Archives de Catégorie: Sans papiers

Se battre toujours …

… et pour de nobles causes.

Celles des femmes et de hommes qui ont quitté leur famille et leur pays, pour venir chercher auprès de nous une nouvelle vie, meilleure.

Celles de ces enfants qui, auprès de leurs amis, à l’école ou ailleurs, ignorent évidemment la précarité de leur situation.

Celles de tous nos frères humains qui ont cru un jour que le monde serait meilleur dans la patrie des Droits de l’Homme.

Vaste débat que celui de l’accueil des étrangers et de la régularisation de leurs situations multiples, variées et souvent complexes. Nous le savons mieux que d’autres dans notre quartier si riche de sa diversité.

Certes, la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais elle doit en prendre sa part, justement, équitablement… pour paraphraser une de nos anciens (brefs) premiers ministres de la période Mitterrand.

***

Vous connaissez l’histoire de Yulia ?

Elle est une brillante élève de 1ère littéraire au lycée Voltaire à La Source. Elle doit être en train de passer son bac.

Sa petite sœur fréquente une école primaire de notre quartier.

Sa maman élève seule ses deux filles. Elle est pleine de grâce et d’énergie. Elle a suivi récemment des formations qualifiantes qui lui permettront de trouver du travail facilement, au service des plus anciens, des plus handicapés ou des plus fragiles,

Elle est Moldave.

Elle était jusqu’à hier menacée d’expulsion, parce qu’elle est moldave, et parce que, parce que, parce que, …

Mais ils n’ont pas compris pourquoi leur copine allait devoir aller dans un pays qui n’est plus le sien. Ils n’ont pas voulu cela. Alors les copains de Yulia, ses profs aussi, et quelques autres, sont aller dire leur désarroi devant les grilles du préfet de la région Centre.

Alors le Réseau Éducation sans frontière s’est mobilisé.

Alors les élus de gauche humanistes d’Orléans s’en sont mêlés.

Tous ensembles, aux côtés de la maman de Yulia.

Ils ont écrit au préfet leur incompréhension et leur révolte.

Ils ont obtenu des rendez-vous avec les services de la préfecture

… et la maman de Yulia a appris avant-hier … que son titre de séjour allait lui être accordé.

Le préfet, après réexamen de sa situation et à la vue de la durée de son séjour et de son intégration a décidé de lui donner un titre de séjour vie privée vie familiale à titre exceptionnel et humanitaire…

Si vous saviez leur bonheur, notre bonheur.

C’est vrai qu’il y a eu le 6 mai 2012, et que peut être, les choses changent déjà un peu ?

***

La Moldavie (pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Moldavie

Petite république de quatre millions d’habitants enclavée entre la Roumanie et l’Ukraine, la Moldavie, indépendante depuis 1991, est le pays le plus pauvre d’Europe.

Historiquement, le nom de Moldavie vient de l’ancien allemand Mulde qui signifie « creux poussiéreux », « carrière », « mine », et qui a successivement désigné une cité minière (en roumain Baia, qui signifie aussi « carrière », « mine »), la rivière Moldova passant à côté, et pour finir une principauté née dans cette région. Ce nom désigne le territoire de l’ancienne Principauté de Moldavie (1359-1859) aujourd’hui partagé entre

  • la région de Moldavie en Roumanie
  • la République de Moldavie, successeur de la République socialiste soviétique de Moldavie
  • et l’Ukraine

Ces trois derniers territoires ont été créés par Staline suite à l’annexion soviétique de juin 1940, permise par le Pacte germano-soviétique de 1939.

1 commentaire

Classé dans La Source, Orléans, politique, Sans papiers

Nowel de toute part

Les traditions de Noël dans les pays membres de l’Union Européenne, lu sur le site « Mouvement Européen – France web@mouvement-europeen.eu »

La fête de Noël tire son existence et ses formes des racines les plus diverses, une diversité qui se reflète dans les traditions de cette période dans toute l’Union européenne.

Alors que les Français attendent le Père Noël le soir du 24 décembre, les Néerlandais commencent à fêter le très populaire Saint Nicolas dès la mi-novembre, date de son départ depuis l’Espagne jusqu’aux Pays-Bas.

Les Grecs fêtent  » la douzaine « , depuis le Noël catholique du 25 décembre au 7 janvier, date de l’épiphanie, le Noël orthodoxe.

Au Danemark le  » Jul  » (Noël) est inspiré des fêtes païennes célébrant la transition vers un nouveau cycle, tout comme en Bulgarie on pouvait fêter le renouveau de la nature.

Si vous voulez rencontrer le Père Noël, vous pourrez vous rendre à Helsinki, où il fait officiellement son entrée chaque année.

Les personnages qui peuplent cette période sont légion : depuis Andrzejki en Pologne à Befana en Italie, en passant par Sainte Lucie en Suède et le Hoséker (Père Fouettard) au Luxembourg.

Pour découvrir comment chaque pays de l’Union européenne fête Noël, rendez-vous sur la page du site de Toute l’Europe.

Mais pour les petits enfants,le Père Noël sera toujours … ce gentils bonhomme en rouge, annonciateur de joie et de bonheur :

Quant aux grands enfants, le père, ou la mère Noël, c’est souvent  le souvenir ému d’une période où l’innocence se conjuguait à la douceur de vivre (avant la crise)

En tout cas, Openlasource vous souhaite un très Noyeux Joël à tous

Poster un commentaire

Classé dans Accessibilité, Agglo, AHLS, Angela Merckel, Anne Lauvergeon, Arena, Art, Autonomie, école maternelle, Belle, Bilan carbone, blogosphère, Blogs, BRGM, Bus, Cabu, Cancun, candélabres, Capitaine Fracasse, Catherine Sueur, Cinéma, Clochard, CMA, Conseil général du Loiret, Délinquance, développement durable, Egypte, Elections, Elections législatives, Elections régionales, environnement, Etienne Dolet, Etudiants, Europe, Europe écologie les Verts, Exposition, Fansolo, fêtes de Loire, Florence Cassez, Football, François Bonneau, Franc maçonnerie, France, Géothermie, Gérard Philippe, GPV, Grouard, Histoire, Humour, IME, Impots locaux, Incription sur les listes électorales, Indemnités, Indien, Jazz, Jean Ferrat, Jean Pierre Sueur, Jeanne d'Arc, Justice, La Bolière, La Source, lady Gaga, lampadaires, Le Monde, Libération, Libe Orléans, Libre pensée, Louis Mariano, Marché, Médiathèque, Mexico, Michael Jackson, Modem, Montesquieu, Mosquée, Neige, Nicolas Sarkozy, Noël, O. Carré, Olivier Carré, Olympe de Gouge, Opéra, Orée de Sologne, Orléans, Orléans basket, Panneaux, Pauline Kergomard, Picasso, Pingouins, Plein air, Police municipale, politique, Pomme de terre, Pompiers, Printemps, Procuration de vote, QVLS, Rasta, Régie de quartier, Révolution, Recette, Repères, Robert Badinter, Sans papiers, Sécurité, Sénat, science, Serge Grouard, Sexe, Sondage, Sondages, Tempête, Théâtre, Théophile Gautier, Tintin, Tram, Tunisie, Uncategorized, USO, Vélo, Voltaire, Wichita

Super, Ghesquière et Taponier ont été libérés

Quand il s’agit de journalistes, c’est sous l’œil ému des caméras que la nation rassemblée, célèbre le retour de ses héros… malgré eux.

Et que les affiches appelant à leur libération sont actualisées en temps réel

Et quand on les entend raconter leur captivité, ils confirment bien que la mobilisation médiatique et populaire, dont ils ont eu écho du fond de leur cachot, a été un élément déterminant … au moins pour leur maintenir le  moral, condition sine qua non de leur survie psychique.

Mais qui se souvient de Christian Joubert, premier otage français à Beyrouth en 1984 .

Christian, l’otage oublié, retrouvé par Yves Bodard, et qui modestement encore aujourd’hui, n’oublie pas son passé, ignoré du plus grand nombre, ses 61 jours de cauchemar entre les mains du Jihad islamique.

Il faut dire qu’être employé dans une petite entreprise orléanaise, en mission de sous-traitance au Liban au début des années 80, ça n’a pas le même impact médiatique.

Son histoire, vous la retrouverez aussi dans les « Vies cabossées et miettes d’espoir », ainsi que celles de dizaines d’anonymes, d’oubliés, de discrets, de sans noms, sans visages … mais pas sans histoire. De celles et de ceux que nous croisons souvent sans les voir.

Yves, mémères Lejeune et Chéneau, pépère Chéneau, monsieur Gentil, Mickael, l’accordéoniste, monsieur Zabala, James, Samantha, Max, Cathy, Michèle, Christel, Stève, Laurent, Charlot, Mohamad l’éternel voyageur, Christian, Axel et Léa, Christian encore…

Tous ces visages « cabossés » mais souvent merveilleux, que nous dit si bien Yves Bodard.

« C’est en tissant du lien social que l’on ravaudera les trous de la société »

***

« Vie cabossées et miettes d’espoir » d’Yves Bodard

1 commentaire

Classé dans Justice, La Source, Najlae, Orléans, politique, Sans papiers, Yves Bodard

Une vraie spécialité orléanaise : le rayonnement …

démago-populiste !

Après le célèbre discours d’Orléans de J. Chirac sur les odeurs du 19 juin 1991, à l’occasion duquel le président du RPR avait déclaré : « Notre problème, ce n’est pas les étrangers, c’est qu’il y a overdose (…) Si vous ajoutez à cela le bruit et l’odeur , eh bien le travailleur français sur le palier devient fou. …  Et ce n’est pas être  raciste que de dire cela. … », nous avons eu droit à La Source à la sortie la plus démago-populiste de la semaine.

 

 

 

 

 

Ah oui, manifestement y’avait des odeurs !

Obsédé par les questions sécuritaires, entre un regard admiratif sur un pistolet taser et un autre énamouré sur un puissant berger allemand (… de l’est comme aurait dit P. Desproges), notre « Napoléon le petit » (comme aurait dit Victor Hugo) a pris une opinion publique qu’il pense totalement abrutie (comme le pense son ami Patrick Lelay de Tf1, « ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible ») dans le sens du poil poisseux en s’apitoyant (comme un crocodile comme aurait dit ma grand-mère) sur le drame de Laetitia massacrée par un abominable assassin :

«Ceux qui ont couvert ou laissé faire seront sanctionnés, c’est la règle.»

Attention à l’effet retard ou boomerang (comme dirait un kangourou rencontré dans les rues de La Source) !

Si vraiment les responsables devaient assumer la conséquence de leurs décisions, alors ceux qui ont mis les services publics dans leur état actuel, en diminuant systématiquement les budgets sociaux, de l’éducation et de la justice, par exemple, devront rendre de sérieux comptes.

Au fait, qui est aux responsabilités suprêmes depuis des années et de surcroît garant du bon fonctionnement de la justice en France ?

Résultat des courses, SuperSarko à Orléans en 2011 a réussi à se mettre à dos à la fois les magistrats et une bonne part des forces de police.

Sacrée réussite orléanaise, qui restera sans doute, comme le discours de son prédécesseur dans les anales des grandes et belles paroles de la République.

C’est le maire d’Orléans qui doit être fier du rayonnement de sa ville et le député du quartier qui doit se féliciter de l’image de La Source !

***

Extrait de l’interview (à TF1, la chaîne de P. Lelay et Martin Bouygues, le copain de Sarko !) de Jean-Claude Kross, ancien avocat général à la cour d’appel de Paris et président de l’Union syndicale de a magistrature, majoritaire dans la profession :

« Si Nicolas Sarkozy souhaite voir les peines pleinement exécutées, il faut des places en prison et donc faire ce qu’il faut pour qu’il y en ait. On ne peut pas être sans cesse dans le paradoxe

Quand j’entends le chef de l’État dire que la justice n’est pas une affaire de moyens, je suis désolé mais c’est faux, c’est « surtout » une question de moyens. Concernant l’exécution des peines, s’il y a des centaines de dossiers qui ne sont pas traités, ce n’est pas parce que les magistrats ne veulent pas, mais parce qu’ils ne sont pas en mesure de le faire.

Nous sommes classés 37e sur une liste de 43 pays en matière de budget de la Justice. Nous arrivons derrière l’Azerbaïdjan. Nous sommes la cinquième puissance mondiale, et on demande aux greffiers de couper les post-il en quatre. Je l’ai vécu !

On en est à un tel stade qu’il ne s’agit pas d’améliorer le budget de la Justice mais de le booster.

On ne peut pas toujours répondre par des lois à des faits qui suscitent l’émotion. Nous avons suffisamment de lois en France. On est presque dans l’idéal même, si on regarde tout ce que l’on a sur papier. On peut tout faire ! Des suivis, des soins, des bracelets etc… Mais commençons par publier tous les décrets d’application qui permettraient d’appliquer ces lois et, surtout,  donnons nous les moyens de leur exécution. »

***

Bon, quand est-ce qu’on parle sérieusement du problème de la prévention de la délinquance ?

1 commentaire

Classé dans Délinquance, France, GPV, Grouard, Justice, La Source, lady Gaga, Nicolas Sarkozy, O. Carré, Olympe de Gouge, Orléans, Police municipale, Sans papiers, Sécurité

Fragneau : on avait bien vu à La Source, qu’il en avait marre, depuis au moins un an

C’était lors de sa visite il y a un an, pour l’inauguration de la médiathèque.

Le préfet de région, préfet du Loiret, manifestait déjà un certain … détachement, voire une lassitude certaine, quant aux « choses » de ce bas monde local, rempli de vilains et de gueux.

Les photos prises à cette occasion par celui qui deviendra par la suite l’escroc numéro 1 du site Openlasource, en atteste s’il en était besoin.

Déjà, à l’époque, de méchants protestataires l’empêchaient d’inaugurer en paix

Déjà, à l’époque, on n’était pas sur que tous ces enfants soient en situation régulière

Déjà, à l’époque, il ne voulait pas qu’on l’entende dans le micro, alors que des élus se moquaient de lui

Déjà, à l’époque, il donnait l’impression de chercher quelque chose d’autre (sur son smartphone), pendant les discours, toujours assez rasoirs il faut l’avouer, des édiles locaux

Au revoir monsieur le préfet de région, préfet du Loiret.

Au suivant …

Poster un commentaire

Classé dans GPV, Humour, Justice, La Source, Médiathèque, Najlae, Orléans, politique, Sans papiers

Hommage à Jean Ferrat qui chantait notre … France pour Najlae et tous les autres sans papiers

« De plaines en forêts de vallons en collines
Du printemps qui va naître à tes mortes saisons
De ce que j’ai vécu à ce que j’imagine
Je n’en finirais pas d’écrire ta chanson
Ma France

Au grand soleil d’été qui courbe la Provence
Des genêts de Bretagne aux bruyères d’Ardèche
Quelque chose dans l’air a cette transparence
Et ce goût du bonheur qui rend ma lèvre sèche
Ma France

Cet air de liberté au-delà des frontières
Aux peuples étrangers qui donnaient le vertige
Et dont vous usurpez aujourd’hui le prestige
Elle répond toujours du nom de Robespierre
Ma France

Celle du vieil Hugo tonnant de son exil
Des enfants de cinq ans travaillant dans les mines
Celle qui construisit de ses mains vos usines
Celle dont monsieur Thiers a dit qu’on la fusille
Ma France

Picasso tient le monde au bout de sa palette
Des lèvres d’Éluard s’envolent des colombes
Ils n’en finissent pas tes artistes prophètes
De dire qu’il est temps que le malheur succombe
Ma France

Leurs voix se multiplient à n’en plus faire qu’une
Celle qui paie toujours vos crimes vos erreurs
En remplissant l’histoire et ses fosses communes
Que je chante à jamais celle des travailleurs
Ma France

Celle qui ne possède en or que ses nuits blanches
Pour la lutte obstinée de ce temps quotidien
Du journal que l’on vend le matin d’un dimanche
A l’affiche qu’on colle au mur du lendemain
Ma France

Qu’elle monte des mines descende des collines
Celle qui chante en moi la belle la rebelle
Elle tient l’avenir, serré dans ses mains fines
Celle de trente-six à soixante-huit chandelles
Ma France »

Merci Monsieur Ferrat

6 Commentaires

Classé dans France, Jean Ferrat, La Source, Najlae, Sans papiers