Archives de Catégorie: Jean Pierre Sueur

On n’arrête pas les indiens…

Ce dimanche 20 octobre ont lieu dans le quartier de La Source, la 39ème édition des célèbres « Courses de l’indien ».

P1050024RV en 2014 pour la 40ème édition … ce qui n’est pas rien

P1040966Cette manifestation sportive de niveau fédéral a vu s’élancer plus de 1.600 adultes et d’innombrables enfants sur l’asphalte Sourcien.

P1040948

P1040936Les départs ont été donnés par le sénateur Jean-Pierre Sueur, accompagné de la pharmacienne et conseillère municipale du quartier, Ghislaine Kounowski.

P1040961

P1040976Un sénateur armé, mais sous le regard vigilant du comité d’organisation

P1050003On voit par la qu’un port d’arme a manifestement été attribué au Président de la Commission des lois du Sénat pour se préserver des pulsions homicidaires  avouées par son très cher confrère sénateur et président du Conseil général du Loiret

P1040956Quant aux indiens coureurs, ils en est venu de tous les horizons et de toutes les cultures vestimentaires. L’essentiel, c’est d’être à l’aise dans ses baskets

Enfin, bravo à l’organisation et à ses nombreux bénévoles, omniprésents, discrets, efficaces et dotés de moyens adaptés et modernes.

P1040946

Sérieusement, félicitations à l’ASPTT organisatrice de la manifestation et voici quelques beaux clichés pris après l’arrivée pour célébrer vainqueurs, participants et organisateurs.

P1050064On notera qu’il y avait davantage d’élus et de personnalités à l’arrivée, pour faire la bise aux vainqueurs… 

P1050083

Une foule sympathique et surtout très nombreuse

P1050028

Des coupes et des récompenses bien méritées pour des athlètes admirables (voir la presse locale pour les résultats précis)

P1040987

Des chronométrages très officiels pour des sélections fédérales

  P1050105

Beau podium et sincères bravos

P1050112Il y a les heureux, et les envieux…

1 commentaire

Classé dans ASPTT, Courses de l'indien, Jean Pierre Sueur, La Source

« L’union est un combat » et ça commence à cogner fort à La Source

Les socialistes locaux ont désigné (non sans mal, semble-t-il) leur candidate tête de liste pour les prochaines élections municipales.

En espérant pour eux que mars 2014 soit, politiquement de meilleure augure que mars 2013 qui voit une candidate aux législatives partielles  dans l’Oise ne pas passer la barre du 1er tour (alors qu’il lui manquait 63 voix pour battre le sortant Ump en juin 2012 !) et 67% de français « mécontent de l’action du président Hollande »…

Tout ça pour dire que le contexte politique national risque de ne pas rendre service à cette candidature…

Mais revenons sur les étonnants premiers (faux) pas de la toute nouvelle impétrante, et le choc qu’ils ne manquent pas de produire sur la petite communauté sourcienne, première cible de quelques propos … curieux.

admirable_design_Boxe_francaise

Ne voila t’il pas en effet que l’une de première déclaration (République du Centre du 16 mars 2013) de la dame Leveleux-Teixeira consiste à mettre dans le même panier, celui qu’elle veut jeter en Loire à l’occasion du prochain scrutin, son probable « futur adversaire, Serge Grouard », mais aussi … Jean-Pierre Sueur, accusé à travers une question sans doute pas très innocente du journaliste de la Rep, d’avoir « confondu le pouvoir municipal avec la volonté de toute puissance » !!!

Tous ceux qui ont travaillé aux côtés de cet « autocrate absolu » qu’est Jean-Pierre Sueur apprécieront, et particulièrement à La Source, où ils sont quelques uns a avoir travaillé avec le dernier maire socialiste d’Orléans. D’ailleurs son ancien premier adjoint Jean-Pierre Delport, l’un des plus fidèles supporters de Corinne Teixeira-Leveleux, à l’occasion de la récente campagne interne du PS), a du aussi se sentir flatté du compliment.

dictature

Tout cela promet de grands moments d’union interne, comme la gauche en a le secret.

En tout cas, ça démarre très fort, mais finalement sans surprise, tant il est vrai que « tuer le père » est une figure classique en psychanalyse comme en politique.

Dc3Ou de la fête des maires, c’est selon…

12 Commentaires

Classé dans Jean Pierre Sueur, La Source, Municipales, Serge Grouard

Nowel de toute part

Les traditions de Noël dans les pays membres de l’Union Européenne, lu sur le site « Mouvement Européen – France web@mouvement-europeen.eu »

La fête de Noël tire son existence et ses formes des racines les plus diverses, une diversité qui se reflète dans les traditions de cette période dans toute l’Union européenne.

Alors que les Français attendent le Père Noël le soir du 24 décembre, les Néerlandais commencent à fêter le très populaire Saint Nicolas dès la mi-novembre, date de son départ depuis l’Espagne jusqu’aux Pays-Bas.

Les Grecs fêtent  » la douzaine « , depuis le Noël catholique du 25 décembre au 7 janvier, date de l’épiphanie, le Noël orthodoxe.

Au Danemark le  » Jul  » (Noël) est inspiré des fêtes païennes célébrant la transition vers un nouveau cycle, tout comme en Bulgarie on pouvait fêter le renouveau de la nature.

Si vous voulez rencontrer le Père Noël, vous pourrez vous rendre à Helsinki, où il fait officiellement son entrée chaque année.

Les personnages qui peuplent cette période sont légion : depuis Andrzejki en Pologne à Befana en Italie, en passant par Sainte Lucie en Suède et le Hoséker (Père Fouettard) au Luxembourg.

Pour découvrir comment chaque pays de l’Union européenne fête Noël, rendez-vous sur la page du site de Toute l’Europe.

Mais pour les petits enfants,le Père Noël sera toujours … ce gentils bonhomme en rouge, annonciateur de joie et de bonheur :

Quant aux grands enfants, le père, ou la mère Noël, c’est souvent  le souvenir ému d’une période où l’innocence se conjuguait à la douceur de vivre (avant la crise)

En tout cas, Openlasource vous souhaite un très Noyeux Joël à tous

Poster un commentaire

Classé dans Accessibilité, Agglo, AHLS, Angela Merckel, Anne Lauvergeon, Arena, Art, Autonomie, école maternelle, Belle, Bilan carbone, blogosphère, Blogs, BRGM, Bus, Cabu, Cancun, candélabres, Capitaine Fracasse, Catherine Sueur, Cinéma, Clochard, CMA, Conseil général du Loiret, Délinquance, développement durable, Egypte, Elections, Elections législatives, Elections régionales, environnement, Etienne Dolet, Etudiants, Europe, Europe écologie les Verts, Exposition, Fansolo, fêtes de Loire, Florence Cassez, Football, François Bonneau, Franc maçonnerie, France, Géothermie, Gérard Philippe, GPV, Grouard, Histoire, Humour, IME, Impots locaux, Incription sur les listes électorales, Indemnités, Indien, Jazz, Jean Ferrat, Jean Pierre Sueur, Jeanne d'Arc, Justice, La Bolière, La Source, lady Gaga, lampadaires, Le Monde, Libération, Libe Orléans, Libre pensée, Louis Mariano, Marché, Médiathèque, Mexico, Michael Jackson, Modem, Montesquieu, Mosquée, Neige, Nicolas Sarkozy, Noël, O. Carré, Olivier Carré, Olympe de Gouge, Opéra, Orée de Sologne, Orléans, Orléans basket, Panneaux, Pauline Kergomard, Picasso, Pingouins, Plein air, Police municipale, politique, Pomme de terre, Pompiers, Printemps, Procuration de vote, QVLS, Rasta, Régie de quartier, Révolution, Recette, Repères, Robert Badinter, Sans papiers, Sécurité, Sénat, science, Serge Grouard, Sexe, Sondage, Sondages, Tempête, Théâtre, Théophile Gautier, Tintin, Tram, Tunisie, Uncategorized, USO, Vélo, Voltaire, Wichita

Impôts locaux à La Source : le Sénat s’engage

C’est l’adjoint aux fiances de la ville d’Orléans qui va être fâché … et les Sourciens qui « risquent » d’être contents.

Le Sénat a adopté ce lundi un amendement de Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret, essentiel pour la révision des impôts locaux à Orléans La Source.

Le vote des députés sera déterminant pour que cette nouvelle disposition puisse s’appliquer dès 2012.

Ci-joint le communiqué ainsi que le texte de l’amendement déposé par Jean-Pierre Sueur :

Communiqué

Le Sénat adopte un amendement de Jean-Pierre Sueur
essentiel pour la révision des impôts locaux à Orléans-La Source

Depuis des années, les habitants d’Orléans-La Source se battent pour obtenir une révision des bases de calcul de leurs impôts locaux qui sont surévalués par rapport à ce qu’on constate dans d’autres quartiers d’Orléans et dans d’autres communes de l’agglomération.

Ils ont marqué un premier point lorsque le tribunal administratif d’Orléans a décidé le 30 décembre 2009 qu’ « il sera fait une juste appréciation des inconvénients ainsi relevés en fixant le coefficient de situation générale à ‑0,10 ». (Ce coefficient de valeur générale est l’un des éléments qui entre dans le calcul des impôts locaux).

Malheureusement, cette décision du Tribunal administratif n’a pas eu d’effet, les services fiscaux se retranchant derrière un article du code général des impôts (l’article L. 1517) qui a pour conséquence que seules les évolutions entraînant « une modification de la valeur locative au plus du dixième » donnent lieu à révision du montant des impôts.

Il fallait donc supprimer cette clause pour que la décision du tribunal administratif puisse s’appliquer, ce qui supposait une modification de la loi.

C’est ce que le Sénat a fait ce lundi 4 décembre en adoptant un amendement de Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret, président de la commission des lois, qui modifie cet article L. 1517 du code général des impôts en supprimant cette clause du « dixième ». Autrement dit, avec cette modification, toute évolution dans les critères déterminant le montant des impôts locaux sera prise en compte et bénéficiera aux contribuables même sil elle fait varier le montant de la valeur locative de moins du dixième.

Jean-Pierre Sueur se réjouit du vote de cet amendement qui est maintenant inscrit dans la loi de finances adoptée par le Sénat.

Cette loi doit maintenant donner lieu à un examen en commission mixte paritaire (rassemblant 7 députés et 7 sénateurs), puis à une nouvelle lecture dans chaque assemblée. La position des députés sera donc déterminante. Si l’Assemblée nationale adopte, à son tour, l’amendement de Jean-Pierre Sueur inscrit dans le texte issu au Sénat, la disposition nouvelle s’appliquera dès 2012.

Enfin, c’est bientôt Noël … et après c’est 2012 !

 

 

 

1 commentaire

Classé dans AHLS, Impots locaux, Jean Pierre Sueur, La Source, Orée de Sologne

Impôts locaux à La Source : la faute à la commission communale ?

Ci-dessous quelques extraits significatifs de la question posée au sénat par JP Sueur (à lire in extenso sur le site du PS de La Source : http://pslasource.wordpress.com ) qui laissent perplexe :

« M. Jean-Pierre SUEUR appelle à nouveau l’attention de M. le Ministre du Budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat sur les injustices dont sont victimes nombre de contribuables du quartier de La Source, dans la commune d’Orléans. Les  logements  de ce quartier ayant été construits à partir des années 1960, aucun de ceux-ci n’a pu être considéré comme l’un des locaux de référence pour la détermination des catégories de logement, telles que définies par le Code Général des Impôts. Les références sont donc toutes situées dans d’autres quartiers de la même commune. Il est patent qu’il existe en matière d’impôts fonciers de réelles disparités entre les impôts acquittés par les habitants d’Orléans La Source et ceux d’autres quartiers de la ville alors que les prix de vente, d’acquisition et de location des logements situés à La Source sont d’un niveau nettement inférieur à ceux de ces autres quartiers (…)

L’association des Habitants d’Orléans La Source, le conseiller général du canton d’Orléans La Source et les autres élus qui les soutiennent, considèrent que les coefficients de situation générale et d’entretien, définis par les articles 324 R et 324 Q de l’annexe 3 du Code général des impôts, doivent être revus à la baisse pour des raisons d’équité.

Ils ont été confortés à cet égard par un jugement du 30 décembre 2009 du Tribunal Administratif d’Orléans qui a considéré que « le requérant est fondé à relever le caractère exagéré du coefficient de situation générale affecté à son immeuble (…)

Ayant saisi les services fiscaux sur la base de la décision de cette juridiction, certains des contribuables concernés se sont vus répondre étrangement par lettre du 10 septembre 2010 que « la réduction de ce coefficient n’entraînant pas de modification de la valeur locative de plus du dixième », la décision du Tribunal Administratif a bien été prise en compte « pour mémoire (…) avec mise en surveillance ».

(…)

Texte de la réponse (du ministre Baroin) :

La valeur locative, qui sert à l’établissement de la taxe foncière et de la taxe d’habitation, tient compte de l’état et de la situation du logement par le biais de coefficients. Ces coefficients ne sont pas déterminés unilatéralement par l’administration, mais en étroite concertation avec la commission communale des impôts directs. Ils ne sont pas figés mais peuvent évoluer à la hausse ou à la baisse pour tenir compte des changements de caractéristiques physiques et d’environnement.

(…)

François BAROIN tient néanmoins à vous préciser, qu’en l’espèce, cette variation des valeurs locatives des locaux concernés à modification du coefficient de situation est mise sous surveillance dans l’attente, de nouvelles modifications qui pourraient à l’avenir porter à plus d’un dixième la variation totale constatée, et donc permettre de reconsidérer à terme le niveau de taxation.

Texte de la réplique de Jean-Pierre SUEUR :

« Votre réponse n’est malheureusement pas satisfaisante. Les habitants d’Orléans La Source sont victimes depuis de nombreuses années de cette injustice fiscale. Je note – et ce n’est pas indifférent – que vous avez insisté sur le rôle de la commission communale des impôts directs qui peut décider d’orientations et proposer des solutions en lien avec les services fiscaux. Mais il est incompréhensible, alors que le Tribunal Administratif a pris clairement position pour une révision du coefficient de situation, qu’aucune suite ne soit donnée par les services fiscaux. Je note que M. BAROIN annonce que la situation est « mise sous surveillance » dans l’attente « de nouvelles modifications ». J’espère que cette « mise sous surveillance » se traduira par une évolution rapide de cette situation injustifiable. (…) Vous savez que tout le système est créateur d’injustice puisqu’on raisonne toujours sur des bases datant de plus de quarante ans. Ces injustices sont patentes, inacceptables. Et je sais que dans le cas précis du quartier d’Orléans La Source, il est possible et indispensable de changer les choses. Je continuerai de me battre avec ténacité pour que nous y parvenions ».

***

Autrement dit, lorsque la municipalité répond aux habitants de La Source qu’il n’est pas possible de corriger la base d’imposition locale, c’est en fait parce que la « commission communale des impôts directs » s’y oppose.

Mais au fait, qui siège au sein de cette commission communale ?

Sous réserve de vérification (en cours), cette commission communale serait composée d’élus municipaux, des membres de l’administration fiscale et des « personnes qualifiées » par quartier désignés … par la municipalité.

Un grand merci donc à la municipalité d’Orléans qui œuvre avec tant d’attention au bénéfice des Sourciens.

5 Commentaires

Classé dans AHLS, Humour, Impots locaux, Jean Pierre Sueur, La Source, lady Gaga

Grace au Sénat, la Source rayonne

On peut en effet admirer au musée du Luxembourg (annexe du Sénat) depuis quelques jours et jusqu’en mai prochain, la magnifique exposition consacrée à Lucas Cranach (vers 1472-1553), artiste majeur de la Renaissance germanique.

Et quel tableau a été retenu pour illustrer l’affiche de cette remarquable exposition ?

La Vénus à La Source …

Décidément, les sénateurs sont des coquins …

En tout cas, eux, ils cherchent vraiment à faire rayonner notre quartier, même si c’est de façon subtile ou subliminale parfois …

***

« Pour marquer l’ouverture sur l’Europe de la partie de sa programmation dédiée à la Renaissance, le musée du Luxembourg rouvre ses portes avec une exposition consacrée à Lucas Cranach. Ce peintre fécond et polyvalent, dont la carrière couvre toute la première moitié du XVIe siècle, est encore méconnu du public français.

Présentée au musée du Luxembourg, l’exposition Cranach et son temps contribue à faire comprendre la place de cet artiste dans l’histoire de l’art et son implication dans la société de son temps, touchée alors par de profonds bouleversements politiques et religieux.

Une section de l’exposition est en outre consacrée à la représentation du nu qui occupe une place centrale au sein de l’oeuvre de Cranach. Dans ses figures féminines d’une grande sensualité, empruntées tantôt au répertoire antique (Vénus, Diane…), tantôt à la culture chrétienne (Ève), il représente des corps à la beauté parfois inquiétante, dont le canon se distingue très nettement des proportions idéales prisées à la Renaissance. Ces images ambiguës, mêlant érotisme et morale, à la signification souvent complexe, ont rencontré en leur temps un énorme succès qui a incité l’artiste à les décliner sous des formes variées.

Sa notoriété de peintre, sa position dans la société des puissants, sa proximité avec les cercles intellectuels, font de Lucas Cranach une des personnalités parmi les plus originales et les plus étonnantes du XVIe siècle européen. »

Extrait du site officiel du musée du Luxembourg (http://www.museeduluxembourg.fr/fr/expositions/p_exposition-2/)

3 Commentaires

Classé dans Exposition, Jean Pierre Sueur, La Source, Sénat

La côte de La Source

Elle vous sera dévoilée à l’occasion d’une réunion publique jeudi17 février à 18h30 à Pellicer

Au moment où le sénateur JP Sueur a proposé une loi sur l’éthique des sondages politiques, on sera très intéressé de savoir si celui qu’a fait réaliser la municipalité d’Orléans par la société TNS SOFRES,  répond bien aux … bonnes pratiques en la matière.

Exemples :

Au cas où ils l’auraient pas vu, maintenant les habitants sauront tout ce qui a été fait pour eux …

Ou encore :

Au moins, cette question permettra-t-elle de savoir si ça vaut vraiment le coup de céder des logements sociaux à des promoteurs privés pour développer l’accession à la propriété dans le GPV. Mais, même si ça rend service au chef du GPV, est-ce bien la vocation du sondage ?

En revanche, rien dans le sondage au sujet de la fiscalité locale.

De mauvaises langues ne manqueront pas d’insinuer qu’il ne pourrait s’agir que d’un instrument à usage médiatique de plus, dans la stratégie du député de la circonscription, Olivier Carré, pour attacher son image aux bon côtés de notre quartier.

Autre curiosité, la révélation des résultats de ce sondage la veille du Conseil municipal … qui aurait du être le lieu de sa première présentation.

Quelle urgence y-a-t-il à communiquer ces résultats ?

Au fait, vous savez combien elle a couté cette étude ?

31.000 € … une paille !

Ce sont les associations sourciennes qui vont être contentes … et sans doute l’ont elles fait savoir à l’occasion du sondage si elles ont été sollicitées.

1 commentaire

Classé dans CMA, GPV, Jean Pierre Sueur, La Source, lady Gaga, O. Carré, Orléans, politique, Sondages