Archives mensuelles : juillet 2009

Mon petit doigt m’a dit que le bâtiment de l’IUT devrait intéresser l’industrie agro-alimentaire

mon-petit-doigt-21 O. Carré, le futur maire d’Orléans (?) a annoncé presque nuitamment lors du dernier conseil municipal la prochaine vente des anciens locaux de l’IUT, rue Honoré de Balzac.

Mais qui peut s’intéresser à ces bâtiments ?

100_5443

N’y aurait-il pas une piste liée à la proximité du célèbre « merlon »qui lui fait vis à vis ?

100_5264

Nos pingouins « reporters »  après de fastidieuses recherches ont réussi étayer deux hypothèses « sérieuses » :

Une pêcherie industrielle spécialisée dans la capture du Merlangius merlangus qui seraient prélevés dans le lac tout proche.

merlan

Les bâtiments seraient ainsi recyclés en une grande friterie pour assurer la transformation du poisson dans ce qui deviendra rapidement la spécialité locale : le « merloan frit » … ce qui plairait évidemment aux pingouins locaux.

***

Autre hypothèse : une société vini-viticole, qui, dans le cadre du merlotdéveloppement presque durable qui enthousiasme tant les élus de notre bonne ville, planterait des cépages presque adaptés au nouveau coteau offert par notre beau merlon.

Il s ‘agirait de cépage merlot bien sur, dont la vendange constituerait la nouvelle fête de La Source.

3 Commentaires

Classé dans La Source

Du cinéma à La Source le vendredi 7 Août à 22h00

La Source a droit à un film comico-sportif à l’occasion de Image2

Il nous sera proposé le vendredi 7 août sur l’esplanade de la fac de lettre, sur le campus universitaire.

Image1

Un film Disney production

Synopsis

Derice Bannock a un rêve dans la vie : aller aux Jeux Olympiques et faire aussi bien que son père, Ben Bannock, célèbre sprinter jamaïcain et champion olympique du 200m à Mexico en 1968. Pour cela, Derice s’entraîne dur tous les jours et peut compter sur le soutien de sa femme et de son ami de toujours, Sanka Coffie, un bon vivant insouciant, sept fois champion de pushcart. Le jour des sélections sur 100m, Derice est considéré comme le favori… mais à mi-course, et alors qu’il est en tête, son poursuivant, Junior Bevil, fils d’un riche bourgeois de Kingston et qui court contre l’avis de son père l’entraîne dans sa chute, ainsi qu’un troisième athlète : Yul Brenner. Malgré les réclamations, le président de la Fédération jamaïcaine refuse de faire recourir la course.

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Derice va alors chercher un autre moyen d’accomplir son rêve. Pour cela, il va se mettre à la recherche d’Irvin Blitzer, double champion olympique de bobsleigh aux Jeux d’Innsbruck en 1964 et de Grenoble en 1968, mais disqualifié aux Jeux suivants à Sapporo en 1972 pour tricherie (il avait allourdi son bobsleigh pour aller plus vite). Ce dernier a pris sa retraite à la Jamaïque où il s’est reconverti dans les paris hippiques dans un café de Sandy Bay, après avoir tenté d’approcher Ben Bannock par le passé (il avait une théorie reposant sur l’utilisation de 4 sprinters pour pousser le bobsleigh au démarrage et gagner ainsi de précieuses secondes dans ce moment capital). Mais Irvin a changé et il n’est plus intéressé par le bobsleigh…

1 commentaire

Classé dans Cinéma, Humour, La Source, Plein air, Rasta

Il grossit, il grossit le trou de l’agglo

Depuis le 28 juin la bête de Roswell creuse son trou rue Pablo Picasso à La Source, et l’Agglo feint de l’ignorer.

Rappelez vous, fin juin:

100_5310

Fin juillet, ça grossit, ça grossit :

100_5440

G P V comme Gros Passage à Vide

Peut être que c’est juste parce que les responsables municipaux ne savent pas où se situe la rue Pablo Picasso, ou qu’il y a trop de riverains mal pensants dans cette rue, ou que Pablo Picasso était … communiste.

Au fait, il était aussi un peu peintre, et pas qu’en bâtiment.

Il aurait pu faire une petite fresque, comme à la gare, pour cacher les travaux (ou la misère).

picasso-guernica

2 Commentaires

Classé dans environnement, GPV, Humour, La Source, Orléans, Picasso, Plein air

La Source : un quartier off ?

En tout cas, c’est souvent en dehors des lieux publics que se vit la vraie vie à La Source, comme on peut le voir dans la vidéo de la permanence du conseiller municipal d’Orléans et conseiller général du canton de La Source, à qui on le maire refuse toujours le luxe inconsidéré d’une salle de permanence dans les locaux de la mairie de quartier.

Il est vrai que cet élu doit représenter une véritable menace pour la démocratie locale et qu’accepter son incroyable demande de permanence constituerait une telle humiliation que que la majorité locale ne s’en remettrait sans doute jamais.

Ah, la politique locale !

Elle est manifestement le fait de grands hommes animés de grandes ambitions, et de tellement nobles sentiments.

6 Commentaires

Classé dans La Source

Le 14 juillet à La Source : vive la République !

Envoyé par un de nos fidèles lecteurs qui a dignement célébré le 14 juillet dans notre bel et républicain quartier, ces passionnantes photographies de la fête organisée par notre bon maire à La Source

P1020280La fête diurne

P1020282Et la fête nocturne

On peut dire qu’on s’est bien amusé à La Source le 14 juillet.

Et vive a République, vive la Source et les Sourciens

2 Commentaires

Classé dans La Source

Et voila (sans doute) pourquoi, nous n’avons toujours pas de Vélo+ à La Source

vélo + à La source

1 commentaire

Classé dans La Source

Vidéo muselage des élus Sourciens de l’opposition ?

Communiqué de presse de l’opposition municipale PS, Verts et Société civile reçu le 17 juillet 2009 par Openlasource

Que s’est il passé à la fin du Conseil municipal du 10 juillet 2009 ? Des caméras en panne ou déjà parties en vacances ? Un malaise des techniciens en régie ? Ou bien les trois questions posées par deux élus de l’opposition dérangeaient-elles trop la majorité pour être reprises ?

Toujours est-il que ces questions, posées en fin de Conseil, comme le veut le règlement intérieur, ont tout simplement….disparu de la vidéo diffusée sur internet. Les citoyens orléanais qui pourraient être intéressés par leur contenu devront patienter 3 mois pour les lire et découvrir leur réponse. 3 mois, c’est-à-dire le temps moyen imparti pour une publication dans les compte-rendus écrits du Conseil Municipal.

Rappelons donc que ces trois questions portaient respectivement sur le devenir de 2 bâtiments vides à la Source, sur la prise en charge des enfants de 3 à 11ans dont ne s’occupe plus l’association ESCALE et sur l’affectation des élèves de certaines écoles sourciennes à la rentrée. Elles ont été posées par des élus de l’opposition parce qu’elles correspondent à des interrogations portées par des citoyens orléanais sur des points de la vie municipale qui ne sont pas inscrits à l’ordre du jour du conseil. Conseillers municipaux d’Orléans, nous nous devons de relayer les demandes des électeurs qui nous ont mandatés : c’est l’un de nos rôles, et il est essentiel pour permettre le bon fonctionnement d’une démocratie vivante.

La Mairie d’Orléans en décidant de filmer le déroulement du Conseil Municipal avait entrepris une démarche intéressante et louable sur le chemin de la transparence et de la démocratie locale. Cette démarche semble aujourd’hui de bien courte durée ! Elle est en tout cas gravement dénaturée par ce qui s’apparente à une forme de censure. Il est aisé de faire de la « mousse médiatique » sur la participation du citoyen à la vie locale (CMA, forum citoyen, etc.). Il est apparemment plus difficile de faire respecter les principes de base de la démocratie représentative, en permettant à tous d’accéder à l’intégralité du conseil municipal grâce à la vidéo et en respectant les droits des élus de l’opposition.

Allez, encore un effort Monsieur le Maire !

Ghislaine Kounowski et Corinne Leveleux-Teixeira

Pour le groupe d’opposition municipale « Socialistes, Verts et apparentés »

opposition baillonnée

5 Commentaires

Classé dans La Source