Archives mensuelles : avril 2013

Circuler à La Source…

… à pied ou à vélo, devient chaque jour plus difficile.

On a fermé les venelles … qui vont prendre désormais des petits noms, comme si donner des noms aux choses en modifiait la réalité.

Et pendant ce temps, les voitures stationnent maintenant allègrement sur les trottoirs, sans que la municipalité semble beaucoup s’en  émouvoir …

Image3

Si on veut faire perdre à notre quartier le charme de son environnement, on ne s’y prendrait pas autrement…

P1040776Là, on peut dire que l’épidémie gagne.

Image2

Et comble de l’incivilité … ce sont les bus de la TAO qui encombrent structurellement les pistes cyclables, du côté de l’avenue de la recherche scientifique ou du boulevard de l’hôpital …

Image2

Je suis un bus au repos… et je me pose sur la piste cyclable 

Image1

Je suis une piste cyclable … et un arrêt de bus. En cas de conflit, monsieur Glenfiddich vous invite à boire un petit whisky de … 125 ans. Houa, ça c’est du hors d’âge !

Mais que fait la police, comme dirait mon voisin ? A moins que ce soit une volonté municipale de laisser se dégrader le quartier en vue des municipales ?

3 Commentaires

Classé dans Accessibilité, développement durable, Ecologie, Elections, environnement, La Source, Municipales, Orléans, Police municipale, Stationnement

La Source brille dans les « gratuits » banlieusards

Enfin dans Metro, mais c’est un début, Orléans rayonne, au rayon des jardins.

C’est une lectrice « villejuifoise » qui a remarqué cet article lors d’une de ses balades quotidienne en transports, comme disent les banlieusards

Image1

Bon, c’est un peu perdu au mieux des seringues égarées, des cadavres humides et des douilles manquantes (la police penche d’ailleurs ici pour l’hypothèse d’une « malveillance anonyme »), , mais le principal c’est que l’on rayonne non ?

Et deux étoiles pour un rayon, c’est pas si mal… au moment où les danseurs étoiles n’en mènent pas larges au Centre national chorégraphique d’Orléans, torpillé par l’égo municipal.

Poster un commentaire

Classé dans Centre chorégraphique national, France, Grouard, La Source, Nadj, Orléans, Parc floral, Pingouins, Plein air, Presse, Serge Grouard

Le doigt du Tsar aurait-il fait un émule à La Source ?

Lecteurs lettrés du blog culturel préféré des éclairés Sourciens, vous connaissez, à n’en point douter, cet épisode (contesté certes) de la construction de la ligne de chemin de fer entre Moscou et Saint-Pétersbourg.

Nous sommes 1842, et l’autorité du Tsar de toutes les Russies est sans limite et surtout sans contestation.

Au_service_des_Tsars_-_Nicolas_1er_-_01

Nicolas 1er : comme ça, il n’a pas l’air méchant, mais…

Lors du lancement du projet de cette nouvelle ligne ferroviaire, une cérémonie a lieu afin d’en finaliser le tracé… qui par souci de simplification sera droit, tout droit, à travers la toundra locale.

Nicolas 1er (pas le petit Nicolas qu’on a connu, le Tsar, le vrai), s’empare de la règle qui lui permettra de … tracer le tracé. Il la tient fermement du bout des doigts de la main gauche, la règle, et de son auguste dextre applique son crayon, mine grasse, embout d »or fin,  contre la règle. Il tire son trait avec autorité,  jusqu’à ce qu’il cogne contre ce petit bout de doigt qui dépasse de la règle. Un bout de doigt impérial en l’occurrence, et bien vite la course du crayon reprend contre la règle droite, après ce fâcheux mais majestueux détour.

Résultat des courses (on devrait dire de la courbe) : les ingénieurs du cru ne pouvant que respecter l’impérial tracé, un étonnant accidentel arrondi de quelques dizaines de kilomètres sur la ligne du train.

La preuve en image :

Doigt_Tsar2

Visible sur le site : http://nataderic.canalblog.com/archives/2010/07/08/18542582.html

C’est cela qu’on a appelé le « doigt du Tsar ».

Mais ça, c’était avant.

Quoique !

Ce qui se passait il y a bien longtemps, bien loin de chez nous, semble s’être reproduit, très récemment, sur l’une de nos artères récemment rénovée.

Comment expliquer autrement, cet étonnant alignement de petit morceaux de bois, en s’approchant de note nouveau « four à bois » ?

P1010473

Et soudain …

Image1

Au niveau de la porte d’entrée, la règle a, comme qui dirait, dérapé.

Pourquoi cet écart ?

Les camions, dont on ne parle jamais, ceux qui livrent le bois plusieurs fois par jour, sont-ils trop larges ? Les ingénieurs ont-ils dessiné une voie trop étroite ? Les « bites en bois » sont-elles mobiles (toutes allusions salaces mises à part) ?

Le mystère reste entier et Openlasource en appelle à ses sagaces et lettrés lecteurs pour tenter de la résoudre (l’énigme).

1 commentaire

Classé dans La Source

Un nouveau résident à La Source

Certains disent l’avoir vu. D’autres disent avoir vu quelqu’un qui l’avait vu, ou encore quelqu’un qui connait le quelqu’un qui avait croisé quelqu’un qui l’avait vu …

Avant, dans le lac de l’Orée de Sologne, il y avait ça :

1088151358_small

Des grappes noires de poissons-chats qui grouillaient à la surface de l’eau, dès que le beau temps revenait, ou que les promeneurs jetaient du pain pour nourrir les cygnes, les canards ou les carpes du lac.

poisson chat 1

Mais ça, c’était avant.

Depuis quelques temps, les vilains poissons chats semblent s’être volatilisés…

Il faut dire que les chats, en général, n’apprécient que modérément l’élément liquide, comme le prouve cet enthousiaste minou aquatique

poisson-chat-300x204-215x193

La cause de cette disparition, certains nous l’ont dit, ils l’ont vu, ce serait un monstre, nouveau résident local et subaquatique

cache_2428932051

Une, ou plusieurs silures, qui auraient pris leur quartier d’été dans notre joli lac… et les silures, ça peut ressembler aussi à cela

Silure1

Et en plus de bouloter les petits poissons chats, ça grignote aussi allégrement des canards, des pigeons et tout ce qui passe à proximité de sa gloutonne et élégante gueule.

Ceci dit, les « preuves de vie » (comme on dit maintenant) de ce charmant résident restent à apporter, sachant que les photos proposées par notre reporter photographe attitré (et infatigable stagiaire) n’ont qu’à moitié convaincu la rédaction d’Openlasource. Jugez en

monstre Loch Ness

Et pourquoi pas ça, dans le lac, pendant qu’on y est ?requin

1 commentaire

Classé dans La Source

Le four à bois manquerait-il de … combustible ?

Pourquoi la façade de la chaufferie à bois, n’est-elle toujours pas terminée ?

P1010479

P1010481

Solution la plus probable, manque de matière première, pas assez de bois !

Alors hop, au bucher les buchette…

Le banc qui nargue le chantier ferait bien de se méfier …

P1010480

1 commentaire

Classé dans La Source

La Source, remarquable

Une fois n’est pas coutume, mais cette fois-ci, c’est bien notre quartier qui est remarqué pour l’une de ses architectures …

La Commission régionale du patrimoine et des sites a en effet donné un avis favorable au classement de l’ancien centre informatique de l’EDF, avenue de Concyr.

P1040139

Et ça, c’est vraiment une bonne nouvelle pour La Source et les Sourciens.

Ce bâtiment qui abritait un centre informatique de l’EDF représente un parfait exemple des  architectures administratives et industrielles des années 1960-1970.

 

Doc Cité de l'Architecture 001

« Ce bâtiment est toujours cité lorsque l’on évoque les réalisations de l’Atelier de Montrouge qui a reçu le Grand Prix national de l’Architecture et auquel fût consacré une grande exposition sur l’ensemble de ces travaux en mars 2008 à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine à Paris. » comme le fait observer la conseillère municipale de La Source, Ghislaine Kounowski, dans un récent communiqué de presse. Cette dernière a d’ailleurs apporté son soutien à un groupe d’architectes orléanais (et au delà) mobilisé depuis de nombreux mois pour la reconnaissance et la sauvegarde de ce bâtiment.

Il fait totalement parti de notre paysage Sourcien.

P1040120

Contrairement à ce qu’auraient souhaité certains élus locaux, la disparition de cette architecture aurait été très regrettable pour notre quartier, comme pour l’histoire de l’architecture elle-même. On se souvient qu’il y a quelques mois, un élu de la majorité municipal toujours bien peu inspiré, avait évoqué sa destruction dans le cadre d’une réunion du conseil de quartier de La Source.

Quartier nouveau, à l’histoire en « construction », La Source mérite qu’on soit attentif à sa mémoire même récente.

Pourquoi peut-on considérer qu’il s’agit d’une excellente nouvelle pour le quartier ?

Tout simplement parce qu’à la suite de ce classement, le bâtiment, en piètre état aujourd’hui, devra faire l’objet d’une réhabilitation, ce qui donnera du travail aux entreprises locales du bâtiment.

Dans un deuxième temps, il faudra retrouver une utilité à ce nouveau lieu « remarquable ».

Et là, la boîte à idée est ouverte pour redonner à ce bâtiment une fonction et des emplois à notre quartier.

Openlasource est heureux d’apporter sa contribution avec quelques premières idées pour « amorcer la pompe » … :

  • une antenne du musée d’Orléans, aujourd’hui trop à l’étroit pour pouvoir exposer place Sainte Croix l’ensemble de ses réserves… et pourquoi pas spécialiser l’antenne Sourcienne en art moderne et contemporain ?
  • une « maison des cultures du monde », dans notre quartier aux  65 origines et plus de 50 langues natives,
  • un nouveau lieu d’accueil pour l’ex-IAV (Institut d’art visuel), désormais appelé ESAD, inesthétiquement coincé à l’ombre du Campo Santo
  • des ateliers d’artistes contemporains en résidence à Orléans
  • des logements pour les étudiants du campus

P1040122

A vous donc d’inventer la vie qui va avec (c’était aussi un slogan des années 70/80). Vous vous souvenez ?

tw1

A vos commentaires, chères lectrices et chers lecteurs

images

3 Commentaires

Classé dans Architecture, Art, développement durable, EDF, Etudiants, Exposition, La Source

Un spectacle total… à La Source

Des comédiens, des musiciens, des danseurs, des acrobates, des magiciens, … de la bonne humeur et de la folie, vendredi 12 et samedi 13 avril au théâtre Gérard Philipe à 20h30.

Poussière de marbre recto mail

Poussière de marbre verso mailUn spectacle pour toute la famille, les grands et les petits.

Comme un hommage au grand Jérôme qui nous a quitté il y a quelques semaines

savarybourgeois

Openlasource y sera …

2 Commentaires

Classé dans Art, Capitaine Fracasse, Cent Soleils, Gérard Philipe, La Source, Opéra, Tempête, Théâtre, Théophile Gautier