Archives de Catégorie: Police municipale

Circuler à La Source…

… à pied ou à vélo, devient chaque jour plus difficile.

On a fermé les venelles … qui vont prendre désormais des petits noms, comme si donner des noms aux choses en modifiait la réalité.

Et pendant ce temps, les voitures stationnent maintenant allègrement sur les trottoirs, sans que la municipalité semble beaucoup s’en  émouvoir …

Image3

Si on veut faire perdre à notre quartier le charme de son environnement, on ne s’y prendrait pas autrement…

P1040776Là, on peut dire que l’épidémie gagne.

Image2

Et comble de l’incivilité … ce sont les bus de la TAO qui encombrent structurellement les pistes cyclables, du côté de l’avenue de la recherche scientifique ou du boulevard de l’hôpital …

Image2

Je suis un bus au repos… et je me pose sur la piste cyclable 

Image1

Je suis une piste cyclable … et un arrêt de bus. En cas de conflit, monsieur Glenfiddich vous invite à boire un petit whisky de … 125 ans. Houa, ça c’est du hors d’âge !

Mais que fait la police, comme dirait mon voisin ? A moins que ce soit une volonté municipale de laisser se dégrader le quartier en vue des municipales ?

3 Commentaires

Classé dans Accessibilité, développement durable, Ecologie, Elections, environnement, La Source, Municipales, Orléans, Police municipale, Stationnement

Pourquoi la mairie s’en prend-elle au Front de gauche à La Source ?

Si l’on en croit la presse locale, l’adjoint au maire chargé du commerce… et donc des marchés, a récemment fait savoir que la présence des militants politiques … et particulièrement ceux du Front de gauche autour de Michel Ricoud, représentait une insupportable gène pour les chalands du marché de La Source …

De façon curieuse, a priori, les militants des autres partis politiques, nombreux en cette saison à distribuer leur littérature élective, ne produiraient pas le même effet auprès des gentils consommateurs Sourciens.

Et pourtant, y compris samedi dernier, ils étaient nombreux à vanter les mérites de leurs candidats préférés :

  • les modemistes (pas très nombreux) pour Tahar Ben Chabaane, distribuant à l’orée du marché

et carrément dans l’enceinte du marché (si on doit considérer que les quelques barrières cacochymes et les véhicules stationnés de façon anarchiques délimitent officiellement ledit marché ?

  • les écolo-socialistes (surtout socialistes d’ailleurs, les militants écolo étant denrée rare dans les parages semble-t-il) soutiens de Jean Philippe Grand
  • les front de gauchistes pour Cécile Hubert, et son suppléant Michel Ricoud

et encore

  • les Umpistes bon teints (bien qu’affichant très discrètement leur dévotion à l’UMP qui ne semble pas avoir si bonne presse ces temps ci), pour Olivier Carré, en plein centre du marché …

Au premier plan les militants socialistes, et au 2ème plan, plein centre du marché, les fervents de l’UMP !

Et à votre avis, à qui le placier du marché a-t-il demandé d’évacuer ?

Aux partisans du Front de gauche, Michel Ricoud en tête, seuls trublions référencé par la mairie d’Orléans du commerce non sédentaire local !!!

Étrange n’est-ce pas ?

Certains pourraient y voir une véritable forme de publicité, à peine déguisée. En stigmatisant le Front de gauche, on mobilisera plus fortement l’électorat local sur son candidat … au détriment de celui des écolo-socialistes, dont l’ancrage local est évidemment moins fort.

Un petit coup de Jarnac de S. Grouard en vue des prochaines municipales ?

En favorisant un bon score au Front de gauche aux législatives sur La Source, n’espère-t-il pas mettre la gauche dans l’embarras au moment de la constitution des prochaines listes municipales. Le PC et ses alliés du FG pourraient alors avoir de plus gros appétits … alors que certain(e)s des élu(e)s municipaux socialistes (du centre d’Orléans) sont aujourd’hui plutôt enclins à faire les yeux doux (voire quelques roucoulades amoureuses) aux centristes locaux !

6 Commentaires

Classé dans Elections, Elections législatives, Europe écologie les Verts, Front de gauche, Grouard, La Source, O. Carré, Olivier Carré, Orléans, Police municipale, PS, Serge Grouard

Un jeune tué à La Source … il faut vite barricader les venelles !

Les statistiques illusionnistes de Mr Montillot prennent une nouvelle « claque » à La Source. Il va avoir du mal à dépasser les – 84% (depuis 2001) affichés avec tant de fierté dans la vitrine sécuritaire du sarkozisme local !

En effet une fusillade a éclaté hier soir, juste à l’endroit où brûlait une (ou plusieurs) voiture(s) il y a quelques jours, comme le rapportait Open la source dans l’un de ses derniers articles.

Deux ou trois tireurs. Une victime emmenée dans un état critique au CHR d’Orléans avec force mobilisation d’ambulances, de voitures et motos de police, et tout le toutim. On se serait cru à … Marseille, quartiers nords, hier soir du côté de Voltaire.

Le jeune est finalement décédé à l’hôpital.

Et pendant ce temps, avec un bel esprit d’opportunisme, à quelques semaines des élections que vous savez, nos chers édiles locaux qui ne reculent devant aucun argument (même les plus douteux), une réunion sur le thème à peine subliminal de l’insécurité.

Eh oui, pendant que les dealers s’étripent à coup d’escopette dans les bas quartiers, le bourgeois du sud est entretenu dans la peur du voleur de poules, la nuit dans les venelles.

Il est vrai que la nuit, il fait noir (ou le contraire), et que dans le noir … alors il faut sécuriser les venelles. C’est à dire y installer de hauts portillons grillagés bien cadenassés, afin que les étrangers et autres métèques n’y puissent pas circuler.

Ceci étant dit, toujours prêt à rendre service, OpenlaSource a des idées sur le sujet qui pourront être versées, sans copyright, au passionnant débat à venir. On pourrait imaginer par exemple d’installer :

  • des miradors éco con patibles
  • des mitrailleuses éco con pas cibles
  • des pièges à loup
  • des mines antipersonnelles

Et le sud de La Source pourra bien un jour ressembler à ça

« Camp de consommation », par Jean-François Batellier, 1973

2 Commentaires

Classé dans Assassinat, Délinquance, Elections, GPV, Grouard, La Source, Olivier Carré, Police municipale, politique, Règlement de compte, Trafic de drogue, Voitures brulées

Nowel de toute part

Les traditions de Noël dans les pays membres de l’Union Européenne, lu sur le site « Mouvement Européen – France web@mouvement-europeen.eu »

La fête de Noël tire son existence et ses formes des racines les plus diverses, une diversité qui se reflète dans les traditions de cette période dans toute l’Union européenne.

Alors que les Français attendent le Père Noël le soir du 24 décembre, les Néerlandais commencent à fêter le très populaire Saint Nicolas dès la mi-novembre, date de son départ depuis l’Espagne jusqu’aux Pays-Bas.

Les Grecs fêtent  » la douzaine « , depuis le Noël catholique du 25 décembre au 7 janvier, date de l’épiphanie, le Noël orthodoxe.

Au Danemark le  » Jul  » (Noël) est inspiré des fêtes païennes célébrant la transition vers un nouveau cycle, tout comme en Bulgarie on pouvait fêter le renouveau de la nature.

Si vous voulez rencontrer le Père Noël, vous pourrez vous rendre à Helsinki, où il fait officiellement son entrée chaque année.

Les personnages qui peuplent cette période sont légion : depuis Andrzejki en Pologne à Befana en Italie, en passant par Sainte Lucie en Suède et le Hoséker (Père Fouettard) au Luxembourg.

Pour découvrir comment chaque pays de l’Union européenne fête Noël, rendez-vous sur la page du site de Toute l’Europe.

Mais pour les petits enfants,le Père Noël sera toujours … ce gentils bonhomme en rouge, annonciateur de joie et de bonheur :

Quant aux grands enfants, le père, ou la mère Noël, c’est souvent  le souvenir ému d’une période où l’innocence se conjuguait à la douceur de vivre (avant la crise)

En tout cas, Openlasource vous souhaite un très Noyeux Joël à tous

Poster un commentaire

Classé dans Accessibilité, Agglo, AHLS, Angela Merckel, Anne Lauvergeon, Arena, Art, Autonomie, école maternelle, Belle, Bilan carbone, blogosphère, Blogs, BRGM, Bus, Cabu, Cancun, candélabres, Capitaine Fracasse, Catherine Sueur, Cinéma, Clochard, CMA, Conseil général du Loiret, Délinquance, développement durable, Egypte, Elections, Elections législatives, Elections régionales, environnement, Etienne Dolet, Etudiants, Europe, Europe écologie les Verts, Exposition, Fansolo, fêtes de Loire, Florence Cassez, Football, François Bonneau, Franc maçonnerie, France, Géothermie, Gérard Philippe, GPV, Grouard, Histoire, Humour, IME, Impots locaux, Incription sur les listes électorales, Indemnités, Indien, Jazz, Jean Ferrat, Jean Pierre Sueur, Jeanne d'Arc, Justice, La Bolière, La Source, lady Gaga, lampadaires, Le Monde, Libération, Libe Orléans, Libre pensée, Louis Mariano, Marché, Médiathèque, Mexico, Michael Jackson, Modem, Montesquieu, Mosquée, Neige, Nicolas Sarkozy, Noël, O. Carré, Olivier Carré, Olympe de Gouge, Opéra, Orée de Sologne, Orléans, Orléans basket, Panneaux, Pauline Kergomard, Picasso, Pingouins, Plein air, Police municipale, politique, Pomme de terre, Pompiers, Printemps, Procuration de vote, QVLS, Rasta, Régie de quartier, Révolution, Recette, Repères, Robert Badinter, Sans papiers, Sécurité, Sénat, science, Serge Grouard, Sexe, Sondage, Sondages, Tempête, Théâtre, Théophile Gautier, Tintin, Tram, Tunisie, Uncategorized, USO, Vélo, Voltaire, Wichita

La Cour des comptes donne raison à Openlasource …

…… et met la misère à celles et à ceux qui propagent le discours d’une soit-disant spectaculaire diminution de la délinquance à La Source.


Voici ce que disait Openlasource à l’occasion de plusieurs de ses récents articles dénonçant le caractère fantaisiste des statistiques Bisounours relatives à la baisse de la délinquance sur notre quartier depuis que la droite locale et nationale étaient arrivées aux affaires :

Le 13 avril 2011, sous le titre « Quand les banquiers ne croient pas les politiques… »

 » Et pourtant F. Montillot l’a crié sur tous les toits, l’a déclaré à tous les média, l’a déclamé à tous les visiteurs d’un jour du GPV (comme Grande Parade Victorieuse), Président de la République compris : la délinquance baisse, baisse, baisse .. et particulièrement dans le quartier chéri de La Source. Moins 80% de délinquance enregistrée depuis son arrivée aux affaires, c’est dire comme tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes … »

ou le 19 juin 2011 dans « Oh, comme Orléans rayonne ! »

« La criminalité mesurée à l’aune des dépôts de plaintes, qu’on ne peut plus (ou bien difficilement) déposer à La Source par exemple, peut effectivement diminuer dans les statistiques officielles… »

Et voici ce qu’en dit la Cour des comptes dans le rapport qui vient de paraître sous le titre « L’organisation et la gestion des forces de sécurité publique » :

La mesure statistique de la délinquance  » comptabilise seulement les faits portés à la connaissance des services de police ou de gendarmerie sur dépôt d’une plainte ou sur constatation à leur initiative, ce qui exclut ceux mentionnés sur le registre de la main courante ou révélés par une plainte auprès des services judiciaires. Il n’inclut pas les  violences volontaires ou pour destructions et dégradations légères. Enfin, il est très sensible aux conditions d’accueil des personnes désireuses de déposer une plainte.

Les faits enregistrés ne correspondent qu’à une partie de la délinquance. Tant en matière d’atteintes aux biens que de violences aux personnes, des différences existent entre la délinquance enregistrée par les forces de sécurité et la délinquance vécue. »

(…) « cet indicateur, abondamment utilisé tant pour le pilotage des services territoriaux que la communication externe du ministère de l’intérieur, résulte d’un calcul non pertinent en raison de son hétérogénéité. « Ce n’est pas un chiffre utile dans l’analyse des phénomènes de délinquance. Son utilisation comme chiffre unique, surtout lorsqu’il est assimilé à « la délinquance », est une simplification grossière qui induit en erreur.

L’agrégat de délinquance de proximité, en vigueur jusqu’en 2010 inclus, composé uniquement des vols à main armée et vols avec violence sur la voie publique, des cambriolages, des vols touchant les véhicules et des destructions et dégradations, a diminué de 34 % au cours de la période 2002-2009.

Cette baisse a entraîné celle de la délinquance générale.

Le recul de 42 % des vols liés à l’automobile et aux deux-roues, soit 245 000 faits, a représenté les trois-quarts de la baisse globale. Les vols d’automobiles proprement dits ont été divisés par plus de deux. Les vols à la roulotte ont baissé de 38 % et les vols d’accessoires de 43 %.

Le recul spectaculaire de ces deux seules grandes catégories d’infractions, les vols liés à l’automobile et les destructions et dégradations de biens privés (- 378 000 faits au total) est supérieur à la baisse globale de l’ensemble de la délinquance en zone de police de 2002 à 2009 (-338 000).

Toutefois, selon la plupart des analystes et la direction générale de la police nationale elle-même, il a été dû principalement à l’amélioration par les constructeurs automobiles des dispositifs techniques de protection contre les vols et les effractions, et au renforcement des dispositifs de protection des espaces publics et privés (parkings, gares, etc.).

Une partie croissante des actes de vandalisme se serait traduite non par le dépôt d’une plainte par les victimes, mais par l’enregistrement d’une simple contravention non comptabilisée. »

***

Et concernant la lutte contre le trafic de stupéfiant, voici ce que révèle la Cour :

« Jusqu’en 2010, les DDSP (directions départementales de la sécurité publique) n’ont pas été fortement impliquées dans la lutte contre le trafic de stupéfiants dont il paraît pourtant acquis de longue date qu’il alimente diverses formes de délinquance, notamment dans les quartiers réputés sensibles.

Dans les instructions annuelles de la DCSPP, ce domaine d’action n’a pas été qualifié d’objectif prioritaire. De fait, il a plutôt constitué une variable d’ajustement de l’activité des services aux objectifs chiffrés, notamment à travers l’indicateur des « infractions relevées par l’action des services » (IRAS). Ce sujet a été traité en 2009 comme un enjeu non prioritaire. A la fin de son instruction annuelle, le DCSP a ajouté : « En dehors de ces objectifs principaux, l’effort portera dans la lutte contre le trafic de produits stupéfiants et l’économie souterraine avec une progression de + 10 % des affaires de revente réalisées et une collaboration plus étroite avec les GIR ». Il a fallu attendre l’année 2010 pour que la lutte contre le trafic de produits stupéfiants soit érigée en objectif prioritaire dans l’instruction annuelle du DCSP. Elle devait s’orienter principalement vers la répression des micro-réseaux de distribution de drogue et l’organisation de contrôles renforcés des établissements ou des lieux festifs » !

A La Source aussi on a du crottin de cheval

Quant aux effectifs de la police nationale, leur évolution réelle entre 2006 et 2010 a été de -2,3%, passant de 246.107  à 240.397.

Un petit mot enfin sur les caméras magiques qui sont sensées remplacer la police de proximité.

« Le coût annuel de fonctionnement des systèmes de vidéosurveillance, incluant la rémunération des personnels d’exploitation, les frais de maintenance et éventuellement la location des liaisons numérisées, est estimé en moyenne pondérée à 7 400 € par caméra et par an.

Le coût d’investissement est quant à lui estimé à 36 600 € TTC par caméra.

Diverses études ont été réalisées à l’étranger, notamment au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en Australie ont  conclu à l’absence d’impact statistiquement significatif de la vidéosurveillance sur l’évolution de la délinquance, certaines ont toutefois fait apparaître que les résultats sont plus encourageants dans des espaces clos (parkings) avec un nombre limité d’accès.

D’autres ont montré que la vidéosurveillance peut être efficace pour repérer les délits violents (atteintes à la personne) mais inopérante pour prévenir la commission de ces délits. »

***

Si l’on en croit la Cour des comptes, on nous aurait donc menti !

Mais il fallait être bien naïf/naïve ou n’avoir jamais mis les pieds dans notre quartier, pour gober les – 80% de délinquance à La Source !

3 Commentaires

Classé dans Délinquance, GPV, Grouard, Justice, La Source, lady Gaga, Nicolas Sarkozy, O. Carré, Orléans, Police municipale, Sécurité, Serge Grouard

Lerude été chaud pour monsieur Montillot

C’est effectivement rue Lerude que la combustion spontanée (rien à voir avec un quelconque acte de délinquance statistisable) d’un véhicule automobile s’est produite la nuit dernière :

Si près du poney-club, on redoute désormais les inflamations hypomobiles.

Mais les caméras doivent veiller, non ?

Dormez paisibles braves gens …

3 Commentaires

Classé dans Bilan carbone, Délinquance, développement durable, environnement, La Source, Orléans, Police municipale, Sécurité

Quand la police patrouille à La Source, il en reste toujours quelque chose …

A OpenlaSource, on aime bien la police montée.

Heu, non, pas celle-ci

Plutôt ce genre là, réputée respectueuse des citoyens, de tous les citoyens

Ce qu’on aime moins, ce sont les statistiques pipeautées de la soit-disant baisse de la délinquance à La Source, qui arrangent tellement les autorités bienpensantes … et quelques autres naïfs.

Ces statistiques bidonnées, nous on trouve qu’elles sentent la, le …

Mais il paraît que c’est bon pour les cultures. Quoique sur le bitume, les fleurs qui y poussent ne sont pas celles qu’apprécient les puissants qui nous gouvernent …

2 Commentaires

Classé dans Bilan carbone, Délinquance, développement durable, environnement, France, Humour, La Source, lady Gaga, Orléans, Plein air, Police municipale, politique, Sécurité