Archives de Catégorie: Plein air

La Source brille dans les « gratuits » banlieusards

Enfin dans Metro, mais c’est un début, Orléans rayonne, au rayon des jardins.

C’est une lectrice « villejuifoise » qui a remarqué cet article lors d’une de ses balades quotidienne en transports, comme disent les banlieusards

Image1

Bon, c’est un peu perdu au mieux des seringues égarées, des cadavres humides et des douilles manquantes (la police penche d’ailleurs ici pour l’hypothèse d’une « malveillance anonyme »), , mais le principal c’est que l’on rayonne non ?

Et deux étoiles pour un rayon, c’est pas si mal… au moment où les danseurs étoiles n’en mènent pas larges au Centre national chorégraphique d’Orléans, torpillé par l’égo municipal.

Poster un commentaire

Classé dans Centre chorégraphique national, France, Grouard, La Source, Nadj, Orléans, Parc floral, Pingouins, Plein air, Presse, Serge Grouard

Piège en hautes herbes … ou « le vélo de la peur »

Attention, Sourciennes et Sourciens, méfiez vous de cet insidieux panneau dissimulé au coin du bois …

En pensant à la ci-devante adjointe au développement duraille et élue ex-sourcienne, vous pourriez être attiré dans les pièges des mangeurs de roue.

Rappelez-vous que cette grande « défenderesse » de la petite reine orléanaise, désormais exilée au pays du vélo (non pas l’Angleterre des dopés olympiques,  mais celui de la petite sirène (et pas des pompiers), le Danemark) proposait au merveilleux « Vélotour » de passer dans nos sourciennes avenues, après avoir traversé, à grand renfort de publicité,  la scène du théâtre d’Orléans, ou les ateliers municipaux. La ville consacre d’ailleurs toujours quelques dizaines de milliers d’Euros chaque année pour cette manifestation éminemment sociale, culturelle, sportive et écologique …

Dans le futur programme municipal promu par Openlasource, on verrait bien une nouvelle formule de « Vélotour » de ce type

Mais revenons à notre quartier et à nos affaires du moment. Vous êtes à vélo (ou en vélo, car les deux se disent), et vous grimpez laborieusement le célèbre « col dit des tennis » (on explique plus loin).

Attention donc, car ce qui vous attend, au sommet de la côte, ce n’est pas uniquement ça

C’est surtout ça

Et ça, c’est la crevaison assurée

Parce qu’en effet, depuis un bon bout de temps maintenant, sur 50 m vous devrez traverser un « grattoir en ciment », responsable de la crevaison de nombreuses roues de fidèles (enfin elles le déclarent) et pédalières lectrices d’Openlasource, et qui nous ont l’ont écrit.

Vous aurez reconnu la zone piégée,  au croisement des rues Honoré de Balzac et Ambroise Paré (devant les tennis).

On comprend mieux pourquoi l’Agglo ne veut toujours pas implanter « Véloplus » à La Source !

Et pourtant, comme disent les mordus de la pédale  : « Vive la République, vive la France »

 

Avec tout ce qu’ils font pour nous …

 

Poster un commentaire

Classé dans Accessibilité, Agglo, Bilan carbone, développement durable, environnement, France, Humour, La Source, Orléans, Panneaux, Plein air, politique, Vélo

La transhumance des coccinelles géantes

En juin 2011, sans le savoir, Open vous montrait des images très rares du début de la transhumance des coccinelles qui avaient passé l’été sur le trottoir du parking 2002. On notera leur attirance pour le rouge de la bouche à incendie, et leur dédain pour les tiges métalliques qui trainent.

Nous sommes heureux d’être les premiers à vous montrer des images de leur pâture estivale 2012.

Au passage, et pendant leur périple de plus d’un an, elles ont repris des couleurs

En même temps nous voyons que le GPV a su garder un côté sauvage.

Avec tout ce qu’ils font pour nous…

Poster un commentaire

Classé dans Apiculture, Coccinelle, développement durable, GPV, La Source, Orléans, Plein air

Une recette de l’été d’Openlasource : le « Mot Rit Tôt » Sourcien

Un « mot git tôt » sourcien (ou « mot rit tôt selon les prononciations) est une parole qui tombe inanimée au sol dès l’aurore matutinale … autrement un bon mot matinal qui tombe à plat.

Les animateurs de ce blog en font collection depuis de nombreuses années.

Elles figurent dans leur album au titre évocateur : « l’encyclopédie des connaissances inutiles » ou toutes les connaissances ou presque, dont on peut s’enorgueillir, mais qui permettent rarement de briller en société, ou qui tombent à plat, mais grave.

Exemple : où se situe le kilomètre « 0 » du périphérique parisien ? Pourquoi les bouches d’égouts sont-elles obstinément rondes ? Quelle est la traduction en anglais de la devise de la couronne britannique… habituellement écrite en vieux français ? Pourquoi faut-il impérativement mettre un blanc avant et après un signe de ponctuation double ?

Openlasource s’efforcera donc de vous faire partager ce dictionnaire, que dis-je, cette encyclopédie des connaissances inutiles … donc nécessaires au sel de la vie, au fil de ses prochaines chroniques.

En attendant, pour se faire pardonner et illustrer le titre de l’article, voici la recette de l’un des breuvages préférés d’un des animateurs de votre blog de l’été : le véritable Mojito cubain (prononcer morito en ibère), lointain cousin du Mot Git tôt Sourcien, quoique avec cette chaleur, on pourrait égarer sa raison dans les vapeurs d’alcool…

Ingrédients :

– 3 ou 4 branches de menthe fraiche du jardin ou du marché de La Source

– 1 ou 2 cuillères à café de sucre de canne (en fonction du goût de chacun)

– le jus d’1/2 citron vert (ou plus)

– 5 cl de rhum cubain (de préférence Bacardi Gold ou Havana Club 3 ans)… ou de nos Antilles françaises (car c’est le meilleur)

– eau gazeuse (Perrier ou Badoit rouge)

– plein de glaçons

– Une ou deux gouttes d’Angostura (en vente à Auchan par exemple), pour l’amertume.

Préparation :

1) Mettre la menthe (dont on pliera les feuilles pour qu’elles rendent bien leur goût) puis le sucre au fond d’un verre, écraser le tout avec un cuillère (idéalement une cuillère à mélange spéciale cocktail) pour extraire les essences de menthe

2) Presser le quartier de citron vert, au dessus de la menthe écrasée et du sucre

3) Mettre le demi citron pressé dans le verre.

4) Verser le rhum sur le tout.

5) Ajoutez les une ou deux gouttes d’Angostura

6) Ajoutez les glaçons (pilés c’est mieux)

7) Versez l’eau gazeuse

8) Mélangez le tout pendant environ 10 secondes

Décorer le verre avec des petites feuilles de menthe, et ajouter une paille (cf. la photo ci-dessus).

***

D’après monsieur Wikipédia, l’histoire du Mojito remonte au début du XVIe siècle (la date de naissance officieuse du prédécesseur du Mojito est 1586) lorsque l’explorateur anglais Francis Drake, entres deux pillages de La Havane, appréciait siroter des feuilles de menthe pilées avec du tafia.

Au XXe siècle, la recette originelle évolua : le tafia fut remplacé par du rhum et le citron vert vint agrémenter le mélange. Ainsi naquit le Mojito connu aujourd’hui, et qui tire son nom du « Mojo », une mixture à base de citron initialement destinée à rehausser le goût des aliments.

En 1920, le Mojito devint un véritable emblème de la culture cubaine : il fut élevé au rang de « cocktail national de Cuba ».

Très apprécié par l’écrivain et journaliste américain Ernest Hemingway qui venait régulièrement le déguster au légendaire bar de la Havane La Bodeguita del Medio, le cocktail finit par s’exporter d’abord aux États-Unis puis en Europe, avant d’être préparé dans la plupart des bars du monde entier.

***

Si c’est pas une connaissance essentielle, ça ?

4 Commentaires

Classé dans Art, La Source, Louis Mariano, Madona, Marché, Orléans, Osons Orléans, Pingouins, Plein air, politique, Révolution, Recette, Sexe

Ils n’aiment vraiment pas le GPV …

C’est vraiment dommage, on était prêt à reconnaitre que l’espace devant la médiathèque était réussi.

Et puis voilà le bon goût municipal à l’œuvre :

Certains amateurs diront que c’est « vintage en diable » … mais quand même, en vrai, c’est vraiment moche, même pour un container à verre.

Enfin, quand on a du goût, on a du goût.

6 Commentaires

Classé dans Art, CMA, développement durable, GPV, La Source, Médiathèque, Orléans, Plein air

Nouvelle tentative d’intimidation contre Openlasource

« Deux Gallois ivres kidnappent un pingouin dans un zoo australien » (dépêche AFP mercredi 2 mai à 12h19)

« Deux Gallois ont été condamnés à une amende de 780 euros mercredi en Australie pour avoir kidnappé un pingouin au cours d’une nuit d’ivresse dans un parc aquatique. Owen Jones, 21 ans, ancien soldat des Royal Marines de sa Majesté, et Keri Mules, un maçon de 20 ans, étaient entrés de nuit le mois dernier au Sea World de la province orientale du Queensland, en état d’ébriété après avoir bu beaucoup de vodka.

On ne se méfie jamais assez des gallois

Ayant d’abord nagé avec les dauphins et vidé un extincteur dans un bassin à requins, les deux compères avaient, toujours dans un état second, enlevé le pingouin « Dirk ». Réalisant leur bévue le lendemain matin au réveil, ils avaient nourri l’animal de pain et l’avaient mis sous la douche de leur chambre d’hôtel.

Le pingouin a été récupéré par un couple de promeneurs. L’animal était fatigué mais sain et sauf après avoir été apparemment pourchassé par un prédateur, sans doute un requin, dans un estuaire où les malfaiteurs lui avaient rendu la liberté. »

Les rédacteurs d’Openlasource sont sur leur garde. On ne les intimidera pas si facilement.

Non au pinguicide, et vive la liberté pingouinistique, vive la République, vive la France.

1 commentaire

Classé dans Angela Merckel, Assassinat, La Source, lady Gaga, Pingouins, Plein air

Grande tige et petit panneau

En tout cas, ça veut dire qu’il est interdit de …

Photo prise (par l’excellent photo-reporter d’Openlasource) le 30 avril 2012 sur les bord du lac de l’Orée de Sologne

Interdiction de quoi d’ailleurs ?

2 Commentaires

Classé dans Art, CMA, développement durable, environnement, Humour, La Source, lady Gaga, Orée de Sologne, Orléans, Panneaux, Plein air