Archives de Catégorie: Santé

La Source : un désert ?

La Source cité dortoir ?

C’est le risque qui guette notre quartier si ses entreprises continuent à disparaître ou à déménager sous d’autres cieux, pas forcément au bout du monde d’ailleurs !

Rappelons nous : l’INSEE, la MGEN, EDF, l’IUT, l’UDAF, l’OCP, ARES, Boiron, et à proximité : Komori Chambon, Gemalto, …

Inquiétons nous pour : les CCP, Sandwick et qui d’autres sur la liste ?

vhicule secours

On comprend mieux aussi l’inquiétude du président de l’Agglo à nous installer des stations Vélo+ … quand on voit ce qu’ils en font dans le désert !

Mai sil y a désert et désert, sachant que les deux se complètent souvent … désert d’activité et d’emplois, désert médical.

Ce thème était l’objet d’une passionnante conférence-débat sur le thème des politiques municipales de santé, organisée le 14 mars dernier au Muséum d’histoire naturelle par l’association Agoras Osons Orléans.

On notera que la vice-présidente de cette association est une élue municipale d’opposition de notre quartier.

Le « grand témoin » de cette conférence était le sénateur de Seine Saint Denis (vous savez, le Neuf Trois ) Claude Dilain (ancien maire de Clichy sous Bois). Et il savait de quoi il parlait, en matière de politique locale de santé et de désert médicaux, puisqu’en dehors de ses fonctions électives, il est médecin pédiatre, toujours en exercice dans sa commune.

L’ensemble de la conférence est à voir sur http://www.agoras-osons-orleans.org/2013/03/16/agoras-orleans-conference-quelle-politique-locale-de-sante-pour-une-ville-solidaire/

ou directement ici

La présence dans la salle de nombreux professionnels de la santé, y compris des responsables de l’hôpital régional d’Orléans, ont permis de riches débats dont on peut retenir cette très brève synthèse :

  • les Maisons médicales de santé : une vraie solution pour les quartiers en voie de désertification médicale (comme le notre), à condition, à condition … que la municipalité « mouille la chemise » sans compter. Les toubibs savent diagnostiquer, soigner, accompagner les malades, … mais par pitié, ne les obligez pas à consacrer encore leur énergie à des démarches administratives épuisantes. Cela, c’est le job des politiques et de leurs services administratifs. A bon entendeur salut à La Source où les élus locaux de la majorité municipale  sont tellement discrets à ce sujet…
  • le nouvel Hôpital régional d’Orléans :

– non, il n’est pas surdimensionné avant même d’avoir été inauguré. Des perspectives de nouveaux plateaux techniques sont sérieusement envisagées et les explications données par les responsables sont très convaincantes.
– dans le cadre d’une coopération Université / Hôpital, des services sont ouverts et des « chefs de cliniques » désignés pour assurer l’accueil d’internes des hôpitaux qui achèvent ainsi leur études de médecine. Hors toutes les études relatives à l’installation des jeunes médecins démontrent que ces derniers ont une tendance marquée à s’installer à proximité de leur lieu de fin d’étude… Des espoirs pour La Source et ses environs … mais plutôt à moyen terme (pas avant quelques années).

En attendant ?

Notre quartier est véritablement menacé de désertification médicale. Et de nombreux Sourciens en ont déjà fait l’expérience, lorsqu’il s’est agit par exemple de trouver un nouveau médecin référent après le départ du docteur Lagarde par exemple.

desert-medical-patient

C’est d’ailleurs ce que démontrent et dénoncent, nos deux élus socialistes Sourciens au Conseil municipal d’Orléans, Ghislaine Kounowski et François Reisser.

Ils viennent d’adresser une lettre à la ministre de la santé Marisol Touraine pour appeler son attention sur notre situation, et proposer des solutions immédiates. Entre autres, le soutien à la création d’une Maison de Santé pluri-disciplinaires, et le développement du rôle du CHR dans le domaine de l’internat de fin d’étude médicale.

Ceci démontre d’ailleurs que si le Parti Socialiste de La Source semble avoir disparu du paysage, il y a heureusement encore quelques élus vraiment actifs, sur le terrain, dans les associations et auprès des habitants du quartier. Et pas seulement dans la palabre.

desert10

Attention : le désert est aussi source d’illusions, de celles dont on se mord parfois les doigts au moment des élections

***

Mon petit doigt 2Au fait, « mon petit doigt m’a dit » que le maire d’Orléans, manifestement titillé sur un sujet de préoccupation majeur des français, la santé, vient de se rendre compte qu’il pouvait y avoir un problème dans sa bonne ville. On comprend qu’il ai mis tout ce temps, car la situation des beaux quartiers d’Orléans ne pose aucun problème. Grand bien leur fasse.

Pour information, la densité moyenne des généralistes pour 100.000 habitants est de 92 en France, de 97 à Orléans (y compris La Source) et de seulement 70 à La Source, et ça va se gâter avec le départ à la retraite programmé de 7 médecins du quartier dans les 3 prochaine années.

Évidemment les élus municipaux de la majorité, dont un est accessoirement « adjoint au Maire d’Orléans, délégué pour la Source, pour la carte médicale et les projets hospitaliers » (excusez nous du peu), ne s’en étaient pas rendus compte…

Résultat : vous entendrez bientôt not’bon maire s’exprimer sur les questions de santé. Il y a fort à parier qu’il expliquera qu’avant c’était mieux … enfin pas trop avant quand même.

… et en voilà la preuve (publiée le 24 mars sur tous les bons sites en ligne ) :

Affiche Santé

Publicité gratuite pour le Lions Club et les autres établissements de soin du coin

Quant à OpenlaSource …

pingouin-desert-fail-noyan

Il a parfois l’impression de prêcher dans le désert, ou de le balayer …

1005balayeurs_desert_bdv03

2 Commentaires

Classé dans Agora, Elections, Grouard, La Source, Orléans, politique, PS, Santé

Mieux vaut être riche et en bonne santé que pauvre et malade … dans le Loiret

Intéressante, mais surtout inquiétante enquête parue dans les magazines en ligne ces derniers jours, au sujet de la « désertification médicale » qui gagne malheureusement une grande partie du territoire.

Notre département est particulièrement mal placé dans l’ensemble des classements, et probablement notre quartier pire encore (à quelques exceptions près).

Voici donc le classement sur 100 départements (grosso modo), établi en fonction du nombre d’habitants pour un service donné :

Pour les service d’urgence : le Loiret est en 60ème place

Médecine de ville : 87ème

Maternité : 80ème

Pharmacie : 79ème

Établissement de court séjour : 77ème

Établissement de long séjour : 42ème (c’est mieux)

Dentiste : 75ème

Infirmier : 91ème

Psychiatrie : 91ème

Laboratoires d’analyse :  43ème (c’est pas mal)

Ambulances : 96ème

Au global donc, nous voici dans un département particulièrement mal desservi en matière de service de santé (d’un point de vue quantitatif pour le moins).

Quand on sait que les questions de santé font parties des sujets de préoccupations prioritaires de nos concitoyens, voila un bon sujet à aborder avec les candidats aux élections législatives à venir.

5 Commentaires

Classé dans Conseil général du Loiret, Elections législatives, La Source, Santé