscrits au premier tour pour permettre le maintien du candidat du FN au 2nd tour.

O : Le candidat sortant, Olivier Carré ?

G : C’est un sarkoziste convaincu… et donc théoriquement battu. Il participait activement à la célèbre « cellule riposte » du candidat sortant, aux côtés des célèbres Coppé, Hortefeux, Morano, Lefebvre ou Peltier. C’est un libéral convaincu. Autrement dit, politiquement un adversaire de la pire espèce pour un candidat de gauche. Mais c’est un « pro ».

Dessin de J.Y Duhoo paru dans Libération du 26 janvier dernier

Il a compris depuis plusieurs mois l’importance d’occuper le terrain. Et s’il a été assez peu présent pendant 4 ans, sa dernière année de mandat est celle de l’omni-présence locale. Démagogie bien sur, mais efficace. Il focalise sur le GPV qu’il défend bec et ongles, même s’il y a tant à dire sur la réalité de ce qui a été réalisé. D’ailleurs les vrais habitants du GPV ne s’y sont pas trompés qui ont voté massivement pour un changement de politique aux présidentielles. Comme il doit les trouver ingrats après tout ce qu’il dit (ou croit) avoir fait pour eux !

La gauche part avec un sérieux handicap.

Alors croyez-vous vraiment que dans une telle situation il serait raisonnable de rajouter de la rumeur à la rumeur, du désordre aux incertitudes, du chaos aux hésitations ?

O : Pour mettre un coup de pied dans la fourmilière ?

G : Arrêtez, vous risquez de donner des idées…

5 Commentaires

Classé dans Europe écologie les Verts, François Hollande, GPV, La Source, Libération, O. Carré, Olivier Carré, Orléans, Pierre Desproges, politique, Presse, République du Centre

Nowel de toute part

Les traditions de Noël dans les pays membres de l’Union Européenne, lu sur le site « Mouvement Européen – France web@mouvement-europeen.eu »

La fête de Noël tire son existence et ses formes des racines les plus diverses, une diversité qui se reflète dans les traditions de cette période dans toute l’Union européenne.

Alors que les Français attendent le Père Noël le soir du 24 décembre, les Néerlandais commencent à fêter le très populaire Saint Nicolas dès la mi-novembre, date de son départ depuis l’Espagne jusqu’aux Pays-Bas.

Les Grecs fêtent  » la douzaine « , depuis le Noël catholique du 25 décembre au 7 janvier, date de l’épiphanie, le Noël orthodoxe.

Au Danemark le  » Jul  » (Noël) est inspiré des fêtes païennes célébrant la transition vers un nouveau cycle, tout comme en Bulgarie on pouvait fêter le renouveau de la nature.

Si vous voulez rencontrer le Père Noël, vous pourrez vous rendre à Helsinki, où il fait officiellement son entrée chaque année.

Les personnages qui peuplent cette période sont légion : depuis Andrzejki en Pologne à Befana en Italie, en passant par Sainte Lucie en Suède et le Hoséker (Père Fouettard) au Luxembourg.

Pour découvrir comment chaque pays de l’Union européenne fête Noël, rendez-vous sur la page du site de Toute l’Europe.

Mais pour les petits enfants,le Père Noël sera toujours … ce gentils bonhomme en rouge, annonciateur de joie et de bonheur :

Quant aux grands enfants, le père, ou la mère Noël, c’est souvent  le souvenir ému d’une période où l’innocence se conjuguait à la douceur de vivre (avant la crise)

En tout cas, Openlasource vous souhaite un très Noyeux Joël à tous

Poster un commentaire

Classé dans Accessibilité, Agglo, AHLS, Angela Merckel, Anne Lauvergeon, Arena, Art, Autonomie, école maternelle, Belle, Bilan carbone, blogosphère, Blogs, BRGM, Bus, Cabu, Cancun, candélabres, Capitaine Fracasse, Catherine Sueur, Cinéma, Clochard, CMA, Conseil général du Loiret, Délinquance, développement durable, Egypte, Elections, Elections législatives, Elections régionales, environnement, Etienne Dolet, Etudiants, Europe, Europe écologie les Verts, Exposition, Fansolo, fêtes de Loire, Florence Cassez, Football, François Bonneau, Franc maçonnerie, France, Géothermie, Gérard Philippe, GPV, Grouard, Histoire, Humour, IME, Impots locaux, Incription sur les listes électorales, Indemnités, Indien, Jazz, Jean Ferrat, Jean Pierre Sueur, Jeanne d'Arc, Justice, La Bolière, La Source, lady Gaga, lampadaires, Le Monde, Libération, Libe Orléans, Libre pensée, Louis Mariano, Marché, Médiathèque, Mexico, Michael Jackson, Modem, Montesquieu, Mosquée, Neige, Nicolas Sarkozy, Noël, O. Carré, Olivier Carré, Olympe de Gouge, Opéra, Orée de Sologne, Orléans, Orléans basket, Panneaux, Pauline Kergomard, Picasso, Pingouins, Plein air, Police municipale, politique, Pomme de terre, Pompiers, Printemps, Procuration de vote, QVLS, Rasta, Régie de quartier, Révolution, Recette, Repères, Robert Badinter, Sans papiers, Sécurité, Sénat, science, Serge Grouard, Sexe, Sondage, Sondages, Tempête, Théâtre, Théophile Gautier, Tintin, Tram, Tunisie, Uncategorized, USO, Vélo, Voltaire, Wichita

Tintin chez les Sourciens

Il y a ceux qui dissertent, du haut de leur grandeur, sur les mérites comparés de la Syldavie et de la Bordurie, sous les ors de la République

« …avec une pointe d’humour, qui ne fait jamais de mal », comme le précise le député maire d’Orléans

Extrait paru dans Libé du 26 octobre dernier (http://www.liberation.fr/culture/01012367949-tintin-et-la-poudriere-borduro-syldave-les-deputes-debattent-a-nbsp-l-assemblee)

« Le président du groupe d’amitié France-Syldavie, Didier Quentin, député de Charente-Maritime, s’insurge et veut rompre les relations diplomatiques avec la Bordurie. Il crie : « La Syldavie n’est pas seule , elle n’est pas seule. […] Le moustachisme ne gagnera pas !! ». Et d’ajouter : « Tant qu’il y a d’la Syldavie, y’a d’l’espoir. […] Vive la Syldavie, vive la France, vive Bussereau, vive Grouard! ». De Gaulle, sort de ce corps… »

Cela ne s’invente pas … au moment où la crise frappe fort, et à toutes les portes.

***

Et puis, il y a les associations locales qui profitent de l’effet médiatique de la sortie du film de Spielberg pour développer la créativité des jeunes du quartier.

C’est ce que fait l’association Eclipsa de La Source, qui a réuni depuis le printemps dernier une douzaine d’enfants, de jeunes et même d’adultes, pour créer des oeuvres autour du thème « Tintin chez les Sourciens ».

Objectif : une exposition prévue le mercredi 7 décembre prochain à la Maison des associations à La Source.

Voici quelques unes des créations, collages, peintures, dessins, découpages, … sortis de l’imagination de Sourciens d’origines multiples.

Une réelle illustration du caractère universel de la culture de la BD.

Une façon concrète aussi d’entretenir le « lien social », raison d’être de cette association locale, en faisant travailler ensemble des jeunes d’origines et de cultures extrêmement variées.

On nous a aussi demandé de préciser que cette action, éminemment sociale, était financée par une fondation liée à la compagnie d’assurance PREDICA (filiale du Crédit Agricole).

En effet, en 2011, l’association Eclipsa s’est vu supprimer toutes les subventions de l’Agglo (où la municipalité d’Orléans est en fait toute puissante), au motif qu’elle n’était pas inscrite dans le programme consacré à la « réussite scolaire » de la ville !

Cherchez l’erreur ou la supercherie de quelques politiciens plein d’humour.

A voir aussi sur le site de l’association Eclipsa : http://eclipsa45.wordpress.com/

Poster un commentaire

Classé dans Agglo, Art, Blogs, Cinéma, Exposition, Florence Cassez, Gérard Philippe, Grouard, Histoire, Humour, La Source, lady Gaga, Libération, Orléans, Serge Grouard

Quand on vous disait que la géothermie…

…était une énergie de meilleure qualité.

Mais ni le maire d’Orléans, ni sa si brillante adjointe au développement duraille et de surcroît sourcienne, n’y ont prété la moindre attention.

Les résultat, pour les sourciens, la mairie d’Orléans a choisi la « biomascarade », en étroite collaboration avec la gentille société écologique en diable Dalkia

Et qu’apprend-on aujourd’hui en suivant les dépêches de  l’AFP sur le site de Libération ?

Greenpeace affirme que la biomasse forestière pollue plus que le charbon

MONTREAL (AFP) – La combustion du bois de forêt pour produire de l’énergie est en fait plus polluante et dangereuse pour l’environnement que l’utilisation de l’essence ou du charbon, affirme mercredi Greenpeace Canada dans un rapport basé sur de nombreux travaux de recherche.

Plusieurs provinces canadiennes ont ouvert les forêts publiques à l’extraction à grande échelle de matière végétale (arbres, arbuste, souches, racines et feuillages) pour produire de l’énergie à partir de leur combustion dans des centrales électriques.

L’association écologiste qualifie cette politique de « biomascarade » et fait remarquer qu’il n’y a eu aucun débat public sur la question ni mise en place de règles environnementales adéquates.

Contrairement à ce que prétendent les autorités et les compagnies intéressées, Greenpeace affirme que la combustion ces arbres n’est pas « carboneutre », autrement dit qu’elle ne présente pas de bilan neutre des émissions de dioxyde de carbone et plus généralement de gaz à effet de serre.

En fait, les centrales électriques nord-américaines fonctionnant à la biomasse « émettent jusqu’à 150% de plus de CO2, 400% de plus de monoxyde de carbone irritant pour les poumons, et 200% de plus de particules fines qui causent l’asthme », affirme Nicolas Mainville, responsable de la campagne « Forêt » de Greenpeace dans son rapport.

Par ailleurs, les émissions de CO2 provenant de la bioénergie forestière ne sont pas comptabilisées parce que les autorités les considèrent à tort comme carboneutres. En réalité, toujours selon Greenpeace Canada, il s’agit d’environ 40 mégatonnes par an, ce qui dépasse celles du parc automobile canadien en 2009.

Le rapport dénonce aussi la croissance des exportations de granules de bois vers l’Europe – 1,2 million de tonne en 2010 – qui a augmenté de 700% en moins de huit ans.

Greenpeace demande un moratoire sur les nouveaux projets bioénergétiques et la révision des projets existants, l’interdiction de la récolte d’arbres entiers et l’abandon du principe de « carboneutralité » concernant la biomasse, qui ne serait qu’un trompe-l’oeil.

© 2011 AFP

Poster un commentaire

Classé dans Bilan carbone, développement durable, environnement, Géothermie, Grouard, Libération, Orléans, Plein air, politique

Les Sourciennes à la une …

… des principaux quotidiens de France.

Eh oui, deux de nos concitoyennes assurent aujourd’hui de prestigieuses responsabilités dans les principaux quotidiens français :

Catherine Sueur est la secrétaire générale du groupe Le Monde

Anne Lauvergeon préside le Conseil de surveillance de Libération

 » Médias Le 13 juillet à 13h14 (Mis à jour à 13:39)

A nos lecteurs

Par NICOLAS DEMORAND

Anne Lauvergeon à la tête du Conseil de surveillance de «Libération»

C’est une très bonne nouvelle non seulement pour nous, mais plus largement pour le monde de la presse. Anne Lauvergeon, après avoir été une très proche conseillère de François Mitterrand, a dirigé pendant dix ans l’une des plus grosses entreprises du monde, Areva. Elle était d’ailleurs la seule femme occupant de telles responsabilités en France. Je constate qu’aucune des révolutions qui ont bouleversé nos métiers ces dix dernières années n’est venue du monde de la presse, mais d’autres secteurs. Pour reconstruire notre modèle économique, nous devrons à l’avenir faire preuve d’une grande inventivité et agréger des compétences industrielles venues d’autres horizons. Le but étant de pouvoir continuer à financer la production d’informations de qualité.

Les fonctions d’Anne Lauvergeon

C’est Edouard de Rothschild qui a fait la proposition initiale à Anne Lauvergeon. Les actionnaires majoritaires de « Libération », Edouard de Rothschild, Jacaranda Caracciolo et Bruno Ledoux « coopteront », selon le mot en usage, Anne Lauvergeon lors du prochain Conseil de surveillance, afin qu’elle puisse en prendre la présidence. »

***

Ah ça oui, monsieur le maire d’Orléans, voilà une vraie façon de faire rayonner une ville, un quartier, qui a su « produire » de telles compétences.

Et en plus, il y a encore de nombreuses femmes remarquables dans notre quartier.

A suivre …

En attendant, qu’est-ce qu’on fait ?

Comme Sarko, on construit des prisons ou comme Hugo : on ouvre des écoles … et on leur donne les moyens d’y accueillir les enfants dans les meilleures conditions ?

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Anne Lauvergeon, Catherine Sueur, Grouard, La Source, Le Monde, Libération, Serge Grouard

« Divers Cité » gravement menacée à Orléans

Décidément la diversité des espèces est de plus en plus menacée sur la carte des libertés.

Après avoir tenté d’éradiquer les blogueurs facétieux (le « Fansolo simplex decapex humorex » qui a du chercher un nouveau territoire abrité des prédateurs locaux, par exemple), voila que les radiations financièro-liberticides s’en prennent à un autre charmant animal aux dents sans doute un peu trop acérées pour certains, le « Mourado gaucho hétérodoxo pas comme il faut » !

Pour la 2ème fois en quelques années, LibeOrléans est menacé de fermeture par la direction nationale du quotidien … de gauche (?)

Dans le paysage médiatique local, la disparition de ces pages locales représenterait, à n’en pas douter, une dramatique régression de la liberté de penser, de critiquer, de s’exprimer …

Au moment ou le démago-populisme gagne, dans les urnes comme dans les esprits, la perte de cet unique empêcheur de penser en rond (voire en grouard ou en carré) au niveau local, comblerait évidemment d’aise l’establishment et laisserait orphelins tous ceux qui n’ont aucun autre lieu pour faire connaître leurs opinions, leurs colères ou leurs suggestions.

Pour dire une fois encore non à la régression, signons la pétition, qui a déjà fait reculer la rédaction de Libération Paris : http://circe45.over-blog.com/ext/http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2011N8035

Poster un commentaire

Classé dans Libération, Libe Orléans