Archives de Tag: Tram

Il faut protéger nos transports en commun : des explications pour mieux comprendre l’incident du bus

Il y a deux semaines plusieurs incidents, de nature différentes,  ont gravement affecté les transports en commun à La Source.

Les faits, tels qu’on a pu les reconstituer :

  • Un grave accident sur le campus : un jeune conducteur (étudiant ?), grille un feu et précipite sa voiture contre un tram. L’automobiliste est très gravement blessé. Les secours mettront près de 4 heures à le désincarcérer. Si le tram n’a pas déraillé, il est fortement endommagé … et l’interruption du trafic du tram a massivement reporté le public sur celui des bus.
  • Une agression inqualifiable contre un chauffeur de bus. Un bus à soufflet, comme hélas souvent, s’arrête difficilement à la station de l’Indien. Pourquoi difficilement ? Parce que comme d’habitude des voitures stationnent de façon relativement anarchique, obligeant le grand bus à de délicates manœuvres. Une dame tente de descendre avec une poussette. La descente arrière du bus est en partie obstruée par une de ces voitures mal garées. Le bus est bondé et il n’est pas possible à la dame d’emprunter une autre porte. La dame à la poussette s’énerve. Un quiproquo s’en suit avec le chauffeur resté sur son siège au poste de conduite. Il propose de déplacer sa machine. L’incompréhension augmente. Une bousculade … de jeunes hommes (3 ou 4) assistent, depuis un banc et interviennent avec une violence inouïe, agressant le chauffeur du bus à coup de poings et de pieds. Il est blessé au visage et risque de perdre un œil.

Pour mieux comprendre cet « incident », voici, en exclusivité pour Openlasource, le schéma très précis de la situation au moment de l’arrêt du bus articulé :

Le bus était plein à craquer en raison des perturbations du tram ce qui a empêché la poussette d’utiliser les portes non obstruées par les voitures en stationnement.

***

Quels enseignements tirer de ces évènements ?

  • Les transports en commun sont indispensables aux habitants de notre quartier. Ils sont massivement fréquentés par les plus démunies de nos concitoyens. ceux qui ne peuvent se payer le luxe d’un véhicule personnel. Ils sont aussi la seule réponse adaptée aux questions d’environnement dans une agglomération déjà surchargée d’automobiles et qui croule chaque jour sous ses embouteillages.
  • Les fanfaronnades des responsables municipaux qui nous racontent avoir jugulé l’insécurité n’abusent personne dans notre quartier. Les trafics se déroulent en plein jour sous l’œil des  caméras de vidéo-surveillance (vidéo-sécurité comme ils disent). En réalité, la suppression de la police de proximité a créé un immense vide entre la population et les forces de l’ordre, que ne peuvent remplacer ni les caméras de vidéo-machin, ni les patrouilles de shérif qui sillonnent nos rues de façon bien trop aléatoires. Et que dire du commissariat de police  de La Source retranché derrière ses barreaux, au personnel manifestement insuffisant et surtout fermé le samedi, jour de grande activité à La Source. Que dire encore d’une municipalité qui vote 40.000€ de subvention à une ballade en vélo (vélotour) pour les habitants du centre ville et qui refuse de bien plus modestes accompagnements financiers à des associations de prévention, d’alphabétisation ou d’insertion sociale dans nos quartiers ? Sans doute répondra-t-elle qu’elle équipe déjà de beaux « blousons rouges », et qu’elle s’est chargée d’organiser directement prévention et insertion, pas le biais de ses propres « associations » sous contrôle ! Qui peut encore y croire ?
  • Quant à l’Agglo qui vantait en février dernier « les mérites de sa police des transports » (La Rep du 26/02) donnant toute « satisfaction à Florent Montillot » lorsqu’il affiche une délinquance en baisse de 7,2% en 2009 et un tau de fraude en chute libre depuis 2001 de 20 à 9% … no comment !

Quand la culture du chiffre croit pouvoir remplacer une réalité … toujours aussi « têtue »

  • Et pendant ce temps de jeunes provocateurs, souvent totalement désœuvrés dans un quartier dont plus de 30% des jeunes sont sans emplois, font pétarader leurs deux ou quatre roues, en cavalcadant,  souvent sans casques, sur les voies du tram, à contre-sens sur les avenues Sourciennes ou sur les paisibles bords des lacs piétonniers.
  • Au registre des incivilités, il est de notoriété que la ligne de tram est considérée comme une navette gratuite sur plusieurs tronçons « sensibles » des quartiers du même nom à Orléans (et pas seulement La Source). Personne l’ignore « en haut lieu » … et pourtant l’inaction est totale.
  • Il est enfin pour le moins cocasse de relever que pour permettre une « sortie de crise »* à la SETAO (régie des transports),  le président de l’Agglo, accessoirement adjoint au maire d’Orléans, met implicitement en cause l’aménagement réalisé par son collègue en charge du GPV (grand projet de voirie ?) en donnant droit aux revendications des chauffeurs de bus : la ligne sera détournée et évitera jusqu’à nouvel avis la partie « neuve » et terminale de l’avenue de la Bolière. Les bus désormais bifurqueront en direction du lycée Voltaire. Tout ceci semble bien militer pour des transports en site propre, afin de les mettre à l’abri des affres de la circulation ou du stationnement automobile … parfois bien anarchique.

1 commentaire

Classé dans développement durable, environnement, GPV, Indien, La Bolière, La Source, politique, Sécurité