Archives de Catégorie: Madona

Openlasource en « direct live » parce que vous le valez bien

Openlasource tiendra un stand, dans l’espace Olympe de Gouges, toute la journée du dimanche 14 octobre, à l’occasion des manifestations du cinquantenaire du quartier de La Source

Vous pourrez rencontrer les pingouins de service et découvrir l’arrière boutique de votre blog local préféré.

Vous pourrez aussi prendre les manettes (clavier, souris, appareil photo, carte flash, connecteur Usb, explorateur, moteur de recherche, … et plein d’autres truc bizarres, mais pas tant que ça), avec les conseils éclairés des animateurs du Blog, à votre disposition toute la journée

Autrement dit, c’est vous qui ferez Openlasource pendant toute la journée de dimanche.

Si vous avez des photos ou des idées d’article, n’hésitez pas de venir avec …
A dimanche.

Poster un commentaire

Classé dans Anne Lauvergeon, blogosphère, Blogs, Exposition, Fansolo, Humour, Indien, Internet, La Source, lady Gaga, Louis Mariano, Madona, Olympe de Gouge, Orléans, Pingouins

Elle pousse la chaufferie …

… mais pour le moment, il n’y a pas vraiment beaucoup de bois.

C’est plutôt d’acier et de béton.

Et même de turbines à vérifier de près …

Mais du bois, pas encore.

En tout cas, la construction est impressionnante.

2 Commentaires

Classé dans Art, Bilan carbone, développement durable, Géothermie, La Source, lady Gaga, Louis Mariano, Madona, Orléans, Sexe

Une recette de l’été d’Openlasource : le « Mot Rit Tôt » Sourcien

Un « mot git tôt » sourcien (ou « mot rit tôt selon les prononciations) est une parole qui tombe inanimée au sol dès l’aurore matutinale … autrement un bon mot matinal qui tombe à plat.

Les animateurs de ce blog en font collection depuis de nombreuses années.

Elles figurent dans leur album au titre évocateur : « l’encyclopédie des connaissances inutiles » ou toutes les connaissances ou presque, dont on peut s’enorgueillir, mais qui permettent rarement de briller en société, ou qui tombent à plat, mais grave.

Exemple : où se situe le kilomètre « 0 » du périphérique parisien ? Pourquoi les bouches d’égouts sont-elles obstinément rondes ? Quelle est la traduction en anglais de la devise de la couronne britannique… habituellement écrite en vieux français ? Pourquoi faut-il impérativement mettre un blanc avant et après un signe de ponctuation double ?

Openlasource s’efforcera donc de vous faire partager ce dictionnaire, que dis-je, cette encyclopédie des connaissances inutiles … donc nécessaires au sel de la vie, au fil de ses prochaines chroniques.

En attendant, pour se faire pardonner et illustrer le titre de l’article, voici la recette de l’un des breuvages préférés d’un des animateurs de votre blog de l’été : le véritable Mojito cubain (prononcer morito en ibère), lointain cousin du Mot Git tôt Sourcien, quoique avec cette chaleur, on pourrait égarer sa raison dans les vapeurs d’alcool…

Ingrédients :

– 3 ou 4 branches de menthe fraiche du jardin ou du marché de La Source

– 1 ou 2 cuillères à café de sucre de canne (en fonction du goût de chacun)

– le jus d’1/2 citron vert (ou plus)

– 5 cl de rhum cubain (de préférence Bacardi Gold ou Havana Club 3 ans)… ou de nos Antilles françaises (car c’est le meilleur)

– eau gazeuse (Perrier ou Badoit rouge)

– plein de glaçons

– Une ou deux gouttes d’Angostura (en vente à Auchan par exemple), pour l’amertume.

Préparation :

1) Mettre la menthe (dont on pliera les feuilles pour qu’elles rendent bien leur goût) puis le sucre au fond d’un verre, écraser le tout avec un cuillère (idéalement une cuillère à mélange spéciale cocktail) pour extraire les essences de menthe

2) Presser le quartier de citron vert, au dessus de la menthe écrasée et du sucre

3) Mettre le demi citron pressé dans le verre.

4) Verser le rhum sur le tout.

5) Ajoutez les une ou deux gouttes d’Angostura

6) Ajoutez les glaçons (pilés c’est mieux)

7) Versez l’eau gazeuse

8) Mélangez le tout pendant environ 10 secondes

Décorer le verre avec des petites feuilles de menthe, et ajouter une paille (cf. la photo ci-dessus).

***

D’après monsieur Wikipédia, l’histoire du Mojito remonte au début du XVIe siècle (la date de naissance officieuse du prédécesseur du Mojito est 1586) lorsque l’explorateur anglais Francis Drake, entres deux pillages de La Havane, appréciait siroter des feuilles de menthe pilées avec du tafia.

Au XXe siècle, la recette originelle évolua : le tafia fut remplacé par du rhum et le citron vert vint agrémenter le mélange. Ainsi naquit le Mojito connu aujourd’hui, et qui tire son nom du « Mojo », une mixture à base de citron initialement destinée à rehausser le goût des aliments.

En 1920, le Mojito devint un véritable emblème de la culture cubaine : il fut élevé au rang de « cocktail national de Cuba ».

Très apprécié par l’écrivain et journaliste américain Ernest Hemingway qui venait régulièrement le déguster au légendaire bar de la Havane La Bodeguita del Medio, le cocktail finit par s’exporter d’abord aux États-Unis puis en Europe, avant d’être préparé dans la plupart des bars du monde entier.

***

Si c’est pas une connaissance essentielle, ça ?

4 Commentaires

Classé dans Art, La Source, Louis Mariano, Madona, Marché, Orléans, Osons Orléans, Pingouins, Plein air, politique, Révolution, Recette, Sexe